Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 01 - Jésus, Fils de Dieu : introduction (Marc 1:1-20)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Papias, un auteur parmi les premiers Chrétiens, donne un aperçu très intéressant de l’Évangile de Marc. S’appuyant sur une source primitive de l’ère chrétienne, Papias nous dit que Marc était un associé de Pierre qui lui était très proche. Ceci est soutenu par 1 Pierre 5:13 où nous trouvons Pierre se référant à Marc comme étant son "fils". La tradition de l’Église se réfère à Marc comme étant "l’interprète de Pierre" (commentaire The Bible Exposition Commentary). Ainsi, il apparaît que Pierre exposait son travail aux côtés de Jésus, puis Marc le consignait et l’arrangeait (source : introduction à Marc dans la Bible anglophone NIV). Le livre de Marc est rempli d’action, ce qui n’est guère étonnant si sa source est Pierre. Débutons sans plus attendre notre première étude de l’Évangile de Marc !
 
I.         La preuve
 
1.      Lisez Marc 1:1. Vous êtes-vous déjà dit : "Ne compliquons pas les choses, gardons-les simples" ? Préférez-vous les choses simples et directes ?
 
a.        Comment Marc débute-t-il son Évangile ? (De façon simple et en allant droit au but.)
 
b.        Pouvez-vous imaginer Pierre prêcher selon cette voie ?
 
c.        Le mot "évangile" signifie "bonne nouvelle". Certaines versions de la Bible emploient le terme "évangile" dans Marc 1:1. Dans ce cas, relisez ce verset en remplaçant le mot "évangile" par "bonne nouvelle".
 
2.      Lisez Marc 1:2-4. Être simple est une chose. Être précis en est une autre. Quelle est l’approche de Marc pour nous prouver que sa déclaration de Marc 1:1 est la vérité ? (Il cite les prophètes : Ésaïe 40:3 et Malachie 3:1. Marc sait que les prophètes avaient prédit que quelqu’un préparerait la voie pour l’arrivée de Jésus. Marc dit : "C’est arrivé. Ces prophéties se sont accomplies.")
 
a.        De façon plus spécifique, comment Jean a-t-il préparé la voie pour l’arrivée de Jésus ? (Il a prêché un évangile de repentance.)
 
b.        Comment s’applique-t-il à votre vie ? Si vous voulez que Jésus vienne dans votre cœur, la repentance constitue-t-elle votre première préoccupation ?
 
3.      Lisez Marc 1:5-7. Quelle preuve suivante Marc nous donne-t-il, selon laquelle Jésus est le "Fils de Dieu". (Premièrement, Jean préparait la voie pour Jésus, selon ce qui avait été prophétisé. Deuxièmement, Jean témoignait qu’il préparait la voie pour Jésus. Nous avons tant le témoignage des Écritures saintes que le témoignage du messager prophétisé.)
 
a.        Quelle était la popularité de Jean ? (Il obtenait l’attention de tous.)
 
i.        Pourquoi Jean était-il si populaire ? Était-ce dû à son approche vestimentaire ? Était-ce dû à ses suggestions de régime alimentaire ?
 
b.        Y avait-il une raison pour laquelle Jean demandait aux gens de se repentir et de se faire baptiser ? (Nous ne devons pas passer à côté de la globalité de la scène ici. La raison pour laquelle le peuple devait se repentir et être baptisé était que le Messie venait. Marc 1:7 nous dit très clairement : "Il [Jean] proclamait" que le Messie était sur le point de venir. Ce n’était pas dû à son régime alimentaire ou à son habillement, mais à son message selon lequel le Messie était sur le point d’apparaître. La réaction du peuple en croyant que le Messie venait bientôt est encore une nouvelle preuve que Jésus était le Messie promis.)
 
i.        Quel enseignement pouvons-nous en tirer sur l’importance de notre message par rapport à notre régime alimentaire et notre façon de nous vêtir ?
 
ii.       Ou alors, notre régime alimentaire et notre habillement font-ils partie du message ?
 
4.      Lisez Marc 1:8. De quelle façon les rôles de Jean le Baptiseur et Jésus sont-ils comparables ? (Jean facilite le "nettoyage" initial, tandis que Jésus purifie par la puissance de l’Esprit saint.)
 
a.        Considérez à nouveau cette comparaison, mais par rapport à votre vie spirituelle. Après vous être repenti et avoir été lavé par le baptême, qu’arrive-t-il ensuite ? (C’est ce que nous avons étudié dans notre thème d’étude précédent : le travail de l’Esprit saint dans la sanctification de notre vie.)
 
b.        Lisez Jean 4:1-2. Comment expliquez-vous ce texte, alors que Jean le Baptiseur avait prédit que Jésus baptiserait dans l’Esprit saint ? (Ce texte est cohérent dans le fait que Jésus ne baptisait pas d’eau. Jean le Baptiseur doit vouloir dire que Jésus amenait les gens à se placer "sous" la puissance de l’Esprit saint. Je peux voir le symbolisme entre "l’ensevelissement" dans l’eau du baptême et le fait d’être couvert par l’Esprit saint. Comparez Matthieu 28:19.)
 
c.        Lisez Actes 1:4-5. Quel autre élément ce texte nous apporte-t-il, relativement à Jésus baptisant dans l’Esprit saint ?
 
