Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 01 – Qui était Pierre ? (Luc 5 & 22, Matthieu 14 & 16)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand vous pensez à Pierre le disciple, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Je pense à un leader – ou du moins à quelqu’un qui est mentionné davantage que la plupart des autres disciples. Le schéma qui émerge de cette histoire au sujet de Pierre est qu’il est celui qui dit : « Faisons-le », ou « Je peux le faire », mais qui finalement arrive à court de ses possibilités. Peut-être connaissez-vous bien le sentiment que cela génère. À un certain point dans la vie de Pierre, après que la plupart des histoires que nous connaissons aient eu lieu, Pierre est mentionné comme une « colonne » dans l’église naissante (Galates 2.9). Quel encouragement ! Pierre a écrit deux des livres du Nouveau Testament, qui sont le sujet de notre étude au cours de cette série. Débutons notre étude en nous plongeant dans la Bible et en en apprenant davantage sur l’homme !
 
I.  Pierre et les filets
 
1.     Lisez Luc 5.1-3. Essayez d’imaginer cette scène. Des pêcheurs travaillent à nettoyer leurs filets, tandis que ceux qui veulent écouter Jésus enseigner se rassemblent autour de lui. Que fait Jésus ?
 
a.      Quelle indication vous donne cela, quant à savoir si Jésus est un homme pratique et de bon sens ? (Je pense qu’il s’agit d’une idée très pratique et brillante.)
 
b.      Où est Pierre quand Jésus enseigne depuis son bateau ? (Il est dans le bateau et écoute. Il ne nettoie pas les filets.)
 
i.       Qu’est-ce que cela vous dit sur Pierre ? Est-il paresseux ? Laisse-t-il égoïstement le travail aux autres ? (Lisez Luc 10.39-42. Pierre fait la « bonne » chose. Je suppose que cela peut avoir été un peu de travail que de maintenir le bateau à sa position. De plus, il semble posséder le bateau, donc peut-être peut-il dire aux autres de nettoyer les filets.)
 
2.     Lisez Luc 5.4-5. Si vous étiez un pêcheur professionnel, seriez-vous disposé à laisser un prédicateur vous dire comment gérer vos affaires ? (La question de la compétence des administrateurs dans la gestion des affaires est une question sérieuse. Si vous regardez les fonds de pension recommandés par mon église pour ses employés, la plupart de ces fonds coûtent bien plus cher que d’autres fonds similaires. Pourquoi cela ? Il ne fait aucun doute que Pierre pensait : « Que connaît un prédicateur sur la pêche ? » De plus, Pierre pensait qu’ils devraient relaver les filets.)
 
3.     Lisez Luc 5.6-7. Personne n’est malade. Personne n’est en train de mourir. Personne ne vit de façon évidente une crise financière. Pourquoi Jésus fait-il ce miracle ? S’agit-il d’une contrepartie du fait que Jésus a utilisé le bateau de Pierre ?
 
4.     Lisez Luc 5.8-9. Quel est l’impact de ce miracle sur la relation entre Jésus et Pierre ? (Pierre réalise que Jésus est quelqu’un de très spécial.)
 
a.      Réfléchissez à cela. Quelle vision sur Jésus ferait dire à quelqu’un : « Éloigne-toi de moi, car je suis un pécheur » ? (Cela ressemble à une déclaration que Jésus est le Messie. Si tel n’est pas le cas, cela signifie au moins que Jésus est quelqu’un de très saint.)
 
5.     Lisez Luc 5.10. Que concluez-vous de la réponse de Jésus : « N’aie pas peur » ? (Il s’agit de la phrase que nous avons lue quand un ange ou Dieu apparaît à un humain (voir aussi Genèse 15.1). Pierre doit avoir conclu que Jésus est le Messie.)
 
6.     Lisez Luc 5.11. Quel est le but de Jésus, que nous pouvons maintenant voir, en faisant ce miracle ? (Sélectionner Pierre (et Jacques et Jean) comme disciples de Jésus.)
 
a.      Jésus a-t-il fait un miracle dans votre vie pour guider vos services vers lui ?
 
b.      Que signifie pour vous le fait que Jésus a fait un miracle pour convaincre Pierre de travailler avec lui ?
 
II.  Pierre et la question
 
1.     Lisez Matthieu 16.13. Selon vous, pourquoi Jésus pose-t-il cette question à ses disciples ?
 
2.     Lisez Matthieu 16.14. Que ressentiriez-vous à la place de Jésus en entendant ces réponses ?
 
3.     Lisez Matthieu 16.15-16. Depuis combien de temps Pierre avait-il cette opinion ? (Cela datait probablement du miracle des poissons.)
 
4.     Lisez Matthieu 16.17-19. Il y a une grande controverse au sujet de ce que Jésus voulait véritablement dire. À la place de Pierre, considéreriez-vous cela comme une réponse positive à votre question ? (Bien sûr. Que Jésus soit en train de dire qu’il va construire son église sur la croyance qu’il est le Christ, le Fils du Dieu vivant (ce que je crois), ou que Jésus bénisse Pierre avec une autorité spéciale, aux oreilles de Pierre cela devait être très positif.)
 
