Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 – Daniel et les temps de la fin (Daniel 1 à 3)

Copyright © 2018, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous tendance à vous focaliser sur les petites choses de la vie ? Est-ce que ces « petites choses » vous font modifier votre point de vue sur Dieu ? Si votre pays était envahi et vaincu, si vous étiez pris comme esclave par les envahisseurs, appelleriez-vous cela des « petites choses » ? Probablement pas ! Dans notre étude de cette semaine, nous apprenons que Dieu tend sa main sur le cours de notre vie, et sur le cours de l’histoire humaine ! Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Le désastre
 
1.     Lisez Daniel 1.1-2. Imaginez que vous viviez à Jérusalem pendant cet événement, et que vous soyez un fidèle disciple de Dieu. Que pensez-vous ? (Selon toutes les apparences, le grand Dieu du ciel est vaincu. Son peuple est vaincu, et les ustensiles du temple de Dieu ont été pillés et mis dans le temple d’un dieu païen !)
 
2.     Lisez Daniel 1.3-6. Imaginez maintenant être à la place de Daniel. Comment votre situation s’est-elle empirée ? (Non seulement votre pays et votre Dieu sont vaincus, mais vous êtes maintenant un esclave. Ce n’est peut-être pas un mauvais travail pour un esclave, mais vous n’êtes plus libre.)
 
II.  Les tests
 
1.     Lisez Daniel 1.8. À nouveau mettez-vous à la place de Daniel. Seriez-vous tenté(e) de penser que si Dieu voulait que vous suiviez ses principes alimentaires, il aurait dû vaincre les Babyloniens ? Ou au moins ne pas vous avoir laissé(e) être pris(e) en captivité ?
 
2.     Lisez Daniel 1.11-16. Comment vous sentiriez-vous maintenant à la place de Daniel ? (Je me réjouirais de cette petite victoire, et je considérerais cela comme un signe que Dieu est toujours avec moi si je reste fidèle.)
 
3.     Lisez Daniel 1.17-20. Que nous enseigne cela au sujet de la faveur de Dieu quand le monde qui nous entoure s’écroule ? (Nous n’avons pas le temps de discuter de la raison pour laquelle Jérusalem est tombée, mais cela était à cause de l’infidélité du peuple. Cela montre que quand notre monde semble s’écrouler, Dieu regarde à ceux qui sont fidèles et il les récompense.)
 
4.     Lisez Daniel 2.1-4. Cela semble-t-il une réponse raisonnable à la requête du roi ?
 
5.     Lisez Daniel 2.5-6. Ce roi est-il maniaque, ou se passe-t-il quelque chose d’autre ? (Nabuchodonosor avait apparemment raison de douter de ses hommes « sages ». Il serait certain qu’ils disent la vérité s’ils lui rappelaient son rêve.)
 
6.     Lisez Daniel 2.10-13. Définiriez-vous la vie de Daniel comme « paisible » ? Daniel ou ses amis ont-ils fait quelque chose de mal ?
 
a.      Si vous savez comment se termine l’histoire, Dieu a-t-il un plan pour ce temps de trouble ? (Dieu lui a donné le rêve ! J’aime la confession des « hommes sages » selon laquelle seuls les « dieux » peuvent répondre à la requête du roi.)
 
7.     Lisez Daniel 2.14-16. Auriez-vous fait preuve de sagesse et de tact ? Ou alors, auriez-vous crié à quel point cela était injuste et la dernière chose offensante faite à votre peuple par les Babyloniens ? (Nous devons tirer un enseignement de Daniel et de son intelligence émotionnelle.)
 
8.     Lisez Daniel 2.17-19. Quelle est la première chose que fait Daniel ? (Il suggère une réunion de prière avec ses amis ! Ils se tournent vers Dieu.)
 
9.     Lisez Daniel 2.20-23. Quelle est la seconde chose que fait Daniel ? (Il loue Dieu quand sa prière est exaucée. Notez le verset 21 : il montre que Daniel croit que le changement de pouvoir politique qui a tant nui à sa vie a été ordonné par Dieu.)
 
10.     Lisez Daniel 2.24. Auriez-vous fait que ce Daniel fait ici ?
 
11.     Lisez Daniel 2.25-28. Auriez-vous commencé votre réponse de la même manière ? (Les premiers mots que j’aurais prononcés auraient été « Oui ! » Je n’aurais pas pris le risque de perdre ma vie en répétant la même chose qui a mené tous les hommes sages à être le sujet d’un décret de mort.)
 
a.      Ainsi, pourquoi Daniel commence-t-il sa réponse comme il le fait ? (Mis à part le fait qu’il ne m’a pas comme coach, nous voyons qu’il donne gloire à Dieu. Il ne prend aucune gloire pour lui-même – même si cela le met en danger.)
 
