Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 13 - Le modèle à suivre (1 Corinthiens 12, Luc 17)

Copyright © 2008, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Nous sommes arrivés à la fin de cette série d’études au sujet de ce que signifie être un disciple de Jésus-Christ. Terminons cette série en regardant comment nous travaillons ensemble en tant que disciples. Quelle sorte de modèle de travail nous donne la Bible ? Devrions-nous être sélectifs quant à nos "amis" chrétiens ? Comment devrions-nous nous comporter avec des croyants qui n’ont peut-être pas exactement la bonne vision ? Débutons notre étude et découvrons !
 
I.          Discerner les disciples
 
1.       Lisez 1 Corinthiens 12:1-3. Quelle sorte d’expériences passées ont ces disciples en essayant de discerner les personnes bonnes des personnes mauvaises ? (Pas si bonnes. Dans le passé, ils se sont laissés dérouter.)
 
a.         Leurs erreurs passées étaient-elles compréhensibles ? (Paul dit qu’ils se sont laissés entraîner vers les "idoles muettes". Ils pouvaient s’égarer même sans un discours persuasif.)
 
i.         Selon vous, quelles sont leurs chances d’être justes dans leur discernement à l’avenir ? Comment les aideriez-vous à avoir ce discernement juste ? (Leurs chances semblent faibles. Ainsi, il est important de rendre le jugement aussi simple que possible.)
 
b.         Quel test simple leur donne Dieu (ainsi qu’à nous) ? (Une personne opère par l’Esprit saint si elle amène des gens à Jésus.)
 
2.       Lisez Actes 20:28-30. Ces "loups" sont-ils faciles à repérer ? (Ce texte est plus inquiétant que celui de 1 Corinthiens 12. Ces loups ne rejettent pas la vérité, ils dénaturent la vérité.)
 
a.         Si une personne ne fait que déformer la vérité, comment pouvez-vous appliquer le test "Anathème à Jésus !"/"Jésus est le Seigneur !" de 1 Corinthiens 12:3 ? (Lisez à nouveau Actes 20:30. Le but des "loups" est d’attirer les disciples "à leur suite". Le but des vrais disciples est de faire de Jésus le Seigneur. Il semble que la vraie nature de la personne (loup ou disciple) peut prendre un certain temps avant de devenir claire.)
 
i.         Que devrions-nous faire en attendant ? (S’ils disent que "Jésus est Seigneur", nous leur donnons le bénéfice du doute et restons attentifs.)
 
3.       Lisez 1 Corinthiens 12:4-6. Pourquoi ce texte souligne-t-il les différences dans le travail de différents disciples ?
 
a.         Regardez la ligne de logique dans le premier verset de 1 Corinthiens 12, que pensez-vous qu’il est dit ? (La logique est au sujet des vrais et faux disciples. Ceux qui sont animés de la puissance de l’Esprit saint et ceux qui sont animés par leur ambition propre. Il s’agit là d’un argument selon lequel même si un disciple fait quelque chose différemment de vous, cela ne signifie pas que cette personne ne suit pas la volonté du Seigneur. Vous devez regarder où mène le travail de la personne. Si quelqu’un amène des gens à Jésus, il travaille avec l’Esprit saint.)
 
i.         Cela s’applique-t-il dans les différences en matière de préférences musicales ?
 
ii.        Cela s’applique-t-il dans les différences en matière de liturgie ?
 
iii.      Cela s’applique-t-il à l’emphase de certains dons spirituels, par exemple celui du parler en langues (ou de son absence) ?
 
II.        Travailler ensemble
 
1.       Lisez 1 Corinthiens 12:7-11. Nous n’allons pas détailler les dons spécifiques. Au lieu de cela, regardons le message général. Quel est le but de donner différents dons à différents chrétiens ? (Le premier est que nous devons travailler ensemble. Les chrétiens qui "adorent dans les bois", les chrétiens qui écoutent des cassettes ou la télévision ou la radio comme leurs moyens uniques de culte passent à côté d’un sujet central de la Bible. L’église de Dieu dépend du travail d’équipe.)
 
2.       J’ai récemment entendu un prédicateur dire que sur 1,5 millions de personnes qui vivent dans la région, seules environ 2’000 ont reçu l’évangile. Lisez à nouveau 1 Corinthiens 12:8. Selon vous, qu’est-ce qu’une "parole de connaissance" ? (Je pense que cela peut signifier la "connaissance de la Bible". Ce que voulait dire ce prédicateur, et je pense qu’il mettait le doigt sur la vérité, est qu’un nombre limité ont une bonne compréhension de l’évangile. Il s’agit d’un don spirituel qui devrait être partagé avec ceux qui ont d’autres dons spirituels. Cela ne signifie pas que ceux qui ont ce don sont d’une façon ou d’une autre supérieurs, ou les seuls qui sont sauvés.)
 
