Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 03 - Le Seigneur de nos pensées (Matthieu 5, Exode 20, Jacques 1, Colossiens 3, Philippiens 4)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà entendu dire : "je ne veux pas être un Chrétien parce qu’ils ne font que dire "ne fais pas ci, ne fait pas ça" ? Ceux qui disent ce genre de choses ne connaissent presque rien des désirs de Dieu pour notre vie. Le christianisme, comme nous le verrons au cours de notre étude de cette semaine, est surtout une bataille du cœur et non des mains. Entamons notre étude sans plus attendre !
 
I.          Jésus place la barre plus haut
 
1.    Lisez Matthieu 5:21-22. Où est-il dit : "Tu ne commettras pas de meurtre" ? (Il s’agit d’un des dix Commandements : Exode 20:13.)
 
a.         Quand vous pensez aux choses qu’un Chrétien ne devrait pas faire, à quelle position dans la liste des "ne fais pas…" se situe le meurtre ?

b.         Jésus place la colère au même niveau que le meurtre. Est-ce juste ?
 
i.         Est-ce que Jésus complète juste notre liste des "ne fais pas…" de telle sorte que ça dépasse les limites ?
 
c.         Jésus va plus loin que simplement être en colère. Remarquez que dans Matthieu 5:22 il dit que si nous traitons quelqu’un de fou nous sommes exposés au danger de la géhenne de feu. Les dix Commandements prohibent le meurtre, Jésus place maintenant la colère au même niveau, de même que le fait de traiter quelqu’un de fou. Cela vous semble-t-il approprié ?
 
i.         Il y a deux semaines, j’étais en visite dans une autre église et l’étude biblique traitait de cette partie des Béatitudes. J’avais mon agenda électronique avec moi, en guise de Bible. À ma grande contrariété, la traduction biblique traduisait "fou" par "idiot". Il m’arrive rarement de traiter quelqu’un de "fou", mais il m’arrive souvent d’identifier d’autres conducteurs comme des idiots, sans méchanceté. Ceux qui observent les oiseaux identifient des oiseaux. Qu’est-ce qui ne va pas en identifiant les conducteurs ?
 
2.    Lisez Matthieu 5:27-28. Où est-il dit : "Tu ne commettras pas d’adultère" ? (À nouveau, cela fait partie des dix Commandements : Exode 20:14.)
 
a.         Jésus place-t-il le regard lascif au même niveau que l’adultère ?
 
i.         Ou alors, le fait de commettre l’adultère dans son cœur n’est-il pas un péché aussi "grave" que de commettre l’acte de l’adultère ?

ii.        À nouveau, Jésus élève nos pensées au niveau de péchés très "graves". Est-ce juste ?
 
II.        Crimes de l’esprit
 
1.    Lisez Marc 7:20-23. Que veut dire Jésus en disant que "c’est du dedans" que viennent tous ces péchés ? (Il parle de l’esprit, ce que Jésus appelle le "cœur".)

2.    Lisez Jacques 1:13-15. De quoi parle Jacques quand il écrit : "lorsque le désir a conçu" ? (Il parle de l’esprit, de nos pensées.)
 
a.         Si vous demandiez à Jacques s’il croyait que nos pensées sont la clé de la vie ou la mort, que dirait-il ? (Jacques met l’accent sur la progression naturelle de notre désir malin vers la mort.)
 
3.    Que nous enseignent ces deux textes (Marc et Jacques) sur l’origine du péché dans notre vie ? (Tout péché commence par des pensées.)
 
a.         Quelle est alors la conclusion logique sur la façon de gérer nos pensées ? Est-il bien de penser à quelque chose si nous ne le faisons pas ? (Non. L’enseignement de Jésus pour nous est que la véritable source de meurtre et d’adultère est notre esprit. Si nous voulons éviter l’adultère nous devons éviter d’y penser.)
 
4.    Dans ce contexte, en quoi est-ce un problème de traiter quelqu’un de "idiot" (Matthieu 5:22) ? (Je pense que Jésus nous dit que d’aller vers l’acte de meurtre est un processus. Traiter quelqu’un d’un tel nom diminue votre respect pour cette personne. C’est le premier pas sur le chemin vers le meurtre. Se mettre en colère contre une personne constitue le pas suivant. La plupart des gens ne vont pas jusqu’au bout de ce chemin, mais Jésus nous dit d’éviter même de se trouver sur ce chemin.)

5.    Quand j’étais un jeune homme, j’ai connu un pasteur qui a quitté sa femme et ses enfants pour aller avec une autre femme. La théorie veut que quelque chose ait juste flashé dans l’esprit d’un homme bien et il a changé. Pensez-vous que ce soit vrai ? (Non. Je serais prêt à parier qu’il a ressassé cette pensée des centaines de fois avant d’être passé à l’acte. Les mauvais actes sont le résultat d’un processus mental. Ces choses n’arrivent pas soudainement.)

6.    Lisez Exode 20:17. Que signifie "convoiter la femme de son prochain" ? (Ici, exactement à la fin de la fameuse liste des "ne fais pas…", se trouve la preuve que ces péchés commencent dans l’esprit. Si vous ne voulez pas commettre l’adultère, ne convoitez pas le conjoint de quelqu’un d’autre.)
 
