Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 - La révélation (Romains 1, Hébreux 1 & 4, Jean 16)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Est-ce raisonnable de penser que quelque chose de très complexe, telle que l’univers ou telle que vous, soit apparue par accident ? N’est-il pas plus raisonnable de croire que les Jaguars (les voitures) sont construites par des chimpanzés (les animaux) plutôt que de croire que l’univers est apparu par hasard ? Les questions les plus raisonnables sont les suivantes : Quelle sorte de Dieu avons-nous ? A-t-il décidé de parler aux humains et de se dévoiler à eux ? Comment pouvons-nous trouver ses messages ? Ouvrons la Bible et découvrons ce qu’elle révèle à propos de ces questions !
 
I.         Certaines choses sont simplement évidentes !
 
1.      Lisez Romains 1:18-19. Lorsqu’un texte commence avec la "colère de Dieu", je baisse la tête involontairement ! Plus sérieusement, qu’est-ce qui rend Dieu en colère ici ? (Dieu est fâché contre ceux qui cachent sa vérité. Paul pourrait dire l’une des deux choses suivantes : (1) Les méchants renient Dieu parce que leurs actions tendent à cacher la vérité sur Dieu ; (2) Ceux qui renient l’existence de Dieu le font parce qu’ils sont mauvais.)
 
2.      Lisez Romains 1:20. Pourquoi les méchants se trompent-ils de façon si évidente sur Dieu ? (L’existence de Dieu est claire en considérant ce qu’il a créé.)

a.        Êtes-vous d’accord que la création révèle Dieu ? (Samedi dernier j’ai vu un très beau film sur ce sujet. Le narrateur est Louis Giglio et le film est intitulé "How Great is Our God" (Comme notre Dieu est grand). Vous pouvez trouver ici la première partie du film sur YouTube (en anglais) : http://www.youtube.com/watch?v=_82lZ2PpYQE&feature=related.

b.        Notez que Paul dit également que les humains sont "inexcusables". Inexcusables de quoi ? De croire en Dieu ou de croire que Dieu a un message pour nous ? (La référence de Paul à la "divinité" (nature divine) signifie que la nature communique un message moral.)
 
3.      Lisez Romains 1:21-23. Quelle est la première vérité morale que nous pouvons apprendre de la création ? (Dès lors qu’il y a un Dieu Créateur, nous devons lui rendre gloire et le remercier pour la création. En conséquence s’ajoute logiquement le fait que nous ne devons pas adorer une image ou quoi que ce soit qui a été créé, mais nous devons plutôt adorer le Créateur lui-même.)
 
4.      Sautons quelques versets dans l’argumentation de Paul et voyons comment il applique cette idée. Lisez Romains 1:26-27. Que veut dire Paul en parlant de "relations naturelles" ? (Ce qui est implicite par la nature dont nous avons été créés.)

a.        De quelle façon la nature nous enseigne-t-elle que la pratique homosexuelle est fausse ? (J’ai entendu un plaidoyer passionné pour obtenir de l’argent pour résoudre les problèmes d’environnement, afin que les ours polaires ne disparaissent pas. Je suppose, en toute logique, que l’une des "solutions environnementales" serait de dire aux ours polaires d’éviter l’homosexualité. Bien sûr, ceux qui réclamaient de l’argent n’avaient rien de tel à l’esprit. Mais je suppose que vous avez compris ce dont Paul veut dire en parlant de "relations naturelles".)

II.       Les porte-parole !
 
1.      Lisez Hébreux 1:1. Selon ce verset, comment Dieu communique-t-il aux humains ? (Par l’intermédiaire de ses prophètes.)
 
a.        Notez le changement ici. Paul nous dit de regarder autour de nous et de trouver les messages de Dieu. Le texte d’Hébreux nous dit que Dieu parle par l’intermédiaire des prophètes. L’argument de la création est évident. Quelle raison "évidente" avons-nous de croire que les prophètes parlaient réellement pour Dieu ? (Il y a deux éléments. Premièrement, si la création est la preuve d’un Créateur, n’est-il pas logique que le Créateur désire communiquer avec nous ? Deuxièmement, les messages des prophètes sont cohérents. Si un groupe d’égoïstes au cours des siècles avait revendiqué à tort de parler pour Dieu, il est aisé d’imaginer que nous aurions autant de messages différents que de messagers. Une cohérence entre les messages suggère une source commune.)

2.      Lisez Hébreux 1:2-3. Pour quelle raison devrions-nous croire que Jésus est Dieu ? (Premièrement, Jésus a revendiqué être Dieu (Matthieu 26:63-64 ; Jean 12:44-46). Deuxièmement, sa résurrection ne ressemble à rien qui relève d’une autorité ou d’une puissance humaine. Il s’agit clairement de quelque chose de divin.)

a.        Quel message de Dieu recevons-nous de la part de Jésus ? (Jésus dit que si nous le connaissons, nous connaissons le Père (Jean 8:19). Si nous étudions la vie de Jésus, nous connaissons la nature de Dieu.)
 
III.    Regardez !
 
1.      Lisez Hébreux 4:12-13. Combien d’entre vous peuvent définir les Bibles de votre maison comme "vivantes et agissantes", par opposition à "accumulatrices de poussière" ?

a.        Notez l’expression "elle est juge des sentiments et des pensées du cœur". Notre sujet est de savoir si Dieu s’est révélé à nous. Selon ce texte, quel rôle joue la Bible dans la révélation ? (Chacun d’entre nous a des pensées et des attitudes sur la façon dont nous devrions vivre et traiter les autres. La Bible évalue ces pensées et attitudes selon la norme de conduite de Dieu.)

b.        N’avez-vous jamais dit "j’aimerais que Dieu me révèle sa volonté" pour savoir ce qui est le plus intéressant pour vous à un moment donné ?
 
i.        Si votre réponse est positive, avez-vous regardé dans la Bible ce que dit Dieu à ce sujet ? Si tel n’était pas le cas, vouliez-vous vraiment connaître la volonté de Dieu ?
 
