Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 – Un Dieu trinitaire (Deutéronome 6.4, Matthieu 26.63-64, Colossiens 2.13-15)

Copyright © 2012, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La première fois que j’ai essayé d’utiliser des ordinateurs, j’étais frustré. Je voulais savoir comment ils fonctionnaient à l’intérieur. Tout le monde peut taper et imprimer un document, tout comme tout le monde peut conduire une voiture. Mais que se passe-t-il « sous le capot » ? Dans le but de répondre à cette question, je me suis documenté et, avec l’aide de mon jeune fils, j’ai construit un ordinateur. Maintenant je suis satisfait de connaître la base, même si ma connaissance est loin d’être complète. Notre étude de cette semaine est similaire. Nous allons apprendre certaines connaissances de base sur Jésus et sur la Trinité, mais une connaissance complète est tout simplement hors de notre portée. Du fait que je ne pense pas qu’il soit possible d’être chrétien sans être « trinitaire », je vous propose d’ouvrir notre Bible et de voir ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       Le puzzle
 
1.     Lisez Deutéronome 6.4-5 et Marc 12.28-30. Que cela nous dit-il sur Dieu ? (Que « le Seigneur est un ».)
 
a.      Selon vous, pourquoi Dieu introduit-il le commandement « tu aimeras le Seigneur […] de tout ton cœur » avec le commandement « le Seigneur est un » ? (Il s’agit d’un commandement positif d’aimer complètement, et d’un commandement négatif de ne pas aimer d’autres dieux.)

b.      Le commentaire biblique The New Bible Commentary nous dit que Deutéronome 6.4 est « la prière centrale dans le judaïsme ». Elle est appelée « Shema » parce qu’elle commence par le mot « écoute », qui est la signification du mot shema en hébreux. Si cela était la prière centrale pour les Juifs, que signifie-t-elle pour nous qui croyons à l’inspiration de l’Ancien Testament ?

2.     Avez-vous remarqué que c’est Jésus qui, dans Marc 12.29, a répété que Dieu est « un » ? Les Juifs et les Musulmans disent que les Chrétiens ne sont pas monothéistes (ceux qui croient en un seul Dieu), parce que nous croyons que Dieu le Père, l’Esprit saint et Jésus sont tous Dieu. Si les Juifs et les Musulmans ont raison, pourquoi Jésus nous rend-il attentifs à la Shema et dit que l’amour est le plus grand commandement ?
 
3.     Récemment, un livre qui s’est très bien vendu (et qui a été adapté à l’écran) racontait une histoire basée sur l’idée selon laquelle l’église catholique a manipulé l’évangile pour que Jésus affirme être Dieu, alors qu’en fait Jésus n’affirme rien de tel. Les évangiles sont-ils les seules sources affirmant que Jésus est Dieu ?
 
II.     Les fondements de la Trinité

1.     Lisez Genèse 1.1-2. Quand Dieu s’est présenté lui-même dans la Bible, qu’a-t-il fait pour révéler sa nature ? (Il a révélé que le Dieu « un » a un « Esprit » (traduction NEG) ! Ainsi, depuis cette toute première introduction, Dieu nous fait savoir qu’il existe, et qu’il a un Esprit saint qui existe également.)

2.     Lisez Genèse 1.26-27. Que signifie cette phrase : « Faisons les humains à notre image » ? Que suggère-t-elle au sujet de Dieu ? (Qu’il est « pluriel », d’une façon ou d’une autre.)
 
a.      Lisez à nouveau le verset 27. Que cela suggère-t-il quant à la nature de Dieu ? (Qu’elle inclut « mâle et femelle » (traduction TOB).)
 
b.      Lisez Genèse 2.22-24. Que Dieu appelle-t-il « une seule chair » ? (Adam et Ève, qui deviennent ensuite mari et femme.)

3.     Que nous révèlent ces versets du livre de la Genèse au sujet de ce que Dieu entend par le terme « un » ? (Qu’il a une vision large de ce que signifie « un » ! Adam et Ève avaient chacun leur propre personnalité, pourtant Dieu les appelle « une seule chair ». Depuis les origines, Dieu s’est révélé comme ayant un Esprit qui « plane » (traduction TOB). Vous pourriez dire que Dieu n’est qu’un Esprit, mais cela ne s’accorde pas très bien avec la déclaration « Faisons les humains à notre image ». Nous pouvons voir que les fondements de la Trinité n’ont pas commencé avec les évangiles, mais plutôt dans la Genèse.)

4.     Lisez Juges 3.9-10 et Juges 6.34. Cela vous rappelle-t-il ce que vous voyez régulièrement dans le Nouveau Testament ? (Oui. Le Nouveau Testament développe l’idée selon laquelle l’Esprit de Dieu est distinct de Jésus et de Dieu le Père. Nous retrouvons exactement le même genre de pensée dans le livre des Juges.)
 
