Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 10 - Réaliser l’impensable (Ésaïe 50 à 53)

Copyright © 2004, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Ne vous êtes-vous jamais senti impuissant ? Ne vous êtes-vous jamais senti désespéré ? N’avez-vous jamais souhaité l’aide de quelqu’un ? Essayez-vous d’obtenir de l’aide lorsque vous avez ces sentiments ? Qui appelez-vous ? Dans notre étude d’aujourd’hui nous apprenons que nous sommes impuissants et désespérés sans Dieu. Non seulement Dieu veut nous aider, mais l’ampleur de l’aide qu’il nous a déjà apportée est franchement inimaginable. Partons ensemble en voyage dans l’amour incroyable de Dieu pour les personnes désespérées !
 
I.          Le besoin de rançon

1.       Lisez Ésaïe 50:1. Le Seigneur parle à quelqu’un. Basé sur les questions que le Seigneur pose, quelle est la situation de cette personne ? (Non seulement cette personne est devenue "orpheline de mère", mais elle a été vendue comme esclave.)

a.         Pour quelle(s) raison(s) cette personne est-elle devenue esclave et orpheline de mère ? (Ses fautes, ses péchés.)

2.       Lisez Ésaïe 50:2. Combien de personnes l’ont aidé ? (Personne. Il n’y avait personne.)

a.         Pourquoi personne n’a aidé ? (Cette personne n’avait pas demandé d’aide à Dieu. Dieu dit, "Tu es là, tout seul dans l’esclavage, sans même ta mère. Pourquoi n’as-tu pas répondu à ton téléphone ? Pourquoi n’as-tu pas appelé ? Pensais-tu que j’étais incapable de t’aider ?")

b.         Avez-vous déjà passé des périodes pendant lesquelles vous vous sentiez tout seul et personne n’était là pour vous aider ?

i.         Quelle est la réponse de Dieu à cette situation ? ("Appelle-moi", dit Dieu, "je peux t’aider". En réalité, Dieu dit quelque chose d’encore mieux, "Je t’ai appelé. Pourquoi n’as-tu pas répondu ?")

II.        Notre rançon

1.       Lisez Ésaïe 50:4-5. Qu’est-ce que "le langage des disciples" ? (Un langage instruit par Dieu. Cette personne sait quoi dire pour aider ceux qui sont fatigués, las.)

a.         Désirez-vous le langage des disciples ?

b.         Quel genre d’attitude la personne ayant le langage des disciples a-t-elle ? (Une attitude propice à l’enseignement. Rappelez-vous : la semaine dernière nous avons discuté de ceux qui ont des oreilles et des yeux, mais qui sont sourds et aveugles (Ésaïe 43:8). Cette personne a des oreilles ouvertes à l’instruction de Dieu. Cette personne n’est pas rebelle. Cette personne désire croître en suivant la volonté de Dieu.)

2.       Lisez Ésaïe 50:6. Quel genre de récompense est-ce pour celui qui a la bonne attitude ?

3.       Arrêtons-nous une minute et retraçons le chemin parcouru avec ces textes. Nous avons commencé avec une personne qui est désespérément dans l’esclavage à cause du péché. Nous avons Dieu qui dit que nous sommes seuls, que nous avons besoin d’aide - pourquoi n’avez-vous pas répondu au téléphone ? Nous trouvons ensuite cette personne innommée ayant une attitude formidable, mais se faisant battre. Comment comprendre ces textes ? (C’est une prophétie sur Jésus. Nous sommes les esclaves du péché, désespérés, impuissants, orphelins de mère. Dieu dit qu’il peut nous délivrer et nous racheter (verset 2). Jésus, qui a "l’attitude juste" vient et souffre à notre place.)

4.       Lisez Ésaïe 50:7. Selon vous, qui parle ici ? (Ce sont les paroles de Jésus.)

a.         Selon ce texte, quelle attitude avait Jésus lorsqu’il était torturé pour nos péchés ? (Il a compté sur son Père. Il a compté sur Dieu pour ses propres mérites. Il était déterminé à accomplir sa tâche ("j’ai rendu mon visage semblable à du granit").)

5.       Lisez Ésaïe 52:13-14. Nous avons sauté beaucoup de versets pour continuer notre thème. À quelle scène de la vie de Jésus pensez-vous quand vous lisez la phrase "il s’élèvera, il montera" ? (La crucifixion de Jésus.)

a.         Remarquez que le verset 13 débute par "mon serviteur prospérera". Jésus "prospérait"-il dans sa crucifixion ? (L’arrestation de Jésus, la torture et la crucifixion étaient un choix. Il aurait pu s’en détourner. Mais, louez-le, il ne l’a pas fait.)

b.         Que dit le verset 14 au sujet de l’ampleur des coups que Jésus a pris à notre place ? (Son visage a été si battu qu’on ne pouvait pas le reconnaître. Mes lecteurs se rappelleront qu’il y a quelques semaines j’étais dans un débat avec un autre enseignant biblique au sujet de la violence présente dans le film de Mel GibsonLa Passion du Christ. Mon interlocuteur soutenait que la Bible réduisait au minimum l’aspect violent de la crucifixion et que le film était exagéré. Je pense que ce texte dissipe cet argument : "son apparence n’était plus celle des êtres humains". Il était difficile de reconnaître un visage humain.)

