Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 – Former des responsables spirituels (Luc 6, Hébreux 11, Jean 16)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Réfléchissez à Moïse et à l’apôtre Paul. Quels traits ont-ils en commun ? Je pense à eux comme étant des hommes très intelligents et instruits. Considéreriez-vous les disciples de Jésus comme ayant les mêmes traits ? Pourquoi Jésus a-t-il choisi des disciples qui n’étaient pas instruits ? Nous ne savons pas quel niveau d’intelligence ils avaient, mais Jésus les a qualifiés de « sans intelligence » (Matthieu 15.16). Moïse et Paul étaient de grands leaders – mais les disciples l’étaient aussi. Quelque chose se passe avec la formation des disciples qui pourrait bénir notre vie. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre sur la façon dont Jésus forme nos futurs responsables spirituels !
 
I.       Le choix des disciples
 
1.     Lisez Luc 6.12-13. Que suggère cette séquence d’évènements sur la façon dont Jésus choisit ses disciples ? (C’est la prière intense qui a déterminé la sélection. Cela suggère que Jésus sollicitait l’aide du ciel pour la sélection.)
 
a.      Que devrions-nous faire avant de choisir des responsables spirituels dans l’église ? (Prier !)
 
2.     Lisez Luc 6.14-16. Que savez-vous au sujet du choix de Jésus ? (Nous savons de façon certaine que l’une des personnes choisie a finalement trahi Jésus. Nous n’avons aucune information quant à savoir s’ils étaient alors des responsables spirituels, des théologiens instruits, ou des responsables politiques.)
 
a.      Selon vous, pourquoi Jésus a-t-il choisi un nombre si restreint de disciples pour être ses apôtres ? Tout le monde ne devrait-il pas être traité de manière égale ? Tout le monde ne devrait-il pas être responsable à son tour ? (Cela correspond à notre étude d’il y a deux semaines où nous avons appris que Dieu est derrière la structure d’un gouvernement. Jésus croit en l’organisation.)
 
3.     Lisez Luc 6.17-19. Quoi d’autre semble relié au fait de prier toute la nuit ? (La puissance coule de Jésus. Le simple fait de toucher Jésus amène la guérison.)
 
4.     Lisez Luc 6.20-21. Y a-t-il du mérite à être pauvre, à avoir faim et à pleurer ? (Lisez Proverbes 14.23 et Proverbes 19.15. Selon les Proverbes, il est facile d’accomplir cela : parlez au lieu de travailler, dormez trop, soyez paresseux(se) et fainéant(e), et vous serez pauvre et vous aurez faim.)
 
a.      Si nous regroupons ce que dit Jésus et ce que dit le livre des Proverbes, nous concluons que le paresseux qui parle trop et qui dort trop pour travailler sera béni et sera satisfait dans le royaume des cieux. Mais cela semble-t-il juste ?
 
5.     Lisez Luc 6.22. Ici nous apprenons que le fait d’être haï, insulté et rejeté comme un infâme est aussi bon. Quelle est la partie la plus importante de ce verset ? (La raison sous-jacente : « À cause du Fils de l’homme. »)
 
a.      Jésus dit que les choses que notre bon sens (et la plupart du reste de la Bible) définit comme bonnes sont tout simplement fausses. Il n’y a aucun mérite à être pauvre, à avoir faim, à être triste, insulté et rejeté comme un infâme. Il ne s’agit pas là de buts. S’il en étaient, ils seraient faciles à atteindre, contrairement à la justice. Toutes sortes de gens qui ont fait un peu de bien, et beaucoup de mal, atteignent ce but. Selon vous, que signifie donc l’expression « à cause du Fils de l’homme » ? De quelle façon modifie-t-elle la vraie signification de l’enseignement de Jésus ?
 
6.     Lisez Luc 6.23. Les prophètes étaient-ils des paresseux, des fainéants, et des bavards qui ne travaillaient pas dur ? (Non !)
 
7.     Lisez Deutéronome 28.1-6 et Deutéronome 28.15-20. En ce moment, vous vous dites peut-être : « Bruce, vous citez tellement Deutéronome 28 que je le connais par cœur ! » Comment expliquez-vous ce que Jésus dit à ses disciples ? (Il leur dit que leur modèle de vie sera différent. Ils pourront être pauvres, avoir faim et être tristes maintenant parce qu’ils promeuvent Jésus. Mais ils seront riches, satisfaits et heureux dans le ciel.)
 
a.      Que cela nous dit-il ? Quel résultat est vrai pour nous : Deutéronome 28 ou Luc 6 ? (Lisez à nouveau Luc 6.20-21. Il est écrit que les choses iront mieux. Le pauvre « maintenant » héritera le royaume de Dieu. Ceux qui pleurent « maintenant » riront. En fait, Deutéronome 28 est un parallèle de Luc 6 sous plusieurs aspects.)
 
8.     Lisez Hébreux 11.32-38. Dieu nous dit que des bonnes ou au contraire des terribles choses peuvent nous arriver dans ce monde à cause du fait d’être fidèle. Comment pouvons-nous réconcilier cela avec ce que nous avons discuté jusqu’à présent ?
 
9.     Lisez Hébreux 11.39-40. Sans tenir compte de ce qui arrive sur la terre, quelle est la certitude ultime ? (Que la promesse de Dieu à ses disciples ne sera pas entièrement accomplie avant le ciel ! C’est la promesse ultime que les choses seront justes.)
 
