Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 13 - Le fruit de l’Esprit est : le caractère chrétien (Matthieu 6, 2 Corinthiens 3, Jean 15)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà entendu parler de la "maladie de la hâte" ? Aux États-Unis il y a toutes sortes de maladies qui ne sont pas considérées comme des maladies traditionnelles. La maladie de la hâte est l’une de ces fausses maladies, et je l’ai. Je cours toujours pour terminer ce que je suis en train de faire. Une fois terminée, je passe à la tâche suivante. Quand je conduis, je suis à la hâte. Nous allons à l’aéroport pour prendre quelqu’un et ma femme me dit de ralentir parce que nous arriverons trop tôt. Je sais que c’est vrai, mais je trouve difficile d’accepter ce conseil. Il s’agit de la dernière étude de cette série sur les fruits de l’Esprit. Notre étude de la Bible cette semaine suggère que la qualité de notre périple, plutôt que se hâter vers le ciel, est de la plus haute importance. Débutons notre étude et découvrons le remède à la maladie de la hâte spirituelle !
 
I.       D’abord les premières choses
 
1.     Lisez Matthieu 6:31-33. Les non-croyants ont-ils aussi la maladie de la hâte ? (Oui ! Ils courent après les choses de cette terre.)
 
a.      Que cela dit-il aux chrétiens de faire et de ne pas faire ? (Ne pas s’inquiéter au sujet des choses de base. Au lieu de cela, il faut chercher "le règne de Dieu et sa justice.")

i.      Ces deux éléments (son royaume et sa justice) sont-ils reliés ?

(1)    L’ordre de recherche est-il important ? Si tel est le cas, que signifie chercher premièrement le règne de Dieu, par opposition à sa justice ? (Cela reflète premièrement l’idée du salut par la foi. Ensuite il faut définir le but de vivre une vie juste.)
 
ii.     Revenez un pas en arrière et réfléchissez à ces versets. Qu’est-il promis ici ? (Que si nous acceptons le salut par la foi, et poursuivons la justice, nous n’avons pas besoin de courir après autre chose.)
 
iii.    De temps en temps je lis les écrits d’un homme d’église dont la théologie est, je pense, suspecte. Un jour il a écrit qu’il allait suspendre ses recherches sur la Bible et faire une pause pour gagner de l’argent pour sécuriser sa retraite. Dès lors que je n’aime pas sa théologie, je pensais qu’il avait là une idée splendide ! Comment cette idée s’accorde-t-elle avec Matthieu 6 ? (Elle y est opposée.)

2.     Avez-vous déjà pensé que si vous faisiez de l’avancement du règne de Dieu votre premier objectif, cela ne produirait pas uniquement les fruits de l’Esprit, mais cela produirait également ces choses après lesquelles courent les non-chrétiens ?

II.     Sur le chemin de gloire
 
1.     Lisez 2 Corinthiens 3:7-8. Les lettres gravées sur les pierres sont les Dix Commandements. Quelle gloire, vue sur la face de Moïse, est venue avec les Dix Commandements ? (Lisez Exode 34:29-30. Le fait d’être en présence de Dieu a fait rayonner de la gloire de Dieu le visage de Moïse.)
 
2.     Lisez 2 Corinthiens 3:13-18. Avez-vous la possibilité que votre visage reflète la gloire de Dieu ? (Oui !)

a.      Pourquoi Moïse devait-il utiliser un voile et pas nous ? (La loi n’a pas conduit vers la justice le peuple qui entourait Moïse. Ainsi, il ne pouvait pas supporter la justice de Dieu. Mais, le fait d’être sauvés par la grâce enlève le besoin d’un voile - pour que notre visage reflète également la gloire de Dieu.)

b.      Une fois que notre visage "rayonne" de gloire, avons-nous atteint l’objectif ? (En aucune façon ! Nous sommes "transfigurés en cette même image, de gloire en gloire".)
 
c.      Cher(-ère) ami(e), voulez-vous que les gens soient surpris de voir la gloire de Dieu sur votre visage ?
 
d.      Comment une telle transformation est-elle possible ? (Notez à nouveau la dernière partie de 2 Corinthiens 3:18 : "telle est l’œuvre du Seigneur, qui est l’Esprit". Il s’agit de l’œuvre de l’Esprit saint dans votre vie. Peut-être le titre de cette étude aurait-il dû être : "Le fruit de l’Esprit est : un visage radieux".)

