Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 – Baptême et effusion du Saint-Esprit (Jean 4, Actes 1, 1 Corinthiens 12)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Que signifie être « baptisé » par l’Esprit saint ? Quand j’ai été baptisé, le pasteur a dit : « Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». Cela accomplit-il la tâche ? Ce qui me fait me questionner à ce sujet est que beaucoup de gens sont baptisés avec les mêmes mots, mais ils ne semblent pas très remplis de l’Esprit saint dans leur expérience religieuse. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Baptisé sans l’Esprit saint
 
1.     Lisez Luc 1.41-44. Élisabeth est la mère de Jean le Baptiseur. Marie est la mère de Jésus. Que dit ce texte au sujet d’Élisabeth et de l’Esprit saint ? (L’Esprit saint remplit Élisabeth et semble avoir rempli l’enfant pas encore né Jean le Baptiseur parce qu’il « tressaillit » au son de la voix de la mère de Jésus.)
 
2.     Lisez Marc 1.4-8. Pourquoi Jean le Baptiseur ne baptise-t-il pas par l’Esprit saint ? Sa mère était remplie de l’Esprit saint et il semble que Jean le Baptiseur l’était même avant sa naissance.
 
a.      Selon Jean le Baptiseur, qui baptisera les gens par l’Esprit saint ? (Jésus.)
 
b.      Lisez à nouveau Marc 1.8. Jean aurait-il pu baptiser avec de l’eau et avec l’Esprit saint en même temps ?
 
3.     Lisez Jean 4.1-2. Jésus a-t-il baptisé les gens par l’Esprit saint ? (Ces versets suggèrent que Jésus ne baptisait pas de lui-même. Mais, plus important, cela ne dit rien au sujet des disciples qui, sous la direction de Jésus, baptisaient au nom de l’Esprit saint.)
 
4.     Lisez Actes 1.4-5. Que nous enseignent ces versets au sujet des disciples qui baptisent par l’Esprit saint ou qui ont été baptisés par l’Esprit saint ? (Ce texte dit clairement que les disciples n’étaient pas encore baptisés par l’Esprit saint à ce moment-là. Dès lors que Jésus fait référence à un évènement à venir, il semble clair que ni les disciples ni ceux qu’ils ont baptisés n’avaient reçu le baptême de l’Esprit saint.)
 
a.      Jean le Baptiseur est-il un faux prophète sur ce point ? Ou alors, Jean fait-il référence à quelque chose d’autre quand il dit que Jésus « vous baptisera dans l’Esprit saint » (Marc 1.8) ?
 
b.      Lisez Luc 24.49. Quand Jésus promet à ses disciples qu’il leur « enverra » le baptême de l’Esprit saint (Actes 1.4-5), cela accomplit-il la prophétie de Jean le Baptiseur ?
 
c.      Maintenant le point important pour nous aujourd’hui – ce texte nous renseigne-t-il pour savoir si le baptême d’eau est également le baptême de l’Esprit saint ? (Ce texte nous dit qu’ils ne sont pas nécessairement les mêmes. Apparemment ils ne l’étaient pas au cours de la vie de Jésus sur la terre.)
 
5.     Nous ne connaissons pas les paroles utilisées par les disciples de Jésus pour baptiser lorsque Jésus était sur la terre. S’ils utilisaient les mots : « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit », alors il aurait été clair comme du cristal que cela aurait été différent du baptême par l’Esprit saint. Lisez Jean 3.3-8. Jésus était-il au courant, durant la période de son ministère, que le baptême de l’Esprit saint était nécessaire ? (Oui !)
 
a.      Si Jésus pensait cela, serait-il logique qu’il instruise ses disciples pour baptiser au nom du Saint-Esprit alors qu’il était encore sur la terre ?
 
