Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 03 – Un sacerdoce royal (1 Pierre 2.1-12)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment Dieu organise-t-il son peuple aujourd’hui ? Est-ce de manière semblable à l’organisation structurée qui a suivi l’exode en Égypte ? Si c’est différent, qu’est-ce que cela signifie concrètement pour les croyants d’aujourd’hui ? Quel impact cela peut-il avoir sur notre théologie ? La semaine dernière nous avons terminé notre étude avec Pierre qui nous disait que la Parole de Dieu est éternelle et que nous sommes nés de nouveau pour la vie éternelle. Le reste de l’humanité, cependant, dépérira comme l’herbe et les fleurs. Ouvrons la Bible et débutons notre étude pour en apprendre davantage sur ce que Dieu a à l’esprit pour nous qui sommes faits pour l’éternité et qui partageons une parole éternelle !
 
I.  La touche finale
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.1. Comment serait votre vie si elle était libre de toutes ces choses ?
 
a.      Profiteriez-vous encore davantage de la vie ?
 
b.      Les autres auraient-ils encore plus de plaisir à vous côtoyer ?
 
c.      Avez-vous une idée de la façon dont vous pourriez « rejeter » ces attitudes indésirables ?
 
2.     Lisez 1 Pierre 2.2-3. Pourquoi Pierre nous compare-t-il à des « enfants nouveau-nés » ? Cela a-t-il un rapport quelconque avec le fait que nous sommes « nés de nouveau » ?
 
a.      Où trouvons-nous le « lait non frelaté de la Parole » ? (Cela a du sens que Pierre parle de la Parole de Dieu puisqu’il vient (à la fin du chapitre précédent) de nous dire que la Parole de Dieu « demeure pour toujours ».)
 
b.      Que suggère cela quant à votre capacité à « rejeter » de vous-même ces attitudes ? (Cela suggère qu’il ne s’agit pas de quelque chose que vous pouvez faire par vous-même. Vous avez besoin de prendre du « lait non frelaté de la Parole » pour « croître » dans cette direction. C’est, bien sûr, ce que nous faisons en ce moment !)
 
c.      Qu’est-ce qui croît concrètement ? (Vous devez « croître pour le salut ». Vous attendriez d’une personne « née de nouveau » qu’elle croisse et se développe.)
 
i.       Réfléchissons à ce que cela signifie au sujet de la grâce. Cela signifie-t-il que vous êtes déjà sauvé(e) ? De quelle façon l’instruction de « rejeter » les mauvaises attitudes s’accordent-elles avec la question de la grâce ? (Il s’agit d’un point critique. Pierre ne nous dit pas que nous devons rejeter ces attitudes pour être sauvés. Au lieu de cela, il nous dit que c’est de cette façon que les sauvés doivent croître vers une plus grande sainteté. Si Pierre parlait de rejeter les mauvaises attitudes par nous-mêmes, alors la déclaration dans 1 Pierre 1.23, selon laquelle nous sommes « nés de nouveau » d’une semence « impérissable », n’aurait aucun sens.)
 
II.  L’ordre nouveau
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.4. Qui est cette « pierre vivante » ? (Cela doit être une référence à Jésus.)
 
a.      Reprenons une discussion que nous avons eue dans la première étude de cette série. Lisez Matthieu 16.16-19. Dans notre première discussion je ne voulais pas rentrer dans le débat de savoir ce que Jésus voulait dire en parlant de la « pierre » sur laquelle il construira l’église. Certains pensent que c’est Pierre et d’autres pensent que c’est l’affirmation de Pierre que Jésus est le Messie, le Fils du Dieu vivant. Qu’avons-nous appris de 1 Pierre 2.4 sur la compréhension de Pierre de la « pierre » ? (Pierre dit que la pierre est Jésus ! Il s’agit d’une évidence puissante que Pierre croit que le message de Jésus pour lui dans Matthieu 16.16-19 est que Jésus est la pierre sur laquelle est construite l’église.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 2.5. Selon ce texte, qu’est-ce qui est construit sur la pierre ? (Des pierres vivantes construisent « une maison spirituelle, un saint sacerdoce ».)
 
a.      Qui sont ces pierres vivantes ? (Elles nous représentent. Elles constituent le peuple qui croit que Jésus est le Fils du Dieu vivant.)
 
b.      Que faisaient les prêtres dans le système mosaïque ? (Ils étaient les représentants spéciaux de Dieu. Ils s’occupaient du sanctuaire, ils offraient des sacrifices, ils étaient de différentes façons la connexion entre Dieu et les humains.)
 
c.      Que nous dit cela sur la façon dont l’église devrait s’organiser aujourd’hui ? (De façon évidente nous sommes organisés d’une façon très différente qu’à l’époque de Moïse. Nous faisons tous partie du « saint sacerdoce ».)
 
d.      Que cela dit-il au sujet de ce que nous devrions faire en tant que prêtres « pierres vivantes » ? (Sautons quelques versets et lisons 1 Pierre 2.9. Cela confirme que chaque membre est désormais un prêtre. Les tâches spéciales données à quelques hommes sur la base de leur lignée familiale dans l’Ancien Testament sont maintenant données à tous les Chrétiens sur la base de notre choix d’être une pierre vivante qui s’appuie sur Jésus.)
 
i.       Quelle est concrètement notre tâche ? (Louez Dieu. Le message spécifique est maintenant comment nous avons été appelés des ténèbres à « son étonnante lumière ».)
 
