Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 - Qui était Jésus ? (Matthieu 16 et 22)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand un client potentiel me raconte son histoire pour la première fois, je me sens souvent comme si je voyais une bourse que l’on dépose sur mon bureau. Il y a tant de faits à considérer, mais seuls quelques-uns d’entre eux sont pertinents pour une revendication légale du client. Mon travail est de cribler les faits et de focaliser sur ceux qui sont légalement importants. Les clients veulent souvent se concentrer sur des faits qui sont importants à leurs yeux, mais qui ne vont pas les aider à gagner leur litige. Cette semaine nous abordons ce que je considère comme le plus important au monde : qui était Jésus ? Si vous voulez gagner dans cette vie et dans la vie ci-après, il n’y a pas de fait plus important sur lequel se concentrer. Débutons donc sans plus attendre notre étude !
 
I.          Regarder le temps qu’il va faire

1.       Lisez Matthieu 16:1. Le texte dit que les chefs juifs "mettaient Jésus à l’épreuve". S’agit-il d’une école ? Lui posent-ils des questions sur l’astronomie ? (La vraie question est : "Êtes-vous le Messie" ? Ils aimeraient que Jésus prouve qu’il est le Messie.)

2.       Lisez Matthieu 16:2-4. Quel score donneriez-vous à Jésus en vous basant sur sa réponse ? (Ce n’est pas le genre de réponse que donnent généralement des étudiants.)

a.         De quel genre de réponse s’agit-il ? (Il dit que s’ils y prêtaient attention, la réponse serait évidente.)

b.         Mis à part leur attention, quoi d’autre crée un obstacle à leur compréhension de la vérité ? (Jésus les appelle une "génération mauvaise et adultère". Leurs péchés sont dans la voie de leur compréhension.)

c.         Nous sommes tous "mauvais". Y a-t-il de l’espoir pour nous ? (Jésus dit qu’ils n’ont pas la bonne attitude. Ils ne cherchent pas véritablement la vérité. Ils ne cherchent qu’à rester tels qu’ils sont - mauvais et adultères.)

3.       Lisez Matthieu 16:6 et Matthieu 16:12 au sujet des instructions que Jésus donne à ses disciples. Dès lors que les chefs juifs avaient des questions et non des réponses, pourquoi Jésus dit-il qu’ils enseignent quelque chose ? (Ils enseignaient qu’un "signe" était nécessaire pour prouver que Jésus était le Messie. Ils voulaient des preuves solides.)

4.       Arrêtons-nous sur cette série de versets juste une minute. Jésus dit-il vraiment que la réponse à la question "Qui êtes-vous ?" est évidente ? (Dans cet échange nous assistons à un conflit qui dure depuis deux mille ans. La réponse n’est pas mathématique. Il ne s’agit pas d’une science exacte. Si vous avez besoin d’une preuve scientifique irréfutable pour vous détourner du péché que vous aimez, alors vous ne vous en éloignerez jamais. D’un autre côté, Jésus offre la logique et la raison. Il dit qu’il y a des exemples dans la vie qui vous donnent une bonne idée de ce qui se passe. Vous pouvez généralement déterminer quel temps il va faire à partir de ce que vous percevez dans le ciel. Le fait de regarder la vie et les œuvres de Jésus nous donne des preuves solides (mais non scientifiques) de qui il est. En considérant la vie en général, nous savons que son exemple est le meilleur.)

II.        Sonder

1.       Lisez Matthieu 16:13. Dès lors qu’ils parlaient de ce sujet, Jésus demande à ses disciples quelles réponses ils ont entendues des gens au sujet de la question : "Qui est Jésus ?" Qu’ont-ils entendu ? (Jean le Baptiseur, Élie, Jérémie ou un autre prophète.)

a.         En résumé, ces réponses sont-elles plutôt flatteuses ?

b.         Quel est le dénominateur commun de ces réponses ? (Ils étaient des "hommes de Dieu" importants. Les gens pensent que Jésus avait quelque chose de spécial. Il est en relation avec Dieu.)

c.         Pourquoi Jésus pose-t-il cette question ? Fait-il un sondage ? (Souvenez-vous que les chefs juifs viennent de défier Jésus sur ce point. Sa réponse était que ce devrait être aussi évident pour eux que de prévoir le temps.)

i.         La réponse est-elle moins évidente que ne le pense Jésus ? (Peut-être. Les disciples disent que personne n’a la réponse correcte. Pourtant, les gens ont leurs "yeux fixés sur le ciel". Ils savent que Jésus a quelque chose de spécial d’un point de vue religieux. Prévoir la météorologie avec précision est un problème en relation étroite avec le temps chronologique.)