6.     Lisez Matthieu 28.18-20. Étudiez ces versets attentivement. Que suggèrent-ils quant à savoir si les disciples de Jésus avaient été auparavant baptisés au nom du Saint-Esprit ? (La déclaration de Jésus, faite après sa résurrection, est très persuasive sur ce point. Jésus dit : « Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez. » Avant que Jésus ne gagne la bataille sur le péché il ne pouvait pas revendiquer « toute autorité ». L’utilisation du terme « Allez » suggère que ce n’est qu’à partir de ce moment-là que le baptême au nom du Saint-Esprit a été autorisé. Cela montre que Jean le Baptiseur avait prédit fidèlement cet évènement, et il montre que le baptême par le Saint-Esprit n’a pas commencé avant que Jésus ne monte au ciel. Cela, bien sûr, nous aide à comprendre Actes 1.4-5.)
 
a.      Y a-t-il une quelconque logique dans ce calendrier ? (Lisez Romains 6.3-4. Le baptême n’avait pas accompli sa véritable signification jusqu’à ce que Jésus ne meure et ne ressuscite. Lorsque nous sommes baptisés dans l’eau, nous participons à la mort et à la résurrection de Jésus. Nous mourrons avec lui pour nos péchés. Cela pose les bases pour que nous soyons remplis de l’Esprit saint. Voir Romains 8.3-4. Cela fait partie de « l’autorité » qui a été donnée à Jésus après sa résurrection !)
 
II.  Philippe et le baptême par le Saint-Esprit
 
1.     Lisez Actes 8.5-8. Philippe est-il rempli de la puissance de l’Esprit saint ?
 
2.     Sautons quelques versets et lisons Actes 8.12-13. Que pensez-vous : les gens baptisés par Philippe sont-ils baptisés par le Saint-Esprit ?
 
3.     Lisez Actes 8.14-17. Comment expliquez-vous cela ? Philippe est de toute évidence rempli par le Saint-Esprit, pourtant il ne baptise pas au nom du Saint-Esprit ?
 
a.      Comment ces gens ont-ils été « baptisés » par l’Esprit saint ? (Ce n’était pas du tout un baptême. Au lieu de cela, Pierre et Jean premièrement « prièrent pour eux afin qu’ils reçoivent l’Esprit saint » et ensuite ils « posèrent les mains sur eux, et ils reçurent l’Esprit saint. »)
 
4.     Penchons-nous à nouveau sur la nature du problème. Lisez à nouveau Actes 8.15-16. Selon ce texte, qu’est-ce qui ne s’est pas passé correctement ? (La façon dont le problème est posé laisse apparaître que le baptême du Saint-Esprit devrait avoir lieu au même moment que le baptême d’eau. C’est l’idéal.)
 
a.      Notez que les gens peuvent dire que l’Esprit saint n’est pas encore venu sur eux au moment du baptême. Comment peuvent-ils l’affirmer ? Quand vous assistez à un baptême aujourd’hui, êtes-vous en mesure de le dire ?
 
III.  La preuve du baptême par le Saint-Esprit
 
1.     Lisez Éphésiens 5.17-20. Ne vous paraît-il pas étrange que Paul compare l’ivresse avec le fait d’être rempli du Saint-Esprit ? Pourquoi ne pas comparer le meurtre, la convoitise, l’adultère ou encore le vol avec le fait d’être rempli du Saint-Esprit ?
 
2.     Lisez Actes 2.14-17. Pourquoi Pierre explique-t-il à la Pentecôte que les disciples ne sont pas ivres ? Pourquoi cette comparaison cohérente entre l’ivresse et le fait d’être rempli du Saint-Esprit ?
 
a.      À quoi reconnaissez-vous qu’une personne est ivre ? (Cela affecte ses paroles et toutes ses actions. Il en est de même en étant rempli du Saint-Esprit !)
 
3.     Lisez Actes 19.1-4. Il s’agit d’une histoire parallèle. La nature de leur baptême est-elle claire ? (Oui. C’est le baptême de repentance de Jean le Baptiseur. Ils ne savent même rien de l’Esprit saint.)
 
4.     Lisez Actes 19.5-7. Ces gens ont-ils été re-baptisés, ou Paul leur a-t-il simplement imposé les mains ?
 
a.      Quelle preuve avons-nous qu’ils étaient remplis du Saint-Esprit ? (Ils « se mirent à parler en langues et à s’exprimer en prophètes ».)
 
5.     Lisez Actes 7.55, Luc 1.67, Actes 2.4 et Actes 13.52. Quelle preuve trouvons-nous dans ces textes que l’Esprit saint remplissait ces personnes ? (Nous y trouvons une vision, une prophétie, le parler en langues étrangères, le partage de l’évangile avec audace, et le fait d’être rempli de joie.)
 
