Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Le jour des expiations (Lévitique 16)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si vous deviez définir le jour le plus important de l’année pour le peuple de Dieu dans l’Ancien Testament, ce serait le jour des expiations. Aujourd’hui, le jour des expiations peut générer un grand bâillement pour le peuple de Dieu. Le sanctuaire nous donne des enseignements importants pour aujourd’hui et je crois que c’est également vrai pour le jour des expiations. Débutons notre étude de la Bible pour faire disparaître ce bâillement et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.      S’approcher de Dieu : la préparation
 
1.     Lisez Lévitique 16.1-2. Prendriez-vous cette instruction au sérieux ? (Oui ! Deux personnes sont déjà mortes. La mort est la pénalité du non-respect de cela.)
 
a.      Quelle est la zone de danger ? (Le sanctuaire avait deux compartiments : un lieu Sacré (ou Saint) et un lieu Très-Sacré (ou Très-Saint). Un voile les séparait. Le coffre du Témoignage (dans certaines versions appelé « arche de l’alliance ») se trouvait dans le lieu Très-Sacré et Dieu apparaissait dans une nuée juste au-dessus de celui-ci. Ces versets nous disent que le lieu Très-Sacré est la zone de danger.)
 
b.      Pourquoi le lieu Très-Sacré est-il dangereux ? (Dieu s’y trouve.)
 
c.       Pourquoi Dieu est-il dangereux pour les humains – même pour ceux qui œuvrent pour lui ?
 
2.     Lisez Lévitique 16.3-4. Cela modifie-t-il le texte que nous venons de lire ? (Ce texte élargit les instructions. Il concerne tout le sanctuaire en général, et non pas uniquement le lieu Très-Sacré.)
 
a.      Comment doit se préparer Aaron ? (Il doit se laver et mettre des habits spéciaux. Il doit également apporter des offrandes.)
 
3.     Lisez Lévitique 16.5-6. Quels groupes son couverts par ces offrandes ? (La famille d’Aaron et Aaron lui-même. Plus tard, nous verrons que la communauté israélite tout entière est également incluse.)
 
a.      Pourquoi les fils d’Aaron sont-ils morts si Aaron pouvait faire l’expiation pour eux ? (Dieu s’occupe du pardon des péchés, mais nous ne devons pas prendre Dieu à la légère simplement parce qu’il pardonne le péché. Une saine crainte de Dieu est appropriée.)
 
4.     Lisez Lévitique 16.7-10. Un bouc meurt et l’autre vit. Pourquoi ? (Nous avons discuté de cela la semaine dernière. Le premier bouc mourait pour transférer symboliquement les péchés du peuple au sanctuaire. Le second bouc prenait symboliquement les péchés du prêtre et du sanctuaire et disparaissait dans le désert avec eux.)
 
II.    S’approcher de Dieu
 
1.     Lisez Lévitique 16.11-12. Quelle est la partie la plus intéressante de cette instruction ? (Quand Aaron entre dans le lieu Très-Sacré. Derrière le voile se trouve le lieu Très-Sacré, et c’est le lieu où Aaron mourait s’il y allait sans y être invité.)
 
2.     Quand cela se passait-il ? À quelle date ? Quand vous avez quelque chose aussi dangereux que cela, vous voulez lire attentivement l’invitation ! (Lisez Lévitique 16.29-30. Il nous est donné une date spécifique, et ce jour est appelé le jour des expiations (ou jour de l’Expiation).)
 
a.      Quel est le but du jour des expiations ? Quels indices avons-nous déjà à ce sujet ? (« Vous serez purs de tous vos péchés devant le Seigneur. »)
 
b.      Je pensais que nous avions appris que le sacrifice d’un animal dans le sanctuaire enlevait tous les péchés d’une personne. Quel rôle joue le jour des expiations dans tout cela ? (Cela concerne le transfert que nous avons étudié auparavant. L’animal mourait à la place de la personne. Mais les péchés de la personne étaient transférés (par le sang de l’animal) au sanctuaire. Le jour des expiations était le jour où le sanctuaire était nettoyé, purifié de tous les péchés. Ce que nous étudions est le processus de cette purification.)
 
c.       Pourquoi une telle purification était-elle nécessaire ? Dès lors que le péché n’est plus sur le pécheur, en quoi le bâtiment importe-t-il ? (Le point central symbolique est que le péché aura sa fin. De plus, pourquoi Dieu voudrait-il le péché là où il vit ?)
 
3.     Lisez Lévitique 16.13-14. Quel est le but de la nuée de l’encens ? (Dissimuler Dieu au grand prêtre – afin que le grand prêtre ne meure pas.)
 
a.      Si l’expiatoire (couvercle – également appelé « propitiatoire ») du coffre du Témoignage représente la présence de Dieu, où va le sang ? (Le point central semble être que le péché (cette fois le péché du grand prêtre) est transféré à Dieu.)
 
4.     Lisez Lévitique 16.15-17. De qui les péchés sont-ils expiés au jour des expiations ? (Le grand prêtre, sa famille, tout le peuple, la tente de la Rencontre et le sanctuaire.)
 
5.     Sautons quelques versets et lisonsLévitique 16.20-22. Où sont allés tous les péchés transférés au jour des expiations ? (Sur le bouc qui est envoyé dans le désert.)
 
