Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 – La nature missionnaire de Dieu (Genèse 1 à 3, Jean 3)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Imaginez-vous à la place de Dieu. Supposez que vous ayez créé les humains et qu’ils se soient retournés contre vous. Seriez-vous disposé(e) à faire des efforts héroïques pour les sauver ? Ou alors, les abandonneriez-vous simplement à leur triste sort (Dieu les avait avertis que le péché entraînerait la mort – Genèse 2.17) pour ensuite recréer une nouvelle « mouture » d’humains ? Combien de fois avez-vous abandonné un projet pour en redémarrer un nouveau ? Pour certaines raisons Dieu n’a pas tout recommencé avec les humains. Il a décidé de les sauver du péché, et cela nous donne une opportunité d’apprentissage relativement à la mission. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  La Création
 
1.     Lisez Genèse 1.20-23. Qu’a créé Dieu le cinquième jour de la Création ? (Des créatures aquatiques et des créatures volantes.)
 
a.      Que leur a-t-il dit de faire ? (De se multiplier.)
 
2.     Lisez Genèse 1.24-25. Qu’a ensuite créé Dieu ? (Des animaux terrestres.)
 
3.     Lisez Genèse 1.26-27. Puis Dieu a créé les humains. Dans quelle mesure sommes-nous différents des créatures précédemment créées par Dieu ? (Nous avons été faits à « l’image » et à la « ressemblance » de Dieu. Nous avons été créés pour dominer sur tous les animaux.)
 
4.     Lisez Genèse 1.28. Quel commandement donne Dieu aux humains ? (De se multiplier et de gérer le reste de la création.)
 
a.      Revenez un pas en arrière et réfléchissez à cela : selon vous, qu’avait Dieu à l’esprit quand il a dit et fait tout cela ? (Avez-vous déjà entendu parler du personnage « Mini me » ? Dieu apparaît comme créant des dieux moindres. Il est le Créateur et le Maître. Dieu donne aux humains la capacité de créer et l’autorité pour gérer.)
 
II.  Deux arbres
 
1.     Lisez Genèse 2.8-9. Quels arbres Dieu a-t-il placé au milieu du jardin d’Eden où vivaient les humains ? (L’arbre de la vie et l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais.)
 
a.      Lisez Genèse 3.22. Que nous enseigne cela au sujet de l’arbre de la vie ? (Si vous mangez du fruit de l’arbre de la vie, vous continuerez à vivre.)
 
b.      Adam et Ève sont-ils forcés de venir à proximité de l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais ? (S’ils veulent continuer à vivre, ils doivent aller manger du fruit de l’arbre de la vie. Cela les met à proximité de l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais.)
 
2.     Lisez Genèse 2.15-17 et Genèse 3.1-3. Qu’y a-t-il entre les humains et la consommation du fruit défendu ? (Seulement leur choix.)
 
a.      Vous rappelez-vous de l’histoire de l’entretien d’embauche du chauffeur ? La personne qui engage le chauffeur demande : « À quelle distance de la falaise pouvez-vous conduire ? » Les plus habiles répondaient : « Dix centimètres. » En fin de compte, la personne retenue est celle qui a répondu : « Je conduirais le plus loin possible de la falaise. » Pourquoi Dieu met-il les humains si près de la falaise ? Pourquoi rend-il un mauvais choix si simple à faire ?
 
b.      Certains diront : « Choisir Dieu n’est pas simple, certains Chrétiens le font trop facilement. » Est-il juste de rendre simple le fait de rejeter Dieu, et de rendre plus difficile le fait de l’accepter ?
 
c.      Explorons ces deux choix de manière plus approfondie dans la suite de notre étude.
 
III.  Le choix
 
1.     Lisez à nouveau Genèse 3.2-3. Il y a deux arbres au milieu du jardin, mais Ève n’en mentionne qu’un seul, sans le nommer. Selon vous, Dieu l’a-t-il explicitement baptisé « arbre de la connaissance du bon et du mauvais » ?
 
a.      Est-ce que le nom même de l’arbre est une tentation pour vouloir en savoir davantage ?
 
2.     Lisez Genèse 3.4-5. Quelle est la tentation ? (L’égoïsme. Vouloir être comme Dieu.)
 
a.      Nous avons précédemment discuté que nous avons été faits à l’image de Dieu. En quoi cela est-il différent ? (Ils connaîtront ce qui est mal.)
 
b.      Lisez à nouveau Genèse 3.3-4. Que requiert de plus cette tentation ? (De ne pas croire Dieu, ni lui faire confiance.)
 
3.     Lisez Genèse 3.6-7. Dans un sens, le mauvais choix est très facile : atteindre le fruit, le prendre et le manger. Y a-t-il quelque chose de compliqué dans ce choix ? (Oui. Vous devez croire un étrange animal et ne pas croire Dieu. Vous devez être insatisfait(e) de votre situation courante.)
 
