Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 - Joab, faiblesses de l’homme fort de David (2 Samuel 3, 13 & 18 ; 1 Rois 2)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous le pouvoir de l’autorité sur d’autres ? Si tel est le cas, Dieu s’intéresse à la façon dont vous utilisez ce pouvoir sur les autres. La grande partie du pouvoir sur les autres se révèle dans un cadre familial, politique ou professionnel. Notre gouvernement, nos parents ou notre employeur peuvent faire beaucoup de choses qui peuvent grandement influencer positivement ou négativement notre vie. Dans Éphésiens 6:9 Dieu sensibilise ceux qui ont le pouvoir sur la façon dont ils l’utilisent. Il leur dit de respecter ceux qui se trouvent sous leur autorité et de s’abstenir de les menacer. Pourquoi ? Parce que Dieu est Seigneur au-dessus de tous, et il est juste. Notre étude de cette semaine se penche sur un leader militaire et politique qui a un grand pouvoir sur les autres. Débutons sans attendre notre étude et découvrons ce que nous enseigne la Bible au sujet de l’utilisation du pouvoir et de l’autorité !
 
I.       Une histoire de deux généraux
 
1.     Lisez 2 Samuel 3:17-18. Le peuple de Dieu est divisé en deux nations - Israël et Juda. David est roi de Juda. Son général est Joab. Ish-Bosheth est roi d’Israël et son général est Abner. Qu’Abner décide-t-il de faire ? (Changer de camp ! Il décide maintenant de supporter David.)
 
a.      Quelles raisons donne-t-il pour ce changement d’allégeance ? (David est le choix tant des anciens d’Israël que de Dieu.)

2.     Lisez 2 Samuel 3:19-21. Quelle est l’importance d’Abner dans cet accord ? (Abner est celui qui mène les discussions. De façon évidente, il a davantage de pouvoir que le roi Ish-Bosheth.)

3.     Lisez 2 Samuel 3:22-25. Accepteriez-vous la déclaration de Joab comme étant véridique ?
 
a.      Selon vous, qu’a motivé les déclarations de Joab ? (2 Samuel 2 rapporte qu’Abner a tué le frère de Joab dans une bataille. Pour cette raison, Joab n’aime pas Abner. Mais je suspecte que la raison la plus convaincante est que dans un royaume unifié Joab voit Abner comme un rival pour la position de général en chef.)
 
4.     Lisez 2 Samuel 3:26-27. Avez-vous déjà entendu ce genre d’approche à votre place de travail ? (Vous obtenez une promotion par supercherie, en donnant un coup de couteau dans le dos de votre rival. Ici, le coup de couteau est en face et il s’agit d’un vrai couteau !)

a.      Que diriez-vous si vous étiez David ? (Joab interfère dans l’accord pour unir les deux royaumes sous les ordres de David. Ce meurtre ne sert pas les meilleurs intérêts de David.)

b.      Joab dit qu’il venge la mort de son frère. Lisez 2 Samuel 2:22-23. S’agit-il d’une vengeance appropriée ? (Non. Abner a essayé de ne pas tuer le frère de Joab. Au lieu de lancer un défi à Abner pour un combat loyal, Joab utilise une ruse pour le tuer.)
 
5.     Lisez 2 Samuel 3:28-29. Que pensez-vous de la réaction du roi David ? (Faible, pour ne pas en dire plus. David ressemble à un étranger qui n’a pas d’autorité sur la situation. David doit dépendre en grande partie de Joab.)
 
a.      Lisez 2 Samuel 3:38-39. Qui sont les "fils de Tserouya" ? (2 Samuel 2:18 nous dit que Joab était un fils de Tserouya. David admet que lui, le roi, est trop faible pour établir son propre général !)

i.       De qui dépend David pour la justice ? (De Dieu.)

II.     Le remplacement
 
1.     Lisez 2 Samuel 8:14-18. Grâce à des conquêtes militaires, bénies par Dieu, le roi David a unifié son pouvoir et son territoire. Joab est toujours le général de David. Dans ce temps de relative prospérité se déroule cette affaire entre David et Bethsabée, que nous avons étudiée il y a deux semaines. Rappelez-vous que Joab a aidé David à tuer Urie, le mari de Bethsabée. Quelle autorité sur David cela donne-t-il à Joab ?
 
2.     Lisez 2 Samuel 13:1-2 et 2 Samuel 13:12-14. Cette attirance pour sa demi-sœur se termine par le viol de Tamar par Amnon. Que devrait faire le roi David à ce sujet ? (Lisez Deutéronome 22:28-29. Amnon aurait dû payer une pénalité et ensuite épouser Tamar.)

a.      Lisez 2 Samuel 13:15-17. Tamar insiste-t-elle sur son droit au mariage ? (Oui. Tamar n’a pas agréé le viol, elle a suggéré le mariage à la place. Cependant, une foi violée, elle avait le droit d’insister pour épouser l’homme - qui était le premier héritier du trône.)

3.     Lisez 2 Samuel 13:21. Que fait le roi David au sujet de ce terrible crime parmi ses propres enfants ? (Il se fâche, mais ne fait rien.)
 
a.      Pourquoi ? (David sent vraisemblablement qu’il a perdu son autorité morale.)
 
