Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 10 - La purification du sanctuaire (Daniel 8)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : La semaine dernière nous avons fini notre étude avec un certain nombre de questions non résolues. Nous avons vu que les 2’300 jours de Daniel 8:14 doivent être des jours symboliques (c’est-à-dire qu’un jour égale une année), et non des jours littéraux. Finalement, que se passe-t-il à la fin de cette période de 2’300 ans ? Que signifie : "le sanctuaire sera rétabli" ? De quel sanctuaire parlons-nous ? S’agit-il de la fin du monde ? S’agit-il du commencement du premier jugement dans le ciel, que nous avons étudié dans Daniel 7 ? Nous avons convenu que nous reprendrions l’étude de ce mystère cette semaine. Alors débutons sans plus attendre notre étude !
 
I.                   Le sanctuaire
 
1.       Lisez Daniel 8:13-14. Mettez-vous à la place de Daniel. Si vous aviez une petite "liste de souhaits" concernant l’avenir, que serait-il écrit dessus ? (Souvenez-vous que Daniel fut déporté loin de sa maison alors qu’il était encore un très jeune homme. Il aurait certainement voulu retourner dans son pays natal : Juda.)
 
a.         Selon vous, que pensa Daniel lorsque le sanctuaire apparut dans sa vision ? (Daniel pensa certainement au sanctuaire (le temple) qui avait été construit par Salomon. Voir 1 Chroniques 22:17-19.)

b.         Le temple de Salomon existait-il encore au moment de la vision de Daniel ? (Non. Les Babyloniens avaient détruit Jérusalem et le temple de Salomon. Cela faisait partie de la tragédie de sa jeunesse. Il avait été fait captif et les institutions importantes de son pays avaient été détruites. Cela incluait la ville de Jérusalem et le temple de Salomon, le centre du culte judaïque.)

c.         Quand Daniel entendit que le sanctuaire serait "rétabli" (NBS) ("purifié" NEG) que pensa-t-il logiquement que cela voulût dire ? (Il est logique de croire que ses premières pensées concernèrent la reconstruction du temple de Salomon. Cette vision de l’avenir pouvait constituer l’un des espoirs les plus chers à Daniel : que le centre du culte judaïque soit à nouveau en fonction.)

d.         Quelles autres possibilités auraient pu venir à l’esprit de Daniel en entendant parler du rétablissement du sanctuaire ? (Lisez Psaumes 102:20, Exode 25:8-9 et Hébreux 8:1-5. À l’origine Moïse reçut un "modèle", afin que le sanctuaire dans le désert fût construit d’après le sanctuaire dans le ciel. Salomon construisit ensuite une version permanente du sanctuaire pour abriter l’arche de Dieu (l’arche de l’alliance) et continuer l’adoration et les services sacrificiels. Seule la copie terrestre avait été détruite. L’original céleste existait toujours. Puisque le sanctuaire terrestre avait été détruit, Daniel put penser que cela avait un rapport avec le sanctuaire dans le ciel.)
 
2.       À notre époque, nous savons que le temple de Jérusalem a ensuite été reconstruit et que les Juifs y ont conduit sacrifices et adoration quotidienne durant plusieurs centaines d’années. Nous savons aussi qu’en l’an 70 de notre ère les Romains détruisirent le sanctuaire. Compte tenu de notre connaissance, de quel sanctuaire pensez-vous qu’il s’agisse dans Daniel 8:14 ? (Lisez Daniel 8:17. Comme il s’agit d’une vision "pour le temps de la fin" et que nous savons que le sanctuaire terrestre fut détruit il y presque 2’000 ans, il ne reste plus que le sanctuaire dans le ciel comme sujet de cette vision.)
 
a.         Pouvez-vous donner un argument qui soutient que la vision se réfère à la reconstruction d’un sanctuaire à Jérusalem avant la fin du monde ? (Un tel argument désavouerait Jésus en tant que Messie. Cela renierait le ministère de Jésus dans le ciel, en tant que grand prêtre, mentionné dans le livre des Hébreux. Si les Juifs reconstruisaient un temple à Jérusalem, ce serait pour continuer le même rituel sacrificiel que Jésus a accompli par sa vie et sa mort.)
 
i.         Lisez Hébreux 9:8-12. Que suggèrent ces versets, quant à la possibilité qu’un nouveau temple soit construit à Jérusalem ? (Ce texte nous dit que le temple terrestre était tant une illustration qu’une entrave au travail de Jésus pour nous dans le ciel. L’idée qu’il serait reconstruit un jour ou l’autre avant la seconde venue de Jésus est complètement en désaccord avec ces versets, ainsi qu’avec le concept global de Jésus accomplissant le symbolisme du service du sanctuaire par sa vie et sa mort.)
 
3.       La conclusion raisonnable, basée sur nos connaissances de l’histoire et notre compréhension de l’évangile, est que le sanctuaire devant être "rétabli" est le sanctuaire céleste.
 
