Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 13 - Le temps de la fin (Daniel 12)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Êtes-vous prêt pour le retour de Jésus, qui va ainsi mettre un terme au péché ? Le livre de Daniel nous a ouvert les yeux sur le contrôle que Dieu a sur le déroulement de l’histoire de l’homme. Cette semaine, Daniel nous amène à la fin de cette histoire. Étudions sans plus attendre les révélations de Dieu sur sa victoire finale !
 
I.          Le temps de la fin
 
1.       Lisez Daniel 12:1. De quel temps s’agit-il lorsque Daniel écrit : "En ce temps-là" ?
 
a.         Lisez Daniel 11:40. (Daniel 12:1 se réfère à Daniel 11:40 : le temps de la fin.)
 
b.         Qui se manifeste au temps de la fin et pour quelle raison ? (Michel survient pour protéger le peuple de Dieu.)
 
i.         Pourquoi le peuple de Dieu a-t-il besoin de protection ? (Il s’agit de la pire période qu’ait connu la terre.)
 
c.         Quelle est la "bonne nouvelle" relative à cette effroyable période ? (Le peuple de Dieu est délivré. C’est le Salut final des justes.)

d.         De quel "livre" s’agit-il ? ("Le livre" est le livre de vie. Voir Apocalypse 3:5 et 13:8)
 
2.       Lisez Daniel 12:2. Remarquez que non seulement les justes vivants sont sauvés, mais également les justes morts. Que suggère Daniel 12:2 sur l’état des morts ? (Ils "dorment au pays de la poussière". Cela soutient le concept du "sommeil de l’âme". Les morts sont dans un état inconscient jusqu’à la seconde venue de Jésus.)
 
a.         Quelle est l’alternative au réveil pour la vie éternelle ? (Le réveil "pour le déshonneur" et "pour une horreur éternelle". Notez que Daniel ne dit pas que tous, mais plutôt "les uns" (certains), accèdent à la vie éternelle. Cela suggère que le déshonneur et l’horreur (pour ceux qui rejettent Jésus) sont éternels, mais leurs vies malheureuses ne le sont pas.)
 
3.       Lisez Daniel 12:3. Qui "brilleront" au jour de la résurrection ? (Ceux qui auront eu du "discernement", ceux qui auront amené d’autres personnes au Salut.)
 
a.         De façon concrète, que signifie avoir "du discernement" et amener d’autres "à la justice" ? (Avoir "du discernement" signifie que vous avez accepté Dieu et ses conseils pour votre vie. Amener d’autres au Salut signifie que vous avez appliqué sa sagesse divine à votre vie. Cela ne se limite pas à de la connaissance théorique.)

4.       Lisez Daniel 12:4. Il y a là plus d’indications sur la connaissance. Le verset 3 réfère à ceux qui ont du discernement, le verset 4 réfère au "livre" qui est scellé et à ceux qui cherchent et qui "augmentent leur connaissance". Voyez-vous un lien entre ces trois références à la connaissance ? (Lisez Matthieu 13:11. Si nous allons vers Dieu pour obtenir la connaissance des secrets du royaume, il les révélera à ceux qui cherchent Dieu, au moment où ils en ont besoin.)
 
a.         Sommes-nous censés être capables de comprendre tout cela (la révélation faite à Daniel) maintenant ? (Je ne pense pas que nous ayons quoi que ce soit qui s’approche d’une compréhension complète. Tout au long de ces études sur Daniel, j’ai abordé le message là où je pensais qu’il était à notre portée. En revanche, je ne m’y suis pas aventuré là où je pensais que c’était obscur, ou là où aucun commentateur n’avait une meilleure suggestion.)
 
i.         Quelle est notre obligation face à ces messages du livre de Daniel ? (Notre obligation est de continuer à les étudier et à essayer de confronter les messages que Dieu a donnés à Daniel avec les événements que nous voyons se réaliser au temps de la fin. Souvenez-vous, c’est ceux qui ont du discernement, et non pas ceux qui mettent leur tête dans le sable, qui brilleront à la fin.)
 