3.     Revenons en arrière et terminons notre discussion sur 1 Pierre 2.5. Quelle sorte de sacrifices spirituels offrons-nous ?
 
a.      Que signifie offrir des sacrifices spirituels « par Jésus-Christ » ? (Rappelez-vous que les sacrifices d’animaux dans l’ancien système sacrificiel étaient pour la rémission des péchés. Ainsi, notre sacrifice inclut le fait de dire ce que Jésus a fait pour nous au travers de sa vie, de sa mort et de sa résurrection. Cela nous ramène aussi à la question de « rejeter » les mauvaises attitudes par la puissance de l’Esprit saint.)
 
b.      S’agit-il d’un sacrifice ? (Vous avez le choix de suivre votre nature humaine ou de suivre les incitations de l’Esprit saint. Faire avancer le Royaume de Dieu est une décision.)
 
4.     Lisez 1 Pierre 2.6. Pourquoi mentionner la « honte » ? (Jésus a été tué comme un criminel. Les auditeurs de Pierre avaient fui pour cause de persécution. Dieu nous dit que quand nous le suivons les choses se termineront bien.)
 
III.  L’effet « pierre »
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.7-8. La pierre fait réagir les gens différemment. Pourquoi ? (Cela est en rapport avec le fait de croire en Jésus. Si nous croyons en lui, alors il est précieux. Si nous ne croyons pas en Jésus, nous lui désobéirons, nous nous y achopperons et tomberons.)
 
a.      Il y a une autre référence à la prédestination. Que signifie-t-elle ici ? (Je dirais que si nous ne croyons pas en Jésus nous sommes destinés à nous achopper et à tomber. Nous faisons le choix, et le reste suit automatiquement. Mais continuons à explorer si nous avons un choix dans notre salut.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 2.9-10. Si nous étions prédestinés d’une façon ou d’une autre, comment pourrions-nous passer du statut de « hors du peuple de Dieu » à « dans le peuple de Dieu » ?
 
3.     Lisez Romains 10.10-13. Que dit ce texte au sujet de la prédestination ? (Que ceux (« quiconque ») qui se tournent vers Jésus et l’appellent seront sauvés. C’est votre confession de Jésus qui fait toute la différence.)
 
4.     Lisez Romains 10.16-18 et Romains 10.21. Israël était le peuple choisi par Dieu. Mais cela montre que, bien que Dieu l’ait destiné au salut, tous ses membres n’ont pas répondu à son appel. Nous (non-Juifs) sommes maintenant destinés au salut et nous devons faire un choix pour répondre à l’appel de Dieu à construire sur la « pierre angulaire » (1 Pierre 2.6) qu’est Jésus. Je pense que cela montre que Dieu destine tout le monde à être sauvé, et c’est notre choix qui en détermine l’issue.)
 
IV.  Vivre de façon juste
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.11-12. Pierre demande-t-il l’impossible – que nous contrôlions nos désirs ? (Cela ressemble à l’invitation à « rejeter » certaines attitudes de 1 Pierre 2.1.)
 
a.      Dans le verset 12 Pierre parle d’actions et non de désirs. Pourquoi parle-t-il d’actions (« ayez une belle conduite ») après avoir parlé des désirs ? (Le péché commence dans l’esprit. Les désirs pécheurs sont en « guerre » avec ce que Dieu veut pour nous. Si nous ne désirons pas le péché, nous n’agirons pas selon nos désirs mauvais.)
 
2.     Que dirons les non-croyants à notre sujet ? (Ils lanceront de fausses accusations contre nous. Il s’agit de quelque chose que nous ne pouvons pas contrôler.)
 
a.      Que pouvons-nous contrôler ? (Si les accusations sont vraies ou non. Les non-croyants sauront que leurs accusations sont fausses quand Jésus leur demandera d’en rendre compte. Cependant, si les accusations sont vraies, nous causons du tort à Dieu, au lieu de lui rendre gloire.)
 
3.     Quelle argumentation donne Pierre ici ? (Il dit premièrement de regarder à nos désirs. Évitez ces désirs qui vous dirigeront vers les problèmes dans votre vie. Ensuite, il nous dit que si nous avons des problèmes, cela donnera matière aux « non-croyants » qui seront soucieux de mentir à notre sujet. Mais si les accusations sont fondées, cela causera du tort à Dieu.)
 
4.     Quel est le rapport avec la pierre ? Quel est le rapport avec le nouvel ordre dans lequel vous êtes prêtre ? (Vous êtes maintenant prêtre de Dieu, son représentant. La réputation de Dieu est façonnée par ce que vous faites.
 
5.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous prendre au sérieux votre statut de prêtre ? Voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous aider à rendre gloire à Dieu dans toutes vos activités ?
 
V.    La semaine prochaine : Relations sociales.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don