Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 13 – Le prix à payer pour être disciple (Luc 12)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Dans Luc 14.28 Jésus parle d’un homme qui se demande s’il pourra construire une tour ou non. Ce qui est prudent, selon Jésus, est de se demander avant de commencer la construction s’il y a assez d’argent pour terminer la tour. Jésus raconte cette histoire pour illustrer la décision que nous avons à prendre quand nous devenons disciples de Jésus-Christ. Avons-nous calculé le coût total ? Débutons notre étude de la Bible et voyons quel genre de comptabilité nous avons à faire quand nous décidons de suivre Jésus !
 
I.       L’appel
 
1.     Lisez Luc 12.4-5. Qui peut tuer seulement le corps ? (Les humains.)
 
a.      Qui peut nous jeter dans la géhenne ? (Dieu.)
 
2.     Lisez Jean 3.16. Dieu nous aime tellement qu’il a donné son fils afin que nous puissions vivre. Comment expliquer Luc 12.5 qui nous dit de craindre Dieu parce qu’il peut nous jeter dans la géhenne ? (Jésus parle d’autorité dans notre vie. Si nous regardons la vie de façon logique, nous devons respecter l’autorité qui a le plus grand pouvoir. Dieu a le pouvoir non seulement sur la vie, mais sur la vie éternelle.)
 
3.     Lisez Luc 12.6-7. Juste après nous avoir dit de craindre Dieu, Jésus nous dit : « n’ayez donc pas peur ». Qu’en est-il ? (Jésus nous dit de regarder premièrement à l’aspect pratique des choses – Dieu est Celui qui a toutes les armes. Ensuite Jésus nous dit que Dieu est Celui qui nous aime intensément. Il a toutes les armes et tout l’amour.)
 
4.     Lisez Luc 12.8-9. Quel est le message de Jésus pour nous ici ? (Nous avons un choix à faire. Allons-nous choisir la puissance ultime et l’amour ultime ?)
 
a.      S’agit-il là d’un des « coûts » que nous devons considérer quand nous choisissons d’être des disciples ? (Il ne s’agit pas d’un vrai « coût », dès lors qu’il dit que si nous reconnaissons Dieu, Dieu nous reconnaîtra dans les hauts lieux.)
 
5.     Comment est fait ce choix ? Ne s’agit-il que d’une question verbale ? Nous abordons cette question pratique dans la suite de notre étude.)
 
II.     Le choix
 
1.     Lisez Luc 12.10. Si vous croyez à la Trinité, comme je le crois, en quoi cela a-t-il du sens ? En quoi le fait d’insulter une partie de la Trinité est-il pire que d’insulter une autre partie ? (Selon Jean 16.13, l’Esprit saint nous guide dans toute la vérité. Si nous perdons notre guide, nous sommes perdus à jamais. Jésus nous enseigne une vérité pratique. Un rejet de l’Esprit saint est un rejet de la source de la vérité. C’est rejeter ce qui vous attire à Dieu.)
 
a.      Lisez Luc 12.11-12. Que l’Esprit saint fait-il d’autre pour nous ? (Il nous aide dans les moments extrêmes où nous sommes sous pression extrême, pour que nous ayons la paix dans l’assurance qu’il guidera nos paroles.)
 
b.      Quel est l’autre aspect pratique du fait de faire un choix en faveur de Dieu et non du monde ? (Nous devons choisir qui sera notre guide. Ce guide doit être l’Esprit saint. Il ne s’agit pas d’un coût.)
 
2.     Lisez Luc 12.13-15. Ne s’agit-il là que d’une étrange question qui, comme cela arrive sur une vidéo familiale, a été enregistré avec tout le reste ? (Non. Jésus nous enseigne que le fait de choisir de le suivre n’est pas un choix relatif à l’argent. Dans Deutéronome 28 Dieu nous dit que le fait de le choisir apporte la prospérité. Mais Jésus nous dit que nous entrons dans une nouvelle, et plus mature, relation avec Dieu.)
 
3.     Lisez Luc 12.16-20. Quel est le point central de la parabole de Jésus ? Nous dit-il de ne pas épargner pour la retraite ?
 
a.      Pourquoi cette parabole suit-elle la question au sujet du partage d’un héritage ? (Jésus relève ce qui est important. Il ne s’agit pas d’un conseil sur l’épargne ou sur la retraite. Jésus dit que si nous focalisons notre vie sur notre propre plaisir, nous pouvons mourir de façon inattendue – et où se trouve alors le bénéfice de cette focalisation ?)
 