II.                 La nature de la purification
 
1.       Si Daniel 8:14 nous parle de rétablissement (purification) du sanctuaire dans le ciel, la question logique est : "Pourquoi doit-il être purifié ?" 

2.       Lisez Lévitique 16:32-34. Ces trois versets décrivent, d’une façon résumée, un événement annuel pour le peuple juif. Que pouvez-vous me dire sur cet événement ? (Durant toute l’année, le peuple venait au temple pour sacrifier un animal pour obtenir le pardon de leurs péchés. Symboliquement, le sang répandu de l’animal transférait le péché de la personne au sanctuaire. Ensuite, une fois par an, le Jour des Expiations, le sanctuaire lui-même était nettoyé de tous ces péchés qui s’étaient accumulés au cours de l’année. Ce jour-là, le grand prêtre entrait dans le lieu Très-Sacré (voir Exode 26:33-34) du sanctuaire.)

3.       Qu’en est-il des péchés du peuple ? Étaient-ils complètement effacés au cours de l’année ? (Lisez Lévitique 16:29-30. Il apparaît que la purification du sanctuaire au Jour des Expiations était l’acte final dans l’effacement des péchés du peuple.)

4.       Vous souvenez-vous que le sanctuaire terrestre fut construit d’après le modèle du sanctuaire dans le ciel ? Pensez-vous qu’il y ait une activité parallèle dans le ciel ? S’il en est ainsi, de quelle activité s’agit-il ? (Selon Hébreux 9:11-12 que nous avons lu précédemment, Jésus est lui-même le sacrifice pour le sanctuaire céleste. Il est également le grand prêtre qui entre dans le lieu Très-Sacré.)
 
a.         Quand Daniel 8:14 nous dit que le sanctuaire sera rétabli (purifié), cela peut-il signifier qu’après la période des 2’300 jours aura lieu le Jour des Expiations dans le ciel ? (Cela semble être précisément ce que cela signifie. Dès lors que le sanctuaire ne peut pas être le sanctuaire terrestre, il doit s’agir du sanctuaire dans le ciel. Le texte des Hébreux nous dit que Jésus entrera dans le lieu Très-Sacré du sanctuaire céleste ; il est donc parfaitement convenable de conclure qu’il s’agit de la signification de Daniel 8:14.)
 
5.       Lisez Daniel 2:34-35. Comment se termine l’histoire de cette vision ?

6.       Lisez Daniel 7:21-22, 25-27. Comment se termine l’histoire de cette vision ?

7.       Lisez Daniel 8:14, 24-26. Comment se termine l’histoire de cette vision ?
 
a.         Ces visions sont-elles généralement parallèles ?

b.         Leur fin sont-elles généralement parallèles ?

 
i.         Si tel est le cas, quelle est la fin commune ? (Dans chaque cas Dieu gagne. Mais il y a plus que cela. La victoire dans le chapitre 8 survient après la purification du sanctuaire. La victoire dans le chapitre 7 survient après le début de l’activité de la cour et le début du jugement. La victoire dans le chapitre 2 survient de façon surnaturelle. Ainsi, Dieu gagne, de même que ses saints, après avoir suivi une certaine procédure (le jugement ou la purification du sanctuaire).)
 
III.              La signification du Jour des Expiations
 
1.       Lisez Daniel 8:26-27. Daniel comprend-il la signification du "rétablissement du sanctuaire céleste" ?
 
a.         Remarquez que le verset 27 dit que Daniel ne comprenait pas la vision. N’en a-t-il comprise aucune ? (C’est la vision des bélier/bouc/corne que nous avons discutée en détail la semaine dernière. Gabriel a expliqué à Daniel la signification du bélier et du bouc. Seuls la corne et les 2’300 jours n’étaient pas spécifiquement expliqués. Étant donné que Daniel appelle cette vision "la vision des soirs et des matins" (verset 26), cela doit être les 2’300 jours qui créent le mystère de façon plus spécifique.)

b.         Que pensez-vous que représente le Jour des Expiations dans le ciel ? S’agit-il du début du jugement ? De la fin du jugement ? De la seconde venue de Jésus ? (Nous savons, de part le parallélisme entre les visions que nous avons étudiées, que la fin du monde commence avec un jugement des justes et s’achève par la seconde venue de Jésus. De plus, le jugement et la "conclusion" du péché, ont lieu au Jour des Expiations.)
 
i.         Si nous pouvions déterminer la date de la fin de la prophétie des 2’300 jours, serait-ce le début ou la fin du jugement ? (Maintenant vous savez pourquoi Daniel ne comprenait pas la vision. Ne manquez pas les deux prochaines études pour voir si nous pouvons y apporter une réponse. La semaine prochaine nous découvrirons quelques indices supplémentaires.)
 
2.       Cher ami, êtes-vous prêt pour le jugement ?
 
IV.               La semaine prochaine : Le temps de Dieu.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don