Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 - Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ (Psaumes 14, Romains 3, 1 Corinthiens 18, Actes 22)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
        
Introduction : Aimez-vous être traité de fou ou d’insensé ? Alors que je n’en suis pas un partisan, notre étude de cette semaine aborde le terme "fou" à plusieurs reprises. Si vous n’aimez pas ce terme, vous devriez vous défiler ! Plus sérieusement, est-il dangereux de penser que nous ne sommes pas fous ? Si nous sommes fous, existe-t-il un moyen de devenir un "ex-fou" ? Notre nouvelle série d’études qui débute cette semaine nous invite à repenser chaque aspect de notre vie. Au lieu de faire confiance à notre propre pensée folle, à notre propre sagesse, nous examinerons les avantages de compter sur Dieu pour résoudre les problèmes dans notre vie. Ouvrons sans plus attendre la Bible et découvrons !
 
I.          Les fous
 
1.    Lisez Psaumes 14:1. À première vue, pourquoi le fou est-il corrompu ? (Il semble que ce soit parce qu’il ne croit pas en Dieu.)
 
a.         Pourquoi la deuxième partie de ce verset dit-elle que "il n’en est pas un" qui fasse le bien ? Ou alors, cela signifie-t-il que "aucun fou ne fait le bien" ?
 
2.    Lisez Psaumes 14:2-3. Limitons-nous toujours les mauvaises actions aux fous ? (Dieu nous regarde et voit que nous sommes tous corrompus.)
 
a.         Lisez à nouveau ces deux versets. Quelle est la source du problème ? (Nous ne cherchons pas ou ne comprenons pas Dieu. Nous nous sommes "égarés".)
 
b.         Sommes-nous alors tous des fous ? Ceux qui lisent ces présentes études bibliques croient certainement qu’il y a un Dieu. Même les lecteurs de ces études sont-ils des fous ? (Le psalmiste nous dit que nous n’acceptons pas Dieu comme notre Seigneur de façon sérieuse. Nous ne recherchons pas et de comprenons pas Dieu de façon sérieuse. Cela fait de nous tous des fous.)
 
3.    Dans Romains 3:10-17 Paul cite Psaumes 14:1-3 (et d’autres Psaumes) pour apporter une conclusion logique. Lisez Romains 3:19-20. Considérant que nous avons appris que nous sommes tous des fous, quel est le but de la loi ? (Nous empêcher de nous vanter de combien nous sommes bons, et nous rendre conscients que nous sommes fous !)
 
4.    Lisez Romains 3:21-22. Y a-t-il une espérance pour les fous ? (Oui. Les fous ont accès à un chemin vers la justice, qui passe seulement par la foi en Jésus.)
 
5.    Lisez Romains 3:23-26. La semaine dernière nous avons terminé notre étude sur l’évangile de Marc. Nous venons juste de passer par la crucifixion et la résurrection de Jésus. Comment la crucifixion manifeste-t-elle la justice de Dieu (verset 25) ? (Elle nous montre que Dieu prend le péché très au sérieux. Nous les fous ne le voyons pas aussi clairement que nous le devrions, mais Dieu prend le péché tellement au sérieux qu’il a accepté de mourir une mort atroce pour payer le prix de notre péché.)
 
6.    Quelle conclusion devrions-nous tirer à ce stade ? (Les fous ont accès à la justification en croyant en Jésus. En même temps, le péché est une chose très dangereuse que les fous devraient prendre au sérieux.)
 
II.        "Guérir" les fous
 
1.    Lisez 1 Corinthiens 1:18. Qu’est-ce qui sépare les fous intégraux des fous "guéris" ? (S’ils croient ou non en la "parole de la croix".)
 
a.         Qu’est la "parole de la croix" ? (La parole de la croix est qu’en nous basant sur nous-mêmes nous sommes fous. Le seul chemin vers le salut est par la puissance de Dieu. La parole de la croix est aussi sur l’amour illimité de Dieu et son intolérance envers le péché.)
 
2.    Lisez 1 Corinthiens 1:19-21. Quel est le problème avec la sagesse du monde ? (Elle ne connaît pas Dieu. Elle n’a pas reconnu Jésus.)
 
a.         Si vous lisez attentivement 1 Corinthiens 1:21, ce verset semble dire que c’était le plan de Dieu (sa "sagesse") que la sagesse du monde ne comprendrait pas Jésus. Pourquoi Dieu voudrait-il éviter le soutient de la sagesse du monde ? (Nous commençons à voir un argument contre l’appui sur soi-même. L’appui sur soi-même dans le domaine de la sagesse nous amène dans les difficultés. Le moins fou selon les normes du monde se retrouve être le plus fou selon les normes de Dieu.)
 
3.    Cela signifie-t-il que le christianisme est "anti-intellectuel" ?
 
a.         Lisez 1 Corinthiens 1:22-25. (Dieu est tant sagesse que force à un degré beaucoup plus élevé que le sont la sagesse et la force humaines. Cela signifie que Dieu n’est pas "anti-intellectuel" ; cela signifie que nous ne comprenons pas correctement sa sagesse.)
 
4.    Lisez 1 Corinthiens 1:26-29. Quelle bonne nouvelle trouvons-nous pour nous dans ces versets ? (Que nous avons tous la possibilité de "guérir" de notre folie et d’apprendre la sagesse de Dieu ! Il n’est pas nécessaire d’être né intelligent pour prendre part à la sagesse de Dieu.)
 
III.     Un exemple fou
 
1.    Lisez Actes 22:2-3. Paul avait-il un niveau d’instruction élevé ? (Oui.)
 
a.         De quelle nature était son éducation ? (Religieuse.)
 
2.    Lisez Actes 22:4-5. Quel était le niveau de la motivation et de l’assiduité de Paul ?
 
a.         Aimeriez-vous qu’il travaille pour vous ?
 
3.    Lisez Actes 22:6-9. Quel était l’élément déclencheur du changement dans la vie de Saul (Paul) ? (Il a vu la lumière.)
 
4.    Lisez Actes 9:10-14. Ananias se soucie-t-il du fait que Dieu ne semble pas être complètement informé au sujet de Saul/Paul ?
 
a.         Dieu choisit-il un fou pour aller parler à un autre fou ?
 
i.         Ne s’agit-il pas d’une bonne nouvelle ?
 
5.    Lisez Actes 9:15. Pourquoi Dieu a-t-il choisi Saul ?
 
6.    Lisez Actes 9:17-19. Saul/Paul était-il prêt à être au service de Dieu dans son ancienne condition ?
 
a.         Qu’est-ce qui n’allait pas avec son ancienne condition ? (Il pensait qu’il pourrait voir. Il pensait qu’il avait raison. Il a fallu la nouvelle lumière et l’Esprit saint pour que Paul voie vraiment.)
 
7.    Lisez Actes 22:10. Quelle est la première réponse de Paul en voyant la lumière ? ("Que dois-je faire ?")
 
a.         Est-ce la réponse correcte ?
 
8.    Cher ami, qu’en est-il de vous ? Êtes-vous satisfait de votre connaissance actuelle de Dieu ? Ou alors désirez-vous voir la nouvelle lumière, laisser la folie derrière vous et apprendre les voies de Dieu ? S’il en est ainsi, accompagnez-moi dans une grande aventure ce trimestre pour apprendre comment faire de Jésus le Seigneur dans chaque aspect de notre vie !
 
IV.      La semaine prochaine : Le Seigneur de nos priorités.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don