Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Vous sentez-vous à bout de souffle ? Nous avons passé par un lourd processus de reconstruction mentale ! Nous nous sommes frayés un chemin au travers des discussions complexes et magnifiques de Paul sur une question très simple - que nous sommes sauvés par la grâce et non par les œuvres. Beaucoup de chrétiens s’arrêtent là. Nous avons besoin d’un deuxième souffle et nous devons continuer dans notre lancée parce que Paul a encore beaucoup plus à dire sur la façon dont les chrétiens sauvés par la grâce doivent vivre dans un monde païen. Respirez profondément : retournons à notre étude de la Bible et apprenons !
 
I.       Des sacrifices vivants
 
1.     Lisez Romains 12:1. Paul débute avec le terme "donc". Comment ce mot s’accorde-t-il avec sa déclaration qui suit, selon laquelle nous devrions offrir notre corps comme un sacrifice vivant ? (Nous venons d’apprendre comment la vie et la mort de Jésus à notre place permettent aux croyants d’entrer au ciel. "Donc", dès lors que Jésus est mort pour nous, nous devrions offrir notre corps comme sacrifice à Dieu.)
 
a.      Cela signifie-t-il que nous devons mourir ? ("Vivant" est le terme important ici. Contrairement à Jésus, nous ne devons pas mourir pour nos péchés. En effet, il nous a sauvés de la mort éternelle. Notre réponse est de vivre pour lui. Le commentaire biblique The IVP Bible Background Commentary nous informe que le mot "sacrifice" était utilisé dans le judaïsme pour signifier de manière figurée "adoration ou style de vie d’adoration". Paul nous appelle à vivre une vie cohérente avec le sacrifice de Jésus pour nous.)

2.     Lisez Romains 12:2. Que signifie "ne pas se conformer à ce monde-ci" ? (Paul nous dit que Dieu ne veut pas que nous imitions le monde. Nous ne devrions pas avoir les mêmes actions et attitudes que celles du monde.)

a.      Quand le texte parle de "transformer", "transfigurer" et "intelligence", cela ressemble-t-il à offrir notre corps ou notre esprit ? (Les actions commencent avec notre pensée. Soit nous nous conformons au monde, soit nous sommes changés en quelque chose de mieux par le renouvellement de notre intelligence.)
 
i.       Soyons précis. Selon vous, que signifie renouveler notre intelligence ? (Paul nous appelle à utiliser notre cerveau chaque jour dans notre vie pour Jésus. Dès lors qu’il nous a premièrement appelés à vivre une vie guidée par l’Esprit saint (Romains 8:5), notre cerveau doit être renouvelé par la puissance de l’Esprit saint.)
 
b.      Comment pouvons-nous "tester" la façon dont nous devrions vivre ? (Un esprit guidé par l’Esprit saint sera capable de faire la différence entre ce qui est approprié et ce qui ne l’est pas.)

i.       Qu’est-ce qui semble être vrai dans votre vie ?

ii.     Selon vous, quelle sorte d’attitude(s) constitue la base de la plupart des péchés ? (Je dirais "l’égoïsme" et dans une moindre mesure "l’orgueil".)
 
(1)   L’égoïsme peut-il survivre au fait d’être un sacrifice vivant ? (Dans la suite du texte Paul aborde la question des problèmes pour les chrétiens.)
 
II.     Premier sacrifice : l’humilité

1.     Lisez Romains 12:3. S’agit-il d’un sujet sur lequel votre intelligence doit être transformée ? (Aux États-Unis d’Amérique il est courant d’avoir une plaque d’immatriculation sur laquelle les initiales de son propriétaire sont suivies du nombre 1. Par exemple "BNC 1". Une expression courante est de "rechercher le numéro un". "Je suis le numéro un" est la philosophie du monde.)

a.      Quand notre propre importance est jugée selon notre "mesure de la foi", cela signifie-t-il qu’au plus j’ai de foi, au plus je suis important ? (Peut-être. De façon plus vraisemblable, Paul dit que l’humilité augmente avec la foi. Au plus nous avons de foi, au mieux nous serons capables de jauger sobrement notre importance.)
 
2.     Lisez Romains 12:4-8. Que cela nous enseigne-t-il quant au travail de notre propre église ? (Quelles sont vos qualités (soyez honnête et réaliste maintenant) ? Vous pouvez les mettre à disposition au sein de l’église.)
 
a.      Ne manquez pas la forêt parce que vous vous focalisez sur les arbres. D’après l’enseignement de Paul, qu’est-ce qui fait partie de nos obligations envers Dieu, consécutives à notre salut ? (Être actifs avec le corps des croyants est une part essentielle de la vie chrétienne. Cela est aussi une réponse à la question de l’égoïsme.)