4.     Lisez 2 Samuel 13:28-29. Pourquoi Absalom tue-t-il Amnon ? (Lisez 2 Samuel 13:32-34. Absalom impose sa propre sentence. Ensuite il s’enfuit du pays.)

a.      Selon vous, Absalom a-t-il fait ce qui était juste ?

5.     Lisez 2 Samuel 13:38 à 14:3. Absalom manque à son père, le roi David, et le général Joab approche une femme de Teqoa pour qu’elle aille auprès du roi pour permettre à Absalom de revenir.
 
6.     Lisez 2 Samuel 14:19-21. Nous n’irons pas dans ce que la femme a dit pour convaincre le roi, mais David croit que Joab est derrière ce complot visant à ramener Absalom chez lui. Pourquoi Joab agit-il ainsi ? Pourquoi s’y intéresse-t-il ? (Lisez 2 Samuel 14:22. Il apparaît que Joab fait cela pour gagner la faveur de David.)
 
7.     Il s’avère que faire revenir Absalom n’était pas une si bonne idée. Lisez 2 Samuel 15:10-13. Pourquoi Absalom se rebelle-t-il contre son père ? (Peut-être pense-t-il que David est faible à cause de son âge avancé et de son incapacité à gérer les affaires de sa propre famille.)

8.     Lisez 2 Samuel 18:1-5. David décide de riposter. Pourquoi David voudrait-il épargner Absalom, le chef de la rébellion ?

9.     Lisez 2 Samuel 18:9. Qu’est-ce qui a fait trébucher le nouveau roi ? (Il apparaît que lorsque le nouveau roi était seul, il est arrivé sur les soldats de David. Je suppose qu’Absalom a fait demi-tour avec son mulet et s’est enfui aussi vite que possible - pour finir la tête coincée dans un arbre !)
 
a.      Que feriez-vous si vous rencontriez le chef de la rébellion ?
 
10. Lisez 2 Samuel 18:10-13. Quel est le point de vue de cet homme sur l’honnêteté et l’intégrité de Joab ? (S’il avait tué Absalom sur la requête de Joab, il était convaincu que Joab aurait nié toute implication. L’homme aurait ainsi souffert de la colère du roi David.)

a.      Y a-t-il le moindre doute que Joab ait compris le commandement du roi David de ne pas faire de mal à Absalom ?

11. Lisez 2 Samuel 18:14-17. Comment expliquez-vous les actes de Joab ? (Lisez 2 Samuel 17:25. Joab savait ce qu’Absalom signifiait pour David, mais Absalom avait choisi Amasa à la place de Joab. Chaque fois que nous voyons Joab affirmer son autorité, c’est à son propre bénéfice.)
 
12. Lisez 2 Samuel 19:12-14. Qu’a finalement décidé le roi David relativement à l’autorité du général Joab ? (David en a assez que Joab n’en fasse qu’à sa tête. Il promet de remettre l’autorité de Joab à Amasa, qui était le général d’Absalom.)
 
III.  Une nouvelle rébellion

1.     À peine la rébellion d’Absalom est-elle évincée qu’un autre rebelle, dénommé Shéba, revendique son autorité sur Israël. Lisez 2 Samuel 20:2 et 2 Samuel 20:4-5. Comment se débrouille le général Amasa dans ses nouvelles fonctions ? (Il est un peu lent dans son nouveau travail.)

2.     Lisez 2 Samuel 20:6-7. Quelles sont les conséquences de la lenteur du général Amasa ? (Rappelez-vous qu’Abishaï est le frère de Joab. Le roi David ne se tourne pas vers Joab, mais vers le frère de Joab - qui avait précédemment été un haut commandant de David (2 Samuel 18:1-2). Abishaï est prêt à se mettre en marche et David l’envoie se battre contre Shéba.)
 
3.     Lisez 2 Samuel 20:8-10. Quand Joab a tué Abner, un rival potentiel, il avait une excuse. Quelle excuse a Joab pour ce meurtre ? (Aucune.)
 
4.     Joab et son frère Abishaï reprennent les troupes de David et mettent un terme à la rébellion de Shéba. Lisez 2 Samuel 20:23. Que devons-nous en conclure ? Que l’abus d’autorité et la tricherie sont les bons moyens de garder l’autorité ?

IV.    La justice

1.     Lisez 1 Rois 2:1,5-6. David, sur son lit de mort, donne quelques instructions au roi Salomon. Pourquoi David ne s’est-il pas occupé lui-même de Joab ? (David n’a pas réussi (à nouveau) à affirmer sa propre autorité. Peut-être qu’un procès de Joab entrainerait des révélations sur l’ordre de David qui a conduit Urie à la mort.)
 
2.     Nous avons étudié la semaine dernière comment le prêtre Abiathar, alors qu’il était un vieil homme, a conspiré avec Joab pour faire d’Adonias le nouveau roi, alors que David était toujours en vie. Le roi David était intervenu et avait établi Salomon comme nouveau roi. Lisez 1 Rois 2:27-34. Joab n’a-t-il finalement reçu que ce qu’il méritait ?
 
3.     Cher(ère) ami(e), comment utilisez-vous votre autorité ? En faites-vous bénéficier les autres ou seulement vous-même ? Voulez-vous laisser prévaloir l’injustice en négligeant d’agir ? Pourquoi ne pas vous engager dès aujourd’hui à utiliser votre autorité au bénéfice d’autrui ?

V.      La semaine prochaine : Ritspa, une fidélité influente.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don