Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - La résilience (Genèse 37 à 41, Romains 5, Esther 2 à 4)

Copyright © 2011, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Beaucoup de gens vivant actuellement ont eu une vie relativement facile. Imaginez à quoi cela ressemblait d’être une jeune personne en Europe il y a 100 ans. Vous connaîtriez, si vous y surviviez, deux guerres majeures. Mon cher père a grandi dans une famille pauvre durant la période de la Grande Dépression, avant d’être enrôlé dans l’armée durant la deuxième guerre mondiale. Il a participé au débarquement en Normandie et a passé 33 mois en zone de combat. Beaucoup de gens de cette génération ont vécu une expérience semblable. Qu’en serait-il si votre vie semblait destinée à subir un traitement défavorable spécial ? Seriez-vous capable de "rebondir" ? Feriez-vous preuve de résilience ? Débutons notre étude et voyons ce que nous pouvons apprendre de ceux qui ont passé par des moments difficiles !
 
I.      Joseph
 
1.     Lisez Genèse 37:3, Genèse 39:6 et Genèse 37:5-7. Selon vous, quel genre d’attitude avait Joseph vis-à-vis de la vie ? (Sa vie était clairement bien au-dessus de la moyenne. Premièrement il faisait partie d’une famille aisée. Il était plus beau que la plupart des autres et il était l’enfant préféré de son père. Dieu lui a envoyé des rêves, selon lesquels il serait un dirigeant. Son importance se renforçait constamment.)
 
2.     Lisez Genèse 37:28. Relisez les caractéristiques qui rendaient Joseph spécial. Combien en restait-il après avoir été vendu comme esclave ? (Il lui restait sa beauté, il avait perdu le soutien de sa famille, il avait perdu sa fortune et son statut. Au lieu d’un futur dirigeant, il avait fort à craindre de son avenir en tant qu’esclave étranger. Il avait son Dieu, mais son Dieu ne lui a pas épargné cela !)

3.     Lisez Genèse 39:17-20. Comparez les rêves, les espérances et les plans de Joseph en tant que jeune homme avec sa réalité présente - un esclave emprisonné pour tentative de viol. Les choses pouvaient-elles être pires ? (Il avait tout perdu. Il était au fond, pas au sommet.)

4.     Lisez Genèse 41:14-15. Si vous étiez Joseph, auriez-vous vu là votre chance inespérée de changer votre vie misérable ?
 
5.     Lisez Genèse 41:16. Est-ce là ce que vous auriez répondu à la place de Joseph ?
 
a.      Joseph n’avait-il pas eu assez d’humilité ? Pourquoi devait-il commencer par "Ce n’est pas moi !" ? (Cela montre sa foi et sa dépendance continues en Dieu.)

b.      Feriez-vous encore confiance à Dieu si vous étiez passé par tous ces problèmes ?

i.      Mettez-vous à la place de Joseph. Afin d’être capable de faire encore confiance à Dieu, que devriez-vous croire ? Que Dieu a une façon étrange de récompenser ceux qui lui sont fidèles ? (Si nous lisions l’entier du récit, nous verrions que Joseph agit bien même quand il souffre d’un sérieux revers. Mais, outre ses brèves expériences favorables, Joseph doit croire que la foi en Dieu n’est pas dépendante de son succès dans la vie. Elle n’est pas dépendante d’une récompense visible. La foi est relative à Dieu et non à Joseph.)
 
6.     Lisez Genèse 41:39-40. Pourquoi le pharaon commence-t-il par une référence au Dieu de Joseph ? Pourquoi ne pas commencer par : "Tu interprètes les rêves de façon fabuleuse, Joseph ! Il faut que je te garde au palais." (Si Joseph avait essayé de gagner du crédit, le pharaon aurait pris Joseph pour un jeune homme intelligent et perspicace. Mais, puisque Joseph a donné tout le crédit et toute la gloire à Dieu, le pharaon croit que Joseph est le point d’accès à la puissance d’un Dieu nouveau et incroyablement puissant. Le pharaon gagne davantage qu’un simple humain talentueux.)
 
7.     Quel enseignement nous apporte l’histoire de Joseph sur la façon dont nous gérons les problèmes incroyables ? (La foi est relative à Dieu, et non à la façon dont nous agissons. Rester attaché à Dieu, même quand l’intérêt de Dieu n’est pas évident, est la clé de la résilience. Dieu nous demande de lui faire confiance et de faire confiance à sa planification.)

8.     Lisez Romains 5:1-5. Que nous apporte la foi dans notre salut ? (Elle nous permet d’être "en paix avec Dieu" et nous apporte la joie dans notre espérance ultime. Elle est la plateforme à partir de laquelle nous voyons toutes les autres expériences de la vie.)

a.      Dans quelle mesure les problèmes que Joseph a rencontrés sont-ils utiles pour nous ? (Les problèmes nous enseignent la résilience. Ils développent notre caractère. Ils nous donnent l’espérance.)
 
i.      L’espérance en quoi ? Dans Romains 5:2 nous parlons de l’espérance de la vie éternelle. Paul parle-t-il de la même espérance dans Romains 5:4 ? (Oui. Premièrement, le fait de voir l’œuvre de Dieu par l’intermédiaire de nos problèmes nous donne la confiance qu’il nous donnera la vie éternelle. Deuxièmement, le fait de gérer et traiter les problèmes rend la vie éternelle (où les problème n’existeront pas) encore plus précieuse.)
 
