Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 - Personnalité et divinité du Saint-Esprit (Matthieu 12, Genèse 1, Marc 3)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La nature de Dieu est un sujet principal de la Bible. Ce qui a fait la différence entre les disciples du Dieu Vivant et le reste du monde était leur croyance en un seul Dieu et non en plusieurs dieux. Aujourd’hui encore, les Juifs pratiquants se demandent comment les Chrétiens peuvent rester "dans la voie" avec leur croyance en trois, et non pas un Dieu. Pourquoi croyons-nous que l’Esprit saint est une des parties de la Trinité qui est Dieu ? Qui est l’Esprit saint ? Quelle est sa nature ? Notre thème d’étude de ce trimestre nous amène à ces questions au sujet de l’Esprit saint. Débutons sans plus attendre notre première étude !
 
I.          Saint, saint, saint
 
1.       Lisez Genèse 1:1-3. À quel moment la Bible nous présente-t-elle l’Esprit (ou le souffle) de Dieu ? (Au commencement même.)

2.       Lisez Psaumes 104:30. Ce texte et celui de Genèse 1 suggèrent-ils que l’Esprit de Dieu nous a créés ? (Oui.)

3.       Lisez Jean 1:1-3. D’après ces versets, qui nous a créés ? (La Parole.)
 
a.         Qui est la Parole ? (Lisez Jean 1:14. Ce chapitre de Jean nous fait comprendre que Jésus est la Parole.)
 
4.       Ces textes se contredisent-ils ? Certains textes disent que l’Esprit de Dieu nous a créés, d’autres disent que Jésus nous a créés. Comment expliquez-vous cela ? (Lisez Genèse 1:26. Dieu utilise le pluriel quand il dit qu’il va faire l’homme à son image. Au tout début de la Bible, il nous est présenté cette idée de la nature "plurielle" de notre Dieu Vivant.)

5.       Lisez Ésaïe 6:3 et Apocalypse 4:8. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les êtres célestes répètent trois fois "saint" en louant Dieu ? (Cela implique également une Trinité.)

6.       Lisez Matthieu 28:18-19. Après la résurrection de Jésus d’entre les morts, il donne cette instruction à ses disciples. Quand Jésus nous dit de "les baptiser pour le nom" que veut-il dire ? (Les nouveaux convertis doivent entrer dans une nouvelle relation avec leur Dieu. Ils reconnaissent leur allégeance envers leur nouveau Dieu.)
 
a.         Qui est le Dieu qu’ils servent maintenant ? (Dans Matthieu 28:18 Jésus annonce qu’il a vaincu Satan et que toute autorité lui a été donnée. Il réintègre sa place légitime d’une des trois facettes de Dieu : le Père, le Fils et l’Esprit saint.)

b.         En rapport avec le thème de cette étude, nous sommes plus intéressés par l’Esprit saint. Quelle autorité possède l’Esprit saint ? (Il fait entièrement partie de la Trinité. En nous faisant baptiser, nous acceptons l’Esprit saint comme Dieu, tout autant que nous acceptons le Père et Jésus comme notre Dieu.)
 
II.        Le blasphème
 
1.       Lisez Matthieu 12:22-23. Quand le peuple voit que Jésus fait ce grand miracle, quelle pensée était à leur esprit ? (Qu’il pourrait être le Messie promis, le "Fils de David".)

2.       Lisez Matthieu 12:24. Quelle réponse alternative à la pensée des gens suggèrent les Pharisiens ? (Que Jésus utilise la puissance de Satan pour faire des miracles. Il n’est pas simplement un homme, il est un homme qui utilise la puissance maléfique.)

3.       Lisez Matthieu 12:25-27. Comment Jésus répond-il à l’accusation des Pharisiens ? Quelle logique utilise-t-il ? (Quel bon sens y a-t-il en Satan chassant ses propres forces ? Pourquoi Satan le ferait-il ? S’il est vrai que Satan désire chasser ses propres forces, alors les Pharisiens qui chassent des démons peuvent également s’appuyer sur Satan !)

4.       Lisez Matthieu 12:28. Que nous apprend ce verset au sujet de l’Esprit saint ? (1. Qu’il est plus fort que Satan. 2. Qu’il désire travailler avec les individus pour surmonter Satan. 3. Son travail est la preuve de la présence du Royaume de Dieu.)

5.       Lisez Matthieu 12:29. Jésus nous dit-il que l’Esprit saint et lui-même sont des voleurs ?
 
a.         Si tel est le cas, que prennent les voleurs ? (Les pécheurs ! Ceux qui sont captifs du péché. J’allais sauter ce texte jusqu’à ce que je réalise l’importance de ce que dit Jésus : Nous ne pouvons pas vaincre Satan sans la puissance de l’Esprit saint. Nous ne pouvons pas convertir des pécheurs sans que Satan soit premièrement lié par l’Esprit saint.)
 