III.  Les temps de la fin
 
1.     Lisez Daniel 2.29-30. Mettez-vous à la place de Nabuchodonosor. Comment des hommes « sages » du monde révèlent-ils normalement leur « sagesse » au roi ? En quoi cela est-il semblable ou différent de l’approche de Daniel ? (Daniel ne s’exalte pas lui-même. Il ne se vante pas. Il souligne l’importance du roi et de Dieu dans le ciel.)
 
2.     Lisez Daniel 2.31-35. Si vous aviez ce rêve, et aucun interprète, qu’est-ce qui vous semblerait l’élément le plus important ? (La pierre ! Elle détruit la statue et grossit pour remplir toute la terre.)
 
3.     Lisez Daniel 2.36-38. Cela devrait-il avoir l’air bien pour Nabuchodonosor ?
 
a.      Qui a donné à Nabuchodonosor sa puissance ? (Le Dieu du ciel. Daniel met toujours Dieu à la première place.)
 
4.     Lisez Daniel 2.39-43. Que représente ce rêve ? (La marche de l’histoire. Il révèle les royaumes terrestres qui suivront.)
 
5.     Lisez Daniel 2.44-45. Qui triomphe finalement ? (« Le Dieu du ciel » établira un royaume indestructible.)
 
a.      Comment triomphe Dieu ? (Son royaume « pulvérisera et anéantira tous ces royaumes-là ».)
 
b.      Selon vous, pourquoi Dieu choisit-il une pierre pour représenter son royaume, tandis que les autres royaumes sont en métal, dont certain précieux ?
 
6.     Faisons un pas en arrière et réfléchissons à ce qui suit. Que s’était-il passé dans la vie de Daniel ? (Toutes sortes de chambardements. Son Dieu semble avoir été vaincu. Comme disciple de Dieu, il est esclave, et non maître. Le monde ne va pas comme il devrait.)
 
a.      Que dit ce rêve à Daniel ? (Il dit que Daniel est un citoyen du royaume de la pierre qui triomphe de manière surnaturelle. C’est là un énorme encouragement qui montre que Dieu dirige en tout temps.)
 
b.      Que cela vous dit-il dans les « petites choses » de votre vie ? (Même si vos « petite choses » sont des grandes choses, elles ne sont pas aussi grosses que de savoir que Dieu triomphera. Le royaume de la pierre, duquel vous êtes citoyen(ne), ne sera jamais détruit ou laissé à d’autres.)
 
7.     Lisez Daniel 2.46-47. Comment réagit ce roi arrogant, qui était sur le point de tuer Daniel et ses amis ? (Il donne gloire à Dieu et honore Daniel.)
 
a.      Que cela nous dit-il sur la validité de l’interprétation ? (Clairement, Daniel a récité le rêve de manière correcte. Le roi Nabuchodonosor est convaincu.)
 
8.     Lisez Daniel 2.48-49. Comment la fidélité à Dieu a changé la vie de Daniel ?
 
a.      Le fait d’être un citoyen du royaume de la pierre est-il payant ?
 
b.      Dans l’ensemble de ce récit, Daniel a-t-il fait quoi que ce soit pour se mettre en avant ? (Gardez cet enseignement. Daniel a laissé Dieu le mettre en avant.)
 
IV.  Des humains peu fiables
 
1.     Lisez Daniel 3.1-3. Comment Nabuchodonosor a-t-il modifié l’image de son rêve ?
 
a.      Daniel 2.49 nous dit que Daniel était « à la cour du roi ». Selon vous, a-t-il mentionné cette déviance par rapport au rêve ?
 
2.     Lisez Daniel 3.4-6. Cela est-il cohérent avec le rêve ? Selon vous, cela a-t-il auparavant été discuté avec Daniel ?
 
3.     Lisez Daniel 3.9-12. Dans quelle mesure Nabuchodonosor devrait-il déjà savoir cela ?
 
4.     Lisez Daniel 3.13-15. Nabuchodonosor a-t-il entièrement oublié ce qu’il avait précédemment dit sur le Dieu de Daniel ? Comment expliquez-vous cela ?
 
5.     Lisez Daniel 3.16-18. Pourquoi disent-ils qu’ils n’ont pas besoin de se défendre eux-mêmes ? (Cela prouve que Nabuchodonosor connaissait leur foi et leur Dieu.)
 
6.     Lisez Daniel 3.19-25. Réfléchissez à cela, quatre hommes ont vaincu Nabuchodonosor, alors que leur nation entière n’a pas pu. Qu’est-ce qui a fait la différence ?
 
7.     Lisez Daniel 3.28-30. Que nous enseigne cela dans nos relations avec le monde ? (Dieu est fidèle, les humains ne le sont pas.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), nous avons un Dieu qui connaît la fin depuis le commencement. Non seulement il nous dit ce qui arrivera à l’avenir, mais il est fidèle maintenant si nous lui sommes fidèles. Voulez-vous vous engager, maintenant, à être fidèle à Dieu – même si les choses ne se passent pas comme vous l’attendez ?
 
V.    La semaine prochaine : Jésus et le livre de l’Apocalypse.
 

faire un don