4.     Je viens d’écrire un mémoire juridique qui implique « l’architecture du choix » et « les facteurs d’influence du choix ». L’architecture du choix porte sur la structuration du choix. Supposez que vous commenciez un nouvel emploi et que votre employeur a un plan de prévoyance pour votre retraite auquel vous pouvez contribuer. L’employeur peut structurer votre choix entre d’une part déduire automatiquement de l’argent de votre salaire, à moins que vous y renonciez formellement, et d’autre part opter pour la participation au programme de prévoyance sur une base volontaire. Selon vous, la façon dont le choix est structuré fait-elle une différence ? (Cela fait une énorme différence ! S’il faut entreprendre une action pour participer au programme, seuls 20% des gens le font réellement. Si les personnes concernées sont automatiquement impliquées dans le programme et doivent explicitement y renoncer pour ne pas en faire partie, environ 80% d’entre elles continuent à payer régulièrement.)
 
a.      Les « facteurs d’influence du choix » sont les évènements qui aident à définir votre décision. Le fait de construire une clôture autour de l’arbre défendu est un des facteurs d’influence. Le fait de mettre l’arbre de la vie à côté de l’arbre défendu est également un des facteurs d’influence. Comment Dieu a-t-il établi les facteurs d’influence ?
 
b.      Que pensez-vous de la façon dont Dieu structure le choix d’Adam et d’Ève relativement au péché ? (Contrairement à vous et à moi, ils devaient choisir d’entrer dans le péché. Cependant, Dieu leur a laissé une certaine facilité dans ce choix : l’emplacement de l’arbre, l’accès facile au fruit, et la permission à un avocat du péché d’être présent.)
 
c.      Un des arguments contre Dieu est qu’il est injuste et coercitif. Que nous enseigne cette discussion sur l’architecture du choix et les facteurs d’influence quant à Dieu et au libre arbitre ? (Il ne nous contraint pas à le choisir. Mais on aurait plutôt aimé que Dieu rende cette mauvaise décision un peu plus difficile à prendre pour Adam et Ève !)
 
5.     J’ai essayé de protéger mes enfants en les faisant fréquenter des écoles chrétiennes jusqu’à l’école supérieure. Je pense que c’était une bonne décision. Que nous dit l’exemple de Dieu avec Adam et Ève au sujet de ma décision ? (Dieu a structuré le choix par défaut comme étant « pas de péché », mais il a ensuite créé des facteurs d’influence qui ont rendu le choix du péché relativement facile. Nos enfants sont nés dans le péché. Pour essayer d’être le plus près possible du « pas de péché », nos enfants ont besoin de recevoir une solide éducation chrétienne.)
 
IV.  Le salut
 
1.     Lisez Genèse 3.8-11. Dieu connaît-il les réponses à ces questions ? Pourquoi leur avoir demandé ? (Notez que Dieu suit ses nouveaux pécheurs. Il s’engage dans une conversation avec eux au sujet de leurs péchés.)
 
2.     Lisez Genèse 3.12-13. Ces nouveaux pécheurs sont-ils faciles à sauver ? (Ils n’acceptent pas la responsabilité de leurs péchés. Adam rejette la faute sur Dieu !)
 
3.     Lisez Genèse 3.21-24. Certains affirment que Dieu ne punit pas le péché, mais que c’est le péché lui-même qui crée sa propre punition. Que nous enseignent ces versets ?
 
4.     Lisez Jean 3.14-15. Ève a été tentée par un serpent. Moïse a élevé un serpent dans le désert pour sauver ceux qui avaient été mordus (Nombres 21.9). Deux questions :
 
a.      Pourquoi avoir créé une image d’un serpent pour sauver le peuple ?
 
b.      Pourquoi Jésus a-t-il été élevé comme le serpent ? (Moïse a élevé le serpent afin que le peuple soit face à ses péchés. Rappelez-vous du problème qu’il y avait en Eden : Adam et Ève n’acceptaient pas la responsabilité du péché. Quand Jésus a été élevé sur la croix pour nos péchés, cela a montré à l’humanité les horribles conséquences du péché. Cela nous a mis face à nos péchés.)
 
5.     Lisez Jean 3.16-17. Pourquoi Dieu s’est-il engagé dans des efforts héroïques pour sauver les humains, au lieu de simplement les abandonner à eux-mêmes et ensuite recréer une nouvelle série d’humains ? (Il nous aime. Son but est de nous sauver et non de nous condamner.)
 
6.     Lisez Jean 3.18. Quels sont nos choix ? (Croire ou ne pas croire en Dieu. Rappelez-vous qu’Ève a cru le serpent et n’a pas cru Dieu.)
 
7.     Lisez Jean 3.19-21. Qu’est-ce qui dirige le choix que les humains ont à faire ? (S’ils aiment les ténèbres ou s’ils viennent à la lumière.)
 
a.      À quel point est-il difficile de venir à la lumière ? Comment est structuré ce choix ? Quels sont les facteurs d’influence ? (Notez Jean 3.21 : « pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en Dieu ». Dieu est mort pour nous. Dieu a vaincu le péché pour nous et nous a sauvés. Dieu a fait le gros du travail ! Cependant, nous devons explicitement décider d’entrer dans sa démarche dès lors qu’il s’agit du salut.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous décider maintenant de croire Dieu et non Satan ? Voulez-vous opter pour une vie dans « la lumière » et vous détourner de l’attirance des ténèbres ?
 
V.    La semaine prochaine : Abraham, le premier missionnaire.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don