Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 04 – Reproches et représailles (Jérémie 11, 12 & 17)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment vous compareriez-vous au peuple auquel Jérémie a transmis les avertissements ? Quand vous pensez à ce que Dieu vous dit au travers de la Bible et des paroles inspirées d’autres personnes, prenez-vous ces « corrections de trajectoires » au sérieux, ou alors faites-vous simplement ce que vous voulez ? Pouvez-vous vous fier à votre jugement ? Pouvez-vous vous fier à vous-mêmes pour prendre des bonnes décisions, dès lors qu’il s’agit de changements que vous devriez opérer ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre qui nous rendra plus ouverts à la guidance de l’Esprit saint !
 
I.  Une question de confiance
 
1.     Lisez Jérémie 17.5. Quand il est écrit que mettre sa confiance dans un être humain est une malédiction, cela inclut-il la confiance en soi-même ?
 
a.      Notez le mot « et » dans la phrase « et dont le cœur se détourne du Seigneur ». Devons-nous remplir les deux conditions : mettre sa confiance en soi-même et se détourner de Dieu ?
 
i.       Pouvons-nous mettre notre confiance dans les deux ? (Lisez Proverbes 3.5. Si nous comprenons réellement la place de Dieu dans notre vie, nous réalisons que notre compréhension est assez pauvre.)
 
2.     Lisez Jérémie 17.6. Pourquoi cela est-il vrai ? Est-ce parce que Dieu cause des difficultés qu’une personne met sa confiance en elle-même ? Ou alors, est-ce simplement parce que mettre sa confiance en soi-même est la mauvaise stratégie ?
 
3.     Lisez Jérémie 17.7-8 (version PDV). Notez les trois mots liés : confiance (« qui met sa confiance en [Dieu] »), peur (« il n’a peur de rien ») et inquiétude (« une année de sécheresse ne l’inquiète pas »). Quel est le message sur le fait de s’inquiéter ? (Si vous comptez sur vous-même, alors vous devriez vous inquiéter. Si vous comptez sur Dieu, alors vous pouvez laisser les inquiétudes derrière vous.)
 
a.      Discutons cela une minute. Cela signifie-t-il que les choses iront toujours comme vous le voulez ? (Cela signifie que nous devrions faire confiance à Dieu quel que soit le résultat. Si vous croyez que Dieu nous aime, et qu’il porte sur son cœur nos meilleurs intérêts, alors vous pouvez lui faire confiance.)
 
b.      Lisez Deutéronome 3.23-26. Il s’agit du récit de Moïse de la décision qu’il ne pourrait pas entrer en terre promise. Selon vous, Moïse croyait-il que Dieu avait ses meilleurs intérêts à l’esprit quand Dieu lui a dit de ne pas s’inquiéter de sa plaie l’empêchant d’entrer en terre promise ? (Si Moïse le croyait effectivement, alors il a des années-lumière d’avance sur moi dans la foi. Cependant, rappelez-vous que Jude 1.9 révèle que Dieu a pris Moïse dans la terre promise céleste à la place. Dieu lui a offert un cadeau bien plus grand. Dieu avait les meilleurs intérêts de Moïse à l’esprit.)
 
4.     Lisez Jérémie 17.9. Quelle sorte de confiance pouvons-nous avoir dans notre évaluation pour savoir si nous faisons confiance à Dieu et ne nous appuyons pas sur nous-mêmes ? (Nous devons être méfiants de notre auto-évaluation.)
 
5.     Lisez Jérémie 17.10. Si nous ne pouvons pas avoir confiance dans notre propre jugement, comment pouvons-nous dire que nous faisons confiance à Dieu ? (Réfléchissez à la façon dont votre vie se déroule. Dieu récompense notre fidélité. Cependant, il suffit de regarder l’histoire de Job et d’Hébreux 11.35-39 pour savoir que « la façon dont vont les choses » n’est pas un guide complètement fiable.)
 
6.     Lisez Jean 3.19-21. À quelle autre barrière faisons-nous face en suivant la parole de Dieu ? (Nous aimons le mal. Non seulement notre jugement n’est pas fiable, mais il est influencé par le fait que nous aimons faire le mal et nous ne voulons pas que nos « œuvres […] soient dévoilées ».)
 
a.      Quel est le remède à cela ? (Par la puissance de l’Esprit saint, vivre par la vérité. Cela signifie une vie dans « la lumière ».)
 
7.     Lisez Jérémie 17.11. Ceux qui se confient en eux-mêmes et qui font le mal verront-ils toujours qu’ils ne « voient pas arriver le bonheur » (Jérémie 17.6) ? (Cela nous dit qu’une mauvaise personne peut aller bien un moment. Cependant, en fin de compte les choses iront mal.)
 
II.  L’avertissement
 
1.     Lisez Jérémie 17.1. Pourquoi écrivez-vous votre nom sur quelque chose ? (Pour montrer aux autres que c’est à vous.)
 
a.      Selon vous, que signifie le fait d’avoir son péché écrit ? (Vraisemblablement la même chose, cela montre que c’est le vôtre. Vous en avez pris possession. Ou, plus vraisemblablement, il a pris possession de votre cœur.)
 
