Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 13 - La mission (Actes 1 & 18, 1 Corinthiens 1)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Connaissez-vous quelqu’un qui "brûle" pour Jésus ? Était-ce le cas pour vous à un certain moment donné de votre vie ? Question suivante : connaissez-vous quelqu’un qui "brûle" pour Jésus tout au long de sa vie ? J’ai vu beaucoup de gens qui sont enflammés au début, mais je ne me souviens d’aucun qui maintienne son niveau initial de ferveur. Pourquoi cela ? S’agit-il d’une partie normale de notre mission en tant que chrétien ? Est-ce cohérent avec la volonté de Dieu ? Quand nous sommes appelés par Jésus pour aller en mission, qu’attend-il de nous ? Ouvrons la Bible et découvrons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.         Partenaires en mission
 
1.      Lisez Actes 1:1-3. Qu’a fait Jésus après sa résurrection ? (Il a passé 40 jours avec ses disciples pour les convaincre qu’il était effectivement vivant et il les a enseignés au sujet du royaume de Dieu.)
 
2.      Lisez Actes 1:4-6. Qui travaillerait désormais avec les disciples ? (L’Esprit saint.)

a.        Que pensez-vous de la question des disciples dans Actes 1:6 ?

i.        Selon vous, quand la question a-t-elle été posée ? (Remarquez que nous venons juste de lire dans Actes 1:3 que durant une période de 40 jours Jésus leur a parlé au sujet de son royaume. J’espère que cette question était au début des 40 jours et non à la fin.)
 
3.      Lisez Actes 1:7-8. Compte tenu de ce contexte, de quoi les disciples doivent-ils témoigner ? (Que Jésus est ressuscité et que son royaume va s’établir.)
 
a.        S’agit-il de notre mission aujourd’hui ? Ces paroles ont été dites aux disciples de l’époque ; si vous pensez qu’elles sont toujours applicables, expliquez pourquoi.

b.        Pouvaient-ils faire le travail d’eux-mêmes ? (Non. Il leur a été explicitement dit d’attendre qu’ils soient baptisés de l’Esprit saint.)

i.        S’agit-il également d’une demande qui nous est faite aujourd’hui ? Devons nous attendre que l’Esprit saint vienne travailler avec nous dans notre mission ?
 
(1)   Qu’en est-il des gens qui disent que le jour où l’Esprit saint vient en puissance appartient au passé ? Quelle sorte de mission ont-ils ?
 
4.      Lisez Actes 1:12-14. Que faisaient-ils pour se préparer à leur mission ? (Ils priaient ensemble. Je pense que la tâche reste la même. Je pense que les moyens pour accomplir la tâche restent les mêmes. Nous ne pouvons pas nous engager proprement dans notre mission sans l’Esprit saint. Si nous ne sommes pas sûrs que l’Esprit saint fasse partie intégrante de notre mission, nous devons prier avec ferveur pour que l’Esprit saint nous assiste dans notre mission.)

II.       La mission et le gagne-pain

1.      Est-ce que le "feu" se refroidit quand nous réalisons que nous devons sortir et gagner de quoi vivre ?
 
a.        Ou alors, travailler pour gagner de l’argent est une des façons par laquelle nous pouvons remplir notre mission ?
 
2.      Lisez Actes 18:1-4. Paul passait-il tout son temps à prêcher ? (Pas dans ces versets. Il nous est dit qu’il fabriquait des tentes durant la semaine et qu’il prêchait le sabbat.)

3.      Lisez Actes 18:5. Comment Paul s’occupe-t-il ici ? (Il passe maintenant tout son temps à prêcher.)

4.      Paul était-il moins fervent lorsqu’il prêchait le week-end que lorsqu’il prêchait toute la semaine durant ? (J’en doute. Parer à ses besoins matériels faisait partie de son œuvre globale.)
 
5.      Lisez 2 Thessaloniciens 3:6-10. Le travail séculaire est-il une obligation religieuse ? (Paul dit cela parce qu’il était engagé dans un ministère dans lequel il pouvait être aidé par d’autres chrétiens. Au même moment, il dit que la communauté chrétienne a l’obligation religieuse de travailler. Ainsi, ils ne pouvaient pas tous s’engager dans un ministère.)
 
a.        Penchons-nous sur l’aspect pratique de cela. Connaissez-vous des gens qui travaillent et qui ne se montreront jamais dans aucune église ?

b.        Avez-vous des voisins ou des connaissances qui ne se montrent jamais dans une église ? (Si la réponse est positive, alors un ministère pour vous est d’atteindre ces gens avec une vie modèle et des paroles dirigées par l’Esprit. Voir Jean 14:26.)

