Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 05 – Guerre visible et invisible (Matthieu 11)

Copyright © 2016, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Beaucoup de Chrétiens ont l’une des deux opinions suivantes qui s’opposent. Soit ils pensent que le salut dépend de leurs bonnes œuvres, soit au contraire ils pensent que le salut est simplement l’acceptation de la grâce, et la vie continue de façon habituelle. Notre étude de cette semaine révèle une troisième approche : s’appuyer sur Dieu en toutes choses. Cela non seulement inclut le salut, mais également tous les problèmes et les victoires de la vie. Débutons notre étude de l’évangile de Matthieu et apprenons-en davantage !
 
I.  Les doutes de Jean
 
1.     Lisez Matthieu 11.1-3 et Matthieu 3.11-14. Qu’est-il arrivé à la foi de Jean en Jésus ? (Lisez Matthieu 14.3-4. Jean est en prison quand il envoie ses disciples vers Jésus. Si vous lisez à nouveau Matthieu 3.12 Jean prédit que Jésus « nettoiera son aire […] dans un feu qui ne s’éteint pas ». Pourtant, malgré les attentes de puissance de la part de Jean, Jésus ne fait rien pour le faire sortir de prison. Matthieu 14.10 nous dit que Jean est mort en prison.)
 
a.      Que nous enseigne cela sur le fait d’être arrogant quant à la façon dont nous pensons que doivent s’accomplir les prophéties ? (Nous devons rester attentifs et garder notre esprit ouvert à l’Esprit saint. La nation juive (apparemment incluant Jean le Baptiseur) s’attendait à ce que Jésus montre sa puissance et renverse les ennemis de cette époque.)
 
2.     Lisez Matthieu 11.4-6. En quoi cela répond-il à la question de Jean sur la raison pour laquelle Jésus ne le sauve pas ? (La réponse de Jésus montre qu’il vainc Satan et non les disciples de Satan. Nous devons nous rappeler que le vrai ennemi est Satan et ses forces démoniaques, et non le peuple avec lequel nous travaillons et vivons.)
 
3.     Lisez Matthieu 11.7-11. Comment Jésus peut-il dire que personne n’est plus grand que Jean le Baptiseur, dès lors que la personne la moins importante dans le ciel est plus grande que Jean ?
 
a.      Quelle est la question posée par les disciples de Jean ? (Qui est Jésus ? Il s’agit de la question fondamentale dans la vie. Croirez-vous en Jésus et lui ferez-vous confiance pour tous vos problèmes et défis ? Jean démontrait un manque de confiance. Ceux dans le ciel y seront grâce à leur confiance en Dieu – et non grâce à leurs œuvres.)
 
b.      Que nous enseigne cela sur la confiance en Jésus, plutôt qu’en vous-même, en d’autres personnes ou en l’argent ? (Même Jean le Baptiseur a vacillé. Nous devons être attentifs.)
 
II.  La guerre
 
1.     Lisez Matthieu 11.12-14. Qui sont ces gens violents ? (Considérez le contexte. Jean le Baptiseur a fait des choses puissantes pour préparer la voie pour Jésus. Il était « Élie ». Mais Hérode a tué Jean (Matthieu 14.6-11). Satan dirige la puissance humaine contre l’Église quand elle avance.)
 
2.     Lisez Matthieu 11.16-19. Que nous dit cela sur le fait d’avoir de fausses attentes ? (Nous, comme les enfants, pensons que les ouvriers de Dieu devraient se conformer à nos idées. Nous sommes centrés sur nous-mêmes. Dieu dit de regarder au-delà de nous-mêmes et de voir ce que fait Dieu au travers de telle ou telle personne. Considérez la façon dont Dieu agit dans le monde – même au travers de personnes qui ne répondent pas à vos attentes.)
 
a.      Combien de Chrétiens connaissez-vous qui combattent l’un contre l’autre, plutôt que de se battre contre les forces démoniaques ?
 
3.     Lisez Matthieu 11.20-24. Nous pensons à Sodome en relation avec le péché d’ordre sexuel. Selon Jésus, qu’y a-t-il de pire à cela ? (Le fait d’ignorer les miracles que Dieu a faits dans notre vie. Pensez à Samson. Cet homme avait des problèmes d’ordre sexuel. Pourtant il est dans la liste du tableau d’honneur (Hébreux 11.32) parce que même dans les derniers moments de sa vie il a fait confiance à Dieu (Juges 16.28-30).)
 
a.      Avez-vous prêté trop peu d’attention aux miracles que Dieu a faits dans votre vie ?
 
