Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 10 – Petits moments difficiles (Proverbes 17, Éphésiens 4)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Êtes-vous dur(e) avec ceux que vous aimez ? Ma femme, une enseignante dans une école d’église et à la retraite, avait l’habitude de me dire que des parents lui disaient à quel point leur enfant se comportait bien à l’école, mais que c’était une toute autre chose à la maison. Les membres de votre famille sont-ils plus polis, plus gentils, plus tolérants envers les étrangers qu’envers ceux qu’ils aiment ? Pourquoi est-ce ainsi ? Est-ce ainsi que cela devrait être ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce qu’elle nous enseigne sur la bonté envers les autres !
 
I.  La digue
 
1.     Lisez Proverbes 17.14. Avez-vous déjà vu une vidéo d’une digue ou d’un barrage qui se rompt ? Si c’est le cas, comment cela commence-t-il ? (Cela commence par une petite fuite.)
 
a.      Que se passe-t-il à la fin de la rupture du barrage ? (La destruction complète.)
 
b.      Peut-on contrôler la rupture d’un barrage ? (C’est l’enseignement de ce proverbe, arrêtez de vous disputer avant que cela ne soit hors de contrôle.)
 
2.     Réfléchissez-y en rapport avec votre famille. Savez-vous ce qui est à l’origine des problèmes avec des membres spécifiques de votre famille ? Si c’est le cas, pouvez-vous éviter ces discussions ?
 
a.      Y a-t-il une raison pour ne pas éviter ces discussions ?
 
II.  La vie païenne
 
1.     Lisez Éphésiens 4.17. Les Chrétiens devraient-ils vivre différemment du monde ? (Oui.)
 
a.      Selon ce texte, qu’est-ce qui devrait être différent ? (Notre façon de penser devrait être meilleure. Les non-croyants ont un jugement futile.)
 
i.       Que signifie avoir un jugement futile ? (Continuons à lire.)
 
2.     Lisez Éphésiens 4.18-19. Que comprenez-vous maintenant par « la futilité de leur jugement » ? (Ils ne comprennent pas la volonté de Dieu. Ils sont ignorants et cela endurcit leur cœur. Au lieu d’être sensibles, ils sont sensuels. Ils sont impurs et avides.)
 
a.      Dans quelle mesure la futilité de leur jugement cause-t-elle des conflits avec des collègues de travail et avec des membres de la famille ?
 
III.  La vie chrétienne
 
1.     Lisez Éphésiens 4.20-21. Pourquoi cela réfère-t-il à nous qui apprenons une nouvelle façon de vivre ? (J’enseigne l’intelligence émotionnelle basée sur la Bible dans mes classes d’étude. L’intelligence émotionnelle est quelque chose que vous pouvez apprendre, contrairement à l’intelligence native. Cette amélioration dans votre vie en tant que Chrétien(ne) est une question d’apprentissage. Cela est disponible à tous.)
 
a.      Quel rôle joue l’Esprit saint dans cet apprentissage ? (Lisez Jean 14.26. L’Esprit saint non seulement nous enseigne comment nous devons vivre, mais il nous rappelle ce que nous avons appris.)
 
2.     Lisez Éphésiens 4.22-24. Qu’est-ce qui est central dans cette nouvelle façon de penser ? (Vous avez une nouvelle attitude.)
 
a.      Lisez à nouveau Éphésiens 4.22. Quelle part de notre ancien moi travaille contre nous ? (Les « désirs trompeurs ». Nous avons tous le désir de faire ce que nous ne devrions pas. Ces désirs sont trompeurs dans le fait que nous pensons qu’ils nous donneront la joie, mais ce n’est pas le cas.)
 
3.     Lisez Éphésiens 4.25. En quoi le mensonge crée-t-il des problèmes pour nous ? (Si nous disons des mensonges, nous donnons de fausses informations. Ce texte nous dit explicitement que nous « faisons partie les uns des autres ». Notre famille ne peut pas nous aider si nous lui donnons des mauvaises informations. Notre famille peut être blessée par des fausses informations.)
 
4.     Lisez Éphésiens 4.26. Combien de temps êtes-vous généralement en colère ? En voulez-vous aux membres de votre famille pendant des jours ?
 
a.      Pourquoi cela nous donne-t-il un temps limité pour la colère ?
 
b.      Que veut dire être en colère, mais ne pas « pécher » ? (Apparemment, la colère ne pose pas un problème. Nous ne pouvons simplement pas la laisser être hors de contrôle.)
 
5.     Lisez Éphésiens 4.27. Pourquoi la Bible fait-elle référence au fait de ne pas laisser « de place au diable » juste après nous avoir avertis contre la colère ? (La colère nous fait faire des choses que nous pourrions regretter plus tard. C’est une raison pour laquelle nous devons apprendre à contrôler notre colère.)
 
