Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 13 – Crucifié et ressuscité (Luc 22 à 24)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Le but des écrits de Luc se résume à ceci : nous amener à la conclusion que Jésus est Dieu. Dieu est venu sur la terre et a vécu comme un homme pour révéler le caractère de Dieu, puis Dieu est mort à notre place pour nous sauver. Jésus s’est relevé de la tombe pour la vie éternelle, nous donnant le choix de la vie éternelle. C’est une histoire puissante qui a changé le cours de l’histoire et qui a donné la plus grande espérance aux humains ! Débutons notre dernière étude de l’évangile de Luc et apprenons-en davantage !
 
I.  Le jardin
 
1.     Lisez Luc 22.39-40. Rappelez-vous que lorsque nous avons discuté de Luc 11.4 (« et ne nous fais pas entrer dans l’épreuve »), nous avons résisté à l’idée que Dieu nous tente. Quand Jésus dit aux disciples de « prier » dans le but de « ne pas entrer dans l’épreuve », est-il préoccupé par le fait de les voir être tentés ? (Il prie pour qu’ils ne soient pas dominés par la tentation. Comparez avec Luc 22.31-32.)
 
2.     Lisez Luc 22.41-42. Dans quelle mesure Jésus veut-il éviter d’être torturé à mort ?
 
a.      Jésus souhaiterait-il échapper à tout cela ? (Oui. Dans Luc 4.5-8 Satan offre à Jésus une issue pour gagner le monde et éviter la terrible souffrance. Cependant, la solution facile de Satan aurait signifié une défaite.)
 
b.      Que dit Jésus au sujet de son attitude envers la volonté de Dieu le Père ? (Il s’y soumet.)
 
3.     Lisez Luc 22.43-44. Que fait Dieu pour aider Jésus en ces instants de terrible pression ? (Il envoie un ange pour fortifier Jésus.)
 
a.      Avez-vous déjà été sous une énorme quantité de stress, prié Dieu pour qu’il vous aide, et ensuite avoir ressenti de la culpabilité parce que vous éprouviez encore de l’anxiété ? Est-ce mal de ressentir de l’anxiété ?
 
b.      Lisez Apocalypse 21.8. Êtes-vous choqué(e) de voir que la première caractéristique en liste de ceux qui sont perdus est le fait d’être lâche ? Est-ce même un péché ? (La seule possibilité que cela ait du sens à mes yeux est que cela fasse référence à ceux qui ne font pas confiance à Dieu. Si je n’ai pas confiance en Dieu, je déteste lui demander de l’aide et je continue à être anxieux.)
 
c.      Lisez à nouveau Luc 22.44. Jésus est-il toujours angoissé après avoir prié et après que l’ange soit venu l’encourager ? (Oui. La pression que je peux ressentir dans ma vie ne frôlera jamais la pression que Jésus ressentait à ce moment-là. Mais je me sens mieux en pensant que Jésus suait des gouttes de sang après avoir demandé à Dieu de l’aider.)
 
i.       Jésus ressentait la pression, mais comment a-t-il réagi ? (Il ne s’est pas dérobé. Il n’était pas lâche. Il a fait confiance à son Père.)
 
4.     Lisez Luc 22.45-46. Les disciples ont-ils laissé tomber Jésus ? Les autres vont-ils vous laisser tomber quand vous serez face à de terribles problèmes ?
 
a.      Quel est plus spécifiquement le problème avec le fait que les disciples s’endorment ? (À nouveau, Jésus mentionne sa préoccupation qu’ils tombent dans la tentation.)
 
II.  Le baiser
 
1.     Lisez Luc 22.47-48. Que représente un baiser en général ? (La gentillesse, l’amour, l’affection.)
 
a.      Selon vous, comment Judas réagirait-il face à l’affirmation de Jésus ? (Avec beaucoup d’espoir Judas pensait qu’il allait forcer Jésus à dominer les Romains. L’orgueil et l’arrogance entraînaient ces pensées : Je suis plus malin que Jésus, dès lors qu’il s’agit de gérer l’avenir.)
 
i.       Qu’y a-t-il de pire : l’orgueil et l’arrogance, ou le fait de trahir Jésus ? (L’auto-dépendance n’est-elle pas une trahison de l’amour et de la puissance de Dieu ?)
 
2.     Lisez Luc 22.49. S’agit-il d’une question raisonnable ? (Nous avons précédemment sauté cela : lisez Luc 22.36-38. Jésus a auparavant dit aux disciples de s’armer, leur disant même qu’une épée était plus importante qu’un vêtement. Suite à la suggestion de Jésus, les disciples se sont armés, et ils demandent maintenant si c’est le moment de combattre.)
 
a.      Les disciples sont-ils lâches ? (Pas à cet instant.)
 
