Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 – Le désir de réforme, conséquence du réveil (1 Corinthiens 3 à 6, Romains 8)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a deux semaines nous avons appris que nous devons être « un » avec Dieu en laissant l’Esprit saint vivre dans notre esprit. Cela nous permet de vivre une vie dirigée par l’Esprit saint. La semaine dernière nous avons abordé le thème du discernement spirituel, pour juger si l’esprit qui nous parle est de Dieu ou démoniaque. Si nous remplissons ces deux conditions, si nous invitons chaque matin l’Esprit de Dieu pour qu’il vive en nous, qu’y a-t-il ensuite ? Nous devons faire quelque chose, n’est-ce pas ? Que devons-nous faire ? Il s’agit du sujet de notre étude cette semaine. Ouvrons la Bible et découvrons-en davantage !
 
I.       Le temple
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 3.16-17 (version à la Colombe). À quoi devrions-nous être poussés lorsque l’Esprit saint vit en nous ? (À prêter attention à notre temple.)
 
a.      Que cela veut-il dire ?
 
2.     Le contexte est toujours important. Lisez 1 Corinthiens 3.10-15 (version à la Colombe), le verset qui précède immédiatement la référence au temple. Un temple est un bâtiment, de quelle sorte de bâtiment est-il question ici ? (Un bâtiment spirituel.)
 
a.      Que cela suggère-t-il quant à la signification du « temple » ? (Paul parle de notre être spirituel – la vie de notre esprit.)
 
3.     Lisez Matthieu 15.10-12. Comment cela s’accorde-t-il avec l’idée de préserver notre temple ? (Nous ne parlons pas de ce que nous mangeons.)
 
4.     Lisez Matthieu 15.16-20. Si notre temple n’est pas une référence en terme de régime alimentaire et de santé, que cela nous enseigne-t-il sur le fait de garder notre temple en ordre ? (Nous devons avoir des pensées justes.)
 
a.      Arrêtons-nous une minute ici. Je pensais que l’Esprit saint produisait des pensées justes. Comment pouvons-nous dire que le fait d’avoir des pensées justes produise une place appropriée pour que l’Esprit saint y vive ? (Nous choisissons ou non de vivre une vie en harmonie avec l’Esprit saint.)
 
5.     Que nous enseignent ces versets au sujet de la réforme ? (Un aspect important de la réforme est d’avoir une place adaptée pour que l’Esprit saint y habite.)
 
II.     Les mystères
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 4.1. Pourquoi les choses de Dieu sont-elles des « mystères » ?
 
2.     Revenons en arrière et lisons quelques versets que nous avons précédemment laissés de côté. Lisez 1 Corinthiens 3.18-20 et 1 Corinthiens 1.18. Que pense le monde de l’approche chrétienne de la vie ? Que pense Dieu de l’approche du monde de la vie ? (Ils sont des royaumes sur une trajectoire de collision. Le monde pense que l’évangile est folie et Dieu nous dit que la sagesse du monde est folie.)
 
a.      À la lumière de cela, selon vous, que veut dire Dieu en parlant des « mystères » de Dieu ? (Ils sont mystérieux parce que seuls les disciples de Dieu veulent réellement les connaître.)
 
3.     Maintenant que nous avons abordé la notion des « mystères », revenons en arrière et continuons avec 1 Corinthiens 4.2-4. Que signifie être « digne de confiance » avec les « mystères de Dieu » ? (Il s’agit de la part de réforme. Si nous avons cette relation avec Dieu : nous comprenons par la puissance de l’Esprit saint la vision de Dieu sur les choses. Cette connaissance génère un changement en nous – qui démarre avec la purification de notre temple.)
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 4.6-7. Quelle partie de la bonne construction de notre temple est « ne pas aller au-delà de ce qui est écrit » en jugeant les autres ? (Nous donnons et recevons parfois de l’honneur pour des choses que Dieu nous a données : la sagesse, une belle apparence, de bons parents. Nous devons avoir le regard de Dieu en évaluant quiconque. Deutéronome 4.2 nous dit que nous ne devons rien ajouter ni retrancher aux commandements de Dieu. Aller « au-delà de ce qui est écrit » signifie également que nous ne devons ni condamner les autres, ni les complimenter en nous basant sur nos propres règles.)
 
5.     Que nous enseignent ces versets au sujet de la réforme ? (Nous devons utiliser la bonne norme, la norme de Dieu, pour juger si la réforme (et la construction du bon temple) a lieu.)
 