6.     Lisez 1 Corinthiens 12.4-7. Qu’est-ce qui est donné pour « l’utilité commune » ? (« La manifestation de l’Esprit [saint] ».)
 
a.      La « manifestation » de l’Esprit saint est-elle la même chose que le fait d’être « rempli » par l’Esprit saint ? (Je le pense. Si ce n’est pas exactement la même chose, il semble que ce soit suffisamment proche. Si vous êtes « rempli(e) » vous devriez le « manifester ».)
 
7.     Lisez 1 Corinthiens 12.8-11. Comment pouvons-nous savoir que nous avons été correctement baptisés par le Saint-Esprit ? Comment pouvons-nous savoir que nous sommes remplis par le Saint-Esprit ? (Nous manifesterons un ou plusieurs de ces dons spirituels.)
 
a.      Je ne vais pas vous faire lire les textes maintenant, mais il y a une thèse basée sur des textes du Nouveau Testament qui soutient que la preuve du fait d’être rempli par le Saint-Esprit est de parler en langues. Les langues font partie de la liste que nous venons de lire. Que nous enseigne 1 Corinthiens 12.11 au sujet de cette thèse ? (Ce verset nous dit que les dons spirituels, tels que le don des langues, sont donnés par l’Esprit saint « comme il le décide ». Cela signifie que nous n’allons pas tous recevoir le même don.)
 
b.      Maintenant la question difficile : avez-vous déjà manifesté l’un de ces dons spirituels ? Réfléchissez attentivement à la liste avant de répondre.
 
8.     Cher(ère) ami(e), si vous n’êtes pas certain(e) d’être rempli(e) par l’Esprit saint, pourquoi ne pas demander à une personne remplie par l’Esprit saint de vous imposer les mains pour résoudre le problème ? Si vous n’êtes pas encore baptisé(e), pourquoi ne pas demander à vous faire baptiser au nom « du Père, du Fils et du Saint-Esprit » ?
 
IV.    La semaine prochaine : Une vie sanctifiée.
Le soupir de la terre

Le soupir de la terre

Un commentaire sur le livre de Daniel qui fait preuve d’une grande sensibilité prophétique et d’une solide connaissance de la culture hébraïque.
1844 simplifié

1844 simplifié

Quel est, pour les chrétiens d’aujourd’hui, la signification, s’il y en a une, de l’année 1844 et des événements qui y sont associés ? Ce livre est destiné à devenir l’un des ouvrages les plus importants pour un chrétien qui attend l’imminent retour du Christ.
Islam & christianisme dans la prophetie

Islam & christianisme dans la prophetie

Ce livre explore soigneusement le mystérieux livre de Daniel, les chapitres 11 et 12 en particulier, et dévoile un tableau fascinant de la prophétie concernant le Catholicisme, le Protestantisme, l’Islam et les États-Unis. Il examine leur rôle passé, présent et futur dans le conflit final qui est à nos portes.
Le dernier échelon de la prophétie biblique

Le dernier échelon de la prophétie biblique

Ce livre se concentre sur les dernières prophéties de Daniel qui couvrent les temps du prophète jusqu’à nos jours. Les derniers chapitres constituent un échelon prophétique que nous pouvons gravir et duquel nous pouvons attendre l’avenir avec espérance.
Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Nabuchodonosor II, roi de Babylone

Cette biographie replace l’homme et le roi dans son époque et dans son cadre, la Babylonie et l’ensemble du Proche-Orient antique. Ainsi fait-on connaissance avec un souverain à la personnalité exceptionnelle, et peut-on en admirer l’oeuvre, dont les ruines retrouvées à Babylone et ailleurs portent encore témoignage. En achevant son propos sur ce règne, ce livre porte ainsi un jugement équilibré sur Nabuchodonosor et ressuscite la civilisation dont il se voulut le symbole dans son plus bel éclat.
Les prophéties de Daniel

Les prophéties de Daniel

Coffret de 5 DVD avec 12 conférences du Dr. Jean-Paul Lagarde sur les prophéties de Daniel. Le Dr. Lagarde nous dévoile avec beaucoup de simplicité le fruit de plusieurs dizaines d'années de recherche et d'étude sur le livre de Daniel. Une référence sur le sujet.
 

faire un don