Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 – L’interprétation des écrits prophétiques (Actes 8 & 10)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : "C’est votre interprétation !" N’avez-vous jamais entendu cette exclamation de la part de quelqu’un qui n’est pas d’accord avec vous ? Les avocats sont des maîtres dans l’art de suggérer que quelque chose doit être interprété d’une façon bien différente du sens originel. Il y a même aux États-Unis d’Amérique des Juges de la Cour suprême qui se réfèrent à une "constitution vivante". Si vous avez déjà un âge avancé et que vous ne ressemblez plus physiquement à celui que vous étiez à l’âge de 18 ans, alors vous comprenez parfaitement le concept de "constitution vivante" de changement du sens originel. Pour certains, "interpréter" la Bible est une excuse pour ignorer ce que Dieu a dit très clairement. En même temps, il y a de nombreux textes dans la Bible qui semblent être en conflit ouvert avec d’autres textes. Il y a des passages qui sont difficiles à comprendre. Que font des chrétiens honnêtes et humbles dans de telles situations ? Débutons notre étude et voyons ce que la Bible nous suggère de faire !
 
I.         La logique de l’herméneutique
 
1.      N’avez-vous jamais trouvé quelque chose de beau dans quelque chose de moche ? Avez-vous quelques exemples ? (Les pierres polies. Le métal nettoyé. Un trésor trouvé au fond de l’océan.)
 
2.      Le verbe grec "hermeneuein", duquel est tiré le mot "herméneutique", signifie "interpréter". L’herméneutique, l’action d’interpréter, est une façon de nettoyer ou de décaper les obstacles à la compréhension.

a.        Voyons cela de façon logique. Si vous possédez quelque chose que vous savez être précieux, mais qui est recouvert de quelque chose de moche, que faudrait-il faire pour en voir la beauté ? Listez ce que vous pensez être nécessaire.

i.        Est-il nécessaire de désirer voir la beauté cachée ?
 
ii.       Est-il nécessaire de faire appel à un expert pour enlever la couche altérante sans abîmer ce qui se trouve dessous ?
 
iii.     Un grand effort est-il nécessaire de votre part ?

iv.    Est-il nécessaire d’y apporter un soin particulier pour ne pas altérer la beauté originelle ?

3.      S’agit-il là d’une comparaison équitable de ce qui est nécessaire de notre part pour enlever proprement les obstacles pour comprendre correctement la Bible ? Regardons quelques exemples.
 
II.       L’enseignement de l’eunuque
 
1.      Lisez Actes 8:30-31. Que veut cet homme dans le char ? (Il voulait comprendre ce que disait le prophète Ésaïe.)

a.        Quelles sont les étapes suivies par cet homme pour comprendre les paroles d’Ésaïe ? (Premièrement, il avait le désir de comprendre. Deuxièmement, il lisait les paroles, afin d’avoir une chance de les comprendre. Troisièmement, il a demandé à quelqu’un qui pouvait être un expert de l’aider.)

2.      Nous avons pris cette histoire en son milieu, retournons donc à son début. Lisez Actes 8:26-29. Comment Philippe est-il arrivé à proximité de l’eunuque égyptien au moment-même où ce dernier désirait l’aide d’un expert ? (L’Esprit saint a guidé Philippe à l’endroit exact.)
 
a.        Quel enseignement cela nous apporte-t-il sur la compréhension de la Bible ? (L’Esprit saint est une part essentielle de l’interprétation. L’Esprit saint travaille par l’intermédiaire d’autres humains pour nous aider à comprendre.)
 
3.      Lisez Actes 8:32-33. Si vous étiez l’eunuque et que vous lisiez cela pour la première fois, le comprendriez-vous ?

a.        En vous basant uniquement sur le texte, que penseriez-vous qu’il signifie ? (Cela ressemble à un meurtre de sang froid.)

4.      Lisez Actes 8:34-35. Qu’apporte Philippe à l’eunuque ? Ne dites pas simplement "la réponse". Pensez-y, que Philippe apporte-t-il qui enlève l’incertitude de ce texte ? (Philippe apporte deux éléments. Premièrement, le contexte factuel. Deuxièmement, sa connaissance experte sur la situation. Les faits de la vie de Jésus, tels qu’expliqués par Philippe, découvrent la signification de cette prophétie donnée par Dieu à Ésaïe.)
 
a.        Quel enseignement additionnel y trouvons-nous sur l’interprétation de la Bible ?
 
b.        Nos études portent plus souvent sur un thème que sur un livre de la Bible. Quel est le problème avec une approche thématique de la Bible ? (C’est la lumière sur le contexte. Nous devrions toujours étudier le contexte lorsque quelqu’un a une approche de type "preuve par le texte". J’essaye d’intégrer le contexte même dans le cadre d’études thématiques.)

III.    L’enseignement de la toile

1.      Lisez Actes 10:9-10. Pierre est sur le point de recevoir un message de Dieu. Que trouvez-vous dans cette histoire qui, selon vous, peut aider Pierre à comprendre le message ? (Pierre prie. Comme dans notre dernière histoire, prier l’Esprit saint pour qu’il nous aide est crucial pour la compréhension de la Bible.)
 
