Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 03 – L’achèvement de la création (Genèse 1 & 2)

Copyright © 2013, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Les évolutionnistes et autres défenseurs assortis de notre « vieille terre » aiment faire remarquer que la Bible n’est pas un livre de science. Elle ne traite pas de biologie, de chimie, de physique ou de génétique. Je pense que nous sommes d’accord là-dessus. Ainsi, la question est : « De quoi traite la Bible ? » Je suggère qu’elle parle de Dieu et de l’être humain et de leur relation. Réfléchissez quel impact a le langage clair de Genèse 1 sur la relation entre Dieu et les humains. Si Dieu a réellement créé l’univers par la parole, et que les plus grandes sections du projet ont chacune abouti en vingt-quatre heures, quelles étaient les options de Dieu ? Dieu aurait-il pu « annuler », « recommencer » ou faire un « reset » ? La réponse est : « bien sûr » ; et cela en dit long sur la décision délibérée de Dieu de continuer avec sa création errante. Quel Dieu d’amour ! Retournons à notre étude de la semaine de la Création !
 
I.       Les luminaires célestes
 
1.     Lisez Genèse 1.14-15 (version à la Colombe). Quel est le but des étoiles ? (Notre grosse étoile, le soleil, illumine la terre pendant le jour.)
 
a.      À quoi d’autre servent les étoiles ? (Elles mesurent le temps. Elles marquent « les temps, les jours et les années ».)
 
b.      Nous avons précédemment étudié que Dieu a créé la lumière le premier jour, et a fait mention d’une période de temps « soir et matin ». Comment cela peut-il être sans le soleil, la lune et les autres étoiles et planètes ? (Et si nous commencions avec d’autres hypothèses ? Et si Dieu avait créé une séquence temporelle de 24 heures au commencement, et par la suite créé le soleil et les planètes pour marquer cette séquence temporelle. C’est exactement et simplement comme une horloge. Cela ne crée pas le temps, mais ne fait que le refléter.)
 
2.     Lisez Genèse 1.16-19. Nous savons que la lune n’est pas comme le soleil, elle n’a pas de lumière propre. Pourquoi est-il correct d’appeler la lune un « petit luminaire » ? Cela donne-t-il raison aux évolutionnistes qui disent que la Bible n’est pas digne de confiance pour nous donner des affirmations scientifiques correctes ? (Si vous demandiez de la lumière et que l’on vous donnait un miroir, seriez-vous fâché(e) ? Dans certains cas, le fait d’avoir un miroir est aussi bien que d’avoir la source de lumière originelle. Notre lune est une source de lumière, tout comme l’est un miroir. Elle est un plus petit luminaire parce qu’elle reflète la lumière du soleil.)
 
II.     Les animaux marins et les animaux volants
 
1.     Lisez Genèse 1.20-23. En droit, il y a toute une partie de la loi dédiée à quelque chose appelée « interprétation de la loi ». La question pour les avocats et les juges est : « Que veut dire cette loi ? » La première question à se poser est : « Le message exprimé est-il clair ? » Si tel est le cas, vous n’allez pas plus loin. Ce n’est que si la formulation a quelque ambiguïté que vous regardez l’historique législatif et d’autres facteurs pour trouver ce qu’elle signifie réellement. Appliquons ce processus ici. La formulation au sujet des animaux marins est-il clair pour savoir s’ils ont évolué à partir d’organismes simples ? (Il est écrit que Dieu a créé « les grands monstres marins ». Cela réfère clairement à des animaux grands et complexes.)
 
a.      Combien d’oiseaux Dieu a-t-il créés ? (Il les a tous créés.)
 
b.      Combien d’espèces d’oiseaux voyons-nous aujourd’hui ? (Au cours de ma vie je sais que certaines espèces d’oiseaux se sont éteintes. Les espèces ne sont pas en expansion, mais en régression. Ou alors, si cela n’est pas vrai, il n’y a aucun rapport populaire de l’expansion.)
 
c.       La théorie de l’évolution soutient que la vie s’est déplacée de la mer à la terre, puis au ciel. Que nous dit le message clair de la Bible au sujet de l’émergence des animaux marins et des animaux volants ? (Ils ont tous été créés dans une période de vingt-quatre heures.)
 
2.     Lisez à nouveau Genèse 1.20. Une question naturelle est de savoir si Dieu a commencé avec les animaux comme il a commencé avec les humains – peu en nombre avec l’attente qu’ils croissent en nombre. Que dit la Bible à ce sujet ? (Elle dit : « Que les eaux grouillent ». Grouiller signifie être rempli de quelque chose. En même temps, Genèse 1.22 parle d’un nombre en croissance.)
 