5.      Lisez Marc 1:9. Pourquoi Jésus se fait-il baptiser par Jean ? Était-ce pour le pardon de ses péchés ?
 
a.        Comparez Matthieu 3:13-15. Que Jésus veut-il dire par "accomplir toute justice" ? (Le baptême est l’ordonnance à travers laquelle nous montrons que nous sommes morts à notre vieille vie et que nous sommes désormais justifiés par la foi (Romains 6:4-5). Jésus était un exemple pour nous : il nous a montrés comment accomplir la justice.)
 
6.      Lisez Marc 1:10-11. Quelle autre preuve Marc présente-t-il, selon laquelle Jésus est le Fils de Dieu ? (Dieu le Père et l’Esprit saint sont maintenant également des témoins.)
 
7.      Lisez Marc 1:12-13. Le commentaire biblique The Bible Exposition Commentary affirme que Dieu et l’Esprit saint étaient les témoins finaux de Jésus en tant que Messie. Je n’en suis pas sûr. Qui d’autre témoigne de la divinité de Jésus ? (Pourquoi Satan aurait-il passé quarante jours à tenter Jésus s’il n’avait pas jugé cela important ? La stature de vos ennemis dit quelque chose sur vous. Je pense que Satan et les bons anges sont les derniers témoins que Marc utilise pour prouver que Jésus était le Fils de Dieu.)
 
II.       Le temps est venu
 
1.      Lisez Marc 1:14-15. Pourquoi Jésus a-t-il attendu que Jean fût emprisonné pour commencer son ministère ? (Je pense qu’il avait compris qu’il s’agissait du signal de Dieu indiquant que c’était le moment pour lui de commencer. Jean avait préparé la voie. C’était le moment pour Jean de diminuer et pour Jésus de croître. Voir Jean 3:30.)
 
2.      Lisez Marc 1:16-18. Aujourd’hui, j’ai passé la plupart de mon temps à écouter un consultant d’une école privée. Il a souligné l’importance d’établir le profil des membres de la direction d’une école. "Établir le bon profil" signifie qu’il faut choisir des membres de direction sur la base de leur capacité à atteindre les buts stratégiques de l’école d’église. Est-ce que Jésus semble "établir un profil" ? Choisit-il des disciples en se basant sur leur capacité à atteindre ses buts stratégiques ?
 
3.      Lisez Marc 1:19-20. À nouveau, nous voyons Jésus choisissant des hommes qui semblaient n’avoir aucune formation théologique. Quelle attitude Jacques et Jean semblent-ils avoir eu ? (Ils avaient la volonté. Simon et André ont "aussitôt" décidé de suivre Jésus (Marc 1:18). Jacques et Jean l’ont suivi quand il les a appelés. Chacun de ces quatre hommes semble être le plus désireux de suivre Jésus.)
 
a.        Dans les buts stratégiques de votre église, quelle est l’importance d’avoir des gens "désireux" ?
 
b.        Nous nous sommes demandés pourquoi Jésus a choisi ces hommes. Tournons un peu la question : pourquoi ces hommes ont-ils suivi Jésus ? (Il ne s’agissait pas de leur première rencontre avec Jésus. Lisez Jean 1:35-49. Ils croyaient que Jésus était le Messie !)
 
4.      Cher ami, qu’en est-il de vous : croyez-vous que Jésus est le Messie ? Désirez-vous suivre Jésus en construisant votre vie autour de sa mission ?
 
III.     La semaine prochaine : Jésus fait des miracles remarquables.
Une Bible, du café... des disciples

Une Bible, du café... des disciples

Rempli d’aventures et d’humour, le livre de Neil Cole retient le coeur et l’imagination de ses lecteurs. Il donnera les clés d’une transformation durable pour devenir un disciple authentique et rayonnant pour Christ.
Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

Gabriel Monet propose, à travers ce livre, un parcours à partir des textes-clés de la mission dans la Bible et de ses fi gures missionnaires un encouragement à considérer à nouveau notre situation de témoins.
Un admirable christianisme

Un admirable christianisme

On le sait, à la fi n du 1er siècle, la situation des chrétiens n’était guère enviable. Rupture avec le judaïsme, séduction d’un marché religieux foisonnant, brimades romaines... Dans tout cela, quel avenir pour le christianisme ?
L'Église au quotidien

L'Église au quotidien

Nous devons rencontrer ceux qui n’ont pas d’église là où ils se trouvent, dans le contexte de leur vie de tous les jours - en mettant l’accent sur la création de communautés attrayantes plutôt que sur l’organisation d’événements attractifs.
Vivre et partager l'Évangile

Vivre et partager l'Évangile

Qu’est-ce que l’Évangile change dans les relations humaines et sociales ? Ce livre décrit la mission des Églises au près comme au loin, qui s’accomplit par la vie communautaire, la justice, la guérison et le partage d’Évangile.
Dire la foi aujourd'hui

Dire la foi aujourd'hui

Rien de plus intime que la relation qui unit le croyant au Christ. Comme l’amour, la foi échappe d’emblée au langage. Il faut pourtant bien trouver des mots pour la dire. Car dire, c’est comprendre. Pédagogie subtile, où il ne s’agit pas d’imposer à quiconque ce qu’il doit croire, mais de l’inviter à trouver dans l’Évangile les mots capables de traduire dans l’existence son expérience de croyant.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Pourquoi évangéliser ? Comment le faire avec sagesse ? Comment déjouer les 7 freins principaux qui font obstacle à notre témoignage ? L’auteur part de la métaphore de l’agriculteur et propose un quadruple mouvement : labourer, semer, récolter et arroser. Un processus pertinent, biblique et global qu’il agrémente de nombreuses illustrations, tableaux, exemples et questions personnelles.
 

faire un don