Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 - Le don de prophétie (Exode 3 & 7, Actes 7, Nombres 12, Luc 1)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Pourquoi les Dix Commandements sont-ils le seul message écrit directement de la main de Dieu dans la pierre (Deutéronome 10:1-4) ? Si Dieu voulait nous donner des règles précises, pensez-vous qu’il transmettrait aux prophètes ses instructions écrites dans la pierre ? Le fait que Dieu communique de différentes façons, dont la fiabilité peut parfois sembler toute relative, nous indique-t-il quelque chose sur la nature du message de Dieu ? Est-il possible que les prophètes fassent partie du message ? Si tel est le cas, quel est précisément le rôle d’un prophète ? S’agit-il de quelqu’un de parfait ? Débutons notre étude des prophètes de la Bible et découvrons !
 
I.         Moïse, Aaron et Miriam : prophètes de l’Ancien Testament
 
1.      Lisez Exode 3:1-3. Que connaissez-vous du passé de Moïse ? (Lisez Actes 7:20-22. Moïse était quelqu’un de spécial. Au moment de sa naissance Dieu est intervenu pour sauver sa vie. Dieu a ensuite dirigé les circonstances de telle sorte que Moïse a grandi et a été éduqué dans la maison du pharaon.)
 
a.        Compte tenu de ce que nous savons sur les buts de Dieu pour son peuple, que pensez-vous que Dieu ait en tête pour Moïse ? (Logiquement, Moïse deviendrait pharaon et laisserait alors partir les Israélites.)

2.      Lisez Actes 7:23-25. Moïse pensait-il qu’il faisait la volonté de Dieu ? Moïse faisait-il la volonté de Dieu ? (Si Moïse a été élevé pour être celui qui sauvera son peuple, cette "intervention" a parfaitement du sens.)

3.      Lisez Actes 7:26-29. Qui a failli : Moïse ou les Israélites ?
 
4.      Revenons au buisson en feu. Moïse s’en approche en le contournant et Dieu lui parle. Lisez Exode 3:9-11. La question de Actes 7:27 raisonnait-elle encore dans la tête de Moïse quarante ans plus tard ? (Moïse a mis Dieu au défi avec, dans son essence, le même défi qui se trouvait devant lui lorsqu’il a tué l’Égyptien pour initier la libération des Israélites.)
 
a.        Quelle est la réponse de Dieu à cela ? (Lisez Exode 3:12. Dieu dit à Moïse que ce sera un projet commun.)

i.        Cette idée de "projet commun" est-elle une raison pour laquelle Dieu donne aux prophètes des messages verbaux, par opposition à leur donner des instructions écrites dans la pierre ?

b.        Mis à part les quarante années qui se sont écoulées, et un sérieux déclin dans sa position sociale, en quoi la situation de Moïse est-elle différente maintenant de ce qu’elle était lorsqu’il a tué l’Égyptien ? (Moïse a appris deux choses. Premièrement, les Israélites ne sont pas fiables dès lors qu’il s’agit de leur libération. Deuxièmement, agir en précédant l’ordre de Dieu est une mauvaise idée. Cette fois-ci, Dieu autorise spécifiquement les détails d’une mission de sauvetage.)
 
5.      Compte tenu du délai de quarante années pour accomplir le but de sa vie, nous pourrions nous attendre à ce que Moïse dise : "Il est grand temps ! Allons-y !" Le fait-il ? (Lisez Exode 6:30. Non. Moïse essaye de décliner la mission.)
 
a.        Dieu demande-t-il à Moïse d’être un prophète ? (Dieu demande à Moïse de parler pour lui. Actes 7:37-38 confirme que Moïse était un prophète.)

6.      Que diriez-vous au sujet des qualifications de Moïse pour être un prophète ? Si vous étiez dans une "commission d’évaluation de prophètes" comment évalueriez-vous Moïse à ce moment-là ? (Il lui a été donné de merveilleuses opportunités dans sa jeunesse. Son attitude impulsive lui a fait perdre l’opportunité de faire de grandes choses pour Dieu et pour son peuple. Il a un problème de gestion de sa colère. Il a un problème moral (il a tué quelqu’un). Il n’a pas fait grand chose de sa vie depuis qu’il s’est enfui d’Égypte. Maintenant il a un problème de confiance, sans parler de sa réelle incapacité à parler bien et clairement.)

7.      Exode 7:1-2. Quel rôle est-il donné à Moïse ici ? Qui est le prophète ? (Dieu dit qu’Aaron est le prophète et que Moïse est "fait Dieu pour le pharaon".)
 
a.        Il s’agit là d’un aperçu extraordinairement intéressant sur l’œuvre d’un prophète. Quel rôle joue Aaron ? Quel est le but d’être impliqué dans la communication ? (Lisez Exode 4:14-16 pour en savoir plus sur le contexte de cela. Aaron est un bon parleur. Dieu dit qu’il donnera le message à Moïse, qui le transmettra ensuite à Aaron. Aaron agira comme porte-parole de Moïse.)
 
i.        Aaron a-t-il un rôle indépendant dans tout cela ? (Oui et non. Moïse doit "mettre les paroles dans sa bouche", mais dès lors qu’Aaron est choisi pour cette tâche grâce à son éloquence, Aaron choisit la façon dont le message est formulé.)

ii.       Que cela nous enseigne-t-il sur l’idée du "projet commun" ? (Dieu autorise quelqu’un d’autre, ayant certains talents requis, à prendre part au projet.)