2.      Lisez Actes 10:11-14. Rappelez-vous que Pierre a faim. Dans l’esprit de Pierre, qui apporte la nourriture ? (Dieu ! Il dit : "En aucun cas, Seigneur !")
 
a.        Quand Dieu nous dit de faire quelque chose, quelle excuse avons-nous pour dire "en aucun cas" ? (Si vous relisez Lévitique 11:2-31 ou Deutéronome 14:3-20 vous verrez que la Bible dit sans aucune ambiguïté de ne pas manger ce qui se trouve dans la toile.)

i.        Quel est le problème de Pierre ? (Il est face à un conflit entre les paroles de Dieu. Le message que Dieu a donné dans le passé est en contradiction avec le message présent de Dieu.)

ii.       Pierre utilise-t-il les principes d’interprétation de la Bible ? (Pas jusqu’à présent. Il refuse simplement la nouvelle révélation car elle est incohérente avec l’ancienne.)
 
3.      Lisez Actes 10:15-17. Selon vous, pourquoi cela est-il répété trois fois ? (Afin que Pierre ne "l’interprète" pas en étant un peu confus au sujet que ce que dit Dieu dans son message présent.)
 
a.        Pourquoi Actes 10:17 dit que Pierre est "perplexe sur le sens de la vision" ? N’est-ce pas évident ? Il a faim et le Seigneur lui dit de manger un reptile. Qu’y a-t-il de si complexe là-dedans ? (Il n’y a rien de complexe. Peu appétissant, mais pas complexe.)

b.        Quelqu’un n’est-il jamais venu vers vous en vous disant : "Ce verset dans la Bible est clair. Pourquoi ne le suis-tu pas ?"

i.        Pierre commence-t-il son chemin d’interprétation de la Bible ? (Oui. Pierre est perplexe - contemplatif - parce qu’il a deux messages de Dieu qui se contredisent directement l’un l’autre. Dans un tel cas, il faut y regarder de façon plus approfondie, ce que Pierre commence à faire.)
 
ii.       Dans la loi américaine il y a un principe d’interprétation qui dit qu’en cas de conflit direct la loi la plus récente s’applique. Est-ce également valable avec la Bible ? Le message invitant à "manger du reptile" est le plus récent. (Pierre ne pensait pas qu’il s’agissait d’un principe d’interprétation très solide. S’il le pensait, il ne serait pas perplexe.)
 
4.      Lisez Actes 10:18-20. Pourquoi l’Esprit saint a-t-il besoin de dire à Pierre de ne pas hésiter à partir avec ces hommes ? Avaient-ils l’air de voyous dangereux qui pouvaient le voler ?

5.      Lisez Actes 10:27-29. Pierre a-t-il compris la vision du voile avec les animaux impurs ? (Oui.)

a.        La vision doit-elle être comprise au pied de la lettre ? Ou alors, est-elle figurée ? (Pierre était devant un conflit évident entre les messages de Dieu. Quand les hommes de Corneille sont arrivés, Pierre a réalisé que Dieu ne parlait pas de manger des animaux, mais il s’agissait plutôt d’une analogie avec les non-Juifs.)
 
i.        Comment Pierre l’a-t-il compris ? (Il y a deux éléments. Premièrement, le contexte. En se présentant à la maison de Pierre, les hommes l’ont aidé à comprendre. Deuxièmement, l’Esprit saint (Actes 10:19-20) l’a aidé à comprendre.)
 
6.      Quels nouveaux enseignements sur l’interprétation de la Bible trouvons-nous ici ? (Certaines déclarations bibliques qui semblent être claires s’avèrent être un problème lorsque nous les comparons à d’autres messages de Dieu. Dans ces cas-là, nous devons creuser plus profondément. Certaines déclarations de Dieu sont figuratives et non littérales.)

7.      Combien de fois creusez-vous plus profondément lorsque le message de la Bible ne contredit pas un autre passage biblique, mais qu’il est en conflit avec vos préférences personnelles ? Ou alors, dans le cas d’un conflit avec votre prédisposition à pécher ? (Nous devrions chercher de façon plus approfondie dans la Bible pour toutes nos croyances. Cependant, j’entends beaucoup de gens contredire la Bible ou excuser le péché en disant : "Je suis né comme ça" ou encore "Mes parents ont toujours fait comme cela". Il ne fait aucun doute que tous ceux qui liront ceci sont nés avec de sérieuses et irrésistibles inclinations au péché, ou les auront développées dans leur cheminement de vie. Je sais que c’est mon cas. Le vrai chrétien résiste au péché et ne fête ni n’excuse le péché.)

8.      Cher ami, quand vous trouvez des textes bibliques que vous ne comprenez pas, ou des textes bibliques qui semblent contradictoires, voulez-vous chercher plus profondément dans la Bible ? Voulez-vous vous engager à éliminer ce qui cache la vérité en recherchant l’aide de l’Esprit saint, en étudiant le contexte et en consultant des spécialistes de la Bible ?
 
IV.     La semaine prochaine : Les bénédictions liées au don de prophétie.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don