2.      Lisez 2 Timothée 3:16-17. Quelle est la source de la Bible ? (Dieu.)

a.        Quel rôle peut jouer la Bible dans la révélation de la volonté de Dieu pour votre vie ? (La phrase "pour enseigner, pour réfuter, pour redresser, pour éduquer" semble couvrir tous les aspects de la vie.)

IV.     Écoutez !
 
1.      Lisez Jean 16:7-9. Qui est le "Défenseur" ? (L’Esprit saint.)
 
a.        Richard Dawkins (quelqu’un qui ne croit pas en Dieu) est-il préoccupé par ses péchés ? (Notez que le verset 9 dit que l’Esprit saint convainc de péché même les athées ! (Ou au moins ceux qui ne croient pas en Jésus).)

2.      Lisez Jean 16:10-11. Dans le passé, avez-vous déjà été convaincu de vos péchés ? Dans le passé, avez-vous déjà été convaincu de ce que vous deviez faire au sujet de vos péchés ?

a.        Si vous répondez par l’affirmative à l’une de ces questions, s’agit-il d’une preuve additionnelle que Dieu existe est qu’il est activement impliqué dans la communication aux humains ?
 
b.        Voici un nouveau problème pour les évolutionnistes. Pourquoi développerions-nous une conscience ? Pourquoi ce "morceau de viande" qui contrôle les fonctions du corps aurait-il des pensées plus développées que ce qui est nécessaire pour survivre ?
 
i.        Quelle est la source de notre conscience ? Si elle n’est pas le fruit d’une évolution, alors elle doit refléter une puissance au-delà de l’humain, n’est-ce pas ?

3.      Lisez 1 Timothée 4:1-4. Pouvons-nous avoir une conscience mal formée ? Une conscience qui nous dit de ne pas faire certaines choses qu’il est tout à fait acceptable de faire ?

a.        Comment pouvons-nous faire la distinction entre nos propres pensées et l’Esprit saint qui nous parle ?
 
b.        Comment pouvons-nous faire la distinction entre d’un côté "les esprits d’égarements et les enseignements de démons" et d’un autre côté l’Esprit saint qui nous parle ?
 
4.      Lisez Matthieu 12:31-32. Qu’est-ce que le blasphème contre l’Esprit saint ? A-t-il une quelconque relation avec le fait de confondre le message de l’Esprit saint avec notre propre pensée ou avec une tentation démoniaque ? (Pour aider à répondre à cette question, nous devons regarder au contexte.)

5.      Lisez Matthieu 12:22-24. À quoi Jésus faisait-il référence en mentionnant le fait de parler contre l’Esprit saint ? (Jésus met en garde ceux qui attribuent l’œuvre de l’Esprit saint à l’œuvre de Satan.)

a.        Pourquoi cela serait-il un péché impardonnable ? Pourquoi le fait de dire des choses négatives sur l’une des personnes de la Trinité serait-il pire que de dire des choses négatives sur une autre personne de la Trinité ?
 
6.      Lisez 1 Samuel 3:12-14. Dieu donne par l’intermédiaire de Samuel un message au grand prêtre Éli au sujet de ses fils, les prêtres. S’agit-il d’un autre exemple de péché impardonnable ? Si tel est le cas, combien de péchés impardonnables existe-t-il ? (Je ne pense pas qu’il existe intrinsèquement des péchés impardonnables. Rappelez-vous que les fils d’Éli étaient en charge de la procédure du sanctuaire pour le pardon des péchés. Ils tenaient le levier du processus de pardon des péchés. Dès lors qu’ils avaient corrompu le processus, ils ne pouvaient pas être pardonnés. Il existe la même idée dans le fait "d’attrister" l’Esprit saint. Il s’agit d’une part essentielle du processus de pardon des péchés - il nous convainc du péché. Ainsi, si nous rejetons l’Esprit saint nous corrompons le processus pour le pardon des péchés.)
 
7.      Lisez Tite 1:15-16. Si vous corrompez votre conscience, vous trouvez-vous à un endroit où, d’une façon pratique, votre péché ne peut pas être pardonné parce que vous avez corrompu le processus ?

8.      Maintenant que nous avons établi que nous pouvons corrompre l’œuvre de l’Esprit saint, revenons à notre problème non résolu, à savoir la distinction entre les messages de l’Esprit saint à notre conscience et les autres messages. (Lisez à nouveau Jean 16:15. L’Esprit saint tient ses messages de Dieu. Ainsi, les messages de l’Esprit saint doivent être cohérents avec les autres messages révélés par Dieu - au travers de la Bible, des vrais prophètes et de la nature.)

9.      Quel est votre niveau de vigilance aux messages de l’Esprit saint ? Pouvez-vous les entendre clairement ? Ou alors, les messages sont-ils à peine discernables ?
 
10.  Cher ami, nous avons un Dieu qui veut nous communiquer sa volonté. Voulez-vous regarder à ses messages et y conformer votre vie ? Voulez-vous écouter l’Esprit saint et être ouvert à sa guidance ?
 
V.       La semaine prochaine : Le péché.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don