6.       Lisez Ésaïe 52:15. Comment la crucifixion de Jésus "purifiera[-t-elle] par l’aspersion une multitude de nations" ? (Lévitique 3 et 4 mentionnent à plusieurs reprises que dans les services du sanctuaire liés au pardon des péchés, le sang devait être aspergé sur l’autel. Ésaïe crée une image textuelle : la crucifixion de Jésus est l’accomplissement de "l’aspersion" faite dans le service de temple pour l’élimination du péché du pécheur.)

III.     L’annonce

1.       Lisez Ésaïe 53:1. Qui est l’annonciateur ? (Ceux qui transmettent, partagent le message de Dieu.)

a.         Que signifie "dévoiler le bras du Seigneur" ? (Une référence au bras de Dieu est une référence à sa puissance. Le verset 1 demande "qui a entendu et accepté cette annonce sur la puissance de Dieu ?")

2.       Lisez Ésaïe 53:2. Qui est décrit ici ? (Jésus.)

a.         Regardez toutes les descriptions de Jésus dans le verset 2. Si vous deviez les résumer, ou en tirer une conclusion, comment décririez-vous Jésus ?

i.         Que suggère "une racine qui sort d’une terre assoiffée" au sujet de Jésus ? (Il était fragile dans un milieu hostile.)

ii.        Seriez-vous naturellement attiré vers Jésus s’il était dans la même pièce que vous, dans sa forme humaine ? (Non, il n’était pas quelqu’un vers qui vous vous précipiteriez à cause de son aspect.)

3.       Lisez Ésaïe 53:3. Quelle sorte de vie Jésus a-t-il menée ? Échangeriez-vous la vôtre contre la sienne ?

4.       J’ai besoin que vous m’expliquiez quelque chose. Nous avons vu que le verset 1 signifiait que la puissance de Dieu avait été révélée. Dans les versets 2 et 3 la révélation est au sujet d’un doux individu qui n’est physiquement pas attrayant et qui ne passe pas une "bonne journée". De quelle façon est-ce une révélation de la puissance de Dieu ? (C’est un point d’une importance critique : la puissance de Dieu n’a rien à voir avec les valeurs que nous estimons chez les hommes. Cela n’a rien à voir avec la beauté, l’intelligence ou la richesse. Cela n’a rien à voir avec un environnement plaisant, agréable. La puissance de Jésus résulte de Dieu seul. Le message de Dieu est qu’il agit au travers de la faiblesse humaine. Jésus a délaissé tous les avantages terrestres afin que nous puissions voir que la puissance dans sa vie était la puissance de Dieu sans autre artifice.)

5.       Lisez Ésaïe 53:4-5. De qui Jésus a-t-il porté les souffrances et les douleurs ? (Les nôtres.)

a.         De quelles souffrances et douleurs parlons-nous ? (Celles décrites dans les versets 2 et 3. Cela nous donne une autre vision des raisons pour lesquelles Jésus était pauvre, pas physiquement attrayant, qu’il n’était pas né sous une quelconque influence et qu’il était entouré de tristesses et douleurs - il a voulu nous montrer qu’il est passé par les mêmes difficultés que celles par lesquelles nous passons. Il a "porté" les problèmes que nous rencontrons dans notre propre vie.)

b.         Le verset 4 dit que nous avons attribué à Dieu la responsabilité de ce qui est arrivé à Jésus. À qui devrions-nous attribuer la responsabilité ? (Jésus a souffert par notre faute et non par celle de Dieu.)

c.         Que nous apportent toutes ces mauvaises choses que Jésus a subies à notre place ? (Paix et guérison.)

i.         Quel genre de paix ? (Au moins la paix face aux difficultés.)

ii.        Quel genre de guérison ? (Au moins la guérison du péché.)

6.       Lisez Ésaïe 53:6. Y a-t-il seulement une seule personne qui n’ait pas besoin de Jésus ? Quelqu’un qui puisse porter (et qui a porté) son péché par lui-même ? (Nous tous nous sommes égarés. Jésus a porté les péchés de nous tous.)

7.       Lisez Ésaïe 53:10-12. Quelle est la raison pour laquelle Jésus est passé par tout cela, a subit tout cela ? (Il a payé le prix pour nos péchés. Il a porté nos péchés. Il nous a justifiés et il intercède pour nous.

a.         Pourquoi le verset 12 dit-il que Jésus a porté le péché "d’une multitude" et non "de tous" ? (Parce que c’est notre choix d’accepter ou non ce que Jésus a fait pour nous.)

8.       Cher ami, la réponse ultime à tous les problèmes de notre vie est Jésus. Jésus a accepté de souffrir à notre place. Il a consenti à payer le prix pour notre péché, afin que nous puissions vivre pour toujours avec lui. Qu’en est-il pour vous quant à la réponse à son appel téléphonique ? Qu’en est-il pour vous aujourd’hui, quant à la repentance et à l’acceptation du sacrifice que Jésus a fait pour vous ?

IV.        La semaine prochaine : Répandre l’amour.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don