6.       Lisez Matthieu 12:30. Que signifie "rassembler" ? (Aider à convertir d’autres.)
 
a.         Pourquoi ne pouvons-nous pas être neutres ? Pourquoi est-il écrit que celui qui ne "rassemble" pas "disperse" ?

b.         Quand j’ai suivi un cours de logique dans une université (chrétienne), mon professeur a cité une déclaration semblable de Jésus comme exemple d’un sophisme de "division" ou du type "noir/blanc". Mon avis de l’époque, tout comme l’actuel, était que les paroles de Jésus ne pouvaient pas être une erreur logique. Dès lors, comment comprendre la déclaration de Jésus ? (Dans beaucoup de situations de la vie nous pouvons être neutres. Ainsi, l’erreur logique est précise. Mais ici le contexte est très important. Jésus nous dit qu’un "homme fort" est au travail, et a déjà "des biens". Nous ne commençons pas en étant neutres. Nous commençons comme des hommes déchus, des pécheurs, qui constituent les biens de Satan. En parlant des questions spirituelles, il n’y a aucune partie neutre.)
 
7.       Lisez Matthieu 12:31-32. Pouvez-vous blasphémer contre quelqu’un qui n’est pas Dieu ? (Non. Il s’agit là d’une nouvelle preuve de la divinité de l’Esprit saint.)
 
a.         S’agit-il d’une preuve que Jésus n’est pas divin, puisque le fait de parler contre lui peut être pardonné ? (Non. Il est supposé dans la déclaration de Jésus que parler contre lui est également un blasphème. Cependant, cela peut être pardonné.)
 
b.         Qu’est exactement le blasphème contre l’Esprit saint ici ? (Revenez à l’histoire de la guérison de l’homme possédé par le démon. Le blasphème est le fait d’attribuer à Satan la puissance de l’Esprit saint.)

c.         Comment pouvons-nous éviter le blasphème contre l’Esprit saint à l’avenir ? (Je me souviens d’articles dans des publications religieuses (non charismatiques) qui définissaient de façon assez directe certaines guérisons par la foi comme étant le produit de la puissance de Satan. Ce type de déclaration est très dangereux. Vous devez être sûr à 100 % avant de faire une telle déclaration. Il est dangereux d’affirmer que le travail d’un autre Chrétien est le travail de Satan.)
 
8.       Lisez Marc 3:28-29, un autre récit de la déclaration de Jésus. Pourquoi le blasphème contre l’Esprit saint est-il le péché impardonnable ? Isolés, ces deux versets de Marc se contrediraient. Évidemment, Jésus ne les considère pas comme contradictoires. Comment conciliez-vous ces deux textes ? (Le commentaire A Commentary, Critical and Explanatory, on the Old and New Testaments a une explication que j’aime partiellement. Il se penche sur Marc 3:28 et conclut : "Il n’y a aucun péché, quelles que soient les apparences, dont il puisse être dit « ce n’est pas un péché pardonnable »". Ainsi, le verset 29 explique le verset 28, il ne le contredit pas. Il n’y a rien dans la nature de n’importe quel péché en soi qui le rendrait impardonnable.)
 
a.         Dès lors, qu’en est-il de ce péché impardonnable ? (Lisez Jean 16:8-11. Il s’agit d’un texte sur l’œuvre de l’Esprit saint. C’est l’Esprit saint qui apporte la conviction de péché et le salut. Si vous rejetez la puissance de l’Esprit saint dans votre vie, si vous attribuez le travail de l’Esprit à Satan, alors par nécessité vous ne confesserez jamais vos péchés ou vous n’accepterez jamais le cadeau de Dieu du salut. Ce n’est pas que n’importe quel péché soit impardonnable, mais simplement que si votre péché rejette la puissance qui vous ouvre les yeux sur culpabilité du péché, vous ne vous reconnaîtrez jamais coupable de votre péché !)
 
i.         Est-ce que le rejet de l’Esprit saint est une chose "ponctuelle", ou au contraire un processus lent dans la vie ? (Il doit être lent parce que Jean 16:8 dit que l’Esprit "confondra le monde en matière de péché". Je ne pense pas que vous deviez accepter l’Esprit saint pour être reconnu coupable de votre péché. C’est en rejetant fermement les efforts de l’Esprit que vous dirigez votre chemin vers la destruction éternelle.)
 
9.       Cher ami, accepter l’Esprit saint comme entièrement Dieu est essentiel pour devenir un Chrétien. Accepter le travail de l’Esprit saint dans votre vie est essentiel pour vivre une vie chrétienne. Voulez-vous inviter l’Esprit saint dans votre vie dès aujourd’hui ?
 
III.     La semaine prochaine : Le symbolisme du Saint-Esprit dans les Écritures.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don