Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 - C’est à leurs fruits... (Jean 15 & 16, Luc 6, Actes 2)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Apprécieriez-vous de pouvoir appeler Jésus au téléphone et de discuter avec lui quoi que vous ayez à l’esprit ? Peut-être n’êtes-vous pas sûr de la façon dont il faut gérer certaines situations ? Appelez juste son numéro ! Les chrétiens perdent parfois de vue le fait que Jésus a envoyé son Esprit pour être avec nous après que Jésus soit retourné au ciel. Nous ne pouvons pas vivre une vie chrétienne adéquate sans la puissance de l’Esprit saint. Cette série d’études porte sur les effets de l’Esprit saint dans notre vie. Commençons notre étude sur l’œuvre de l’Esprit saint !
 
I.       La promesse
 
1.     Lisez Jean 16:7. Si vous ne connaissiez rien au sujet de Jésus et du "Défenseur", qui aurait, à votre avis, le plus de valeur ? (Jésus dit qu’une des raisons pour lui de partir est que l’Esprit saint viendra. Il s’agit là d’une déclaration étonnante !)
 
a.      Jésus fait-il simplement preuve d’humilité ?

b.      Ou alors, est-il vrai que nous sommes en meilleure posture avec l’Esprit saint qu’avec Jésus ? (L’avantage concret est que l’Esprit saint peut être partout à la fois, tandis que Jésus ne pouvait pas se trouver à plusieurs endroit au même moment.)

2.     Notre série d’études porte sur le fruit de l’Esprit. Si vous ne connaissiez rien de l’Esprit saint, mais que vous sachiez qu’il est un remplacement de Jésus, qu’attendriez-vous logiquement de l’Esprit ? (Que l’Esprit continue l’œuvre de Jésus afin de la développer.)
 
3.     Lisez Jean 16:8. Selon ce verset, que produira l’Esprit saint ?
 
a.      Un de ces quelconques éléments ressemble-t-il à un fruit ? (Le "fruit" est le produit final de la plante. Cela ressemble au produit final de ce que faisait Jésus.)

4.     Lisons un peu plus loin. Lisez Jean 16:9-11 pour avoir une description plus large de l’œuvre de l’Esprit saint.

a.      Quand la Bible dit que l’Esprit "établira la culpabilité du monde" (traduction FBJ) en ce qui concerne le péché, cela signifie-t-il que la culpabilité est une bonne chose ?
 
i.      Quel est le rapport avec ceux qui ne croient pas en Jésus ? (Nous pouvons avoir trois réactions face au péché. Nous pouvons l’adopter, nous pouvons essayer de l’ignorer ou nous pouvons le combattre.)
 
(1)    Que se passe-t-il si nous essayons de le combattre ? (Cela semble sans espoir. C’est là que nous réalisons le besoin d’un Sauveur. Un Sauveur qui a remporté la victoire à notre place. Je pense que c’est là qu’il y a un lien entre le péché et la croyance en Jésus.)

b.      Quand la Bible dit que l’Esprit "convaincra le monde en ce qui concerne [...] la justice" (traduction NEG) parce que Jésus s’en va au Père, quelle est la relation entre ces deux éléments ? (Jésus est notre justification !)

i.      Attendez une minute ! Pourquoi devons-nous être convaincu de quelque chose ? (Apparemment, certains ont besoin d’être convaincus qu’ils ne peuvent pas le faire eux-mêmes. Le fait que Jésus n’est pas aux alentours pour nous le rappeler est une autre raison pour laquelle l’Esprit saint s’occupe de ce travail important.)
 
(1)    Si vous pensez que vous pouvez vous occuper du péché par vous-même, s’agit-il d’une indication que l’Esprit saint ne produit pas de fruit dans votre vie ?
 
c.      Quand la Bible dit que l’Esprit saint "convaincra le monde en ce qui concerne [...] le jugement" [...], parce que le prince de ce monde est jugé" (traduction NEG), quel est le rapport entre ces deux concepts ? Je pensais que Satan était notre accusateur (Apocalypse 12:10-12). Jésus nous accuse-t-il maintenant parce qu’il a vaincu Satan ? (Quand Jésus a remporté la victoire, il a regagné le droit de réclamer la justice de son Royaume. Le Royaume de Dieu n’apporte pas seulement une issue pour sortir du péché, mais il promet de détruire le péché et les pécheurs dans un jugement final.)

d.      Alors que vous réfléchissez à ce fruit de l’Esprit, cela soutient-il les résultats de l’œuvre de Jésus ? (Vous pouvez résumer cela en disant que l’Esprit saint combat le problème du péché.)
 
II.     Notre connexion
 
1.     Nous venons d’apprendre que l’Esprit saint soutient l’œuvre de Jésus. Est-il possible de simplement croire en Jésus et pas en l’Esprit saint ? Connaissez-vous des chrétiens qui semblent ignorer l’Esprit saint ?

a.      Est-il possible de trop focaliser sur l’Esprit saint ?