8.      Aaron est-il une personne parfaite ? (Non. Non seulement il y a l’affaire du veau d’or (Exode 32, version NEG), mais il y a également le problème de la jalousie d’Aaron envers Moïse.)
 
9.      Lisons-en davantage au sujet de cette jalousie parce qu’elle apporte de plus amples lumières sur le don de prophétie. Lisez Nombres 12:1-2. Que soulèvent Aaron et Miriam ? Quel est le rapport avec la femme de Moïse ? (Vous êtes-vous déjà plaint d’un pasteur à cause de sa femme ? Aaron et Miriam pensaient que Moïse avait fait preuve de peu de jugement dans son mariage. Non seulement Moïse n’avait pas épousé une Israélite, mais il s’était marié à une famille dont l’histoire était ternie. Rappelez-vous que Cham avait eu des problèmes avec son père Noé (Genèse 9:20-24). Cham était le père de Koush (Genèse 10:6), de qui descendaient les Koushites. Dieu lui-même a référé aux Koushites d’une façon désobligeante (Amos 9:7). Le mariage de Moïse n’était pas un péché. De plus, il n’était pas interdit à Moïse d’épouser une Koushite (Exode 34:11-16).)
 
10.  Lisez Nombres 12:3. Qu’est-il mis en évidence ici ? (Moïse ne répondait pas à cette critique. Moïse pensait probablement : "Vous pensez que j’aurais pu épouser quelqu’un de mieux ? Et alors ? En quoi est-ce important ?")

11.  Lisez Nombres 12:4-8. La critique importe-t-elle Dieu ? (Oui !)

a.        Allons à la question centrale : en quoi la communication typique de Dieu avec les prophètes diffère-t-elle de sa communication avec Moïse ? (Elle est moins personnelle. Il semble également qu’elle est moins claire.)
 
b.        En vous basant sur la déclaration de Dieu ici, un prophète normal agit-il comme un "transcripteur" ou un "répéteur mot à mot" pour Dieu ? (Il semble que non.)
 
c.        Considérez la logique de ce que Dieu vient de dire : meilleur est le caractère du prophète, plus clairement Dieu parle. Cela ne devrait-il pas être juste l’inverse ? Le plus imparfait devrait recevoir une table de pierre et le meilleur une énigme, n’est-ce pas ?

i.        Je pense que Dieu nous dit ici quelque chose de très important au sujet des prophètes - de quoi s’agit-il ? (La qualité du message varie en fonction de la qualité du messager ! Cela en fait d’autant plus un "projet commun". Maintenant l’auditeur est impliqué dans le déchiffrage du message.)

12.  Notez que dans Nombres 12:1-2 tant Aaron que Miriam revendiquent le statut de prophète. Nous savons que cela est vrai pour Aaron, cela peut-il également être vrai pour une femme ? (Oui. Lisez Exode 15:20-21. Miriam était une prophétesse.)
 
a.        Dans ce texte d’Exode nous voyons que Miriam mène les femmes dans une louange et une adoration contemporaines - une femme prophète est-elle limitée à parler à des femmes ? (Non. Lisez 2 Rois 22:14-16. Une femme prophète a donné le message de Dieu à un groupe d’hommes qui incluait le grand prêtre !)
 
II.       Zacharie : prophète du Nouveau Testament

1.      Lisez Luc 1:8-13. Zacharie demandait-il à Dieu d’avoir un fils ? (Oui.)

2.      Lisez Luc 1:18-20. Gabriel est-il offensé ? Si oui, pourquoi ? (Oui, Gabriel est offensé parce que Zacharie ne le croit pas. Gabriel fait la liste de ses références (il mentionne notamment qu’il se tient devant Dieu) pour soutenir sa crédibilité.)
 
3.      Parcourez le reste du récit dans Luc 1:57-80, mais lisez Luc 1:67. Comment est-il possible que Zacharie l’incrédule, qui a offensé Gabriel en mettant en cause son honnêteté, en arrive à être un prophète ? (Il doit y avoir eu quelque chose en sa faveur parce qu’il a élevé Jean le Baptiseur.)
 
4.      Lisez Joël 3:1-2. Dans quelle mesure le don de prophétie est-il répandu dans cette période chronologique définie par l’expression "après cela" ? (Toutes sortes de gens sont prophètes - le don est largement répandu.)

a.        Pourquoi Dieu changerait-il son approche ?

b.        Que cela suggère-t-il quant à la qualité du caractère de ces prophètes ? (Généralement, quand la quantité croît, la qualité décroît.)
 
i.        Avec plusieurs prophètes, la précision du message devrait-elle croître ou décroître ?
 
5.      Cher ami, n’est-il pas clair que le message de Dieu aux humains a une emphase dans son partenariat avec nous ? Voulez-vous dès aujourd’hui être le partenaire de Dieu ? Voulez-vous l’inviter à partager son message avec vous ?

III.    La semaine prochaine : Les dons spirituels et la prophétie.
 

faire un don