III.     Coupe-la et jette-la
 
1.    Retournons à Jésus et aux Béatitudes. Lisez Matthieu 5:28-30. La déclaration de Jésus a-t-elle du sens après ce qu’il a dit sur l’esprit et après ce que nous avons appris ?
 
a.         Si vous arrachiez votre œil droit parce que vous avez l’habitude de regarder des femmes avec désir, cela résoudrait-il la source du problème ?

b.         Si vous coupiez votre main droite parce que vous avez l’habitude de voler, cela résoudrait-il le problème à la racine ? (La réponse à ces deux questions est négative. Quand Jésus nous dit de ne pas regarder avec désir, de ne pas injurier les autres et de ne pas se mettre en colère contre quelqu’un, il nous enseigne que la source du péché est dans l’esprit. Ce n’est pas votre main ou votre œil qui est la cause de votre péché. C’est votre cerveau. Vous devriez arracher votre cerveau pour que cela soit vrai !)
 
i.         Alors pourquoi Jésus nous donne-t-il des instructions, tout en sachant qu’elles ne marchent pas - instructions qui sont contraires à ce qu’il vient juste d’enseigner ? (Nous ne pouvons évidemment pas arracher notre cerveau - et continuer à vivre pour Christ. En même temps, personne ne veut perdre un œil ou une main. Jésus nous dit simplement de considérer le sérieux de la question. Si vous pouviez laisser un œil ou une main et être sûr d’aller au ciel, vous le feriez, n’est-ce pas ? Ainsi, Jésus dit que si nous sommes prêts à laisser un œil ou une main pour aller au ciel, ne sommes-nous pas d’autant plus prêts à laisser le péché ? Pourquoi ne pas prendre le problème du péché dans votre vie très au sérieux ?)
 
IV.      L’apaisement de l’esprit
 
1.    Lisez Colossiens 3:1-2. Il nous est dit de fixer nos esprits sur "les choses d’en haut". Concrètement, que pouvez-vous faire dans ce but ?

2.    Lisez Colossiens 3:5-8. Combien d’éléments dans ces deux listes concernent des choses de l’esprit ? (Quelques-uns.)
 
a.         Quand Colossiens 3:7 nous dit que "c’est à cela que nous nous adonnions", que cela signifie-t-il ?

b.         Comment pouvons-nous éviter de "nous adonner" à ces péchés mentaux ? ("S’adonner" se réfère à nos pratiques habituelles. Cela se réfère à la direction de notre vie. Dieu nous dit que nous devons prendre une décision mentale afin d’éviter ces choses qui impliquent nos esprits dans l’impureté, la convoitise, les mauvais désirs et l’avidité.)

c.         De nos jours, la pornographie sur Internet est un très grand business. Et si vous regardez la photo d’une femme (ou d’un homme) que vous ne connaissez pas, que vous n’aurez jamais la possibilité de toucher (ce qui est bien moindre que n’importe quoi d’autre), et que vous disciplinez votre esprit pour ne pas penser au sexe avec cette personne sur la photo, est-ce bien ou est-ce mal ? (Si vous dites que c’est bien, vous manquez l’objectif de l’étude. Le péché commence par une promenade sur le mauvais côté. Quand l’Épître aux Colossiens nous dit de "faire mourir" l’impureté, la convoitise, les mauvais désirs et de ne pas "s’adonner à cela", cela nous enseigne que nous devons complètement éviter ces choses qui promeuvent de mauvais désirs.)
 
3.    Lisez Colossiens 3:12-14. Quand la Bible nous dit de nous "revêtir" de ces attitudes mentales, s’agit-il de la réponse pratique sur la façon de fixer nos esprits sur "les choses d’en haut" (Colossiens 3:1) ?
 
a.         Comment faites-vous pour vous "revêtir" de la juste attitude mentale ?
 
4.    Dès lors que nous avons abordé la façon pratique de faire de Dieu le Seigneur de nos pensées, pouvons-nous changer nos pensées ? Pouvons-nous changer notre "vêtement" mental ?
 
a.         Quel est le point le plus critique pour changer nos pensées ? (Lisez Philippiens 4:8. Ce que nous mettons dans notre esprit a une énorme influence sur la nature de nos pensées. Si vous passez plus de temps à lire Stephen King qu’à lire la Bible, il ne fait aucun doute que vous portez les faux vêtements mentaux. C’est une conclusion élémentaire.)

b.         Quelle est la source suprême pour faire de Dieu le Seigneur de nos pensées ? (Lisez Tite 3:5. Nous sommes responsables de la décision de fixer nos pensées sur les choses d’en haut et de marcher en suivant les voies de Dieu. Nous décidons de ce que nous mettons dans notre esprit. Mais c’est la puissance de l’Esprit saint qui change notre esprit.)
 
5.    Cher ami, votre cheminement chrétien commence par vos pensées. Voulez-vous faire de Dieu le Seigneur de votre imagination ?
 
V.        La semaine prochaine : Le Seigneur de nos désirs.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don