Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 03 – Les cinq derniers rois de Juda (2 Chroniques 34-36, Jérémie 22, 2 Rois 24)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Nous avons appris que Jérémie a passé quarante ans à avertir Juda de la destruction imminente. Au cours de ces quarante années, cinq rois ont régné sur Juda. Étaient-ils tous mauvais ? Pourquoi ont-ils ignoré les avertissements de Dieu ? Quels enseignements pouvons-nous tirer d’eux ? Ouvrons la Bible et débutons notre étude pour en apprendre davantage !
 
I.  Josias
 
1.     Lisez 2 Chroniques 34.1-2. Le « David » auquel il est fait référence ici est le roi David. Est-il le père de Josias ? (Lisez 2 Rois 21.25-26. Le vrai père de Josias était le roi Amôn.)
 
a.      Lisez 2 Rois 21.19-24. À quel point était-il un mauvais roi ? (Il était si mauvais que ses propres sujets l’ont assassiné.)
 
i.       Josias avait-il un grand-père pieu ? (Non. Ces versets disent que Manassé, son grand-père, a aussi fait le mal.)
 
b.      Alors pourquoi nous est-il dit que le roi David est le père de Josias ? (« Père » signifie ancêtre. Josias « suivit les voies » de son ancêtre le roi David. Cela signifie qu’il était un homme bon.)
 
2.     Lisez 2 Chroniques 34.3-5. Cette semaine j’ai lu que Daesh a détruit le temple Bel, qui date de plusieurs milliers d’années. Est-ce bien ? (Josias a détruit les idoles qui étaient adorées en ce temps-là. Ce n’était pas une destruction d’anciens monuments.)
 
a.      Que pourrions-nous faire aujourd’hui qui serait similaire à l’œuvre de Josias ? (Nous ne sommes pas des rois, donc détruire la propriété des autres présente un problème moral. Mais dans notre propre famille nous devrions œuvrer pour limiter l’influence du mal.)
 
3.     Lisez 2 Chroniques 34.8. Que pouvons-nous faire en comparaison du travail de réparation de Josias ? (Nous pouvons nous assurer que notre église est en bon état. Plus important, nous pouvons encourager notre famille à adorer Dieu.)
 
4.     Lisez 2 Chroniques 34.14-15. Au cours de la restauration du temple, le grand prêtre Hilqiya trouve le « livre de la loi du Seigneur » qui avait été donné « par l’intermédiaire de Moïse ». Quel lien a ce fait avec l’adoration des idoles ? (Ne pas lire la Bible, oublier la parole de Dieu, nous éloigne de notre dépendance à Dieu.)
 
a.      Imaginez-vous comment cette découverte a changé la vie du peuple de Dieu ?
 
b.      Pouvez-vous penser à un parallèle dans votre vie ? (Lire une Bible que vous ne pouvez pas comprendre est un problème de « Bible cachée ». Trouvez une version de la Bible que vous pouvez aisément lire et comprendre. Vous découvrirez la parole de Dieu !)
 
5.     Lisez 2 Chroniques 34.29-32. Quel est le résultat du travail de Josias ? (La parole de Dieu est désormais connue de chacun dans le royaume. Sous son règne, le peuple s’est engagé à suivre Dieu.)
 
6.     Lisez 2 Chroniques 35.20-21. Que pensez-vous de la réclamation du pharaon Néko d’avoir Dieu à ses côtés ?
 
7.     Lisez 2 Chroniques 35.22. Que cela suggère-t-il quant à la validité de ce que le pharaon Néko avait dit ?
 
8.     Lisez 2 Chroniques 35.23-24. Quelle fin tragique et intempestive au règne d’un grand homme de Dieu ! Quel enseignement trouvez-vous en cela ? (Nous devons être sûrs que nous suivons la volonté de Dieu. Quelques commentateurs pensent que Josias a fait ce qui était juste. Je ne suis pas sûr que nous ayons suffisamment d’évidences pour décider.)
 
9.     Lisez 2 Chroniques 35.25-26. Quel que soit le mérite de la dernière décision mortelle de Josias, nous voyons qu’il est sujet de complaintes comme un homme consacré à Dieu. Rappelez-vous que lorsque nous avons commencé à étudier l’histoire de Josias, nous avons appris qu’il a marché sur les pas du roi David. Qu’avons-nous appris maintenant qui nous aide à comprendre cette vérité ? (David n’a pas toujours pris les bonnes décisions. Pourtant Dieu a célébré sa fidélité envers Dieu.)
 
II.  Joachaz et Joïaqim
 
1.     Lisez 2 Chroniques 36.1-3. Joachaz a régné comme roi pendant trois mois. Comment les actions de son père, Josias, qui avait été un grand homme, ont-elles affectées sa vie ? (La dernière décision de Josias a eu pour conséquence de faire perdre le trône à son fils, qui avait été choisi comme roi par le peuple.)
 
