Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Signes distinctifs d’un intendant (Matthieu 6 & 24, Hébreux 11, Psaumes 12)

Copyright © 2018, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Supposez que vous décidiez d’engager un intendant parce que vous avez des biens conséquents. Quels traits de caractère rechercheriez-vous chez quelqu’un pour lui confier votre argent ou vos autres biens ? Quelles caractéristiques peuvent-être ignorées ? Vous aimeriez que la personne soit intelligente, ou au moins sage, n’est-ce pas ? Honnête ? Loyale, dans le sens d’avoir à cœur votre meilleur intérêt ? Compétente ? Si vous pensez que ces caractéristiques sont importantes, peut-être même indispensables, est-ce que Dieu aurait des critères différents ? Ils peuvent l’être, n’est-ce pas ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage sur le rôle d’intendant de Dieu !
 
I.  La sagesse
 
1.     Lisez Luc 16.8. Vous vous rappellerez que dans notre 3ème étude de cette série, nous avons étudié cette histoire (si vous ne vous rappelez pas, lisez toute l’histoire de l’intendant infidèle dans Luc 16.1-12). Que semble indiquer Jésus comme étant le trait de caractère le plus important – au moins dans cette parabole ? (Être « avisé ». Jésus parle d’une combinaison d’intelligence et de bon sens.)
 
a.      Ce gestionnaire malhonnête était-il un « intendant » ? (Oui !)
 
2.     Lisez Matthieu 24.45-46. Quel genre d’intendant décrit Jésus ? (Un intendant sage et fidèle.)
 
a.      Quelle action résulte de cette sagesse ? (Un travail dans la confiance.)
 
i.       Certains traits de caractère ont-ils, comme conséquence naturelle, d’autres traits de caractère importants ? (Dans ce cas cela semble certainement vrai. De la sagesse résulte la confiance. Parlons de la foi ci-après.)
 
II.  La foi
 
1.     Lisez Hébreux 11.1. Dites-moi une chose que vous n’avez pas, mais que vous êtes certain(e) d’avoir à l’avenir. (Si vous êtes jeune, cherchez une autre réponse que simplement des cheveux gris et des rides.)
 
a.      Citez autre chose que vous avez été assuré(e) d’obtenir à l’avenir, mais dont vous n’en voyez aucune évidence aujourd’hui.
 
b.      Si vous arrivez à répondre à ces deux questions, alors vous avez de la « foi » en vos réponses.
 
2.     Lisez Hébreux 11.2-3. Avez-vous foi en le fait que Dieu est le Créateur de l’univers ? (Je l’espère ! Beaucoup ne l’ont pas.)
 
3.     Lisez Hébreux 11.8. Qu’y a-t-il de si unique dans la décision d’Abraham de partir où Dieu lui a dit d’aller ?
 
a.      Si je vous disais que je voulais que vous ne fassiez pas un simple voyage, mais que vous partiez quelque part définitivement, qu’aimeriez-vous savoir ? (Où.)
 
b.      Si vous ne connaissiez pas la destination, seriez-vous d’accord de partir ?
 
4.     Quand vous réfléchissez aux réponses que vous venez de donner, que vous enseignent-elles sur la nature de la foi ?
 
a.      Pensez maintenant que ce genre de foi est une « marque » d’un intendant. Selon vous, pourquoi cela est-il une caractéristique d’un intendant de Dieu ?
 
i.       Serait-il utile que votre intendant soit l’une des personnes les plus intelligentes de la planète, mais ne vous soit pas fidèle ? Ou qu’il ne vous fasse pas confiance dans les moments difficiles ?
 
III.  La vision
 
1.     Lisez Matthieu 6.19-21. Peut-être vous rappelez-vous que nous avons étudié cette déclaration dans Luc 12 dans le contexte d’un paysan prospère qui a eu une excellente récolte, et qui a construit des greniers pour la stocker, mais qui est mort cette nuit-là (Luc 12.16-21). Les versets suivants dans l’évangile de Luc nous disent ensuite de faire confiance à Dieu, et non à l’argent, et d’amasser des richesses dans le ciel parce que c’est là où nous passerons notre avenir. Vous en rappelez-vous ?
 
2.     Explorons également le contexte de la version de Matthieu de cette histoire. Lisez Matthieu 6.22-23. Quel est le rapport entre nos yeux et le fait d’amasser des trésors dans le ciel plutôt que sur la terre ?
 