III.  La revendication de Jésus à la divinité
 
1.     Dans l’introduction j’ai dit qu’il n’est pas possible d’être chrétien sans croire à la Trinité. Ma déclaration est-elle injuste ? Lisez Jean 8.58. Quelle est la déclaration de Jésus ici ?

2.     Lisez Jean 6.35-40 et Jean 6.51. Quelle est la déclaration de Jésus ici ?

3.     Lisez Jean 8.12. Quelle est la déclaration de Jésus ici ?
 
4.     Lisez Jean 11.25-27. Quelle est la déclaration de Jésus ici ?
 
5.     Lisez Jean 10.30. Quelle est la déclaration de Jésus ici ?

6.     Lisez Jean 10.32-33 et Luc 5.21-24. Quelle déclaration les auditeurs de Jésus comprennent-ils de la part de Jésus ?

7.     Lisez Marc 14.61-62. Quelle est la déclaration de Jésus ici ?
 
8.     Lisez Matthieu 3.16-17. Que cela nous enseigne-t-il sur la Trinité ?
 
9.     Lisez Jean 1.1-4 et Jean 1.14. Que cela nous enseigne-t-il sur Jésus ?

IV.    Pourquoi cela est important

1.     Dans ces textes vous avez juste lu les revendications de Jésus à la divinité. Il se nomme lui-même « Je suis » ! C’est la façon dont Jéhovah se décrit lui-même (Exode 3.13-14). Si Jésus n’est pas Dieu, que cela nous dit-il sur lui ? (Qu’il est un menteur ou illusoire. Il n’est pas digne de confiance, encore moins digne d’adoration.)
 
a.      Lisez Psaumes 73.7-9 et Jérémie 23.34. Que disent ces textes de l’Ancien Testament au sujet des fausses déclarations ? (Elles viennent des méchants.)
 
2.     Lisez Matthieu 26.63-64. Toute l’étendue de l’Ancien Testament concerne le sacrifice de l’agneau pour le péché des humains. Le peuple de Dieu attendait la venue d’un Messie pour les sauver. Le grand prêtre demande-t-il à Jésus s’il est le Messie ? (Oui. Jésus revendique être le Messie – l’Envoyé de Dieu qui était promis, qui retournera à Dieu et reviendra pour sauver son peuple.)

3.     Lisez Jean 8.23-30. Selon l’enseignement de Jésus, qu’est-ce qui est en jeu en ce qui concerne sa divinité ? (Nous mourrons dans nos péchés ! Jésus nous dit spécifiquement que si nous ne l’acceptons pas comme le Messie, le Christ, le Fils de Dieu, alors nous n’avons pas de Messie, pas d’Agneau de Dieu, et nous mourrons pour nos péchés ! La conséquence ne peut être plus critique ou plus centrale pour notre espérance en tant que Chrétiens !)

V.      Pourquoi Paul pense que c’est important
 
1.     Rappelez-vous du livre et du film qui soutenait aux analphabètes bibliques que Jésus ne pensait pas qu’il était divin – et que cela avait été concocté bien plus tard par l’église catholique pour renforcer son importance. Nous avons vu que la Trinité a sa fondation dans le livre de la Genèse, et nous avons vu que Jésus a revendiqué être Dieu et le Messie. Étudions maintenant ce que Paul a écrit au sujet de Jésus et de sa divinité. Lisez Colossiens 2.9-10. Que dit Paul au sujet de la divinité de Jésus ?
 
2.     Lisez Colossiens 2.13-15. Que dit Paul au sujet de Jésus en tant que Messie qui enlève nos péchés ? (C’est ainsi que Paul identifie Jésus.)Lui que Jésus est notre Seigneur et notre Dieu?d'nosu  Il ne s'ue divinité. Lisez Colossiens 2.9-10. revendiquait 'a divinitéema

VI.    Pourquoi Pierre pense que c’est important

1.     Lisez Actes 1.1-5. Quelles sont les instructions de Jésus à ses disciples pour l’avenir ?
 
2.     Lisez Actes 2.1-4. S’agit-il de ce que Jésus a promis ?
 
3.     Lisez Actes 2.29-36. Que dit Pierre au sujet de Jésus ?

a.      Selon Pierre, qui est la source de ses enseignements ? (L’Esprit saint.)

4.     Cher(ère) ami(e), le livre de la Genèse pose le fondement de la Trinité. Jésus affirme être le Messie et « Je suis ». Pierre et Paul affirment que Jésus est le Messie – et Pierre dit que cette affirmation est inspirée par l’Esprit saint. Le Nouveau Testament, dans son entier, soutient que Jésus est Dieu. L’Ancien Testament pointe à Jésus comme étant le Messie. Il ne s’agit pas d’une sorte de fabrication de la part des responsables de l’église primitive pour augmenter leur importance. Il s’agit du message central de la Bible. Si nous n’acceptons pas que Jésus est Dieu et qu’il est mort à notre place pour nos péchés, alors nous sommes perdus. Voulez-vous accepter dès aujourd’hui que Jésus est notre Seigneur et notre Dieu ?
 
VII. La semaine prochaine : Au commencement.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don