2.     Lisez 2 Chroniques 36.4. Pourquoi Néko change-t-il le nom d’Éliaqim en Joïaqim ? (Pour montrer son autorité sur ce nouveau roi de Juda.)
 
a.      Selon vous, pourquoi Néko met-il Joïaqim sur le trône ? (Il pensait apparemment qu’il serait plus accommodant que Joachaz, le choix du peuple.)
 
3.     Lisez 2 Chroniques 36.5-6. Quel genre de roi est Joïaqim ? (Mauvais.)
 
a.      Que lui arrive-t-il ? (Il est fait captif par Nabuchodonosor.)
 
b.      Selon vous, sur qui s’est appuyé Joïaqim pour sauver son royaume ? (Lisez 2 Rois 24.7. Il apparaît qu’il est en Égypte ! S’appuyer sur des humains plutôt que sur Dieu est une idée folle. Voir également 2 Rois 24.1.)
 
III.  Joïakîn
 
1.     Lisez 2 Rois 24.6 et 2 Rois 24.8-9. Combien de temps a régné ce roi ? (Trois mois !)
 
a.      Quel genre de roi était Joïakîn ? (Il était un autre mauvais roi – en seulement trois mois !)
 
b.      Est-ce vraiment un test juste pour un jeune homme de 18 ans ?
 
2.     Lisez 2 Rois 24.10-12. Qu’est-ce qui a mis une fin au règne de Joïakîn ? (Juda s’est fait envahir par Babylone.)
 
3.     Lisez 2 Rois 24.13-17. Quelle est la mesure du désastre pour Juda ?
 
a.      Rappelez-vous que je vous ai demandé si trois mois étaient suffisants pour dire que Joïakîn était un mauvais roi. Qui a été emmené en captivité à Babylone au même moment ? (Daniel 1 révèle que Daniel et ses amis ont été faits captifs. Daniel et ses amis ont immédiatement pris position pour Dieu.)
 
4.     Lisez Jérémie 22.1-5. Qu’auraient pu faire ces mauvais rois pour que les choses se déroulent en faveur de Juda ?
 
a.      Focalisons-nous sur Jérémie 22.3. Quelle est la nature générale de l’échec du système judiciaire en Juda ? (Celui qui est faible, celui qui a été volé, l’étranger, l’orphelin et la veuve sont victimes de violence et d’injustice. Quand la loi tombe, les plus vulnérables souffrent.)
 
i.       Quel autre problème trouvons-nous dans Jérémie 22.3 ? (Des innocents sont tués.)
 
b.      Réfléchissons-y un instant. Comment Dieu punit-il ce genre d’échec de la justice ? (Dieu amène des nations plus fortes pour piller Juda. Les dirigeants de Juda expérimentent exactement la même chose qu’ils ont infligé à ceux qui étaient faibles.)
 
c.      Une des questions que j’ai posées dans l’introduction est pourquoi ces rois n’ont-ils pas changé ? Quelle raison auraient les mauvais rois pour permettre un système judiciaire corrompu ? (Il ne fait aucun doute qu’ils en bénéficiaient ou pensaient qu’ils en bénéficieraient.)
 
5.     Lisez Jérémie 22.8-9. En quoi cela est-il lié au fait de blesser ceux qui sont impuissants ? (C’est contraire à l’alliance de Dieu, contraire à la loi de Moïse. Quand vous adorez un dieu que vous avez fait, votre sens des valeurs est faussé.)
 
IV.  Sédécias
 
1.     Lisez à nouveau 2 Rois 24.16-17 et lisez 2 Chroniques 36.11-12. Quel genre de roi est Sédécias ? (À nouveau, un mauvais roi.)
 
2.     Lisez 2 Chroniques 36.13. Si vous deviez caractériser Sédécias par un seul mot, quel serait-il ? (Rebelle. Il n’a pas accepté la parole de Dieu donnée par l’intermédiaire de Jérémie et il s’est rebellé contre Nabuchodonosor.)
 
a.      Mettez-vous à la place de Sédécias. Pouvez-vous expliquer cela ? (Je suspecte qu’il pensait que Dieu n’aidait pas, que Jérémie était déséquilibré, et que Nabuchodonosor était l’ennemi. Lui et le peuple feraient ce qu’ils voulaient parce que les choses ne pouvaient pas être pire.)
 
b.      En plus d’être rebelle, quoi d’autre caractérise ce genre de pensée ? (Il est arrogant et incommode. Le fait d’ignorer la parole de Dieu donnée par l’intermédiaire de Jérémie a créé toutes sortes de chagrins. Nabuchodonosor l’a écrasé comme un insecte.)
 
3.     Lisez 2 Chroniques 36.15-19. Quel est le résultat de toute cette rébellion contre Dieu ? (La destruction totale.)
 
4.     Lisez 2 Chroniques 36.21. De quoi se repose le pays ? (Du mal.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), réfléchissez à votre attitude. Êtes-vous rebelle ou êtes-vous quelqu’un qui veut écouter Dieu et faire sa volonté ? Pourquoi ne pas décider, maintenant, de chercher et suivre la volonté de Dieu ?
 
V.    La semaine prochaine : Reproches et représailles.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don