3.       Lisez 1 Corinthiens 12:14-16. Selon vous, quelle est l’attitude vraisemblable du pied et de l’oreille ? Disent-ils qu’ils sont trop bons pour faire partie du corps ? Se sentent-ils inadéquats pour faire partie du corps ? (Il semble qu’ils se sentent inadéquats parce qu’ils veulent être une autre partie.)
 
4.       Lisez 1 Corinthiens 12:21. Quelle attitude ont l’œil et la tête ? (Ils ont un complexe de supériorité.)
 
5.       Je croise beaucoup plus de chrétiens "œil et tête" que je de chrétiens "pied et oreille". Mon église pense qu’elle est supérieure à toutes les autres églises chrétiennes. Je suppose que les membres des autres églises le ressentent également de cette manière. Le message de 1 Corinthiens 12 est-il juste pour des personnes appartenant à une dénomination spécifique ? Ou alors, s’agit-il d’un message pour toutes les diverses dénominations ? (Les "lignes de frontière" définies par ce chapitre séparent ceux qui sont guidés par l’Esprit saint de ceux qui ne le sont pas. Mon point de vue est que ceci traverse les lignes des dénominations. Si votre église a un message spécial, prêchez-le. Ne pensez pas avec arrogance que vous êtes meilleur à cause de ce message - parce qu’un autre groupe aura son propre don spécial et son propre message dont le monde a également besoin.)
 
III.     Bien jouer ensemble
 
1.       Lisez Luc 17:1-3. En collaborant avec d’autres disciples, nous ne devons pas fermer nos yeux à la vérité. À qui Jésus dit-il que nous devrions prendre garde ? ("Prenez garde à vous-mêmes.")
 
a.         Pourquoi ne pas prendre garde à l’autre ? Après tout, il est celui qui détourne les gens !
 
b.         Que veut dire Jésus par "vous-mêmes" ? (Il semble que je ne prends pas simplement garde à moi-même - bien que ce soit une tâche à plein temps ! Il semble que la communauté chrétienne prend garde à elle-même.)
 
i.         Comment cela est-il sensé fonctionner ? Historiquement, j’ai été très dérangé en voyant des chrétiens attaquer d’autres chrétiens. Ai-je tort ? Ne devons-nous que "attaquer" (prendre garde à) d’autres chrétiens ? (Un des dons mentionnés dans 1 Corinthiens 12:10 est "le discernement des esprits". Nous ne devons pas attaquer un autre chrétien juste parce qu’il a une approche différente. Cependant, le vrai péché doit être réprimandé. Il doit également être pardonné.)
 
2.       Lisez Luc 17:7-9. Comment répondriez-vous à la question du verset 9 ? (Je remercierais le serviteur, mais je pense qu’il y a un problème de temps et de culture ici. La réponse correcte est "non", il ne remercierait pas le serviteur.)
 
3.       Lisez Luc 17:10. Pourquoi un serviteur est-il inutile s’il fait son devoir ? (Il a fait uniquement ce pour quoi il a été payé. "L’utile" a été payé. Si le serviteur fait plus, il a une valeur (utilité) non payée.)
 
a.         Vous pourriez protester que le serviteur (s’il était un esclave) n’a pas du tout été payé. Qu’en est-il de vous ? Avez-vous été payé pour être un disciple de Jésus ? (Il a payé de sa vie pour vous.)
 
b.         Quelle attitude avez-vous face à votre travail en tant que disciple ?
 
c.         J’entends certains (et moi-même) dire trois choses différentes :
 
i.         "Je ne suis pas nourri spirituellement."
 
ii.        "Cette église ne m’apprécie pas."
 
iii.      "Que puis-je faire de plus pour aider ?"
 
(1)    Selon Luc 17:10, laquelle de ces réponses donnerait un disciple qui a une attitude juste ?
 
d.         Quand Jésus raconte cette histoire, enseigne-t-il pour des maîtres ou pour des serviteurs ? (Je ne pense pas que Jésus nous enseigne comme des "maîtres" pour faire travailler des autres chrétiens et ne pas les remercier. Jésus nous parle comme à des disciples qui servent. Ne pensez pas que vous êtes habilité à vous vanter quand vous faites votre travail. Ne pensez pas que vous êtes habilité à ce que d’autres fassent le travail pour vous. Dieu a payé de sa vie pour vous, vous lui êtes grandement redevable.)
 
4.       Cher ami, quel genre de disciple êtes-vous ? Travaillez-vous avec les autres ? Vous rendez-vous compte de l’importance des dons donnés aux autres ? Mettez-vous de côté l’arrogance spirituelle ? Êtes-vous simplement reconnaissant de faire partie de l’œuvre ? Si ce n’est pas le cas, confessez votre péché et priez que l’Esprit saint change votre cœur pour faire de vous un meilleur disciple.
 
IV.      La semaine prochaine nous commencerons une nouvelle série d’études sur le ministère de Jésus.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don