10. Revenons un peu en arrière pour être sûrs de faire le lien avec notre sujet d’étude. Que cela nous enseigne-t-il sur la formation de futurs leaders spirituels ? (L’aspect économique à court terme est incertain. L’aspect économique à long terme est certain.)
 
11. Lisez Luc 6.24-25. Attendez ! Cela, bien sûr, à prime abord contredit complètement Deutéronome 28. Comment réconcilier les deux ?
 
12. Lisez Luc 6.26. En quoi cela aide-t-il à résoudre ce conflit apparent ? (Il s’agit de la clé pour résoudre cette énigme. Le premier groupe était constitué de gens pauvres, tristes et qui ne mangeaient pas à leur faim, mais parce qu’ils suivaient Jésus ils ont eu un avenir positif. Ce groupe est riche, heureux et bien nourri. Cependant, ils ont eu un terrible avenir parce qu’ils sont comme des faux prophètes. Ce groupe trahit Jésus et le dépeint sous un faux jour.)
 
a.      Ce que je suggère au sujet de ces versets a-t-il du sens à vos yeux ? Si tel n’est pas le cas, lisez à nouveau Luc 6.24-25. Si être pauvre, triste et le fait de ne pas manger à sa faim sont des objectifs, ces gens « malheureux » (ceux qui sont actuellement riches, heureux et bien nourris) sont sur le chemin pour atteindre le but. Ils sont sur le chemin du succès !
 
13. Le contexte est extrêmement important dans la Bible. Extraire un unique verset et l’étudier de façon isolée peut être trompeur. Quel genre d’apôtres Jésus a-t-il choisi – ceux qui étaient riches, heureux et bien nourris ? (Non – du moins pas riches.)
 
a.      La discussion continue de Jésus est-elle une explication de la raison pour laquelle il a choisi ces disciples que rien ne prédisposait à ce rôle ? (Oui ! Il veut des disciples (et cela s’applique à nous aujourd’hui) qui sont davantage intéressés à promouvoir le royaume de Dieu qu’à se promouvoir eux-mêmes. Il est davantage intéressé par ceux qui choisissent de lui être fidèles que par ceux qui compromettent le message afin que les autres « parlent bien d’eux ».)
 
14. Lisez Actes 1.6-9. Jésus a-t-il obtenu ce qu’il voulait ? Les disciples ont-ils reçu le message selon lequel la richesse et la puissance n’étaient pas l’objectif ? (Un peu de temps a été nécessaire pour que le message de Jésus s’enracine, message selon lequel le but n’était pas l’influence personnelle et la richesse.)
 
II.     Former les disciples
 
1.     Nous venons de voir qu’après tout ce temps avec Jésus, les disciples n’avaient pas une très bonne compréhension du message de Jésus pour eux – un message qu’il avait prêché depuis qu’il les avait choisis. Lisez Jean 16.7-11. Quel est l’ingrédient essentiel pour comprendre correctement le message de Jésus ? (Avoir l’Esprit saint.)
 
2.     Lisez Jean 16.12. Quel était le facteur limitant dans l’enseignement de Jésus à ses disciples ? (Ils ne pouvaient simplement pas « porter » certaines vérités.)
 
a.      Qui pourrait leur apporter cette vérité, si ce n’est Jésus ? (L’Esprit saint.)
 
b.      Que cela nous enseigne-t-il au sujet de notre propre cheminement avec Jésus ? (Nous devons rester ouverts à la direction de l’Esprit saint. Les choses que nous n’avons pas été capables de « porter » à un certain moment peuvent être des vérités que l’Esprit saint nous révélera ultérieurement.)
 
c.       Que cela nous enseigne-t-il sur notre enseignement aux autres ? (Nous devons faire preuve de sagesse au sujet de ce que les nouveaux croyants peuvent « porter ».)
 
i.       Cela signifie-t-il que nous ne devrions pas exiger des nouveaux croyants qu’ils acceptent toutes les doctrines ?
 
d.      Lisez Romains 14.1 et Romains 14.22-23. Lisez le chapitre entier si vous voulez avoir une pleine compréhension. Que cela suggère-t-il au sujet de ce que les nouveaux croyants peuvent « porter » ? (Cela suggère un autre point de vue que ce que nous venons de discuter. Ici, le nouveau croyant est zélé au sujet d’une certaine doctrine ou d’un certain enseignement que ceux qui ont une foi plus forte savent incorrect. Quand nous mettons ces deux idées ensemble, nous apprenons à relativiser en corrigeant les nouveaux croyants – tant concernant ce qu’ils ne savent pas que ce qu’il pensent savoir.)
 
3.     Lisez Jean 16.13-15. Qui devrait amener les nouveaux croyants à être en conformité ? (L’Esprit saint ! Raison de plus pour relativiser avec les nouveaux croyants !)
 
4.     Comment expliquez-vous la croissance rapide de la compréhension des disciples quand l’Esprit saint s’est répandu sur eux ? (Lisez 1 Corinthiens 3.16. L’Esprit saint vit en nous. Il peut continuellement nous enseigner et nous guider.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), selon vous, quel est le trait le plus important d’un disciple ? Jésus nous enseigne qu’il ne s’agit pas de la richesse, du bonheur ou du fait de bien manger. Au lieu de cela, il s’agit de chercher à faire avancer le royaume de Dieu par la puissance de l’Esprit saint. Voulez-vous vous engager aujourd’hui à faire avancer le royaume de Dieu par son Esprit ?
 
III.  La semaine prochaine : La moisson et les moissonneurs.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don