2.     Lisez 2 Corinthiens 3.3. Quel devrait être notre but ? (Avoir la « lettre » de Dieu au monde écrite sur nos cœurs. Cela montre non seulement que nous lui appartenons, mais cela est reflété dans la manière dont nous agissons.)
 
3.     Lisez Jérémie 17.2. Quel est le point important ici – que les enfants ont une bonne mémoire ? (Les commentaires ne s’accordent pas sur la signification. Cependant, sur la base de la façon dont la version NBS traduit cela, il apparaît que le peuple de Dieu a enseigné à ses enfants à adorer des idoles plutôt que le vrai Dieu. Cet enseignement du mal est resté collé aux enfants.)
 
4.     Lisez Jérémie 17.3-4. Que résulte-t-il du fait de se détourner de Dieu et d’enseigner à ses enfants à faire de même ? (Vous perdez l’héritage que Dieu vous aurait autrement donné. Vous devenez l’esclave des autres.)
 
III.  L’alerte du prophète !
 
1.     Lisez Jérémie 11.18-19. Dans quelle mesure l’opposition à Jérémie est-elle sérieuse ? (Ils ont comploté pour le tuer.)
 
a.      De temps en temps j’entends que des personnes tuent (ou essayent de tuer) leur conjoint. La question évidente est : « Pourquoi ne pas plutôt divorcer ? » Dans le cas de Jérémie, pourquoi ne pas simplement décider  de l’ignorer, plutôt que d’essayer de le tuer ?
 
2.     Lisez Jérémie 11.20. Quelle est votre opinion sur la prière de Jérémie ?
 
a.      Lisez Luc 11.2-4. Je sais que Jésus n’avait pas encore partagé son modèle de prière quand Jérémie a envoyé cette prière, mais regardez le contraste. Est-il approprié de dire « Je pardonne » et « Dieu montrera sa vengeance sur mes ennemis » ?
 
3.     Lisez Jérémie 11.21-23. Nous n’avons plus à spéculer sur l’attitude de Dieu à ce sujet. Que nous dit Dieu qu’il fera ? (Il montrera de la vengeance (« Je leur ferai rendre des comptes. » « Je ferai venir le malheur sur [eux]. »)
 
a.      Comment réconcilier ceci avec le modèle de prière suggéré par Jésus ? (Lisez Romains 12.19-21. La vengeance est à Dieu seul.)
 
4.     Lisez à nouveau Jérémie 11.23. Où habite l’homme qui complote pour tuer Jérémie ? (À Anatoth.)
 
a.      Lisez Jérémie 1.1. Notez que la ville de Jérémie est Anatoth. Que cela ajoute-t-il à votre opinion de la situation ? (Lisez Luc 4.24. Je suis sûr qu’il était très pénible pour Jérémie de voir ce complot. Les gens qu’il connaissait voulaient le tuer.)
 
IV.  L’attitude de Jérémie
 
1.     Lisez Jérémie 12.1. Jérémie vient apporter « une affaire » devant Dieu – l’affaire du complot contre lui-même. Dieu dit à Jérémie qu’il les punira. Selon vous, Jérémie parle-t-il encore de la même affaire, de la même situation ?
 
a.      Quelle est la préoccupation de Jérémie concernant la justice de Dieu ? (Les méchants prospèrent, ils vivent bien.)
 
b.      Lisez à nouveau Jérémie 17.10. Rappelez-vous que je pensais que cela montrait une façon de révéler le jugement de Dieu sur votre vie. Devons-nous, comme Jérémie, rappeler à Dieu que ceux qui le suivent devraient bien aller, et que ceux qui ne le suivent pas ne devraient pas aller si bien ?
 
2.     Lisez Jérémie 12.2. Ces gens témoignent-ils de Dieu ? Parlent-ils de Dieu ? (Oui ! Mais Jérémie dit que ce qu’ils disent ne reflète pas leur véritable attitude.)
 
3.     Lisez Jérémie 12.3. Que pensez-vous du cœur de Jérémie ?
 
a.      Dieu a-t-il choisi Jérémie à bon escient pour avertir le peuple du jugement à venir ?
 
4.     Lisez Jérémie 12.4. Jérémie est-il une sorte de juge qui prétend donner des conférences sur la justice de Dieu ? (La dernière ligne révèle que Jérémie est préoccupé par la façon dont les autres perçoivent cela. Les autres pensent que Dieu s’en fiche, qu’il ne regarde pas.)
 
5.     Sautons quelques versets et lisons Jérémie 12.14-17 pour voir la réponse de Dieu. En quoi l’attitude de Dieu est-elle différente de l’attitude de Jérémie ? (Il y a de la compassion dans la réponse de Dieu. Il dit à Jérémie qu’il exécutera le jugement, mais Dieu dit qu’il attend avec impatience le moment où il pourra montrer de la compassion envers son peuple.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), avez-vous réfléchi à votre vie ? Mettez-vous votre confiance en Dieu ? Votre relation avec Dieu n’est-elle que paroles et sans action ? Manquez-vous de compassion dès lors qu’il est question de ceux qui font le mal ? Pourquoi ne pas demander maintenant à l’Esprit saint de vous aider à avoir une attitude empreinte de davantage de confiance et de compassion ?
 
V.    La semaine prochaine : Les malheurs continuent.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don