6.     En pensant à cette méthode pour se débarrasser du péché, que suggère-t-elle sur la relation entre Dieu et le peuple ? (Le peuple s’approchait de Dieu par l’intermédiaire des prêtres. Au jour des expiations, c’était par l’intermédiaire du grand prêtre que les péchés étaient transférés au désert de façon permanente. Le grand prêtre devait prendre cela très au sérieux, sinon il mourait. Le peuple ne traitait pas directement avec Dieu.)
 
a.      La relation entre les humains et Dieu semble-t-elle être basée sur la peur ?
 
b.      Si vous répondez affirmativement, alors comment expliquez-vous que toute cette activité pleine de peur illustre la mort de Dieu pour les péchés de son peuple ?
 
7.     Lisez Romains 5.9-11. Qu’a fait Jésus pour nous ? (Il nous a justifiés par son sang, de telle sorte que non seulement nous sommes sauvés de la « colère de Dieu », mais nous ne sommes plus les ennemis de Dieu.)
 
a.      Si nous croyons à la Trinité, alors comment expliquer que Dieu fût notre ennemi ? Était-il en colère contre nous ? Pourtant il a voulu mourir pour nous, donc il n’était plus en colère ? (C’est pour moi quelque chose de difficile à comprendre, mais je crois que cela a un grand rapport avec la nature du péché. Dieu est l’ennemi du péché. Dieu hait le péché. Quand nous étions pécheurs nous étions les ennemis de Dieu.)
 
b.      Lisez Matthieu 11.19. Avant la croix, Jésus était un ami de pécheurs. Comment expliquez-vous cela ? (Romains 5.9-11 explique que Jésus nous a réconciliés avec Dieu. Cela nous aide à isoler le problème. Les gens sont les mêmes êtres pécheurs qu’ils ont toujours été, c’est le problème du péché que Jésus a résolu. En conséquence, Dieu n’est pas en colère contre les gens. Il était en colère contre le péché.)
 
i.      Dès lors que Jésus a tout fait pour nous, que cela nous suggère-t-il quant à la façon dont nous devrions vivre ? (Le péché n’est pas une petite chose. Notre gratitude pour ce que Jésus a fait devrait nous encourager à éviter le péché.)
 
III.  S’approcher de Dieu aujourd’hui
 
1.     Lisez Marc 15.37-39. Le voile qui séparait le lieu Sacré du lieu Très-Sacré dans le sanctuaire s’est déchiré à la mort de Jésus. Selon vous, que cela signifie-t-il ? (Cela signifie au moins que le service du sanctuaire, ayant son point culminant au jour des expiations, est terminé dans le sanctuaire terrestre.)
 
a.      Selon vous, quelle signification cela a-t-il quand nous nous approchons de Dieu ? Rappelez-vous que si le grand prêtre passait par le voile « quand il voulait » (Lévitique 16.2), il mourait parce que Dieu était là. (Cela signifie un nouveau jour pour s’approcher de Dieu.)
 
2.     Lisez Jean 16.7-11. Qui convainc le monde de péché ? (L’Esprit saint.)
 
3.     Lisez Romains 8.9. Quelle est notre nouvelle relation avec Dieu ? (Ce texte dit que « l’Esprit » est l’Esprit de Jésus et de Dieu. L’Esprit de Dieu vit en nous.)
 
4.     Notez l’immense changement dans notre relation avec Dieu, l’immense changement quand nous nous approchons de Dieu. Nous venons d’une situation où un prêtre humain nous représentait, un prêtre qui pouvait mourir s’il n’appliquait pas les instructions en s’approchant de Dieu. Maintenant, grâce à ce que Jésus a fait pour nous, l’Esprit de Dieu vit en nous ! En conséquence, nous sommes devenus des sanctuaires pour Dieu (1 Corinthiens 6.19-20). Quelle devrait être notre réaction à tout cela ?
 
5.     Toutes ces choses du sanctuaire ne sont-elles qu’une sorte de mémoire de la peur du passé ? Nous sommes désormais tous des sanctuaires, nous pouvons tous nous approcher de Dieu, donc ce qui a trait au sanctuaire et au prêtre est-il passé ?
 
a.      Lisez Hébreux 8.1-2 et Hébreux 7.23-25. Que cela suggère-t-il au sujet du sanctuaire actuel et au sujet du grand prêtre ? (Jésus « est toujours vivant pour intercéder » en notre faveur ! Le sanctuaire, le service du sanctuaire, le jour des expiations nous donnent des enseignements au sujet de ce que Jésus fait actuellement pour nous dans le ciel !)
 
6.     Lisez Hébreux 7.26. « Pour nous, c’est bien un tel grand prêtre qui convenait. » De quoi avons-nous besoin qui fait que ce qui se passe au ciel est pertinent pour nous aujourd’hui ? (Notre besoin est d’avoir nos péchés effacés. Dès lors que le péché est un problème récurrent dans ma vie, j’ai le besoin récurrent d’un grand prêtre dans le ciel.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous faire face à la colère de Dieu ? Moi certainement pas ! Pourquoi ne pas accepter Jésus aujourd’hui comme votre Sauveur, afin que vous soyez réconcilié(e) avec Dieu ? Pourquoi ne pas demander à Dieu d’envoyer son Esprit saint dans votre sanctuaire pour guider vos pas ? Pourquoi ne pas avoir Jésus pour intercesseur en votre faveur dans le ciel ?
 
IV.   La semaine prochaine : Le Christ, notre sacrifice.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don