6.     Lisez Éphésiens 4.28. Tout récemment je discutais avec quelqu’un qui mentionnait que certaines personnes avaient besoin de voler pour pouvoir manger. Qu’est-ce que la Bible nous enseigne à ce sujet ? (Nous devons travailler et ne pas voler.)
 
a.      Pourquoi le travail est-il une bénédiction ? (Il nous donne quelque chose d’utile à faire avec nos mains. Nous ne devons pas sous-estimer la valeur du travail.)
 
b.      Quoi d’autre le travail nous permet-il de faire ? (Partager avec d’autres qui sont dans le besoin.)
 
7.     Revoyons les caractéristiques que la Bible dit que nous devons apprendre : une attitude positive, l’honnêteté, la colère sous contrôle, et la production de quelque chose. Comment ces attitudes améliorent-elles la vie de votre famille ? Comment peuvent-elles améliorer la vie de vos enfants ?
 
a.      Tout récemment, je parlais avec mon fils et je lui disais quelle bénédiction c’était que d’être intelligent. Je lui suggérais que la diligence pouvait également être quelque chose d’héréditaire. Il pensait que la diligence était transmise aux enfants par leur observation de leur parents travailleurs. Qu’en pensez-vous ? (La Bible nous enseigne que, au moins en partie, c’est un comportement appris.)
 
8.     Lisez Éphésiens 4.29. La version NBS utilise le terme « malsain » et la version PDV utilise le terme « mauvais ». Quelle est la meilleure signification en lisant le reste du verset ? (Nos paroles doivent être « constructives » pour les autres « s’il en est besoin ». Notre discours doit être bénéfique aux autres ou édifier ceux qui l’entendent. Ainsi, « malsain » semble être l’adjectif qui s’accorde le mieux avec le reste du verset.)
 
a.      Comment appliqueriez-vous cela quand vous parlez à vos enfants ?
 
b.      Enfants, comment appliqueriez-vous cela quand vous parlez à vos parents ? (Historiquement, j’ai pensé que ce verset était en rapport avec les discours sexuellement impurs. Mais je pense qu’il réfère à des discours destinés à élever ceux qui nous entourent. Ne démoralisez pas ceux que vous aimez.)
 
9.     Lisez Éphésiens 4.30. Comment pouvons-nous « attrister » l’Esprit saint ? (Le fait de faire ce qui est mauvais attriste sans aucun doute l’Esprit saint. Cependant, je pense qu’il est question de ne pas écouter l’Esprit saint, de l’ignorer. L’Esprit saint est central pour nous pour apprendre les enseignements dont nous avons discuté.)
 
10.     Lisez Éphésiens 4.31-32. Dans quelle mesure cela donne-t-il un cadre aux problèmes dans votre famille ? Pour votre vie professionnelle ?
 
a.      Quand le texte dit « soient enlevées », cela suggère-t-il que nous avons une part à jouer dans ce changement ?
 
b.      Regardez toutes les caractéristiques listées, tant bonnes que mauvaises. Comment les décririez-vous ? (Ce sont généralement des attitudes.)
 
i.       Pouvez-vous changer votre attitude ? (Si cela n’était pas évident auparavant, cela devrait l’être maintenant. L’Esprit saint joue un rôle critique dans ce changement. Nous devons demander à l’Esprit d’intervenir pour changer notre attitude.)
 
IV.  Lent à la réflexion
 
1.     Lisez Jacques 1.19. Cela ressemble davantage à des actions, ou plutôt à des réactions. Pouvez-vous être plus lent(e) et consciemment réagir de cette façon ?
 
2.     Lisez Proverbes 19.11. Comment réagissez-vous aux insultes ?
 
a.      Pensez-vous protéger votre « honneur » en réagissant à chaque insulte ?
 
b.      Devriez-vous prendre l’habitude de ne pas répondre immédiatement aux insultes ?
 
3.     Lisez Philippiens 2.3-7. Vous est-il difficile d’appliquer cela ?
 
a.      Comment cela changera-t-il ceux qui vous entourent ?
 
4.     Lisez Philippiens 2.9-11. Êtes-vous destiné(e) en permanence à être un(e) serviteur/servante ? (Jésus nous montre que cette attitude est récompensée par l’honneur et l’autorité.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), si vous désirez améliorer vos relations dans votre famille et au travail, pourquoi ne pas mettre ces principes bibliques à l’épreuve ? Pourquoi ne pas, par la puissance de l’Esprit saint, apprendre à intégrer ces principes à votre vie ?
 
V.    La semaine prochaine : Famille de foi.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don