3.     Lisez Matthieu 6.24. Quel est le lien entre la déclaration de Jésus sur les deux maîtres et nos yeux ?
 
a.      Plus important, quel est le lien avec le fait d’être intendant ? (Le thème unificateur est avoir une vision pour faire avancer le règne de Dieu. Si notre objectif est Dieu, plutôt que l’argent, si notre vision dans la vie est de rendre gloire à Dieu, alors votre temps, votre argent, et toute autre richesse suivent votre vision.)
 
b.      La vision est-elle différente que la foi ? (Je pense que ce sont là deux différentes faces du fait d’être digne de confiance. Le côté de la foi dit que vous croyez en Dieu et en son plan pour votre vie. Le côté de la vision dit que vous avez un plan de vie en accord avec vos croyances.)
 
IV.  L’honnêteté
 
1.     Lisez Psaumes 12.2-3. Quelle terrible chose est arrivée au monde, selon le psalmiste ? (Tout le monde meurt.)
 
2.     Lisez Psaumes 12.4-5. Quel est le problème avec un intendant qui se vante ? (Il pense qu’il est le facteur de son succès, et ne l’attribue pas à la richesse et à la direction de son maître.)
 
a.      Quel est le lien entre la vantardise et l’honnêteté ? (La véritable vantardise est un mensonge. Cela rend l’intendant peu fiable.)
 
3.     Lisez Jean 8.44. Avez-vous déjà rencontré des gens dont la « langue maternelle » est le mensonge ?
 
a.      Engageriez-vous un intendant qui parle ce langage couramment ?
 
4.     Lisez 1 Timothée 4.1-4. Les gens décrits ici ont-ils une conscience ? (Ils sont « marqués au fer rouge », ce qui me fait croire que la réponse est qu’ils n’ont pas une conscience qui fonctionne correctement.)
 
a.      Quand une personne vous dit que Dieu requiert de vous d’entreprendre des actions supplémentaires pour être plus fidèle, supposez-vous que cette personne est religieuse et honnête ?
 
b.      Quand une personne vous dit que Dieu ne requiert pas de vous quelque chose que vous faites déjà maintenant, quelque chose que vous pensez être requis, supposez-vous que cette personne est moins religieuse et peut-être pas véritablement honnête ?
 
i.       Notez ici que les gens sont hypocrites, menteurs, et ils n’ont pas de conscience, ils pressent les autres à faire davantage pour Dieu. Ils pressent les autres à se retenir de faire ce qu’ils aiment. Que pensez-vous de l’idée selon laquelle un Chrétien plus « strict » peut en réalité être une personne mauvaise ?
 
ii.       Quel est le rapport avec les traits d’un intendant ? (Vous voulez un intendant qui vous donne des conseils fiables. Ici, le conseil vient des démons.)
 
V.  L’obéissance
 
1.     Lisez 1 Samuel 15.22. Comment exprimeriez-vous l’obéissance et les « sacrifices » en des termes actuels ? (Il est mieux d’obéir que de dire « je suis désolé ».)
 
a.      Selon vous, l’obéissance est-elle quelque chose d’important pour un intendant ? (Vous voulez que vos directives soient suivies et respectées.)
 
i.       Pourquoi ? (Parce que ce sont vos biens qui sont en jeu.)
 
(1)   Est-ce que la même description s’applique à votre intendance pour Dieu ? (Sans aucun doute Dieu veut que ses directives soient suivies, mais il nous donne des instructions à notre avantage.)
 
2.     Lisez 1 Samuel 15.23. Discutons de la nature de l’obéissance. Que dit ce verset quant à la cause de désobéissance ? (L’arrogance et la rébellion.)
 
a.      Souhaiteriez-vous qu’un intendant arrogant et rebelle travaille pour vous ? (Non. Réfléchissez à la façon dont cela s’applique à votre travail actuel.)
 
b.      Pour quelles autres raisons quelqu’un pourrait-il désobéir ? (La faiblesse, la confusion.)
 
i.       Aimeriez-vous avoir un intendant qui est faible et confus ?
 
3.     Lisez 1 Samuel 15.24-25. Qui Saül blâme-t-il à cause de sa désobéissance ? (Le peuple.)
 
a.      Selon vous, quel est le problème avec l’excuse de Saül ? (Il ne se sent pas responsable.)
 
4.     Quand vous réfléchissez aux « traits de caractère d’un intendant » dont nous avons discuté, combien d’entre eux sont en relation avec le fait d’être responsable ? (Tous. La responsabilité est en lien avec tous ces traits de caractère. Ce n’est pas en rapport avec le salut, mais en rapport avec notre service envers Dieu. Ce n’est pas non plus en rapport avec la façon dont nous vivrons notre vie.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous réfléchir à chacune de ces caractéristiques d’un(e) intendant(e), et les comparer avec votre vie ? Si vous en concluez que vous n’êtes pas à la hauteur, pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, maintenant, de vous aider à améliorer votre marche avec Dieu ?
 
IV.    La semaine prochaine : L’honnêteté envers Dieu.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don