Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 08 – L’impact de la dîme (1 Corinthiens 9, Deutéronome 14, Genèse 28)

Copyright © 2018, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Tandis que plusieurs débattent de la signification actuelle de la dîme, ce qui ne peut pas raisonnablement être mis en question est le fait que Dieu enseigne que ceux qui font avancer son évangile ont droit au soutien de ceux qui en bénéficient. Afin de mieux comprendre ce que Dieu a à l’esprit pour nous aujourd’hui, commençons par regarder les enseignements de Paul dans le Nouveau Testament et poursuivons avec les enseignements de Moïse dans l’Ancien Testament. Quoi de mieux que d’approfondir la Parole de Dieu pour voir ce que nous pouvons apprendre !
 
I.  Faire avancer l’évangile
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 9.1-2. Comment Paul décrit-il son travail ? (Il est un apôtre.)
 
a.      Pour qui est-il un apôtre ? (Il dit qu’au minimum il est un apôtre pour ceux qu’il sert et enseigne.)
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 9.3-6. Comment formuleriez-vous, en des termes contemporains, la défense de Paul en réponse aux accusations portées contre lui ? (Si vous ne me payez pas, de quoi vous plaignez-vous ?)
 
a.      Aucun de mes clients ne me paye. Une Fondation finance tous les litiges que je traite. Cela signifie-t-il que mes clients ne devraient attendre aucun professionnalisme de ma part ?
 
b.      Qu’avaient tous les autres apôtres, mais que Paul et Barnabé n’avaient pas ? (Les autres voyageaient avec leur épouse, et on leur donnait à manger et à boire pour subvenir à leurs besoins.)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 9.7. Quelle réponse donneriez-vous à cette question ? (Personne ne fait cela.)
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 9.8-10. Qu’est-ce qui soutient la déclaration de Paul, selon laquelle il a le droit de recevoir de l’argent de la part de ceux qu’il enseigne ? (Son argument est que tant le bon sens que la Bible soutiennent que les évangélistes ont droit au soutien financier de la part ce ceux qu’ils servent.)
 
5.     Lisez 1 Corinthiens 9.11. Après avoir considéré la ligne d’argumentation de Paul, ainsi que ce verset, que cela vous dit-il au sujet de la dîme ? (Cela nous dit que les pasteurs, les évangélistes et les autres personnes actives dans le ministère de l’évangile ont droit à un soutien matériel de la part de ceux qu’ils servent.)
 
a.      L’argumentation de Paul comporte certains aspects curieux. Il cite Deutéronome 25.4. Lisons cela depuis l’Ancien Testament. Cela dit-il quoi que ce soit sur un soutien aux ministres de l’évangile ?
 
b.      Paul ne cite pas Malachie 3.10 de l’Ancien Testament. Lisons ce verset. Pourquoi Paul cite-t-il un texte de l’Ancien Testament sur l’alimentation du bétail, et ne cite-t-il aucun texte de l’Ancien Testament sur la dîme et le soutien aux Lévites qui étaient en charge du service du temple ?
 
c.      Lisez à nouveau 1 Corinthiens 9.9-10. Comment répondriez-vous à la question de Paul de savoir si Dieu se soucie des bœufs ? (Regardez le contexte de Deutéronome 25.4. Il ne fait aucun doute que Dieu parle du bétail. Mais je suis d’accord avec la logique de Paul, dans le sens que ce concept peut aussi s’appliquer pour soutenir les ministres de l’évangile.)
 
6.     Lisez 1 Corinthiens 9.13-14 et Malachie 3.8-10. Comment expliquez-vous la différence de ton entre ces deux textes ?
 
a.      Lisez à nouveau 1 Corinthiens 9.13. À quoi Paul fait-il référence ? (Il fait référence au système de la dîme qui soutient les Lévites.)
 
b.      Si Paul réfère spécifiquement au système de la dîme, qu’est-ce que cela indique quant à son argument ?
 
c.      Lisez à nouveau 1 Corinthiens 9.14. À quoi réfère l’expression « de même aussi » ? (Au système de la dîme.)
 
i.       Quand Paul dit que « Le Seigneur a prescrit », suggère-t-il que le soutien aux ministres de l’évangile est optionnel ? (Non.)
 
d.      Quelles conclusions tirez-vous de la façon unique dont Paul structure son argumentation pour montrer comment nous (ceux qui bénéficient des services d’un ministre de l’évangile) devrions soutenir ceux qui œuvrent à partager l’évangile ? (Premièrement, Paul dit sans ambiguïté que le soutien aux ministres de l’évangile dans leur tâche est une prescription divine. Deuxièmement, il semble presque aussi clair que bien que Paul cite le système de la dîme, il n’argumente pas pour démontrer qu’il est toujours en place. S’il l’avait fait, il aurait cité Malachie 3 et non un texte qui parle de l’alimentation des bovins. La conclusion logique est que Paul croit que quelque chose de conception similaire au système de la dîme est approprié pour les Chrétiens.)
 