II.        La prophétie sur la chronologie
 
1.       Lisez Daniel 12:5-7. Nous avons cette image de l’homme vêtu de lin (que nous avons défini la semaine dernière comme étant Gabriel) et d’un autre être céleste qui pose des questions. Quelle question céleste est posée dans ce texte ? (Combien de temps avant que tout cela n’arrive ?)
 
a.         Dès lors qu’il vient d’être dit à Daniel de sceller le livre (Daniel 12:4), pourquoi cet être céleste pose-t-il des questions supplémentaires ? N’a-t-il pas entendu le commandement de tenir tout cela secret ? (Quel que soit le message secret et scellé, cet être céleste veut que Daniel comprenne la séquence chronologique.)

b.         Quelle conclusion tirez-vous de la façon dont répond Gabriel? (C’est plutôt surprenant. Gabriel jure par Dieu sur cette séquence chronologique.)
 
i.         Pourquoi Gabriel le fait-il ? (Les indications chronologiques doivent être aussi importantes que certaines.)
 
c.         Quel est le délai avant que n’arrive "la fin de toutes ces choses inouïes" ? (Un temps, des temps et la moitié d’un temps.)
 
i.         Avez-vous déjà vu cette référence temporelle auparavant ? (Oui ! Nous en avons discuté dans la dernière partie de l’étude 8 de cette série, quand nous avons étudié Daniel 7:25. Tant Daniel 7:25 que Daniel 12:7 font le lien avec la défaite des saints. Il s’agit de la même période de 1’260 ans. (Souvenez-vous que 3½ ans = 42 mois = 1’260 jours. Si ceux-ci sont des jours prophétiques, alors un jour égale un an.)
 
ii.        Qu’avons-nous conclu dans l’étude 8 au sujet de la fin de cette période de 1’260 ans ? (ça dépend de la date que l’on considère comme correspondant à l’émergence du pouvoir de la "petite corne". La première date chronologique (l’an 529 de notre ère) nous amène à l’an 1’789. Si l’on considère l’an 538 de notre ère (la date choisie par William Miller et le Guide d’étude de la Bible), cela nous amène à 1’798. En considérant l’an 752 ans de notre ère, cela nous amène à 2012, autrement dit dans quelques années. William Miller s’est évidemment trompé quand il a prévu la seconde venue de Jésus en 1844. Jusqu’ici, nos études ont conclu qu’il avait tort à propos de l’événement. Cependant, il existe toujours la possibilité qu’il ai eu tort à propos de la date et non de l’événement. Rappelez-vous que je ne crois pas aux tentatives de détermination d’une date en ce qui concerne la seconde venue de Jésus.)
 
2.       Lisez Daniel 12:8-10. Comment expliquez-vous ceci : l’être céleste avance cette date devant Daniel, Gabriel jure par Dieu qu’elle est précise, et ensuite ils disent à Daniel "ça ne fait rien" quand il dit qu’il ne comprend pas ? (La seule conclusion raisonnable est que tout cela est écrit pour nous, ceux qui vivent au temps de la fin et qui ont "du discernement".)

3.       Cher ami, quelle doit être notre conclusion à tout cela ? Si vous prenez le livre entier de Daniel, vous voyez que Dieu contrôle tout. Nous avons débuté avec Dieu protégeant le fidèle Daniel et ses trois amis dans des moments très difficiles. Dieu contrôle les événements de notre vie. Nous avons aussi vu que les prophéties concernant les puissances mondiales se sont accomplies. Dieu contrôle la chronologie de l’émergence des empires et des nations. Nous avons aussi vu qu’il y avait un conflit terrestre, mais également de nature surnaturelle, entre Dieu et Satan ; mais ce Dieu gagne et délivre ceux dont le nom est écrit dans le livre de vie. Aux justes est donnée la vie éternelle. Dieu contrôle la fin. Nous avons aussi vu que, bien qu’il y ait beaucoup de choses que nous ne comprenions pas, Dieu partage avec nous certaines informations concernant l’avenir. Il nous aidera, si nous avons du discernement et le cherchons, à comprendre les informations quand nous en aurons besoin.

a.         L’issue du conflit entre le bien et le mal ne fait aucun doute. La question est : de quel côté serez-vous ?
 
III.     La semaine prochaine nous entamerons un nouveau thème d’étude : "Sa croix", l’histoire de notre rédemption.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don