Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 - Le baptême du Saint-Esprit (Actes 2, 1 Corinthiens 12)

Copyright © 2006, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : De façon concrète, que signifie être "baptisé" dans l’Esprit saint ? Que fera l’Esprit saint pour nous et par notre intermédiaire ? Y a-t-il un quelconque test ? Y a-t-il des dons "approuvés" et des œuvres "approuvées" ? Comment pouvons-nous le savoir ? Notre étude de cette semaine se penche sur la façon dont travaille l’Esprit saint dans notre vie. Ouvrons la Bible et découvrons !
 
I.          Le baptême du cœur
 
1.       La semaine passée nous avons arrêté notre étude à Actes 2:37. Reprenons notre étude de cette semaine à ce point-là. Lisez Actes 2:36-38. Pour quelle raison les gens ont-ils eut le "cœur transpercé" ? (C’est l’Esprit saint qui a parlé par l’intermédiaire de Pierre et qui a convaincu leur cœur au sujet de Jésus.)
 
a.         Si l’Esprit saint amenait déjà les gens à la repentance, pourquoi donc avaient-ils besoin de "recevoir le don de l’Esprit saint" ? (Il doit s’agir de différents degrés du don. Regardez un point similaire. La Bible nous dit qu’ils ont eut le "cœur transpercé", puis Pierre leur a dit de "se repentir". De façon évidente, Pierre suggère un degré de conviction et de confession plus élevé. L’Esprit saint nous convainc de nos péchés, mais il désire nous remplir encore davantage.)
 
2.       Lisez Jean 16:12-15. En quoi le don de l’Esprit saint est-il semblable à un voyage ? (Jésus dépeint le travail de l’Esprit saint comme un voyage spirituel dans lequel l’Esprit saint est notre guide. Notre "voyage" commence par la repentance.)

3.       Continuons dans Actes 2 en lisant le verset 39. Qui reçoit la promesse de l’opportunité de recevoir le don de l’Esprit saint ? Qui peut entreprendre ce voyage avec l’Esprit saint ? (Cette promesse est pour chacun !)

4.       Relisez Actes 2:38. Voyez-vous une certaine séquence pour recevoir le don de l’Esprit saint ? Quelles sont les étapes ? (Premièrement repentez-vous, deuxièmement soyez baptisé au nom de Jésus, car il a payé le prix pour vos péchés, et troisièmement recevez l’Esprit saint pour vous guider sur votre chemin spirituel.)

5.       Ces étapes sont-elles difficiles ? (Nos cœurs durs résistent à la repentance. Mais, cher ami, les étapes ne sont pas difficiles et l’opportunité est ouverte à tous.)
 
II.        Reconnaître les dons de l’Esprit saint
 
1.       Actes 2:38 se réfère à la réception du "don" de l’Esprit saint. La semaine prochaine, nous explorerons des dons spirituels spécifiques. À présent, abordons le sujet global de l’Esprit saint et des dons. Lisez 1 Corinthiens 12:1-3. Paul dit dans le verset 2 que "d’une façon ou d’une autre vous avez été influencé et dérouté" vers les idoles. Selon vous, que peut être ce "d’une façon ou d’une autre", qui amène les gens à suivre des idoles ?
 
a.         Par opposition, comment les Chrétiens sont-ils dirigés ? (Par l’Esprit saint. Paul suggère qu’il y a deux influences dans notre vie. D’une part l’influence qui amène aux idoles et à maudire Jésus. D’autre part l’influence qui fait reconnaître que Jésus est le Seigneur)

b.         Pourquoi Paul enseigne-t-il que personne ne peut dire "Jésus est le Seigneur", sinon par l’Esprit saint ? Pensez-vous que ce soit vraiment le cas ? (C’est l’approche typique de Paul. Il construit une argumentation. Son raisonnement est que les actions d’une personne tombent dans l’une des deux catégories : l’Esprit l’a dirigé ou Satan l’a dirigé. Les deux catégories sont très vastes et diverses.)
 