III.     Les initiés

1.       Lisez Matthieu 16:15-16. Pierre a une réponse différente. Pourquoi ? (Lisez Matthieu 16:17. Dieu a donné à Pierre la bonne réponse.)

a.         Comment l’idée que Dieu a donné la réponse à Pierre peut-elle se réconcilier avec la déclaration de Jésus selon laquelle savoir qui il est est aussi évident que de prévoir les signes météorologiques ? (Si les gens regardent, s’ils ont un esprit ouvert, s’ils comprennent les choses de la vie, ils ont de grandes évidences que Jésus est Dieu. Pourtant, la réponse définitive vient de l’inspiration - la conviction de Dieu. L’Esprit saint est essentiel à la conviction religieuse.)

b.         Après avoir lu cette série de textes, qui Jésus dit-il qu’il est ? (Il dit qu’il est le Fils du Dieu vivant.)

i.         À la lumière de la réponse de Jésus à cette question, pensez-vous encore que le point de vue des gens est flatteur ? (Non. Ils recherchent. Mais ils n’ont pas encore trouvé la vérité.)

2.       Lisez Matthieu 16:18-19. Dans quelle mesure la réponse à la question de Jésus à propos de qui il est est-elle importante ? (L’identité de Jésus en tant que Fils du Dieu vivant est le roc sur lequel l’église est bâtie.)

a.         Qu’est-ce que la "clé" du ciel ? (Je pense que la clé du royaume des cieux est la compréhension de l’identité de Jésus. L’église a une obligation de partager avec les humains la connaissance qui leur ouvrira le Royaume de Dieu. Si jamais je décidais que j’ai tort en cela, je devrais rejoindre l’Église catholique. Si Jésus parle d’une église littérale, par opposition à la compréhension qu’il est Dieu, alors l’Église a le droit de changer la loi. Il y a quelque évidence de cela dans l’autorité de l’église primitive dans l’annulation de l’exigence de la circoncision (Actes 15) - même si cela n’avait rien à voir avec le système sacrificiel accompli par Jésus.)

3.       Lisez Matthieu 16:20. Avec de la confusion tout autour, pourquoi Jésus dit-il à ses disciples de garder cette réponse critique comme un secret ? (Cela devait être à cause du temps. Les commentaires suggèrent que si les disciples de Jésus avaient proclamé hardiment qu’il était le Messie à cette époque, cela aurait incité une grande opposition au ministère de Jésus.)

IV.      Jésus est Dieu

1.       Jésus était confronté à une autre "épreuve" de la part des chefs juifs, dont il a décidé de retourner la faveur. Lisez Matthieu 22:41-42. Cela vous semble-t-il juste ? (Jésus était appelé le "Fils de David" par ses partisans (Matthieu 21:9) parce qu’ils pensaient que le Messie devait suivre les pas du roi David et conquérir les nations environnantes (Ésaïe 9:5-6). Matthieu montre que Jésus était littéralement un descendant du roi David (Matthieu 1).)

2.       Lisez Matthieu 22:43-46. Pourquoi Jésus pose-t-il la question au sujet de la relation entre le roi David et le Messie, si ce n’est pour empêcher les chefs juifs de détourner son attention avec leur fichues questions ?

a.         Que suggère Matthieu 22:44 à propos de la nature du Messie ? (Que le Messie s’assied à la droite de Dieu ! Au minimum, cela veut dire qu’il est une figure divine. Il a un pouvoir extraordinaire dans le ciel.)

i.         Si cela est évident pour nous, pourquoi les chefs juifs étaient-ils dans le flou ?

ii.        Ne comprenaient-ils pas que Jésus était Dieu ? (Ils attendaient du Messie qu’il soit un souverain terrestre. Ésaïe 9:5-6 l’appelle "Dieu puissant" (version NEG de Ésaïe 9:6-7), mais le centre est sur son gouvernement sur la terre. Les chefs juifs ne voyaient plus Jésus comme étant Dieu. Autrement, la réponse à cette question aurait été évidente.)

(1)    Ainsi, pourquoi Jésus pose-t-il cette question ? (Pour montrer qu’il était Dieu. Le Messie est venu tout d’abord pour être notre Sauveur. Il est venu pour être l’Agneau de Dieu. Il est venu pour être le médiateur de son sacrifice pour nous dans le temple céleste (Hébreux 8).)

3.       Cher ami, qui est Jésus ? Il prétend être Dieu. Si vous êtes d’accord, donnez-lui alors votre allégeance comme votre Dieu. S’il n’est pas Dieu, il n’est pas un "homme de Dieu", il n’est pas un homme bon, il n’est pas un prophète et il n’est pas un homme spirituel - il est un menteur et un escroc. La décision est la vôtre, et le choix est clair et distinct pour ceux qui lisent la Bible et qui ont un peu de bon sens.

V.        La semaine prochaine : Le mystère de sa divinité.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don