Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 – Le disciple et les Écritures (Luc 4 & 16, Matthieu 12, Actes 17)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment répondez-vous aux questions que vous avez sur Dieu, sur comment vivre votre vie, et sur comment amener les autres à Jésus ? La réponse devrait être « la Bible ». Connaissez-vous suffisamment bien la Bible pour prendre des décisions avisées ? Cette semaine, une controverse au sujet d’une des stars d’un programme de télé-réalité m’a enseigné que les gens que l’on voit dans les médias sont ignorants au sujet de la Bible. Le média a montré un clip vidéo de cette star se tenant dans une église et prêchant sur l’homosexualité. Le clip entier ne consistait qu’en une citation tirée de l’épître aux Romains. Au lieu de critiquer la star, une vraie discussion aurait été au sujet de la Bible et de ce que ce texte signifie. Débutons sans attendre notre étude de la Bible et apprenons-en davantage à ce sujet !
 
I.       Les réponses de la Bible
 
1.     Lisez Luc 4.1-4. Quand il est écrit que Jésus a été « mis à l’épreuve », que cela signifie-t-il ? (Satan voulait que Jésus pèche. Il voulait que Jésus désobéisse à Dieu.)
 
a.      Sur quoi s’est appuyé Jésus pour repousser le péché ? (Jésus a cité le verset biblique de Deutéronome 8.3.)
 
i.       Est-ce cela – seulement la Bible ? (Non ! Nous ne devons pas négliger le fait essentiel que Jésus s’est également appuyé sur la direction de l’Esprit saint.)
 
b.      Notez le texte des Écritures sur lequel s’est appuyé Jésus – il dit que nous ne vivons pas de pain seulement. En quoi est-ce une réponse à la tentation de Satan ?
 
c.       Lisez Luc 9.12-17. Jésus n’avait-il pas créé du pain auparavant ? Ne l’avait-il pas fait en partie pour montrer qu’il était le Messie ?
 
i.       Si tel est le cas, pourquoi était-ce la bonne chose à faire dans Luc 9.12-17 et la mauvaise chose dans Luc 4.1-4 ? (Voyez-vous l’importance de l’Esprit saint ? Il s’agit précisément du type de problème pour lequel nous avons besoin d’être dirigés, comme l’était Jésus, par la sagesse de l’Esprit saint.)
 
2.     Lisez Matthieu 12.1-2. Les responsables juifs demandent-ils à Jésus de suivre la Bible quand il s’agit de guider ses disciples ? (Oui. Garder le sabbat fait partie des Dix Commandements.)
 
3.     Lisez Matthieu 12.3-4. Sur quoi s’appuie Jésus pour répondre ? (Sur la Bible.)
 
a.      Comment expliquez-vous la réponse de Jésus basée sur la Bible ? Quel est l’argument de Jésus ?
 
b.      Dit-il qu’il est parfois en ordre de violer les commandements bibliques et d’avoir gens du peuple qui font ce qui est légitime seulement pour des prêtres ?
 
i.       Si tel est le cas, de quelle façon cela s’appuie-t-il sur la Bible ?
 
4.     Lisez Matthieu 12.5. Les disciples de Jésus sont-ils des prêtres ? Si tel n’es pas le cas, en quoi est-ce pertinent ?
 
5.     Lisez Matthieu 12.6-8. Quelle est l’argumentation de Jésus ? (Jésus enseigne que nous devons avoir une compréhension plus profonde de la loi. Le point central de la loi est d’attirer l’attention sur le besoin de Jésus, le besoin d’un Sauveur, le besoin de miséricorde. Des exceptions étaient faites pour les prêtres parce que leur travail le sabbat était d’apporter la connaissance de Jésus au peuple. Maintenant, Jésus, le grand prêtre de tous les temps, Celui qui est au centre de tout cela, est présent. Ainsi, il est qualifié pour dire comment s’applique la loi, et ses disciples sont ses prêtres.)
 
a.      Jésus viole-t-il la règle de droit ? Jésus substitue-t-il le système dans lequel le législateur fait les lois ? (Non. Il réconcilie ce que font ses disciples avec la loi existante. Il nous demande de regarder plus profondément à la loi.)
 
b.      Quel est l’enseignement pour nous ? Que Jésus peut contourner les règles ? (Non ! Pour comprendre correctement la loi, il faut un grand discernement – un discernement qui provient d’en haut. À nouveau, il s’agit d’une argumentation pour demander à l’Esprit saint de nous aider à comprendre la Bible.)
 