2.       Lisez 1 Corinthiens 12:4-5. La semaine dernière nous avons abordé la question de savoir si le fait de parler une langue incohérente ("les langues des anges") est un don de l’Esprit saint. Une langue incohérente pourrait-elle être de Satan ? (C’est là que s’arrête le débat critique. Si une personne parle leur langue incohérente, cependant inefficacement, pour promouvoir Jésus - alors ce don est de l’Esprit saint. C’est l’argumentation précise de Paul. Il dit que déterminer la source du don est très simple - promeut-il ou maudit-il Jésus ? À partir de cela, vous avez d’innombrables dons divers. Le don n’est pas la preuve de sa source. Le message du don est la preuve de sa source.)
 
a.         Dans ces versets, Paul parle de différents "dons", "services" et "opérations". Qu’entend-il par cela ? (Il y a une variété illimitée de choses que nous pouvons faire pour promouvoir le Royaume de Dieu. Certaines sont des dons spirituels, certaines sont des services remplis de l’Esprit, certaines sont des opérations menées par l’Esprit. Trouvez votre "place" pour promouvoir Jésus et laissez l’Esprit saint vous guider dans ce travail.)

b.         Comment pouvons-nous connaître où est notre "place" ? Comment pouvons-nous savoir quel(s) don(s) nous a donné l’Esprit saint ? (Généralement, nous aimons faire ce que nous réussissons. Un "don" signifie que vous avez une capacité spéciale dans ce domaine, au-dessus de la moyenne. La première question que vous devriez vous poser est : "Qu’est-ce que j’aime faire dans l’église ? En quoi les gens disent-ils que j’ai du talent ?")
 
3.       Lisez 1 Corinthiens 12:7. Quel est le "test" global pour déterminer notre(nos) don(s) spirituel(s) ? (Si ce que nous faisons promeut "l’intérêt commun". Notez ce que Paul dépeint dans son ensemble. Nous pouvons savoir si notre don est de l’Esprit saint en déterminant s’il promeut Jésus ou non. Ensuite, nous déterminons si notre don promeut l’intérêt commun.)
 
a.         Analysez-vous sur le test de "l’intérêt commun". Pourquoi aimez-vous faire quelque chose dans l’église ? Aimez-vous le faire parce que vous pensez qu’il vous apporte de la gloire ? Ou au contraire parce qu’il bénit les autres ? (Je me rappelle, il y a de cela plusieurs années, un membre d’église qui avait suivit des cours pour devenir "Premier Ancien" au sein de l’église. Je suis convaincu qu’il voulait avoir cette position dans l’église uniquement dans le but d’avoir l’honneur de la position. Pourquoi est-ce que je pense cela ? Parce que quand l’église ne l’a finalement pas nommé Premier Ancien, il a cessé de la fréquenter.)
 
4.       Lisez 1 Corinthiens 12:12-13. Comment l’illustration de l’église étant semblable à un "corps" nous aide-t-elle à définir notre(nos) don(s) spirituel(s) ? (L’idée est que notre don travaillera avec les dons des autres dans l’église. La race ou le statut social ne joue aucun rôle dans le corps du Christ.)
 
5.       Lisez 1 Corinthiens 12:14-20. Pourquoi un "pied" voudrait-il devenir une "main" ? (Par orgueil. La personne que je viens de citer, qui a cessé de fréquenter l’église, semblait manquer d’intérêt pour la promotion du corps de l’église. Quand il a découvert que l’église ne le voyait pas comme une "main", mais plutôt comme un "pied", il a décidé d’arrêter de faire partie du corps dans son ensemble.)

6.       Lisez 1 Corinthiens 12:21-25. Pourquoi un "œil" dirait-il à la "main" : "Je n’ai pas besoin de toi ?" (À nouveau, il s’agit d’un problème d’orgueil. La personne qui a le don de "l’œil" dans l’église est si aveuglée par l’orgueil qu’il pense qu’un "œil" couvre tous les besoins de l’église.)
 
a.         Que suggère Paul comme "remède" pour résoudre le problème de l’orgueil (ou le manque de fierté) dans l’activité des dons de l’Esprit saint dans l’église ? (Depuis plusieurs d’années je suis le pasteur laïque de mon église. À peu près chaque semaine je me retrouve à enseigner, prêcher ou à faire quelque chose d’autre face aux gens. Personne ne doit "m’honorer". Au lieu de cela, les gens dont Paul dit qu’ils devraient être honorés sont ceux qui travaillent dur pour promouvoir l’église, là où personne ne les voit vraiment. Par exemple, les gens qui tondent la pelouse, réparent ce qui est cassé, visitent les malades, etc.)
 
i.         Dans votre église, avez-vous tendance à honorer ceux qui sont déjà honorés ? Ou alors honorez-vous ceux qui travaillent dur et dans l’ombre ?
 
(1)    Que voulez-vous faire pour être sûr que votre église suive la suggestion de Paul de rendre un plus grand honneur à ces membres qui manquent d’honneur inné ?
 
7.       Cher ami, voulez-vous chercher activement votre(vos) don(s) spirituel(s) et le(s) mettre à l’œuvre au sein du corps du Christ ?
 
III.     La semaine prochaine : Les dons du Saint-Esprit.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don