Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 - Une famille composée de familles (Genèse 2, Matthieu 19, 1 Corinthiens 17, Romains 1)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Un chrétien fait face à toutes sortes de luttes. La plupart d’entre elles sont des luttes internes contre la tentation. Certaines sont des luttes contre le mal en croissance dans la société. Elles sont toutes (comme nous l’avons appris au cours de nos études du trimestre précédent) des luttes contre les forces spirituelles du mal. Un exemple typique est la lutte pour la famille. Jouer notre propre rôle dans notre propre famille demande du travail. Dans la société, la nature de la famille protégée est actuellement attaquée. Notre thème d’étude de ce trimestre porte sur la famille. Cette semaine, nous considérons la définition de la famille dans la Bible. Ouvrons la Bible et découvrons !
 
I.          La première famille
 
1.       Lisez Genèse 2:18. Que pensait Dieu d’une vie solitaire pour Adam ? (Ce n’était pas bon.)

2.       Lisez Genèse 2:19-20. Dieu plaisante-t-il avec nous ? Dieu et Adam considéraient-ils vraiment "tout être vivant" individuellement, afin de voir si l’un d’entre eux constituerait pour Adam une "aide qui fût sont vis-à-vis" ? Pouvez vous imaginer Adam dire au sujet d’une vache : "Désolé, je ne parle par le langage de la vache". "Si Marguerite était mon aide nous aurions un sérieux problème de communication."

3.       Lisez Genèse 2:21-22. Qu’y a-t-il de spécial au sujet d’Ève ? (Elle a été créée spécialement pour Adam. Elle n’était pas l’une des créatures existantes à laquelle on aurait simplement donné le rôle de "compagne".)
 
a.         Qu’apprenons-nous de sa création à partir d’une côte ? (On y trouve un symbolisme d’égalité. Cela suggère que le plan originel de Dieu était d’avoir une aide égale.)
 
i.         L’ordre de la création suggère-t-il une première place entre deux personnes égales ?
 
4.       Lisez Genèse 2:23-24. Est-ce que "une seule chair" autoriserait autre chose que l’égalité ? (Lisez Éphésiens 5:28-29. Paul utilise l’expression "leur propre corps" pour transcrire le concept de Dieu "une seule chair" dans les relations entre maris et femmes.)
 
II.        Jésus et la famille
 
1.       Lisez Matthieu 19:3-6. Quelle conclusion tire Jésus sur la rupture du mariage, en se référant au plan de la Genèse ? (Si un homme et une femme sont devenus une seule chair dans le mariage, ils ne devraient pas se séparer.)

2.       Lisez Matthieu 19:7-8. Moïse s’est-il discrédité sur un "coup de tête" de sa propre initiative ? Ou au contraire, était-ce une règle donnée par Dieu à cause de la dureté de cœur des hommes ? (Je ne pense pas qu’il soit approprié de dire que Moïse écrivait sans la permission de Dieu. Le commentaire The New Bible Commentary affirme : "Les règles de divorce [de Moïse] étaient une concession pour tenir compte du péché, et non une expression de la façon dont Dieu voulait que soient les choses. Le divorce était peut-être parfois nécessaire, mais il n’était jamais bon.)
 
a.         Regardons le texte auquel les Pharisiens se sont référés : lisez Deutéronome 24:1. Y a-t-il quoi que ce soit qui vous semble injuste ? (Le commentaire IVP Bible Background relève que les hommes pouvaient divorcer des femmes unilatéralement, mais il n’en était pas de même pour les femmes. "L’opposition de Jésus à ce type de divorce est aussi une défense des femmes mariées.")
 
3.       Lisez Matthieu 19:9. Quelle "clause d’échappatoire" du mariage Jésus permet-il ? (L’infidélité matrimoniale. Pour ceux qui pensent que seuls les hommes peuvent divorcer, voir Marc 10:12.)
 
a.         Un ami en instance de divorce m’a dit : "je ne sais pas pourquoi les chrétiens sont si prêts à se défendre contre le mariage homosexuel, alors que le mariage hétérosexuel fait de la définition du "mariage" une plaisanterie". Les chrétiens ont-ils fait du mariage une "plaisanterie" ? Ont-ils perdu le droit moral de parler contre le mariage homosexuel ? (Si uniquement les gens parfaits étaient autorisés à résister au péché, personne ne s’opposerait au péché. Mais, la question sous-jacente est intéressante. Ceux qui prétendent suivre Jésus doivent aussi être prêts à protéger le mariage contre le divorce de la même façon qu’ils doivent le protéger contre le mariage homosexuel. Nous ne devons pas avoir deux normes : une pour les pécheurs "comme nous" et une autre pour les pécheurs ayant des tentations différentes.)
 
4.       Lisez Matthieu 19:10-12. Quelle est la réaction des disciples en réponse à l’enseignement de Jésus selon lequel les règles du mariage devraient revenir à celles établies à la Création ? (Ils étaient stupéfaits. Cela semblait être une norme impossible à tenir.)
 
a.         En répondant "que celui qui peut comprendre comprenne", à quoi se référait Jésus ? Parlait-il de la règle contre le divorce ou de la règle de ne pas se marier sans demeurer dans les règles face au divorce ? (Je ne connais pas la réponse. Il est clair que Jésus fixe une règle très ferme sur le mariage et le divorce. L’idéal n’est pas dans le doute. D’autre part, quand Jésus dit "que celui qui peut comprendre comprenne", cela peut se référer à la volonté de Dieu d’être flexible sur le divorce, étant donné la nature pécheresse des hommes. Dès lors que Jésus est mort à cause du péché, il est difficile pour moi d’enseigner que Dieu est "flexible" au sujet du péché.)
 
