Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Faire des gens ordinaires des disciples (Jacques 2, Luc 5 & 18)

Copyright © 2014, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Cette étude génère en moi des sentiments partagés. Cela fait bientôt 35 ans que je suis membre de l’église adventiste de Manassas, en Virginie. Quand j’ai rejoint cette église, les responsables de l’église m’ont immédiatement demandé d’être ancien. Je leur ai demandé : « Pourquoi devrais-je être ancien ? Parce que je suis avocat ? » D’un autre côté, j’ai été impliqué dans de nombreuses actions extérieures à Manassas. Aucun effort n’a jamais été fait pour attirer les membres ayant une instruction d’un niveau « professionnel ». Nous n’avons jamais converti quiconque ayant un titre de Ph.D. ou un doctorat professionnel. L’église a toujours montré cette étrange ambivalence. Nous ne ciblerons jamais des professionnels pour la conversion, mais si nous avions des professionnels dans l’église, ils feraient presque systématiquement des responsables. Que nous dit la Bible, si elle nous dit quelque chose, sur ce type de questions ? Débutons notre étude et découvrons-le !
 
I.      Jacques et les riches
 
1.     Lisez Jacques 2.1-4. Cela arriverait-il dans votre église ? (Je suppose que cela arriverait dans la plupart des églises.)
 
a.      Jacques dit que cela reflète des « raisonnements mauvais », et plus tard il appellera cela un péché. Êtes-vous d’accord ?
 
b.      Quand nous utilisons le terme « discrimination » aux États-Unis, cela signifie un traitement différent de certaines personnes pour des raisons non justifiées. Si par exemple une personne se fait une bosse au bras, nous ne considérerions pas comme de la discrimination que cette personne demande son avis à un médecin plutôt qu’à un charpentier. Y a-t-il quelque raison valable pour faire un effort spécial pour essayer d’attirer quelqu’un de riche dans votre église ? (Je pense à quelques raisons. Premièrement, cela aide l’église financièrement. Deuxièmement, au moins aux États-Unis, il existe un lien entre l’intelligence, l’éducation et le revenu. La plupart des organisations recherchent des gens intelligents, ayant un haut niveau de formation, pour les postes de cadres pour que l’organisation fonctionne mieux.)
 
2.     Lisez Jacques 2.5. En quoi l’église est-elle différente de « la plupart des organisations » ? (Jacques dit que Dieu fait une discrimination à l’encontre des riches en donnant la foi aux pauvres.)
 
a.      Qui préféreriez-vous pour diriger l’église : des personnes instruites et intelligentes, ou des personnes pleines de foi ? (Des personnes pleines de foi seront capables de s’appuyer sur la sagesse de l’Esprit saint.)
 
b.      Croyez-vous réellement ce que dit Jacques – que Dieu choisit les pauvres par opposition aux riches ?
 
c.       Si vous répondez affirmativement, comment expliquez-vous que Deutéronome 28 soit dans la Bible ? Nous avons vu ce texte dans notre précédente étude parce qu’il dit que ceux qui suivent Dieu sont bénis physiquement et financièrement. Comment expliquez-vous l’histoire de Job, que nous avons également évoquée dans notre étude précédente ? Il était fidèle, mais également intelligent et incroyablement riche.
 
3.     Lisez Jacques 2.6-7. Est-ce vrai dans votre pays ?
 
a.      Jacques ne vivait pas dans une démocratie. Son observation est-elle vraie dans une démocratie ? (Aux États-Unis, CNN a rapporté qu’en 2010 le 10% des personnes les plus riches ont payé 70,6% du revenu du fisc national, et tous les autres ont payé les 29.4% restant. À titre de comparaison, le 10% des personnes les plus riches ne touchent finalement que le 45% de leur revenu. J’utilise CNN comme source d’information parce que je doute que quiconque pense que ces chiffres soient biaisés en faveur des riches.)
 
4.     Lisez Jacques 2.8. Je laisse chacun des lecteurs de cette étude déterminer si la situation décrite en son temps par Jacques est vraie pour aujourd’hui dans son propre pays. Selon Jacques, quelle est la loi intemporelle, quel que soit l’endroit où l’on vit ? (Nous devons aimer notre prochain comme nous-mêmes.)
 
a.      Que cela signifie-t-il concrètement ? (Cela signifie que si nous avons fait preuve de discrimination, que ce soit à l’encontre des pauvres ou à l’encontre des riches, nous devons cesser de le faire.)
 
5.     Lisez Jacques 2.9-11. Le fait de montrer du favoritisme est-il un péché ? (Oui.)
 
a.      À quel péché Jacques compare-t-il le favoritisme ? (Au meurtre et à l’adultère.)
 
i.       Jacques s’emballe-t-il ? Exagère-t-il pour mettre la question en évidence ? (C’est pour cela que la grâce est si importante ! Nous pouvons penser que nos péchés sont mineurs, mais Jacques relève que le fait de violer n’importe quelle partie de la loi est une violation de la loi entière.)
 
6.     Lisez Jacques 2.12-13. Selon ces versets, quel est le point central de Jacques ? (Nous devons témoigner de compassion envers les gens. Si nous traitons les gens différemment (et de pire façon) à cause de leur richesse relative, alors nous manquons Dieu parce que nous ne faisons pas preuve de compassion.)
 
a.      Pourquoi la compassion est-elle si importante ? (Il s’agit du plus grand cadeau que Dieu nous ait fait – la compassion, la miséricorde qu’il nous a témoignée en nous sauvant par la grâce seule !)
 
