Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 10 – L’évangile éternel de Dieu (Apocalypse 14)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Cette semaine l’Apocalypse se tourne vers l’un de mes sujets préférés : l’évangile éternel ! Bien que je vous aie averti que je pourrais ne pas avoir raison dans ma compréhension de certaines de nos précédentes études sur l’Apocalypse, je me sens confiant en ce qui concerne l’évangile. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage sur les temps de la fin et l’évangile éternel de Jésus !
 
I.  Le chant des rachetés
 
1.     Lisez Apocalypse 14.1. Où sommes-nous à ce moment du récit ? (Dans le ciel.)
 
a.      Notez que les 144'000 ont le nom de l’Agneau et le nom de Dieu « écrits sur leur front ». Pourquoi leurs mains ne sont-elles pas mentionnées ? (Le nom de Dieu sur le front signifie qu’ils croient en Dieu. Ils ne sont pas forcés à faire sa volonté.)
 
2.     Lisez Apocalypse 14.2-3. Quel élément important du ciel trouvons-nous dans ce texte ? (La musique !)
 
a.      S’agit-il d’un doux chant d’un hymne d’autrefois ? (Dans les « guerres de musique », ceux qui s’opposent aux chants de louange contemporains trouvent peu de soutien dans le texte biblique. Ce chant de louange est comparé au « bruit de grandes eaux » et au « bruit d’un fort tonnerre ».)
 
i.       Quel instrument est spécifiquement mentionné ? (Une harpe !)
 
ii.       En quoi cela a-t-il du sens ? Je pense à la musique d’une harpe comme étant le genre de musique qui vous fait somnoler. (Il s’agit ici de musique de harpe rugissante et tonitruante !)
 
3.     Lisez Apocalypse 14.4-5. Cela parle-t-il de sexe ? Si tel est le cas, comment appliquez-vous cela si vous êtes une femme ? (Lisez Apocalypse 17.1-3 et 2 Corinthiens 11.2. Jean n’écrit pas au sujet du sexe, mais plutôt au sujet de la fiancée de Jésus, par opposition à se « prostituer » aux forces du mal.)
 
II.  La chronologie
 
1.     Lisez Apocalypse 14.6-7. Attendez une minute ! Quand cela a-t-il lieu ? Après que les justes soient montés au ciel ? (Lisez Apocalypse 14.13. Cela se passe avant, et non pas après, la seconde venue de Jésus.)
 
2.     Revenons quelques pas en arrière et lisons Apocalypse 7.1-4. Nous avons lu ces images verbales dans l’Apocalypse sur ce qui se passe au ciel. Dans nos études précédentes je me suis parfois appuyé sur ces images pour avoir une idée sur la chronologie des évènements. Est-ce toujours fiable ? (Les premiers versets d’Apocalypse 14 montrent que ça ne l’est pas toujours. Il apparaît que Dieu donne à Jean ces visions périodiques de ce qui se passe dans le ciel, mais pas nécessairement dans le cadre de la chronologie de ce qui est décrit ailleurs dans le chapitre.)
 
III.  Les messages des trois anges
 
1.     Lisez Apocalypse 14.6-7. De quelle heure est-il question ? (L’heure du jugement. Il s’agit d’un avertissement que le retour de Jésus est proche.)
 
a.      Que sommes-nous appelés à faire à la lumière du jugement imminent ? (Craindre, glorifier et adorer Dieu.)
 
i.       Quel genre d’attitude est décrit ici ? S’agit-il d’avoir peur de Dieu ? (Non. Ce sont des Chrétiens qui prennent Dieu au sérieux. Ils reconnaissent sa grande puissance et son amour. Ils sont reconnaissants pour ce que Dieu a fait pour les sauver. Ils adorent Dieu parce qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de le louer.)
 
b.      Quelle raison est donnée pour adorer Dieu ? (L’heure du jugement mentionnée précédemment, et parce que Dieu est le Créateur de toute chose.)
 