6.      Lisez Tite 2:7-8. Quel aspect de votre vie est ministère ? (Tout ce que nous faisons a une influence pour le bien ou pour le mal. Notre mission est de considérer la nature de notre influence et, par la puissance de l’Esprit saint, de chercher à rendre notre influence positive dans chaque aspect.)
 
III.    Le message dans notre mission
 
1.      Lisez 1 Corinthiens 1:18. Selon la Bible, quel est notre message ? (La croix.)

a.        Quel est le problème avec notre message ? (Le monde le considère comme une folie.)

b.        Nous avons appris précédemment que les disciples (et nous) devaient témoigner de la résurrection de Jésus et de son royaume à venir. Cela est-il cohérent avec le message de la croix ? (Oui. La croix et la résurrection de Jésus démontrent notre opportunité pour le pardon des péchée et pour la vie éternelle !)
 
2.      Lisez 1 Corinthiens 1:19-21. Y a-t-il une bonne nouvelle en prêchant la "folie" ? (Vous n’avez pas besoin d’être un génie pour partager cette nouvelle.)
 
3.      Lisez 1 Corinthiens 1:22-25. Avons-nous besoin de miracles ou de logique pour promouvoir le message ? (Comme vous le savez, j’aime utiliser la logique - parce que je pense qu’elle promeut l’Évangile. Mais ni la logique, ni les miracles sont nécessaires à notre message : le Christ crucifié.)

a.        Pourquoi notre message est-il le Christ crucifié ? Pourquoi pas des bonnes œuvres ? Pourquoi pas le sabbat ? Pourquoi pas de bonnes habitudes alimentaires ? Pourquoi pas l’exercice, le fait de ne pas fumer ou d’attacher sa ceinture de sécurité ? (La crucifixion de Jésus et l’accomplissement du service du sanctuaire. Il est l’Agneau de Dieu qui enlève nos péchés (Jean 1:29). Rien d’autre ne peut enlever nos péchés. Le sacrifice de Jésus est la pièce centrale de notre message. Il y a d’autres idées bonnes, logiques et importantes, mais le cœur de notre message est la croix.)

4.      Lisez 1 Corinthiens 1:26-27. Pourquoi Dieu choisit-il des acteurs "faibles" ? Veut-il que le monde ait l’air mauvais ? Pourquoi s’agit-il d’un but ? (Notre message est le Christ, pas nous. Pouvez-vous voir la cohérence dans le thème ? La croix, et non nos œuvres, est notre point central. Pourquoi ? Parce que la croix met en évidence ce que Dieu a fait, et non pas ce que nous avons fait. Ceux qui ont la puissance, l’intelligence, l’influence et qui présentent bien n’ont aucun avantage dans la mission. En effet, ils peuvent avoir un désavantage parce que le point central doit être Dieu, et non eux-mêmes.)
 
a.        Lisez 1 Corinthiens 1:28-31. Cela signifie-t-il que les gens intelligents et influents sont disqualifiés pour la mission ? (Regardez qui a écrit ces mots - Paul, une personne très intelligente ayant reçu une haute éducation. Je pense que le message de Paul est que quiconque est qualifié pour une mission aussi longtemps qu’il donne gloire à Dieu et qu’il fait de lui le centre de la mission. Dieu n’a pas besoin de la gloire des hommes pour que son œuvre se fasse. Il a simplement besoin de partenaires volontaires qui réalisent que la puissance et la gloire reviennent à Dieu.)
 
5.      À l’époque où j’avais plus d’influence pour définir qui prêcherait dans mon église, j’aurais affirmé que le service d’adoration n’était pas "une heure d’amateurisme", dans le sens que quelqu’un qui n’est pas prêt, qui est mal équipé ou qui manque vraisemblablement d’expérience ne devrait pas être autorisé à prêcher. Le temps des membres dans l’église le sabbat était limité et avait une grande valeur et je ne voulais pas qu’ils le perdent avec de terribles sermons. Lisez 1 Corinthiens 2:1-5. Avais-je tort ? (Je suis disqualifié pour donner une réponse, mais considérez quelle sorte de sermon serait issu d’une démonstration de la puissance de l’Esprit. L’Esprit saint n’est pas un amateur, et si l’Esprit est en vous, alors vous ne serez pas non plus un amateur.)

6.      Cher ami, voulez-vous accepter la mission : en partenariat avec l’Esprit saint, partager la bonne nouvelle au sujet de l’Agneau de Dieu et de son royaume à venir ?

IV.     La semaine prochaine nous commencerons une nouvelle série d’études sur les épîtres de Jean.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don