Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 07 – La crise continue (Jérémie 9, 10 & 26)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si vous êtes un parent d’un enfant adulte, avez-vous déjà vécu des moments où vous ne saviez pas quoi faire pour aider votre enfant ? J’ai parfois vécu cette situation. Si vous êtes un responsable d’église, avez-vous déjà vécu des moments où vous ne saviez pas quoi faire pour résoudre des problèmes d’église ? Même en tant qu’enfant, il y a eu des conflits dans ma famille que je ne pouvais pas résoudre. Que faisons-nous dans de telles situations ? La première réponse est de se tourner vers Dieu pour de l’aide ! Mais Dieu se trouve-t-il parfois dans de telles situations où il ne peut pas résoudre le problème parce qu’il nous laisse le libre arbitre ? Jérémie continue ses avertissements au peuple de Dieu dans notre étude de cette semaine, mais nous trouvons dans ses avertissements un aperçu de la façon de résoudre ce qui semble être des problèmes impossibles. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  En opposition
 
1.     Lisez Jérémie 8.23. Avez-vous déjà regardé une fontaine publique et pensé qu’elle aurait peut-être dû être sculptée à votre image ? (Cela ne m’est jamais venu à l’esprit ! Mais Jérémie y pense.)
 
a.      Pourquoi Jérémie a-t-il de telles pensées ? (Il est très triste à cause de ceux qui sont morts parce qu’ils n’ont pas suivi la parole de Dieu. Les fontaines ont beaucoup d’eau, et il utilise ce symbole (pensez à notre dernière étude) pour montrer à quel point il aimerait crier à cause de cette grande perte.)
 
2.     Lisez Jérémie 9.1. Quelles autres pensées a Jérémie au sujet de son peuple ? (Il aimerait les transporter dans le désert et les laisser là !)
 
a.      Cela ne vous semble-t-il pas un peu incohérent ? D’un côté Jérémie pleure sur son peuple, et d’un autre côté il aimerait l’abandonner dans le désert. Avez-vous déjà ce genre de pensées concernant des gens que vous connaissez ?
 
3.     Lisez Jérémie 9.2. Jérémie se plaint que le peuple ment, qu’il s’engage dans toutes sortes de péchés, et qu’il ne connaît pas Dieu. S’il s’agissait de vos enfants, crieriez-vous pour eux et souhaiteriez-vous les abandonner dans un désert ?
 
II.  La solution de Dieu
 
1.     Lisez Jérémie 9.6. Quelle est la solution de Dieu pour ce peuple ? À nouveau, comment réagiriez-vous si vos enfants étaient comme le peuple que Jérémie décrit ? (En tant que parent, j’étais parfois perdu pour déterminer quelle était la meilleure chose à faire. J’aime le fait que Dieu dise : « Comment agir ? » Ce que Dieu fait, c’est « les épurer et les éprouver ».)
 
a.      Selon vous, que signifie « épurer » et « éprouver » le peuple ? (Dieu met des difficultés devant son peuple.)
 
b.      Comment appliqueriez-vous cela à vos enfants ? (À un certain moment nous devons laisser nos enfants expérimenter le résultat de leurs mauvaises décisions – et prier Dieu que le dommage ne soit pas permanent.)
 
2.     Lisez Jérémie 9.22-23. Quel est l’objectif de Dieu pour son peuple ? (Qu’il se vante de connaître et de comprendre Dieu, et non d’être intelligent, riche ou fort.)
 
a.      Cela me préoccupe un peu. Comment se vanter de connaître et de comprendre Dieu ? Avez-vous déjà entendu des gens dire qu’ils parlent au nom de Dieu, et alors que vous pensez : « Ce n’est pas comme cela que je comprends Dieu » ? Les humains ne sont-ils pas absolument incapables de comprendre l’esprit de Dieu ? (Je pense que la réponse est dans le texte. Nous nous vantons de la fidélité, de l’équité et de la justice de Dieu. Cela est bien différent de l’arrogance affirmant savoir exactement comment pense Dieu.)
 
b.      Comment devons-nous appliquer cette instruction pour résoudre les problèmes dans notre famille et dans notre église ? (Nous pouvons ne pas savoir quoi faire (d’autre que prier), mais en tant que représentants de Dieu, nous pouvons être confiants en représentant Dieu comme étant fidèle, équitable et juste.)
 