II.    Jésus et les riches
 
1.     Lisez Luc 5.1-3. Pourquoi Jésus est-il monté dans le bateau ? (Cela lui permettait d’être mieux vu et entendu quand il enseignait.)
 
a.      Un bateau constituait un atout précieux. Jésus est-il béni du fait d’avoir un disciple possédant un atout précieux ?
 
2.     Lisez Luc 5.4-5. Selon vous, Jésus enseignait-il les gens à pêcher ? Qui était l’expert sur ce sujet ? (Simon Pierre. Il était le pêcheur propriétaire du bateau.)
 
a.      Selon vous, qu’a pensé Simon Pierre de la suggestion de Jésus de jeter les filets ? (Il a suivi la recommandation de Jésus par politesse. Il savait que c’était une perte de temps.)
 
3.     Lisez Luc 5.6-8. Pierre est-il pécheur parce que son travail a des atouts précieux ? Il est pécheur parce qu’il a manqué de reconnaître l’occasion de pêcher des poissons au cours de cette journée ? Pourquoi demande-t-il à Jésus de s’éloigner à cause de ses péchés ? (Pierre manquait de foi en Jésus. Il l’a réalisé et a confessé son péché. Pierre savait qu’il s’agissait d’un miracle, et non d’une occasion manquée d’attraper des poissons.)
 
4.     Lisez Luc 5.9-11. Jésus appelle Simon Pierre, un partenaire dans une opération de pêche, à devenir son disciple. Pourquoi Jésus choisit-il un homme dont la formation était la pêche (et peut-être le commerce) au lieu de la théologie ? Pierre pensait en savoir davantage que Jésus et il n’avait pas la foi en Jésus. Pourquoi le choisir lui (et apparemment également ses collaborateurs) ?
 
5.     Lisez Marc 6.3, Jean 1.45-46, Luc 9.58 et Ésaïe 11.10-12. Ces textes montrent que Jésus était sans lieu d’habitation, il n’était pas instruit au sens traditionnel, il a grandi dans une ville sans éclat et certaines questions étaient en vogue concernant la moralité de sa conception (« le fils de Marie »). La prophétie d’Ésaïe prédit que Jésus sera un roi combattant qui ralliera les Juifs et qui vaincra leurs ennemis. Si vous construisiez un empire, choisiriez-vous Pierre ? Choisiriez-vous les conditions de la vie de Jésus pour un roi combattant ?
 
a.      Si vous deviez réformer un mouvement religieux, choisiriez-vous Pierre ? Choisiriez-vous un leader pauvre, sans maison, non-instruit et à l’héritage douteux ?
 
b.      La Trinité a eu tout le temps de considérer la question, alors pourquoi avoir pris cette décision ? (Lisez Hébreux 4.15-16. Quand nous disons : « Nous voulons être comme Jésus », nous ne devons pas chercher à être sans instruction, sans maison ou à être méprisés des autres. Une raison pour laquelle Jésus est venu avec tous ces désavantages est la grâce – il veut que nous voyons qu’il a passé par le même genre de problèmes que ceux auxquels les humains sont confrontés.)
 
6.     Lisez Juges 7.2-3. Ce principe vous est-il familier ? (Dieu œuvre par la faiblesse, de telle sorte qu’il est clair que Dieu est la source de la solution.)
 
a.      Ce principe explique-t-il en partie pourquoi Jésus a choisi ces disciples-là et pourquoi il a vécu cette vie-là ?
 
III.  L’avantage d’être pauvre
 
1.     Il y a peu d’avantages à être pauvre. Peu espèrent être pauvres. Pourtant, nous venons de voir que Jésus a choisi d’être pauvre et a choisi des disciples peu plausibles pour nous montrer que le royaume des cieux est pour tous, quelle que soit la richesse. La Bible suggère un autre avantage au fait d’être pauvre, que nous allons aborder.
 
2.     Lisez Proverbes 10.15. Peut-être que Jacques a manqué ce texte. Que dit-il au sujet de la richesse ?
 
a.      Par contraste, lisez Psaumes 144.1-2. Que dit ce texte au sujet de notre forteresse dans la vie ?
 
3.     Lisez Luc 18.18-20. La réponse de Jésus est-elle celle que vous donneriez ? S’agit-il de la réponse que donnerait Paul ?
 
4.     Lisez Luc 18.21-24. Personne ayant discuté de cette histoire avec moi ne croit que cette instruction s’applique à lui. Pourquoi cela ?
 
a.      Si elle ne s’applique pas à vous, pourquoi s’applique-t-elle à ce chef riche ?
 
5.     Lisez Romains 10.9-11. Le fait de garder les commandements ou de donner tout ce que nous possédons peut-il gagner notre salut ? (Non ! Jésus parlait au chef riche au sujet de la confiance. Comme le dit Romains 10.11, si nous faisons confiance à Jésus nous ne serons pas pris de honte. L’enseignement de Jésus est que nous devons lui faire confiance au lieu de faire confiance à notre richesse. C’est la raison pour laquelle la richesse est un désavantage quand il s’agit de la grâce. Nous faisons confiance à notre richesse.)
 
6.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous regarder de façon plus réaliste à votre richesse et aux membres de votre église ? Voulez-vous tous les aimer comme vous vous aimez vous-même, et voulez-vous faire de votre dépendance à Jésus seul votre but ?
 
IV.   La semaine prochaine : Jésus et les exclus.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don