2.     Lisez Jean 3:5-6 et 2 Timothée 3:1-5. En quoi ces textes répondent-ils à notre question sur l’importance relative de l’Esprit saint ? (La puissance de l’Esprit saint est essentielle à la vie chrétienne.)
 
3.     Lisez Actes 1:4-5. Quelle était l’importance de l’Esprit saint pour l’œuvre des disciples ? (Ils ne devaient pas commencer sans lui !)
 
4.     Lisez Actes 2:1-4. Comment la puissance de l’Esprit saint s’est-elle manifestée aux disciples ? (Par du bruit, par des langues qui semblaient de feu et par la capacité de parler des langues étrangères.)

a.      Nous venons d’apprendre que l’Esprit saint est essentiel à la vie d’un chrétien. Je n’ai jamais eu de bruit, de langues de feu, ni parlé de langues étrangères là où j’ai prêché. Bien que je ne sois pas charismatique, je suis souvent avec des chrétiens charismatiques. Cela signifie-t-il que nous sommes tous dans l’embarras ? Les chrétiens non-charismatiques ont peur de ces choses, et les chrétiens charismatiques les espèrent !

b.      Regardons cela sous un autre angle. Quelle était la raison d’être du bruit, des langues de feu et du parler en langues à la Pentecôte (Actes 2) ? (Si vous lisez Actes 2 vous voyez que le bruit attire la foule, et le don des langues permet à l’évangile d’être prêché à large échelle.)
 
i.      Cela correspond-il à ce que nous avons appris premièrement au sujet de l’œuvre de l’Esprit saint ? (L’objectif est de prêcher la conviction du péché, la justification par Christ et le jugement à venir. Le bruit et le feu étaient comme les miracles de Jésus en ce sens qu’ils attiraient l’attention des gens qui ensuite pouvaient entendre son message.)
 
ii.     Quel serait l’équivalent à cela de nos jours ? (Le bruit et le feu donneraient les mêmes résultats aujourd’hui - mais l’objectif sous-jacent est d’utiliser une méthode pour attirer l’attention des non-croyants afin qu’ils puissent entendre l’évangile.)

III.    Notre fruit

1.     Lisez Luc 6:43-45. Qu’enseigne Jésus au sujet du chrétien et du fruit ? (Que le produit de notre vie (le fruit) reflète les pensées de notre esprit.)
 
2.     Lisez Luc 6:46-48. Jésus attend-il de nous que nous portions de bons fruits ? (Il est essentiel de résister aux torrents de la vie.)
 
3.     Le contexte est extrêmement important. De quoi parlait Jésus dans Luc 6 juste avant de commencer à parler du fruit, du cœur et des torrents ? (Si vous regardez Luc 6:17-38 vous verrez qu’il s’agit de la version de Luc du sermon sur la montagne.)

a.      Quel rapport y a-t-il entre le sermon sur la montagne et les fruits ? (Jésus explique la vie extraordinaire qu’il aimerait pour ses fidèles, et dit ensuite que fondamentalement si notre cœur est bon nos actes seront bons.)

4.     Lisez Jean15:1-4. Quelle est la source de notre "fruit" ? (Le fait de demeurer en Jésus.)
 
a.      Que cela signifie-t-il après l’ascension de Jésus au ciel ? (Garder une communion avec l’Esprit saint.)
 
5.     Fermons la boucle et établissons le lien logique. Pouvez-vous voir une quelconque connexion entre le bruit, le feu et les langues de Actes 2 et le fruit de la vie relatif à l’Esprit saint aujourd’hui ? (Rappelez-vous que tout l’objectif du bruit, du feu et des langues était d’attirer l’attention des gens pour ensuite partager l’évangile avec eux. Une vie vécue en accord avec le sermon sur la montagne vous fera remarquer ! Je crois qu’à plusieurs égards cela est équivalent à la fureur et à la gloire de la Pentecôte. Je recherche toujours le bruit, le feu et les langues, mais ce qui semble être à notre disposition est un cœur rempli de l’Esprit qui reflète une vie vécue en accord avec le sermon sur la montagne.)

6.     Certains affirment que nos actes font la différence. Pour eux la loi est abolie et nous ne devons pas nous soucier de la façon dont nous vivons parce que nous sommes sauvés par la grâce. Cela semble-t-il correct à la lumière de ce que nous venons d’étudier ? (Nos actes reflètent nos pensées. Ils montrent si nous sommes en communion avec l’Esprit saint.)

7.     Cher ami, l’Esprit saint est-il présent dans votre vie ? Si vous ne voyez pas de manifestation de bruit, de feu ou de langues, voyez-vous une vie vécue en accord avec le sermon sur la montagne ? Si vous ne voyez ni l’un ni l’autre, pourquoi ne pas, dès aujourd’hui, demander à l’Esprit saint de venir dans votre cœur avec puissance ?
 
IV.    La semaine prochaine : Le fruit de l’Esprit est : amour.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don