3.     Lisez Luc 22.50-51. Ce disciple n’attend pas les instructions de Jésus. Qui frappe avant d’en avoir la permission ? (Lisez Jean 18.10-11. C’est Pierre ! Notez que Pierre avait dit auparavant qu’il mourrait pour Jésus (Luc 22.32-33). Il disait vrai.)
 
4.     Lisez Luc 22.51. Comment la foule aurait-elle dû réagir à cela ? (Les gens ont vu un miracle !)
 
5.     Lisez Luc 22.52-54. Selon vous, qu’est-ce qui passe à l’esprit de Judas et de Pierre ? (Les choses se passent complètement de travers. Jésus a dit aux disciples d’avoir des épées. La foule opposée est armée. Pierre utilise son épée. Mais Jésus réprimande Pierre et se soumet à son arrestation. Il n’utilise pas la puissance pour vaincre ses ennemis.)
 
III.  La crucifixion
 
1.     Lisez Luc 23.33-34. De quelle puissance témoigne Jésus ? (La puissance de l’amour et du pardon ! Pas de la puissance physique.)
 
2.     Lisez Luc 23.35-39. Comment répondriez-vous si vous étiez à la place de Jésus, le roi de l’univers ? (C’est une chose que d’être méprisé quand on n’a aucun pouvoir. C’est tout autre chose que de souffrir du mépris quand on peut aisément vaincre nos ennemis.)
 
a.      Le fait de fermer les yeux sur des insultes fait-il partie de votre caractère ?
 
3.     Lisez Luc 23.40-43. Au lieu de penser à une rétribution, à quoi pense Jésus ? (À sauver un criminel. Au milieu de terribles douleurs physiques et de terribles angoisses, Jésus est toujours à la recherche des perdus !)
 
a.      Réfléchissez à ce message de grâce. Ce criminel admet qu’il est juste qu’il soit mis à mort pour ses crimes. À présent nous savons qu’il est sauvé par Jésus.
 
4.     Lisez Luc 23.44-46. Selon vous, qu’est-ce qui est important dans les dernières paroles de Jésus ? (Il fait confiance à son Père jusqu’à la fin.)
 
5.     Lisez à nouveau Luc 23.45. Pourquoi le voile du temple s’est-il déchiré en deux ? (Dans Exode 26.33-34 nous trouvons que le voile du sanctuaire séparait le lieu Sacré du lieu Très-Sacré. Le coffre – ou arche de l’alliance – se trouvait dans le lieu Très-Sacré et symbolisait la présence de Dieu prenant part au service du sanctuaire. Quand Jésus est mort en tant que « agneau de Dieu » (Jean 1.29), il a accompli ce que le système sacrificiel du sanctuaire symbolisait.)
 
IV.  La résurrection
 
1.     Lisez Luc 24.1-5. Que cela signifie-t-il ? (Jésus est vivant !)
 
2.     Lisez Luc 24.6-8. Pourquoi rappeler aux femmes les paroles que Jésus avait dites ? (Cela aide à confirmer le miracle et à lui donner de la crédibilité. Jésus avait auparavant annoncé que cela arriverait !)
 
a.      Selon vous, pourquoi la résurrection de Jésus a-t-elle été rapportée premièrement à des femmes ? (Lisez Luc 23.49, Marc 14.48-50 et Jean 18.15. Il semble que la plupart des hommes ont quitté Jésus, mais que la plupart des femmes sont restées avec lui.)
 
3.     Lisez Luc 24.36-43. Que fait Jésus ? (Il leur donne une évidence concrète qu’il est ressuscité d’entre les morts.)
 
4.     Lisez Luc 24.44-47. Quel est l’objectif de Jésus ici ? (Il renforce la preuve physique de sa résurrection avec les textes bibliques qui avaient prédit sa mort et sa résurrection. Ils pensaient que la mort de Jésus était inattendue et une terrible tournure des évènements, mais il leur montre que c’est non seulement ce que la Bible avait précisément prédit, mais que c’est exactement ce qu’il leur avait dit qui se passerait.)
 
5.     Lisez Luc 24.48-49. Quel devoir assigne Jésus à ses disciples ? (D’être des témoins de sa mort et de sa résurrection !)
 
a.      Quelle aide Jésus promet-il avec cette tâche ? (L’Esprit saint ! Vous aide-t-il à faire avancer le royaume de Dieu ?)
 
6.     Lisez Luc 24.50-53. Comment se termine le récit de Luc ? (Jésus retourne au ciel, et les humains louent et adorent le Dieu qui vivait, qui est mort et qui est ressuscité pour les sauver.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), si vous n’avez pas accepté la vérité de ce message, voulez-vous l’accepter maintenant ? Si vous n’avez pas demandé à l’Esprit saint de venir dans votre vie pour vous aider à partager l’évangile, voulez-vous le faire maintenant ? Quel grand Dieu nous servons, aimant, qui se sacrifie et qui est victorieux. Louez-le !
 
V.    La semaine prochaine : Nous commencerons une nouvelle série d’études intitulée « Missionnaires ».
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don