Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 01 – Jacques, le frère du Seigneur (Luc 2, Marc 3, Actes 1, Jacques 1)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Que préférez-vous : étudier un thème ou un livre de la Bible ? Personnellement, je préfère enseigner des livres, plutôt que des thèmes. Pourquoi ? Parce que Dieu organise l’ordre de la matière. Ce trimestre nous étudions un livre ! Mais, de tous les livres à enseigner, Jacques serait pour moi un candidat parmi les moins favoris. En apparence, Jacques souligne les œuvres, pas la grâce. Jacques semble ne pas apprécier ceux qui ont de l’argent, bien qu’il dise que le fait de montrer du favoritisme est un péché. Certaines de ses affirmations semblent contredire certaines autres déclarations de la Bible. Si vous aimez les défis, alors nous en avons un ! Nous allons relever le défi de creuser profondément dans l’épître de Jacques et essayer de comprendre ce que son auteur, sous l’inspiration de l’Esprit saint, nous enseigne réellement ! Débutons cette semaine par en apprendre davantage à propos de Jacques.
 
I.  La famille
 
1.     Lisez Matthieu 1.20-21. Selon vous, qu’a compris le père de Jésus au sujet de la mission de Jésus ?
 
2.     Lisez Luc 1.30-34. Quelle partie du message de l’ange Marie considérait-elle comme la plus importante ? (La partie relative au fait qu’elle aurait un enfant, bien qu’elle fût vierge.)
 
a.      Les parents de Jésus auraient-ils dû comprendre sa mission ? (L’ange a donné aux parents de Jésus un message incroyable. Il semble que le message était si important, et ils étaient tellement focalisés sur la vie réelle, qu’ils ne l’ont pas compris correctement.)
 
3.     Lisez Luc 2.41-43. Pour quelle raison un garçon de douze ans resterait-il à Jérusalem ? (Lisez Luc 2.45-47. Il a passé un long moment avec les enseignants juifs. Il aimait apprendre.)
 
4.     Lisez Luc 2.48. Comment les parents de Jésus voyaient-ils cela ? (Ils pensaient que Jésus se conduisait mal envers ses parents. Ils se focalisaient sur eux-mêmes, plutôt que sur ce qu’il faisait.)
 
5.     Lisez Luc 2.49-50. Quel est le problème ici ? (Les parents de Jésus ne comprenaient pas sa mission.)
 
6.     Lisez Marc 3.13-15. Pourquoi Jésus a-t-il sélectionné des disciples pour être avec lui ? (Ils l’aideraient dans son ministère.)
 
7.     Lisez Marc 3.20-21. Rappelez-vous que Jésus était né dans une famille de classe ouvrière. Que pensaient les membres de sa famille en le voyant sélectionner des disciples et attirer les foules ? (Ils pensaient que Jésus n’avait plus toute sa tête. Il fallait que quelqu’un aille le chercher et se « saisisse » de lui.)
 
a.      Les parents de Jésus auraient-ils dû avoir compris ce qui se passait ? (Ils auraient dû avoir compris, mais apparemment ils ne l’ont pas compris.)
 
8.     Lisez Marc 3.22. Que pensaient les chefs religieux de ce que faisait Jésus ? (Ils disaient qu’il était possédé par les démons.)
 
a.      À la place de Jésus, comment vous sentiriez-vous au sujet de vous-même ? (Votre famille pense que vous avez perdu la tête et que vous devez être refréné(e), et les chefs religieux pensent que vous êtes possédé(e) par les démons.)
 
9.     Lisez Jean 7.1-5. Cela se passe bien plus tard dans le ministère de Jésus. Quel conseil est donné à Jésus de la part de ses frères ? (Se montrer au monde. Accomplir des miracles, de telle sorte que beaucoup d’autres puissent voir et croire.)
 
a.      Pourquoi ont-ils donné ce conseil à Jésus ? (Parce que pas même ses frères n’étaient convaincus qu’il fût un bon « personnage public ».)
 
10.     Lisez Marc 6.1-3. Jésus est-il le héro de sa propre ville ? (Non ! Ils s’offusquaient que Jésus réclame être quelqu’un de spécial.)
 
a.      Notez les noms des demi-frères de Jésus. Il apparaît que le demi-frère de Jésus le plus âgé s’appelle Jacques. Plus loin dans cette étude, j’espère que vous conclurez que l’auteur de l’épître de Jacques est le demi-frère de Jésus le plus âgé. Compte tenu ce que nous avons appris sur l’attitude des parents de Jésus, de la famille de Jésus, et des habitants de la ville de Jésus, quelle attitude attendriez-vous de la part de Jacques vis-à-vis de Jésus ?
 
II.  Le changement
 
1.     Lisez Actes 1.10-11. Quand cela se passe-t-il au cours du ministère de Jésus ? (Jésus a été mis à mort, est ressuscité, est apparu à ses disciples, et retourne maintenant au ciel.)
 
2.     Lisez Actes 1.12-14. Que s’est-il passé relativement à la famille de Jésus ? (Ils ont été convaincus. Ils croient maintenant que Jésus est le Messie, il n’a pas perdu la tête.)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 15.3-7. Qui est Jacques ? (Marc 3.16-18 nous dit que deux disciples de Jésus se prénomment Jacques. Marc 6.3 nous dit que le demi-frère de Jésus le plus âgé se prénomme Jacques. Cependant, du fait que 1 Corinthiens 15.7 considère ce Jacques séparément des autres apôtres, il semble s’agir d’une référence au demi-frère de Jésus le plus âgé.)
 