III.  La gestion du péché
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 5.1. Des péchés évidents avaient lieu au sein de l’église ; que devriez-vous faire comme part de la réforme ?
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 5.2. Pourquoi ces gens étaient-ils fiers du péché ? (Est-il possible qu’ils considéraient l’orgueil comme n’étant pas sous le jugement ?)
 
a.      La bonne réponse au péché est-elle d’exclure les pécheurs « évidents » de l’église ?
 
b.      Notez la partie « gonflés d’orgueil ». Que cela suggère-t-il ? (Nous sommes désolés de la situation, et non pas anxieux d’être juges.)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 5.4-5. Qui devrait mener les questions de discipline dans l’église ? (L’Esprit saint.)
 
a.      Quel est le but pour ce pécheur ? Être livré à Satan ?
 
b.      Comment Satan détruira-t-il la nature pécheresse du pécheur ? (Satan ne combat pas contre Satan. Au lieu de cela, l’idée est que la personne revienne à la raison lorsqu’il n’est plus « approuvé » par l’église.)
 
c.       Avons-nous tous besoin d’un « appel au réveil » de temps en temps dès lors qu’il est question de péché ?
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 5.6. À quelle « fierté » Paul fait-il référence ? (Dans 1 Corinthiens 5.1-2 les gens sont « gonflés d’orgueil » au sujet de l’immoralité sexuelle dans l’église.)
 
a.      Mis à part le fait de donner à Dieu une mauvaise réputation, quel est le problème avec cette fierté ? (Elle influence les autres. Elle représente une mauvaise construction du temple.)
 
5.     Lisez 1 Corinthiens 5.9-10. Nous venons de considérer une situation difficile dans laquelle il était demandé à des membres d’église d’être « juges ». En quoi ces versets clarifient-ils la nature de notre jugement ? (Nous ne sommes pas appelés à juger le monde. Au lieu de cela, nous sommes appelés à ne porter de jugement que sur ceux qui se réclament être des Chrétiens.)
 
6.     Chaque église a des membres qui sont impliqués dans des péchés d’ordre sexuel. Devrions-nous tous les rejeter ? (Regardez à nouveau le contexte dans lequel Paul écrit. Cette église tire de l’orgueil du péché d’immoralité sexuelle. L’instruction de Paul concerne l’église et non le monde. La question centrale concerne l’influence du péché. Avant que nous ne commencions à rejeter des gens hors de l’église, nous devons considérer l’impact sur l’église. Les gens qui sont impliqués dans le péché, mais qui ont un pied hors de l’église, et qui n’ont pas d’influence sur les autres membres, ne semblent pas très bien correspondre au conseil de « rejet ».)
 
7.     Lisez 1 Corinthiens 6.18. Les péchés d’immoralité sexuelle font-ils partie d’une catégorie spéciale ? (Apparemment.)
 
8.     Lisez 1 Corinthiens 6.19-20. Devons-nous revenir à la question du « temple » ? Les péchés d’ordre sexuel sont-ils spécialement importants parce qu’ils sont une attaque envers le corps dans lequel l’Esprit saint est supposé habiter ?
 
9.     Lisez 1 Corinthiens 6.15-17. De quelle façon cela nous aide-t-il à comprendre la nature spéciale du péché d’ordre sexuel ? (Le fait d’avoir des relations sexuelles avec quelqu’un forme un lien spécial qui va au-delà du péché. Dieu nous dit de former ce lien spécial avec notre conjoint et avec lui en laissant l’Esprit saint habiter en nous.)
 
10. Réfléchissez à ces versets et à ce qu’ils disent au sujet de la réforme. La réforme concerne-t-elle l’extirpation des péchés d’ordre sexuel ? (Non. Dieu est concerné par le discrédit porté contre son église. Il est concerné par notre influence sur les autres concernant la construction du temple. Il est concerné par la rupture de notre relation avec lui et avec notre conjoint en formant des liens par le péché.)
 
IV.    La construction du temple
 
1.     Lisez Romains 8.1-3. Que doit faire Jésus avec la réforme ? (Jésus a rempli les obligations de la loi en mourant à ma place.)
 
a.      Que signifie le fait que Jésus ait « condamné le péché dans la chair » ? (Il nous a montré la véritable nature du péché. Le péché tue Dieu. Le péché est l’ennemi de Dieu, de telle sorte qu’il devrait également être notre ennemi.)
 
2.     Lisez Romains 8.4. Jésus est Celui qui permet que « la justice requise par la loi » soit « accomplie en nous ». Cela ressemble à la réforme ! Comment cela se passe-t-il ? (Cela se passe chez ceux qui vivent en harmonie avec l’Esprit et non avec leur nature pécheresse.)
 
a.      S’agit-il d’une exigence des œuvres ? Devons-nous vivre d’une certaine façon pour être sauvés ?
 
3.     Lisez Romains 8.5-9. Nous avons commencé notre étude en mentionnant à quel point notre temple est important parce que c’est là qu’habite l’Esprit saint. Selon vous, quelle est la clé de la réforme ? (Accorder notre esprit sur ce que désire l’Esprit saint. C’est là la vraie construction du temple. Il s’agit de la clé de la réforme, faire le choix quotidien de demander à l’Esprit saint de nous guider dans la vérité et de nous aider à vivre de façon à donner gloire à Dieu.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous demander à l’Esprit saint d’habiter en vous ? Voulez-vous commencer à cheminer sur le chemin de la réforme en demandant à l’Esprit saint de construire votre temple pour vous apporter l’unité avec Dieu, ainsi qu’une sensibilité à la volonté de Dieu pour vous ?
 
V.      La semaine prochaine : Se réformer : désirer croître et changer.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don