III.  Deuxième sacrifice : l’amour

1.     Lisez Romains 12:9-13. Est-ce que tout ce qui suit l’instruction "que l’amour soit sincère" (traduction TOB) est une explication de ce que cela signifie concrètement ?
 
a.      Je vois l’autocollant "La haine n’est pas une valeur familiale". Il s’agit d’un code non secret pour soutenir l’idée selon laquelle "les chrétiens ne devraient pas s’opposer à l’homosexualité". Selon vous, que veut dire Paul en disant aux chrétiens de "détester le mal" (traduction BFC) ? La haine est-elle une valeur familiale ?
 
i.       Si vous pensez que la traduction de la Bible peut créer quelque problème de compréhension, Strong suggère que "détester de façon extrême, totale" ou "abhorrer" sont d’autres façons de retranscrire le texte grec originel. Quand nous voyons quelqu’un qui pèche, quelle est notre responsabilité "de haine totale", s’il y en a une ?

ii.     Ou alors, cela ne réfère-t-il qu’au mal dans notre propre vie, et pas dans la vie des autres ? (Le commentaire Barnes’ Notes suggère que "détester" signifie que nous devrions nous "détourner" du mal - et pas le mal en général, mais plutôt la méchanceté ou la dureté. Au lieu de détester quelqu’un parce qu’il pèche, nous devons nous détourner de la méchanceté ou de la dureté envers les autres.)

iii.    L’amour sincère peut-il vivre dans la même peau que l’égoïsme ? (Cette question soutient l’idée selon laquelle Paul parle de détester le mal dans notre propre vie.)
 
b.      Comment mettre sa vie en phase avec ce qui est bien ? (Grâce à un esprit transformé par l’Esprit saint.)
 
2.     Lisez Romains 12:14-18 et Jean 15:18-19. Comment Jésus peut-il dire que le monde ne nous aimera que si nous en faisons partie, alors que Paul écrit que nous devons être en paix avec tous ? (La clé est dans Romains 12:18, où Paul nous enseigne que nous ne pouvons pas contrôler le monde, mais nous pouvons (par l’Esprit saint) nous contrôler nous-mêmes. Par extension en ce qui vous concerne, vivez en harmonie avec tous - incluant ceux qui sont mauvais.)

3.     Lisez Romains 12:19-21. Quelle est la formule de Dieu pour vivre en harmonie ? (Dans les livres et les films du monde le mal est vaincu par une plus grande puissance. Le christianisme nous enseigne de vaincre le mal par davantage de bonté et d’amour.)

a.      S’agit-il d’une règle autant pour les gouvernements que pour les individus ? (Romains 13:3-5 suggère que non.)
 
IV.    Troisième sacrifice : rejetez la rébellion
 
1.     Lisez Romains 13:1-5. Quelle sorte d’autorité était Rome ? (Ils avaient quelques-uns des pires dirigeants.)

a.      Quelles sont les deux raisons que nous donne Paul pour nous soumettre aux autorités gouvernementales ? (La punition et la conscience.)

i.       La partie de la punition semble être un conseil bon et concret. Mais pourquoi Dieu (la conscience) soutiendrait-il des mauvais dirigeants ? (Je ne pense pas que Dieu soutienne des mauvais dirigeants - ni aucun mauvais gouvernement particulier. Au lieu de cela, Dieu soutient l’idée d’une société ordonnée. Les chrétiens doivent faire partie d’une société ordonnée.)
 
ii.     Si Dieu met son sceau d’approbation sur l’idée d’une société ordonnée, quelles obligations ont les chrétiens dans la politique ?
 
(1)   Si Romains 13:1 m’enseigne que les autorités gouvernementales sont "instituées par Dieu", jusqu’à quel point dois-je être les mains et les pieds de Dieu dans cette tâche ?

(a)  Cela fait-il une différence si vous vivez en démocratie ? (Oui. Autrement vous êtes un(e) rebelle.)

2.     Lisez Romains 13:6-7. En faisant abstraction du camp politique que vous considérez, il y a eu beaucoup d’affaires et de non-respect à l’encontre de l’ancien et de l’actuel président des États-Unis d’Amérique. Les chrétiens ont-ils l’obligation de respecter les présidents qu’ils n’aiment pas ? (Paul parle des dirigeants. Ainsi, nous devons témoigner de respect envers le président - même si nous prévoyons d’être les mains et les pieds de Dieu en vacances !)
 
3.     Lisez Romains 13:8-10. Les Dix Commandements sont-ils morts ? (Non ! Paul commence avec le message d’offrir notre vie comme un sacrifice vivant. L’amour que nous apprenons est l’opposé de l’égoïsme. Maintenant Paul montre que l’amour se tient à la base des Dix Commandements et de "tout autre commandement".)
 
4.     Lisez Romains 13:11-14. Quand sera le moment de "rejeter les œuvres des ténèbres" que vous ne voulez pas que les autres connaissent ? (Maintenant !)

5.     Paul, le grand avocat de la justification par la foi, nous enseigne que nos actions importent beaucoup à Dieu. Cher(ère) ami(e), voulez-vous décider aujourd’hui d’offrir, par la puissance de l’Esprit saint, votre corps et votre esprit pour l’obédience à Dieu ?

V.      La semaine prochaine : « Tout le reste n’est que commentaire ».
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don