7.     Lisez 1 Corinthiens 9.15-18. Ce système de soutien que décrit Paul semble-t-il obligatoire ? (Il ne demande pas de soutien, bien qu’il le définisse comme étant un « droit ». Au lieu de cela, il relève les bénédictions du fait d’aider les autres de manière volontaire. Rappelez-vous que Paul a précédemment écrit (verset 14) que Dieu a « prescrit » le système selon lequel les ministres de l’évangile doivent pouvoir vivre de l’évangile.)
 
a.      Lisez Actes 18.3. Quel genre de travail fait Paul ? (Il fabrique des tentes.)
 
b.      Est-ce une bonne idée de perdre du temps à faire des tentes, alors que Paul (s’il avait demandé et accepté un soutien financier) aurait pu passer son temps à prêcher et à enseigner l’évangile ?
 
II.  Le système de la dîme
 
1.     Nous avons appris que Paul utilisait le système de la dîme de l’Ancien Testament comme base de son argumentation pour montrer que nous devons soutenir financièrement ceux qui font avancer l’évangile. Étudions de manière un peu plus approfondie le système de la dîme de l’Ancien Testament pour mieux le comprendre. Lisez Nombres 18.21, 24-28. Quel est le but de cette dîme ? (Les Lévites n’ont reçu aucune terre de la part de Dieu, mais ils ont reçu la responsabilité de servir à la « tente de la Rencontre ». La dîme était de la part de Dieu un substitut pour les terres. Au lieu d’obtenir de la nourriture à partir des terres, les Lévites l’obtiendraient de la part des autres tribus qui ont reçu une terre et qui bénéficient du travail religieux des Lévites.)
 
a.      Notez que les Lévites payaient aussi une dîme. Selon vous, pour quelle raison Dieu leur demandait-il de payer une dîme ? Ils étaient les bénéficiaires de la dîme ! (Cela enseignait aux Lévites les bénédictions et l’obligation du fait de donner.)
 
b.      Selon vous, pour quelle raison Dieu a-t-il établi le système de la dîme en général ?
 
2.     Lisez Deutéronome 14.22-23. Qui utilise la dîme ici ? (Ceux qui l’ont payée !)
 
a.      Quel est l’objectif déclaré de Dieu d’avoir le peuple qui utilise sa propre dîme ? (Ils apprendront à révérer Dieu.)
 
b.      Qu’en est-il des Lévites ? Ont-ils été oubliés ?
 
3.     Lisez Deutéronome 14.24-27. Cette dîme semble être utilisée pour organiser une fête en présence de Dieu. Est-ce ce que vous comprenez ?
 
4.     Lisez Deutéronome 14.28-29. Comment la dîme est-elle utilisée ici ? (Pour aider ceux qui sont dans le besoin, ainsi que les Lévites.)
 
a.      La directive d’organiser une fête et d’aider les nécessiteux avec la dîme semble-t-elle en conflit avec la prescription de donner toute la dîme aux Lévites ? (Oui, ces textes semblent se contredire. Plusieurs commentateurs bibliques résolvent ce conflit apparent en disant que les paiements aux Lévites constituent la « première dîme ». La « dîme de fête » est la seconde dîme. Il apparaît que la seconde dîme était payée chaque année à partir de ce qui restait après la première dîme. Cependant, la troisième année était différente. La dîme « pour aider les nécessiteux », qui apparaît être la dîme entière, était payée pour aider les Lévites et les nécessiteux. Des récits historiques soutiennent cette interprétation.)
 
b.      Quel enseignement pouvez-vous en tirer pour aujourd’hui ?
 
i.       Que ceux qui paient 10% aujourd’hui paient trop peu, et ainsi volent Dieu (Malachie 3.10) ?
 
ii.      Que Dieu se soucie du soutien de son œuvre, qu’il se soucie que nous passions des moments agréables en famille et en sa présence, et qu’il se soucie des nécessiteux ?
 
5.     Lisez Genèse 28.20-22. Cela suggère-t-il que Jacob a été amené à croire que le paiement de la dîme était obligatoire ? (Cela suggère qu’il n’avait précédemment pas payé la dîme, et qu’il ne la paierait que si Dieu veillait sur lui et le bénissait.)
 
6.     Que devons-nous conclure des écrits de Paul et de ces textes de l’Ancien Testament sur la dîme ? (Il y a un thème universel selon lequel ceux qui proclament l’évangile devraient être soutenus par ceux qui sont bénis par leur proclamation. Le concept de la dîme était connu tant dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament. Le système le plus formalisé de la dîme était lié au soutien du système sacrificiel, de l’activité du temple et de l’héritage des Lévites. Dix pourcents est la référence pour donner, et nous apprenons que ce montant était même plus élevé dans le système formalisé.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), soutenez-vous l’œuvre de Dieu, l’œuvre dont vous bénéficiez ? Pourquoi ne pas décider maintenant d’inviter les bénédictions illimitées de Dieu dans votre vie en donnant au moins une dîme ?
 
III.    La semaine prochaine : Des offrandes de gratitude.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don