5.     Lisez Matthieu 16.20. Pourquoi Jésus dit-il cela ? S’il est autant intéressé de savoir « au dire des gens, qui est le Fils de l’homme » (Matthieu 16.13), pourquoi ne veut-il pas que ses disciples promeuvent ce message ?
 
6.     Lisez Matthieu 16.21. Selon vous, cela a-t-il un rapport avec le fait de garder secrète l’identité de Jésus ? (Le déroulement chronologique de ces évènements est sans aucun doute important. Si les disciples commençaient à dire aux gens que Jésus était le Messie, cela pourrait causer des problèmes prématurément.)
 
7.     Lisez Matthieu 16.22. Selon vous, pourquoi Pierre prend-il Jésus à part pour partager son message ? (Il ne voulait pas embarrasser Jésus devant ses disciples.)
 
8.     Lisez Matthieu 16.23. Mettez-vous à la place de Pierre. Vous venez (avec raison) d’identifier Jésus comme le Christ, le Fils du Dieu vivant. Comment le Fils de Dieu peut-il être tué ?
 
a.      Pire, comment pouvez-vous être appelé « Satan » pour avoir dit que le Fils de Dieu ne sera pas tué ? Vous continuez à dire des choses positives et encourageantes à Jésus ! Où est la raison de cette terrible réprimande ?
 
9.     Lisez Matthieu 16.24-25 et lisez à nouveau la dernière partie de Matthieu 16.23. Qu’y a-t-il de faux dans l’attitude de Pierre ? Quel est le problème avec le « Satan » ? (La réponse de Jésus nous donne un aperçu de la pensée de Pierre. Pierre pensait que le Fils de Dieu était venu pour prendre le pouvoir sur sa nation. Il avait donné à Pierre les clés lui permettant de lier la terre et le ciel. Comment cela peut-il se terminer par la torture et la mort ? Cela ne devait « jamais arriver » (Matthieu 16.22).)
 
a.      Pourquoi Jésus ne peut-il pas simplement dire : « Tu es dans l’erreur Pierre », pourquoi appelle-t-il Pierre « Satan » ? N’est-ce pas un peu exagéré ? Clairement Pierre n’est pas Satan ! (Lisez à nouveau Matthieu 16.17. Qui a inspiré Pierre ici ? C’était « mon Père qui est dans les cieux ». Jésus parle précisément quand il dit « Satan », parce que c’était Satan qui inspirait Pierre à dire : « Cela ne t’arrivera jamais ».)
 
i.       Comment se fait-il qu’à un instant la parole de Dieu sorte de la bouche de Pierre, et l’instant suivant les paroles de Satan ?
 
10.     Que nous enseigne cette histoire au sujet de Pierre ?
 
a.      Que nous enseigne cela sur nous ? (Nous pouvons avoir raison sur le point théologique le plus important. Au même moment nous pouvons être complètement dans l’erreur sur la façon dont cela se terminera, à cause de nos motivations égoïstes. Nous devons être attentifs à nous garder de cela.)
 
III.  Pierre et l’eau
 
1.     Lisez Matthieu 14.23-28. Si Pierre doute réellement que ce « fantôme » soit Jésus, pourquoi suggère-t-il ce test ? Un fantôme pourrait dire : « Bien sûr, viens ».
 
a.      Lisez Luc 4.3. En quoi le défi de Pierre est-il différent du défi lancé par Satan à Jésus pour faire un miracle ? Pierre parle-t-il à nouveau sous l’inspiration de Satan ? (Pierre avait une question sincère. Le miracle demandé par Pierre ne bénéficiait pas à Jésus.)
 
2.     Lise Matthieu 14.29-31. Comment Pierre, alors qu’il était dans le bateau, peut-il ne pas remarquer que le vent soufflait ? (Quand vous vous sentez en sécurité, le vent semble moins dangereux.)
 
a.      Selon vous, Pierre sait-il nager ? Il est pêcheur ! Quelle bonne chose nous révèlent ces versets au sujet de Pierre ? (Il s’est tourné vers Jésus pour obtenir de l’aide, il n’a pas essayé de nager. Sa foi chancelait, mais sa confiance en Jésus restait ferme.)
 
IV.  Pierre et le déni
 
1.     Jésus est arrêté et a entamé son chemin vers l’exécution. Pierre a le courage de suivre Jésus. Lisez Luc 22.54-57. Comment expliquez-vous que Pierre dise qu’il ne connaît pas Jésus ?
 
2.     Lisez à nouveau Matthieu 16.21-22. Qu’arrive-t-il dans la vie de Pierre ? (Les choses commencent à mal tourner. Il est communément accepté que Pierre est celui qui a sorti son épée pour défendre Jésus au moment de son arrestation (Luc 22.49-50). Pierre ne manquait pas de courage quand les choses allaient bien, il manquait de courage quand les choses n’allaient pas selon ses espérances.)
 
a.      Est-ce aussi vrai pour vous ?
 
3.     Cher(ère) ami(e), l’une des magnifiques choses au sujet de Jésus qui est notre grand prêtre (Hébreux 7 à 9) est qu’il a expérimenté la vie ici. Ce qui est magnifique en étudiant les épîtres de Pierre de la Bible est que nous nous retrouvons dans Pierre. Voulez-vous vous engager à étudier fidèlement les paroles inspirées de Pierre durant ces prochaines semaines ?
 
V.    La semaine prochaine : Un héritage impérissable.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don