3.     Dans le voyage de notre vie, nous ne sommes pas appelés à courir après les choses, mais à être rayonnants !

III.    Les gardiens du chemin
 
1.     Certaines voitures modernes sont équipées d’un dispositif qui vous avertit lorsque vous franchissez la limite de votre voie de circulation. Lisez 2 Corinthiens 13:5-6. Devrions-nous être équipés d’un tel dispositif qui contrôle nos activités quotidiennes ? (La Bible dit que nous devrions "nous examiner nous-mêmes" pour voir si nous sommes dans la foi.)
 
a.      Quelle est la position initiale ? Autrement dit, débutons-nous dans la foi ou hors de la foi ? (Cela s’adresse à des chrétiens, donc la Bible dit que la position initiale est "Jésus-Christ est en vous". À moins, bien sûr, que "l’examen soit un échec".)

b.      Que se passe-t-il si notre examen est un échec ? (Ces versets suggèrent que nous ne sommes alors pas "dans la foi".

2.     Lisez 2 Corinthiens 13:7-9. Que dit Paul concernant son propre exemple ? (Il dit qu’il ne peut rien faire contre la vérité, mais les gens peuvent penser que son examen est un échec.)
 
a.      Cela signifie-t-il que Paul n’est pas dans la foi ? (Paul dit probablement : "Personne n’est parfait, y compris moi, mais l’objectif est la perfection".)
 
3.     Lisez 2 Corinthiens 13:11. Quel est le but de notre vie ? ("Travaillez à votre perfectionnement" (version TOB). Vivre une vie qui rayonne de la gloire de Dieu.)

a.      Quels concepts importants sont inclus dans le terme "travailler" ? (Travailler est un acte intentionnel. Il s’agit d’une décision consciente. Travailler signifie également que nous ne sommes pas encore arrivés au but.)

4.     Lisez Jean 15:1-4. Pouvons-nous être perdus si nous ne sommes pas de façon générale sur le chemin de la perfection ? (Si vous ne "portez pas de fruit" (les fruits spirituels que nous avons étudiés), alors nous sommes sujets à être retranchés.)
 
a.      Quelle est la clé pour porter du fruit ? (Rester en Jésus. À la façon dont Jésus l’affirme, cela semble simple. Comment une section d’une plante peut-elle porter du fruit si elle ne reste pas attachée à la partie principale de la plante ?)
 
5.     Lisez Jean 15:9-10. Quelle sorte de test trouvons-nous ici ? Quand s’arrêtera notre dispositif de contrôle de notre voie de circulation ? Quand saurons-nous que nous avons cessé de rayonner et que nous avons commencé à courir ? (Quand nous cessons d’obéir aux Commandements de Dieu.)

a.      Nous avons précédemment discuté de la façon dont les Dix Commandements rendent l’esprit des gens "terne" (2 Corinthiens 3:14). Jésus est-il en désaccord avec Paul ?

6.     Lisez Jean 15:12-17. Jésus suggère-t-il une nouvelle approche pour garder les commandements ? (Je ne suis pas sûr que ce soit nouveau, mais il s’agit d’une approche différente de celle prise au Mont Sinaï. Si nous ne faisons que grincer des dents et obéir aux Dix Commandements, alors nous avons pris l’approche "esprit terne". Nous ne comprenons pas vraiment ce qui se passe. D’un autre côté, si nous contemplons comment Jésus nous aime, au point de mourir d’une mort difficile pour nous, et que nous pensons au fait qu’il est mort de cette mort pour accomplir les exigences de la loi lorsque nous ne pouvions pas le faire, alors cela fait sortir un désir de notre cœur de témoigner de l’amour à autrui en obéissant aux commandements de Dieu.)
 
a.      Voyez-vous la différence concrète entre les deux approches ?
 
b.      Que nous révèle la discussion au sujet des servantes et des amis ? (Une servante est semblable à un jeune enfant - vous lui dites ce qu’elle doit faire. Il n’y a pas besoin d’explications. Vous ne pouvez pas juste dire à un ami ou à un semblable ce qu’il faut faire. Vous avez besoin d’expliquer les choses afin qu’ils partagent votre objectif. Nous ne devons pas traiter les Dix Commandements comme un ensemble de règles à suivre pour avoir la récompense du ciel. Au lieu de cela, nous devons les traiter comme un guide pour initiés vers une relation d’amour avec Dieu et les autres.)

7.     Cher(-ère) ami(e), notre connexion actuelle à Dieu se fait par l’Esprit saint. Voulez-vous, dès aujourd’hui, prier que l’Esprit saint vienne sur vous en puissance pour vous donner la bonne attitude, de telle sorte que les fruits que nous avons étudiés dans cette série d’études se manifestent dans votre vie ? Voulez-vous prier que votre vie avance sur le chemin de la perfection ? Voulez-vous chercher à rayonner de la gloire de Dieu plutôt que juste courir le long du chemin de la vie ?

IV.    La semaine prochaine : Nous débuterons une nouvelle série d’études sur la santé.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don