II.     L’autorité de la Bible
 
1.     Revenons à Luc 4 et lisons Luc 4.5-8. Sur quoi s’appuie Jésus pour rejeter la tentation ? (À nouveau, Jésus s’appuie sur la Bible – Deutéronome 6.13.)
 
a.      Dans la réponse précédente à Satan, je pensais que la réponse de Jésus était un peu difficile à comprendre. Ici, la réponse de Jésus est facile à comprendre. Pourquoi Satan accepte-t-il cette réponse sans autre discussion ?
 
i.       Cela montre-t-il que Satan accepte la Bible comme ultime autorité ?
 
ii.     Que nous enseigne le fait que tant Jésus que Satan acceptent la Bible comme ultime autorité pour répondre aux questions ? (Satan est le diable, mais il est très intelligent. Si tant Dieu que l’anti-Dieu acceptent l’autorité de la Bible, comment pouvons-nous la rejeter au profit de notre propre pensée frêle ? Décider que nous sommes plus sages que la Bible n’est que pure folie.)
 
b.      Cela nous amène à un problème concret. Que faire si la personne que nous essayons de convertir ou de conseiller est déraisonnable et n’accepte pas la Bible comme ultime autorité ?
 
i.       Si vous ne pouvez pas trouver une autorité que vous acceptez tous les deux, comment pouvez-vous persuader l’autre personne que vous avez raison ?
 
2.     Lisez Actes 17.16-17 et Actes 17.22-23. À quel défi était confronté Paul en faisant de ces adorateurs d’idoles des disciples ? (Ils n’acceptaient pas la Bible comme autorité.)
 
a.      Qu’a fait Paul en argumentant sur la base du dieu inconnu ? S’agit-il d’une autorité basée sur la Bible ? (Il s’agit d’un point très important. Paul recherchait une base commune « d’autorité ». Si nous cherchons à convertir ceux qui n’acceptent pas la Bible, nous devons trouver une certaine base sur laquelle nous pouvons baser notre argumentation basée sur la Bible. Paul pensait qu’il pourrait argumenter que le dieu qui leur était inconnu était le vrai Dieu des cieux.)
 
3.     Lisez Actes 17.24-25. Sur quelle base commune argumente Paul ? (La création. Psaumes 19.2 nous dit que le ciel raconte la gloire de Dieu. Paul passe rapidement à un argument basé sur la logique et sur la création. Pourquoi un Dieu qui a créé l’univers aurait-il besoin d’être fabriqué par des mains humaines – comme ces idoles ?)
 
a.      Quelle base commune avez-vous utilisé dans le passé pour atteindre ceux qui n’acceptent pas la Bible comme une autorité ? (Une base commune est les expériences mutuelles de vie. Quand nous discutons avec ceux qui n’acceptent pas l’autorité de la Bible, notre témoignage de ce que Dieu a fait pour nous pour résoudre les problèmes de la vie peut constituer une base commune persuasive.)
 
III.  La Bible seule ?
 
1.     Nous avons précédemment abordé Luc 9. Lisez Luc 9.10-11. Nous voyons Jésus qui enseigne sur le royaume de Dieu. Sans doute basait-il ses enseignements sur la Bible. Quel autre moyen utilisait-il ? (Il guérissait les gens. Il a créé de la nourriture pour donner à manger à la foule.)
 
a.      Peut-on faire la même chose que Jésus pour faire des disciples aujourd’hui ? (Nous pouvons certainement nourrir les gens à nos rencontres d’évangélisation et les aider dans les difficultés concrètes qu’ils rencontrent.)
 
2.     Lisez Luc 16.1-7. Que pensez-vous de cet intendant ? (Il triche. Il détourne les fonds de son maître – ce qui ajoute de la crédibilité à l’accusation selon laquelle il dilapide la propriété de son maître.)
 
3.     Lisez Luc 16.8-9. Qui parle ici ? (Jésus ne parle pas seulement, mais il approuve ce que le maître a dit au sujet de son intendant malhonnête.)
 
a.      Pourquoi Jésus complimente-t-il un tricheur et fraudeur ?
 
i.       Et, que Jésus complimente-t-il exactement ? (Jésus complimente la perspicacité de l’intendant malhonnête.)
 
b.      Jésus nous raconte cette histoire afin que nous soyons « accueillis dans les demeures éternelles ». Que sont ces demeures éternelles ? (Le ciel !)
 
c.       Ouah ! Jésus est-il en train de dire que si nous trichons et fraudons nous irons au ciel ? (Non ! Jésus dit que nous devons utiliser notre cerveau et les outils qui sont à notre disposition pour faire des disciples (« Faites-vous des amis »). Nous devons être aussi fins que le monde en faisant des disciples pour Dieu.)
 
i.       La Bible nous enseigne-t-elle d’utiliser des méthodes marketing et des programmes promotionnels futés pour faire des disciples, qui sont utilisés dans le monde ?
 
4.     Cher(ère) ami(e), la Bible est la clé pour connaître Dieu et comprendre sa volonté pour notre vie. Voulez-vous vous engager à lire et étudier régulièrement la Bible ? Voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous aider à comprendre et à accepter ses instructions ?
 
IV.    La semaine prochaine : Faire des disciples grâce aux métamorphoses.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don