III.     Les adultes célibataires
 
1.       Lisez à nouveau Matthieu 19:11-12. Quelle raison positive donne Jésus pour être célibataire ?

2.       Lisez 1 Corinthiens 7:1 et 1 Corinthiens 7:7-8. Entre les déclarations de Jésus et Paul, comment une personne célibataire devrait-elle voir la vie ? (Lisez 1 Corinthiens 7:32-34. Le fait d’être célibataire vous donne l’occasion de vous concentrer sur l’avancement du Royaume de Dieu.)

3.       Considérez à nouveau Genèse 2:18. Comment expliquer le conflit apparent entre l’enseignement de Genèse 2:18 ("il n’est pas bon que l’homme soit seul") et l’enseignement de Paul et Jésus, selon lequel il est bon d’être célibataire pour œuvrer pour le Royaume de Dieu ? (Lisez 1 Timothée 4:1,3. Le problème est dans l’interdiction du mariage. Le mariage est supposé être bon. Il s’agit de l’idéal. Cependant, certains peuvent vouloir se priver de ce bienfait pour promouvoir le Royaume de Dieu. Prendre cette décision volontairement est également bon.)
 
4.       Les adultes célibataires forment-ils une famille ? (S’ils sont chrétiens, ils font partie de la famille de Dieu. Voir 1 Timothée 5:1-2.)
 
IV.      Une escroquerie familiale
 
1.       Lisez Romains 1:18-20. Au début de cette étude nous avons appris que Dieu a créé Ève spécialement pour être la compagne d’Adam. Est-il logique et intellectuellement approprié de définir les intentions de Dieu dans le débat opposant le mariage hétérosexuel au mariage homosexuel en se basant sur la façon dont il a créé les choses ? (Nous voyons une progression d’idées dans la Création. Premièrement, Dieu évalue attentivement toute sa création à la recherche d’une aide appropriée. Ensuite, il crée Ève "sur mesure" pour ce rôle. Il n’a pas fait un autre homme "sur mesure", bien qu’il eût certainement pu le faire. Finalement, et plus important encore, Dieu donne l’instruction selon laquelle l’homme et la femme seront unis comme "une seule chair". Mes enfants sont "une seule chair" qui résulte de mon mariage. Le dessein entier de la famille originelle argumente contre la validité d’une famille homosexuelle.)
 
a.         Vous avez peut-être déjà entendu dire : "si Dieu avait destiné les gens à fumer, il les aurait créés avec une cheminée". Ce raisonnement est-il logique ? (Romains 1:20 semble dire que les grandes questions au sujet de Dieu peuvent être comprises au travers de la création.)
 
i.         Le mariage homosexuel constitue-t-il une "grande question" ?
 
2.       Lisez Romains 1:21-23. Selon ces versets, quelle est la progression logique de ceux qui rejettent l’autorité de Dieu ? (Leur compréhension est obscurcie. Ils commencent bêtement à adorer des choses qu’ils ont faites de leurs mains plutôt que le Créateur de toutes choses.)

3.       Lisez Romains 1:24-25. En quoi l’impureté sexuelle fait-elle partie du rejet de l’autorité de Dieu ?

4.       Lisez Romains 1:26-27. Comment la Bible appelle-t-elle l’acte homosexuel ? (Un acte honteux, un égarement.)

5.       Considérez la ligne d’argumentation de Paul. Nous commençons avec un argument sur l’existence de Dieu basé sur sa création. Nous terminons avec une conclusion sur l’homosexualité. Quelle logique y a-t-il à cela ? (Quand Dieu a créé la terre, une partie de sa création était précisément le schéma "mâle et femelle" comme contribuant au processus de création continue. Nous voyons ce schéma tant chez les hommes que chez les animaux. Il s’agit là de l’une de ces "grandes choses" que n’importe qui ayant un esprit ouvert peut comprendre. En devenant mauvais et en commençant à adorer ce qu’ils avaient fait de leurs mains à la place de leur Créateur, les hommes ont aussi rejeté le schéma de leur Créateur pour le processus de création continue. Dans cette optique, la question du mariage homosexuel devient fondamentale, tout comme l’évolution et le sabbat. L’évolution est une attaque contre l’autorité de notre Créateur. Le rejet du sabbat est une attaque contre notre mémorial hebdomadaire de la création (Genèse 2:3; Exode 20:11). L’homosexualité est une attaque contre le schéma maître de la création. Satan n’est pas stupide. Il fait de son mieux pour couper les lignes logiques qui renforcent notre allégeance à notre Dieu créateur.)

6.       Cher ami, Dieu a créé la famille quand il a créé le monde. Voulez-vous faire votre part pour promouvoir le plan originel de Dieu pour l’humanité ?
 
V.        La semaine prochaine : La Parole de Dieu et la vie de famille.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don