III.  Notre Dieu supérieur
 
1.     Lisez Jérémie 10.1-2. Que sont les « signes du ciel » qui terrifient le peuple ?
 
2.     Lisez Jérémie 10.3-5. Dans quelle mesure est-il stupide d’adorer une idole ? (C’est très stupide. Dieu dit qu’il s’agit d’un objet qu’on a fait, qui ne peut pas se lever, ni marcher, ni parler. Pour quelle raison vous attendriez-vous à être protégé(e) par quelque chose qui ne peut pas se protéger lui-même ?)
 
a.      Notez les derniers mots du verset 5 : « Ils ne sauraient faire aucun mal, de même qu’ils sont incapables de faire aucun bien ». Avez-vous déjà entendu que certaines personnes craignent une sorte de malédiction liée à une idole ? (Dieu dit que vous n’avez rien à craindre.)
 
b.      Quel est l’équivalent moderne de cela ? Comme je l’ai relevé précédemment, personne que je connais ne coupe un arbre, le taille et ensuite l’adore. (La logique de Dieu s’étend à toute chose créée par des humains. Si vous dépendez de ce qu’un autre être humain a fait, par opposition à dépendre de Dieu, alors vous vous trouvez dans le même problème logique.)
 
3.     Lisez Jérémie 10.6-7. Qui est semblable à Dieu ? (Personne.)
 
a.      Dieu est-il habilité à être adoré ? (Oui ! « Cela t’est dû. » Ceux qui ne croient pas en Dieu sont emprunts de folie. Ils refusent à Dieu ce qui lui est dû.)
 
4.     Il ne fait aucun doute que tout ce que nous avons discuté dans ces dernières quelques questions est évident pour vous. Pourquoi Jérémie écrit-il à ce sujet ? (Parce que ce n’est pas évident pour le peuple de Dieu, qui dépend des arbres et d’autres choses qu’il a faites.)
 
a.      Que cela nous suggère-t-il quant à la difficulté de résoudre des problèmes dans notre famille et dans notre église ? (Certaines personnes n’ont aucun bon sens. La réponse est évidente en ce qui concerne l’adoration d’un arbre. Il ne fait aucun doute que la réponse à beaucoup de problèmes de famille et d’église est également évidente, mais Dieu et Jérémie doivent faire avec ceux qui ne voient pas l’évidence – et nous le devons aussi.)
 
i.       Que devons-nous faire dans de telles situations évidentes ? (Lisez Jérémie 10.22. Nous devons prier que Dieu « corrige » la situation.)
 
IV.  Le risque
 
1.     Lisez Jérémie 26.1-3. Quelle est l’espérance de Dieu ? (Que lorsque le peuple entend ce que Jérémie a à dire au nom de Dieu, le peuple se détourne de ses mauvaises voies.)
 
2.     Lisez Jérémie 26.4-6. Dieu donne des options au peuple : se détourner de son péché et être sauvé du désastre, ou alors continuer dans son péché et devenir un sujet d’enseignement. Selon vous, que feriez-vous devant ces deux claires alternatives ?
 
3.     Lisez Jérémie 26.7-8. Quelle troisième alternative choisit le peuple ? (Réduire Jérémie au silence en le tuant.)
 
a.      Reprenons notre discussion de résolution de problème. Si vous dites la vérité pour résoudre un problème, les choses vont-elles toujours bien se passer pour vous ? (Clairement pas, comme le montre Jérémie. Mais vous devez être sûr(e) que vous parlez pour Dieu.)
 
4.     Lisez Jérémie 26.9. Comment vous sentiriez-vous à la place de Jérémie – les gens vous entourent en criant que vous devez mourir ?
 
5.     Lisez Jérémie 26.10-11. Quelle est l’accusation portée contre Jérémie qui lui vaut d’être condamné à mort ? (Il a dit des mauvaises choses sur l’avenir de Jérusalem.)
 
a.      Que pensez-vous de la logique de ces accusations ? (Le résultat n’est pas la vérité, mais plutôt de savoir si les paroles de Jérémie offensent ou non les auditeurs. Nous avons le même problème aujourd’hui. Les gens ne s’intéressent pas vraiment à la vérité, parce qu’ils considèrent que la vérité est ce que vous croyez être vrai. Au lieu de cela, le problème se situe au niveau de savoir si vous offensez quelqu’un avec vos paroles.)
 
6.     Lisez Jérémie 26.12-15. Jérémie semble-t-il effrayé ? (Il parle librement !)
 
7.     Lisez Jérémie 26.16. Cela vous encourage-t-il ? (Il semble que ces gens étaient juste sans espérance. Mais Jérémie parle librement et les gens sont convaincus de leurs péchés. Il ne fait aucun doute que l’Esprit saint est à l’œuvre.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), quand nous sommes face à des problèmes que nous ne savons pas comment résoudre, nous devons nous tourner vers Dieu pour trouver la solution. Dieu nous dit qu’au milieu des problèmes nous pouvons dire aux autres que Dieu est fidèle, équitable et juste ! Voulez-vous rediriger vos problèmes vers Dieu ?
 
V.    La semaine prochaine : Les réformes de Josias.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don