4.     Lisez Galates 1.15-19. Paul soutient qu’il a reçu ce message de la part de Jésus, et non de la part de quelqu’un d’autre. Que suggère ce texte au sujet de Jacques, le demi-frère de Jésus ? (Il était un personnage important dans l’église primitive.)
 
5.     Lisez Galates 2.9. Dans quelle mesure Jacques est-il important ? (Il est une « colonne » de l’église primitive !)
 
6.     Lisez Actes 15.12-14 et Actes 15.19-21. Qu’apprenons-nous au sujet de Jacques ici ? (Il est à la tête de l’église primitive. Il déclare son jugement (apparemment au nom de l’église primitive) sur ce qui devrait être requis de la part des non-Juifs convertis.)
 
7.     En considérant cette transformation dans le point de vue de Jacques, ainsi que son importance dans l’église primitive, cela a-t-il du sens à vos yeux ? (Oui. Jacques a une connaissance directe de la vie de Jésus sur la terre depuis le tout début. Il s’est laissé convaincre que Jésus est le Messie. Il ne fait aucun doute que les parents de Jacques avaient partagé avec lui ce que leur avait dit l’ange. Deuxièmement, il semble naturel que l’église primitive soit attirée vers un frère de Jésus. Ils avaient la même mère. Ils pouvaient peut-être se ressembler. Peut-être que leurs voix se ressemblaient. Jésus était retourné au ciel, mais son frère était toujours là.)
 
8.     D’un point de vue évident de la part d’un avocat, je réalise que je n’ai pas « prouvé » parfaitement que Jacques, le demi-frère de Jésus, est celui qui a écrit l’épître de Jacques que nous étudions. Mais c’est le point de vue de la majorité et il me semble correct.)
 
III.  Le livre
 
1.     Lisez Jacques 1.1. Compte tenu de ce que nous avons appris, cette introduction vous semble-t-elle juste ? (Ce qu’écrit Jacques est sans aucun doute correct, c’est ce qu’il ne dit pas qui me dérange.)
 
a.      Pourquoi Jacques omet-il d’écrire : « et demi-frère de notre Sauveur bien-aimé Jésus » ? (Il est plus modeste que la plupart d’entre nous !)
 
b.      S’agit-il d’une modestie déplacée ? (L’église primitive pensait que Jacques était spécial, sans doute au moins en partie à cause de son lien de parenté      avec Jésus. Je pense que ce lien lui donne une position spéciale qu’il aurait dû faire connaître. Peut-être que Jacques pensait : « Les gens le savent déjà, je n’ai pas besoin de le dire ».)
 
c.      Quelle signification attachez-vous au fait que Jacques adressait sa lettre à des Juifs convertis, plutôt qu’à des non-Juifs convertis ? (Cela peut aider à expliquer l’importance qu’il mettra plus tard sur les œuvres.)
 
2.     Lisez à nouveau Jacques 1.1. Que savons-nous au sujet des Juifs « dans la dispersion » ? (Lisez Actes 11.19-21. La mort d’Étienne a été le point de départ d’une « grande persécution » parmi les nouveaux croyants, avec pour conséquence leur dispersion dans toute la Judée et la Samarie (Actes 8.1).)
 
3.     Lisez Jacques 1.2. Combien d’entre vous désirent la joie dans leur vie ? Combien d’entre vous désirent les épreuves ? (Il ne fait aucun doute que nous voulons tous la joie et que nous aimerions tous éviter les épreuves. Rappelez-vous, les auditeurs de Jacques sont des gens qui ont quitté leur foyer pour éviter la persécution.)
 
a.      Selon Jacques, quelle est la relation entre la joie et les épreuves ? (Il dit que nous devrions rechercher la joie dans les épreuves.)
 
4.     Lisez Jacques 1.3. Rechercher la joie dans les épreuves semble contre-intuitif. Pourquoi est-il raisonnable de rechercher la joie ? (Les épreuves testent notre foi, ce qui développe notre persévérance.)
 
a.      Je dois avouer que je ne mets pas la joie et la persévérance dans la même boîte ! La persévérance apporte à notre esprit un problème persistant. Comment voyez-vous cela ?
 
5.     Lisez Jacques 1.4. Comment cela explique-t-il la joie ? (Jacques nous dit que les épreuves nous enseignent la persévérance, et la persévérance nous donne tous les outils dont nous avons besoin. Le fait de savoir cela est une source de joie.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), vous identifiez-vous à cette étude ? Êtes-vous l’un(e) de ceux qui pensaient que les enseignements de Jésus étaient pure folie, mais qui, comme Jacques, sont devenus plus tard de vrais croyants ? Peut-être étiez-vous celui ou celle dont la famille pensait que vous aviez perdu la tête à cause de votre foi. Une leçon que j’ai apprise dans la vie est que si je me « convertis » d’un point de vue à un autre, je tiens bien plus fermement à mon nouveau point de vue. Il ne fait aucun doute que Jacques était un croyant fort. Voulez-vous vous joindre à moi dans les prochaines études pour considérer sérieusement ce que Jacques a à nous apprendre ?
 
IV.    La semaine prochaine : Celui qui mène notre foi à la perfection.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don