III.  Les animaux terrestres
 
1.     Lisez Genèse 1.24-25 et Genèse 2.19-20. Quel détail additionnel nous est donné sur la création des animaux ? (Comme dans le cas des humains, Dieu les a formés à partir de la terre.)
 
a.      Pourquoi Dieu permet-il à Adam de nommer les animaux ?
 
b.      Notez que Genèse 2.20 nous dit que dans ce processus d’attribution d’un nom, aucune aide ne fût trouvée pour Adam. Qui en cherchait une ? (Adam.)
 
i.       Dieu savait-il déjà qu’aucune aide n’existait pour Adam ?
 
ii.     Selon vous, pourquoi Dieu a-t-il inclus Adam dans la recherche d’une aide ? (Cette séquence d’attribution de nom et de recherche d’une aide montre que Dieu veut s’associer à nous. Dieu a laissé Adam attribuer un nom aux animaux. Dieu voyait Adam rechercher une partenaire, ainsi Adam partageait la vision de Dieu concernant la nécessité de trouver une partenaire spéciale. Dieu veut que nous collaborions avec lui.)
 
iii.    Selon vous, Adam voulait-il une aide qui soit son « vis-à-vis » ? Un enfant unique veut-il un frère ou une sœur ?
 
c.       Quel est le message de l’évolution au sujet des relations entre Dieu et les humains ? (Nous ne sommes pas vraiment des partenaires de Dieu. Nous courions afin de ne pas être dévorés !)
 
IV.    Les humains
 
1.     Lisez Genèse 1.26-27. Serait-ce une décision difficile pour vous, si vous étiez à la place de Dieu ?
 
a.      Imaginez le magnifique parc et la vie sauvage préservée que vous venez de créer. Vous venez quand vous le désirez pour vous reposez et profitez des merveilles de la nature ! Créer les humains ne peut apporter que des problèmes.
 
b.      Quel est le message clair qui décrit la qualité de notre existence sur notre création ? (Nous avons été créés à l’image de Dieu pour être des gestionnaires. Nous ne courions pas pour échapper à des animaux et essayer d’éviter d’être leur prochain repas.)
 
c.       Pourquoi Dieu mentionne-t-il qu’il a créé les humains tant homme que femme ? (Cela donne à tous deux de l’importance. Cela les rend distincts. Cela montre que les deux sexes sont créés à l’image de Dieu.)
 
2.     Lisez Genèse 1.28. Quelle tâche donne Dieu aux humains ? (Se multiplier, soumettre et dominer. À nouveau, le message clair montre qu’un système de reproduction est en place. L’évolution ne fait pas partie de la réplication des humains.)
 
3.     Lisez Genèse 2.21-24. Cela est différent du récit du reste de la création. Pourquoi ? (Lisez Genèse 2.24. Dieu a créé une relation spéciale entre les hommes et les femmes, de telle sorte qu’ils puissent devenir un au sein du mariage.)
 
V.      Le sabbat
 
1.     Lisez Genèse 2.1. Restait-il quelque chose à faire après le sixième jour ? Une quelconque partie de la création était-elle encore inachevée et nécessitait un peaufinage ? (Non. Le message clair du récit biblique ne permet pas la théorie de l’évolution.)
 
2.     Lisez Genèse 2.2-3. Regardons cela avec de nouveaux yeux. J’ai un fauteuil que je possède depuis de nombreuses années. C’est l’endroit que je préfère pour me reposer quand je ne dors pas. Mon fauteuil est-il saint ?
 
a.      Pourquoi, logiquement, un jour de repos serait-il saint ?
 
b.      Une réponse possible est que Dieu a « béni » le samedi. Mais je me demande toujours pourquoi il a fait cela ? (Le seul élément logique est que Dieu célébrait et commémorait sa Création. Il l’a mis à part.)
 
c.       Quand je célèbre quelque chose, je ne me repose en général pas, je me divertis. Si Dieu a pu faire exister l’univers par sa parole, il est difficile de croire qu’il avait besoin de se reposer. Est-il possible que le sabbat fasse également partie de la création ? De la même manière qu’il a créé la lumière et les animaux, il a également créé le repos et la célébration ?
 
3.     Étudions l’aspect de « l’image globale » de tout cela. Si Dieu est pris dans le combat contre Satan au-delà la loyauté des humains, Dieu connaissait-il ce futur problème au temps de la création ? (Oui. La Bible est remplie d’histoires et de prophéties qui démontrent la préscience de Dieu, son omniscience.)
 
a.      Si la revendication première de Dieu à l’autorité est son statut de Créateur, ferait-il quelques pas en avant pour faire bien comprendre cette revendication aux humains ? (À nouveau, logiquement oui.)
 
b.      Quand vous engagez-vous le plus dans vos réflexions ? Quand vous vous affairez au travail ou quand vous vous reposez ? Si quelqu’un vous demande de résoudre un problème de math difficile quand vous marchez, vous arrêtez-vous pour y penser ? (Oui, nous pensons davantage quand nous nous reposons.)
 
c.       Cette série de questions améliore-t-elle votre compréhension du sabbat ? (Dieu voulait créer un temps chaque semaine durant lequel ses collaborateurs pourraient se reposer et refléter sur leur Créateur. Le sabbat a été créé comme mémorial et célébration hebdomadaires de notre Dieu Créateur !
 
i.       Dans quelle mesure Satan a-t-il réussi à saper la création et le jour du sabbat ?
 
4.     Cher(ère) ami(e), si vous avez laissé échapper le repos du sabbat, la réflexion et la célébration, voulez-vous corriger cela dès maintenant ? Voulez-vous clairement déclarer votre allégeance au Dieu de la Création ?
 
VI.    La semaine prochaine : La création : thème biblique.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don