ii.    Avez-vous déjà ressenti davantage de plaisir dans l’anticipation de quelque chose, plutôt que dans sa réalisation ? (Le ciel sera bien plus que ce que nous pouvons imaginer. Mais l’espérance dans le ciel peut nous donner du plaisir.)

iii.   J’ai suggéré déjà quelques fois que la foi est relative à Dieu et pas à vous. Est-ce ce que dit Paul ? (La grâce est relative à nous ! Dieu est mort pour nous. Le fait de savoir que Dieu a vaincu le péché et la mort nous donne de l’espérance au milieu de nos souffrances.)

b.      Comment comprenez-vous Romains 5:5 ? L’espérance en la vie éternelle est notre objectif à long terme. Quelle est la relation avec l’amour de Dieu et avec l’Esprit saint ? (Nous sommes capables de voir une preuve du ciel maintenant par l’œuvre de l’Esprit saint dans notre vie. L’amour de Dieu, par la puissance de l’Esprit saint, est déversé dans notre cœur.)
 
9.     Lisez Genèse 45:4-7. L’amour de Dieu a-t-il été déversé dans le cœur de Joseph ?
 
II.    La souffrance instruite

1.     Lisez 2 Corinthiens 1:2. Que désire Paul pour les Chrétiens de Corinthe ? (La grâce et la paix.)

2.     Lisez 2 Corinthiens 1:3. Quel est le rôle de Dieu en nous aidant quand nous souffrons ? (Dieu a de la compassion pour nous. Dieu est la source ultime de tout réconfort.)
 
3.     Lisez 2 Corinthiens 1:4-5. Avez-vous déjà considéré vos problèmes comme étant une éducation ?
 
a.      Comment les problèmes peuvent-ils nous aider à réconforter les autres ? (Si nous apprenons de nos problèmes, nous pouvons enseigner les autres qui passent par les mêmes problèmes. Notez que le texte dit que le réconfort de Dieu envers nous dans les moments difficiles nous permet de réconforter les autres.)

b.      Souffrez-vous de quoi que ce soit qui ressemble à la souffrance de Jésus sur la croix ? (Paul fait ce parallèle. Il dit que tout comme la souffrance de Jésus bénit notre vie, de la même manière votre souffrance peut bénir la vie des autres.)

III.  Esther
 
1.     Lisez Esther 2:5-7. Listez les problèmes dans la jeune vie d’Esther. (Ses parents étaient morts. Elle a été élevée par Mardochée, un homme de sa parenté - ainsi il semble qu’il n’y ait pas eu de femme dans sa vie. Elle était aussi une captive juive.)
 
2.     Lisez Esther 2:8-10. Dans Esther 2:1-4 il nous est dit que le roi Xerxès a organisé le premier concours pour jeunes filles. Les autorités font participer Esther à ce concours. Pourquoi Mardochée n’a-t-il pas autorisé Esther à révéler son origine ? (Elle était juive - l’une des captives.)

a.      Que cela nous montre-t-il quant à l’intérêt de Mardochée dans ce concours ? (Il voulait qu’Esther gagne !)

3.     Lisez Esther 2:17-18. Esther est-elle comme Joseph ? (Oui. Elle se voit promue au sommet après avoir été tout en bas.)
 
4.     Le chapitre 3 du livre d’Esther relate qu’un notable de haut rang de la cour du roi Xerxès haïssait Mardochée. Pour se débarrasser de Mardochée, il conçut une loi qui lui permettrait de tuer tous les Juifs le 13ème jour du mois d’Adar. Mardochée est allé chercher de l’aide auprès de la reine Esther. Lisez Esther 4:10-11. Esther va-t-elle venir en aide ? (Elle semble dire que c’est trop dangereux.)
 
5.     Lisez Esther 4:12-14. Selon vous, la vie d’Esther était-elle réellement en danger ? (J’en doute, à moins que Mardochée ait prophétisé de la part de Dieu.)

a.      Esther était-elle dans une position similaire à celle de Joseph ? (Oui, elle pouvait sauver la vie de beaucoup.)

b.      En quoi la situation d’Esther était-elle différente de celle de Joseph ? (Ils avaient tous les deux souffert. Ils avaient tous les deux été élevés à un très haut rang. Mais en sauvant les autres Esther a risqué sa vie et sa position.)
 
6.     Lisez Esther 4:15-16. Que nous enseigne Esther au sujet de la résilience ? (Le but de la résilience n’est pas d’obtenir le pouvoir et la richesse comme Joseph - bien que cela puisse arriver. Le but de la résilience est de rester fidèle à Dieu, de telle sorte que vous puissiez être une bénédiction pour les autres. Il s’agit d’une des choses que nous enseigne 2 Corinthiens 1:4.)
 
7.     Voyez-vous un parallèle entre Esther et Jésus ? (Elle a mis sa vie en jeu pour sauver la vie des autres. À nouveau, c’est ce dont nous avons précédemment discuté dans 2 Corinthiens 1:5-6 : notre souffrance peut se révéler être une bénédiction pour les autres !)

8.     Cher(ère) ami(e), si vous souffrez aujourd’hui, je vous invite à demander à Dieu de vous donner la résilience et de vous aider à voir de quelle façon votre souffrance peut être une bénédiction pour les autres.

IV.   La semaine prochaine : L’estime de soi.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don