4.     Lisez Luc 12.21. En quoi cela concerne-t-il notre choix d’être des disciples ? En quoi cela concerne-t-il le coût de devenir un disciple ? (Si vous vous focalisez sur le fait d’être riche, par opposition à faire avancer le royaume de Dieu, vous pourriez mourir prématurément. Le message de Jésus est que le fait de faire avancer le royaume des cieux n’a pas nécessairement un coût.)
 
III.  Vivre le choix
 
1.     Lisez Luc 12.22-26. Ma fille me parle de « calories négatives ». Elle parle de la nourriture qui nécessite davantage de calories à être mangée qu’elle n’en apporte au corps. Jésus parle-t-il des « calories négatives » dès lors qu’il s’agit de calculer le coût de devenir un disciple ? (Oui. Nous avons vu ce thème précédemment. Jésus dit que nous pouvons mettre les inquiétudes derrière nous. Dieu s’assurera que nos besoins soient satisfaits. Le « coût » n’est pas réellement un coût.)
 
2.     Lisez Luc 12.27-28. Que promet Dieu de façon spécifique ? (Il nous promet des habits magnifiques.)
 
3.     Lisez Luc 12.29-31. En réfléchissant à ce que nous avons lu jusqu’à présent dans ce chapitre, pensez-vous que Jésus parle de nourriture et d’habillement ? (Il s’agit de la question à laquelle était confronté l’agriculteur qui s’est reposé et qui est mort. Dieu dit que ses disciples ne se focalisent pas sur les choses. Ils se focalisent sur l’avancement du royaume des cieux. L’histoire de l’agriculteur qui prend sa retraite enseigne que le fait de focaliser sur l’argent et sur soi-même n’est pas une garantie d’avoir de l’argent. Le point central ici est qu’une focalisation sur le royaume de Dieu ne vous privera pas de la nourriture ou du vêtement.)
 
4.     Lisez Luc 12.32. Peur de quoi ? (Selon le contexte, la réponse doit être la pauvreté.)
 
5.     Lisez Luc 12.33-34. Rappelez-vous le jeune homme riche (Matthieu 19.20-21) à qui il était demandé de vendre ses biens et de tout donner aux pauvres. Quand nous avons discuté de cette histoire, j’ai suggéré que Jésus enseignait à ce jeune homme qu’il ne pouvait pas gagner son accès au ciel. Le fait de vendre tout ce qu’il avait était quelque chose qu’il ne ferait pas. Du fait que Jésus parlait à lui, nous avons pu esquiver l’idée que cela nous concernait et que nous devions vendre tous nos biens, n’est-ce pas ?
 
a.      Pouvons-nous esquiver cette nouvelle idée – qu’il nous est maintenant dit que le fait de vendre nos affaires est le coût de devenir disciples ? Il ne s’agit pas juste d’un commandement pour le jeune homme riche. Qu’en pensez-vous ?
 
6.     Réfléchissez à Luc 12.32-34 dans ce contexte. Que cela nous enseigne-t-il ? (Jésus nous dit continuellement que le « coût » d’être disciple n’est pas du tout un coût. Il va bâtir notre réputation, nous alimenter et nous vêtir. Jésus nous dit de ne pas avoir peur de devenir pauvre en donnant aux pauvres. C’est juste le contraire ! Jésus dit que non seulement il s’assurera de prendre soin de nous ici, mais il nous donne « le Royaume », un « trésor dans les cieux » inépuisable qui ne peut être ni volé, ni détruit.)
 
7.     Devrions-nous vendre tous nos biens ? (Je vous laisse répondre pour vous-même, mais je ne pense pas que ce soit le message de Jésus. Le thème de ce chapitre jusque là est l’avancement du royaume des cieux, et non l’avancement de notre propre richesse. Jésus dit que nous ne pouvons pas nous appauvrir nous-mêmes (« N’aie pas peur, petit troupeau ») en aidant le pauvre ou en utilisant notre richesse pour faire avancer le royaume de Dieu. Nous ne pouvons que nous enrichir nous-mêmes par nos dépôts à la banque du ciel.)
 