4.     Lisez Matthieu 11.25-26. Jésus vient juste de critiquer ses auditeurs en disant qu’ils étaient comme « des enfants assis sur les places publiques » (Matthieu 11.16) et maintenant il dit que Dieu révèle « aux tout-petits » ce qui est caché « aux sages et aux gens intelligents ». Qu’en est-il ? Devrions-nous avoir une attitude comme celle des enfants ou non ? Quelle est exactement l’attitude des petits-enfants à laquelle Jésus fait référence ? (Les enfants souhaitent des choses simples, ils comprennent les choses simplement et ils font simplement confiance.)
 
a.      En quoi cela est-il bien ? (L’enseignement de Jésus semble être que l’appel à l’évangile peut être compris par quiconque, pour autant que l’on ne soit pas trop arrogant pour vouloir l’accepter.)
 
b.      Selon vous, Dieu cache-t-il l’évangile à quelqu’un ? Est-ce selon le « bon plaisir » de Dieu ? (Il serait difficile d’expliquer le grand travail de l’apôtre Paul s’il était vrai que Dieu garde l’évangile éloigné des « sages et intelligents ».)
 
5.     Lisez Matthieu 19.23-24. Pourquoi est-il difficile pour un homme riche d’entrer dans le royaume des cieux ? (Cela aide à comprendre le problème qu’ont les « sages et intelligents » à comprendre l’évangile. Ceux qui sont riches, ceux qui sont intelligents, ceux qui ont un haut niveau de formation ont en commun une tendance à s’appuyer sur la richesse, l’intelligence et le savoir, plutôt que sur Dieu. C’est le même enseignement que donne Jésus avec Jean le Baptiseur. Le point central pour Jean était de savoir s’il ferait confiance à Dieu au milieu des problèmes. La question centrale pour le riche, le sage et l’intelligent est de savoir s’il fera confiance à Dieu ou s’il fera confiance à son argent, son intelligence et sa connaissance.)
 
6.     Revenons en arrière et lisons Matthieu 11.15. Qui est capable de comprendre le message de Jésus ? (Tous ceux qui ont des oreilles !)
 
a.      Que cela nous dit-il au sujet des commentaires de Jésus sur l’évangile qui est caché à certaines personnes ? (Cela contribue à prouver le fait que nous pouvons tous entendre et comprendre, à moins que nous choisissions de ne pas comprendre à cause de notre arrogance et de notre autosuffisance.)
 
7.     Lisez Matthieu 11.27. À qui Dieu a-t-il révélé l’évangile ? (À Jésus ! Jésus nous révèle Dieu le Père. Cela renforce l’enseignement de Jésus, selon lequel nous devons lui faire confiance, nous devons mettre notre confiance en lui.)
 
8.     Lisez Matthieu 11.28-30. De quel avantage pratique jouissons-nous en mettant notre confiance en Jésus ? (Il porte nos fardeaux. Il nous donne du repos. Il n’est pas arrogant et dur avec nous. Au lieu de cela, il veut que nous réussissions dans la vie et il veut que nous ayons la vie éternelle.)
 
a.      Avez-vous le sentiment que la vie est une lutte continuelle ? Pourquoi ne pas vous appuyer sur Jésus en toutes circonstances ?
 
b.      Selon vous, que veut dire concrètement s’appuyer sur Jésus ? (Cela implique au moins trois choses. Premièrement, demander à Jésus dans la prière de travailler sur nos défis. Deuxièmement, suivre le conseil que Jésus nous a déjà donné dans la Bible. Troisièmement, chercher la guidance de l’Esprit saint pour les décisions à prendre.)
 
9.     Lisez Matthieu 12.24. Qu’y a-t-il de pire que de s’appuyer sur soi-même, au lieu de s’appuyer sur Jésus ? (Penser que Jésus s’appuie sur Satan.)
 
10.     Lisez Matthieu 12.25-26. Que pensez-vous de cette réponse ? (Il s’agit d’une réponse très concrète. Je pense que Jésus se bat contre le problème qu’il vient juste d’identifier : la vérité est cachée aux gens qui s’appuient sur eux-mêmes.)
 
a.      Quelle réponse serait appropriée pour ceux qui s’appuient sur Jésus ? (Une guerre fait rage entre Jésus et Satan. Pourquoi Satan aiderait-il Jésus ? Son but est de détruire Jésus.)
 
11.     Lisez Matthieu 12.27-28. Selon vous, les chefs religieux juifs pensaient-ils que d’autres chefs religieux juifs chassaient les démons par la puissance de Satan ? (Bien sûr que non ! Jésus dit : « Pourquoi me jugeriez-vous selon une norme différente ? »)
 
12.     Lisez Matthieu 12.29. Que cela nous dit-il quant à la réalité des démons ? (Cela nous dit que non seulement Jésus croit en leur existence, mais il appelle Satan un « homme fort ».)
 
a.      Que cela nous dit-il sur Jésus ? (Il est plus fort que Satan. Il peut lier Satan.)
 
13.     Lisez Matthieu 12.30-32. Quel est le risque de dire qu’un autre Chrétien fait des guérisons par la puissance de Satan ? (C’est très dangereux.)
 
14.     Cher(ère) ami(e), vous avez un choix. Voulez-vous vivre en faisant confiance à Jésus ? Ou alors, voulez-vous vivre votre vie en vous appuyant sur vous-même, ou pire, sur des puissances démoniaques ? Jésus nous propose de porter nos fardeaux et de nous donner le repos. Pourquoi ne pas accepter son offre maintenant ?
 
III.    La semaine prochaine : Le repos en Christ.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don