2.     Lisez Apocalypse 14.8. Est-il question de boire de l’alcool ? (Il n’est pas plus question ici de la boisson qu’il n’était question de souillure sexuelle avec des femmes dans notre référence précédente à l’adultère. Le texte porte sur l’adoption du point de vue de Babylone, l’adversaire de Dieu, sur le fait de rejeter Dieu et sa loi et de suivre l’ennemi de Dieu.)
 
a.      J’aime l’expression « le vin de la fureur de sa prostitution ». Pourquoi la vision de Babylone est-elle du « vin » et pourquoi est-il question de « vin de la fureur » ? (L’abus d’alcool obscurcit vos pensées et change votre attitude. Le fait d’être « furieux » fait référence à une attitude incontrôlée et irraisonnée. Une personne saine dirait : « Vous n’êtes pas dans votre état normal, votre attitude est ridicule ».)
 
b.      Y a-t-il des choses à propos de Babylone qui sont irraisonnées ? Si vous reveniez à l’époque de vos grands-parents, penseraient-ils que les choses de Babylone d’aujourd’hui sont irraisonnées ? (Hier j’ai lu dans les journaux qu’il n’y aurait pas suffisamment de membres du Sénat des États-Unis d’Amérique pour faire passer un projet de loi qui exigerait des soins médicaux pour des nouveau-nés. Les gens sont-ils opposés à donner des soins médicaux à un nouveau-né ? Qu’en est-il de l’idée du mariage homosexuel ? Qu’en est-il de l’idée que votre enfant puisse décider de son genre ? Qu’en est-il de l’idée qu’un homme puisse décider s’il se sent plus comme une femme et qu’il peut donc concourir contre des femmes dans des sports et utiliser leurs vestiaires et douches ? Si j’avais mentionné l’une de ces choses à mes grands-parents, ils le l’auraient pas crue.)
 
3.     Lisez Apocalypse 14.9-10. Quoi d’autre boivent les adorateurs de Babylone ? (« Du vin de la fureur de Dieu ».)
 
a.      Nous avons discuté précédemment l’idée qu’une « marque sur le front ou sur la main » représente quelqu’un qui croit à une idée ou s’en accommode. Que signifie « se prosterner devant la bête » ? (Il s’agit de gens qui acceptent la bête et ses idées.)
 
b.      L’adoration et la marque sont-elles toutes deux requises ? Est-il nécessaire d’accepter les idées de la bête ? (Lisez Apocalypse 14.11. Alors que le verset 9 semble dire que les deux sont nécessaires, le verset 11 dit que l’un ou l’autre vous qualifie pour la punition.)
 
c.      Que boivent exactement ces gens ? (La fureur de Dieu « sans mélange ». Ils finissent dans le feu et le soufre !)
 
d.      Qui témoigne de ce tourment ? (« Les saints anges » et « l’Agneau ».)
 
i.       Arrêtons-nous une minute. Jésus nous aime tellement qu’il a été torturé et qu’il est mort pour que nous puissions vivre éternellement. Est-ce que quelqu’un qui nous aime autant aimerait regarder la mort des méchants par la torture ? (J’ai confiance en Dieu. Je crois que ces gens sont si mauvais, et que leurs œuvres sont si mauvaises, que cela est juste. Ce que j’aimerais faire est éviter d’être victime de l’un d’entre eux.)
 
4.     Lisez Apocalypse 14.12 et comparez avec Apocalypse 12.17. S’agit-il des mêmes personnes, ou au moins du même genre de personnes ?
 
a.      Si tel est le cas, qu’est-ce qui les caractérise ? (Il s’agit de deux descriptions des saints. Nous avons passé du temps à discuter d’Apocalypse 12.17. Ce texte nous dit à nouveau qu’ils prennent l’obéissance à Dieu au sérieux, et qu’ils acceptent Jésus comme leur source de salut.)
 
b.      Pourquoi sont-ils patients et qu’endurent-ils ? (Ils attendent la justification. Ils endurent les méchants qui méritent une fin tourmentée.)
 
IV.  Les morts et la moisson
 
1.     Lisez Apocalypse 14.13. Quel est l’avenir de ceux qui « meurent dans le Seigneur » ? (Leur avenir béni est en contraste avec l’avenir des méchants.)
 
2.     Lisez Apocalypse 14.14-16. S’agit-il de bonnes ou de mauvaises personnes qui sont moissonnées ? (Cette moisson est liée à Jésus. Ainsi, je pense que cela symbolise le salut du juste. C’est le salut des justes au retour de Jésus.)
 
3.     Lisez Apocalypse 14.17-20. Ces bonnes ou mauvaises personnes sont-elles en train d’être vendangées ? (L’ange qui a le « pouvoir sur le feu » appelle pour cette vendange. Les grappes sont « de la vigne de la terre ». Le flux de sang montre que ces gens sont tués. Ainsi, ils symbolisent le sort des méchants au retour de Jésus.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous contribuer à partager les messages des trois anges ? Voulez-vous apporter l’évangile à un monde déchu pour que les gens se détournent du mal et de sa terrible fin ? Pourquoi ne pas vous engager à faire cela dès maintenant ?
 
V.    La semaine prochaine : Les sept derniers fléaux.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don