8.     Lisez Luc 12.35-36. Quel autre coût est abordé ici ? (Le coût du fait d’être alerte et prêt(e).)
 
a.      De temps en temps je rencontre des pasteurs dont les enseignements me donnent des indigestions. Un « pasteur à indigestion » m’a écrit qu’il avait passé suffisamment de temps à promouvoir l’évangile, qu’il devenait âgé, et qu’il était maintenant temps pour lui de gagner de l’argent pour lui-même. Dans quelle mesure ce plan s’accorde-t-il avec ces versets ? Dans quelle mesure cela s’accorde-t-il avec ce que nous avons appris dans ce chapitre jusqu’à présent ? (Notre focalisation devrait toujours être sur l’avancement du royaume de Dieu. Il s’agit d’un engagement à vie et nous devons continuellement être « à l’œuvre ».)
 
9.     Lisez Luc 12.37. Qu’arrive-t-il aux serviteurs diligents ? À ceux qui sont constamment « à l’œuvre » ? (Dieu les sert ! Il s’agit d’un autre coût « sans calorie ». Dans ces versets Dieu promet constamment de donner à ses serviteurs qui se donnent à lui.)
 
10. Lisez Luc 12.38-40. À ceux d’entre vous qui sont profondément dans la prophétie : quel est le message ici ? (Les disciples diligents de Dieu seront surpris au moment du retour de Jésus. C’est la raison pour laquelle ils doivent toujours garder leurs yeux ouverts. Ils doivent toujours être prêts. Si vous pensez comprendre parfaitement les étapes du retour de Jésus, prenez garde !)
 
11. Lisez Hébreux 11.39-40. Les versets précédents de ce chapitre révèlent que le coût du fait d’être disciple varie selon les disciples. Pour certains il est extrême, pour d’autres il ne semble pas si extrême. Indépendamment du coût dans votre vie, quelle est la promesse universelle de Dieu ? (Nous ne recevrons pas ici sur la terre tout ce que Dieu nous promet. Mais Dieu a prévu quelque chose de bien meilleur pour nous dans le ciel !)
 
12. Cher(ère) ami(e), en considérant le coût, voulez-vous décider aujourd’hui de suivre Jésus ? La récompense est bien plus grande que le coût, mais la pleine mesure de la récompense est dans la vie à venir !
 
IV.    La semaine prochaine : Nous entamerons une nouvelle série d’études sur l’un de mes sujets favoris : lex rex ! Lex rex est le latin de « la loi est reine ». Le rôle de la loi pour ceux qui sont sauvés par la grâce constitue une étude fascinante.
Amour, sexe et rencontres

Amour, sexe et rencontres

Andy Stanley aborde ici le sujet des relations amoureuses, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais il propose un regard différent. Très réaliste, sans utiliser de langue de bois, il nous livre des réflexions profondément utiles et extrêmement pratiques.
Réinventer le couple au 21ème siècle

Réinventer le couple au 21ème siècle

Le monde a tellement changé que les anciens schémas ne fonctionnent plus. Il faut réinventer la relation de couple. Plus qu'une méthode, c'est un art de vivre que promeut John Gray.
Toujours mariés, toujours amoureux

Toujours mariés, toujours amoureux

Le but de l'auteur est d'encourager les couples à faire face de manière réaliste aux joies et aux difficultés de la deuxième partie de la vie conjugale.
35 devises pour un mariage heureux

35 devises pour un mariage heureux

Ce livre pratique expose 35 devises fondées sur l’expérience de plus de cent couples pour enrichir le mariage. Les auteurs, Myke et Gayle Tucker identifient trois catégories de devises pouvant être utiles dans des moments de crise : décision, connexion et communication.
Langages d'amour des solos

Langages d'amour des solos

Après un rapide examen de toutes les différentes manières de vivre seul aujourd'hui, l'auteur cherche pourquoi l'amour est la clé des relations.
Vos enfants et le divorce

Vos enfants et le divorce

Ce livre vous aidera à comprendre la mentalité et les sentiments des enfants au cours de l'une des périodes les plus critiques de la vie de famille.
Le foyer chrétien

Le foyer chrétien

Ce livre constitue une sorte de manuel pour des parents très occupés et il présente l'idéal même que le foyer devrait s'efforcer d'atteindre.
Langages d'amour des enfants

Langages d'amour des enfants

Apprenez comment communiquer efficacement à votre enfant des sentiments de respect, d'affection et d'engagements.
Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Propos intempestifs de la Bible sur la famille

Qu'est-ce qu'une famille ? La Bible interroge cette réalité et met en scène des situations réelles à partir desquelles elle nous invite à réfléchir.
 

faire un don