Études thématiques

Étude 01 – Le creuset du berger (Psaume 23)

      Imprimer

Copyright © 2022, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net. Priez pour être guidé(e) par l’Esprit saint pendant que vous étudiez la Bible.
 
Introduction : Il y a une tension dans la Bible dès lors qu’il est question de souffrance à venir. D’un côté, Dieu nous appelle à obéir pour limiter notre souffrance et avoir du succès. D’un autre côté, nous voyons que Jésus et ses premiers disciples ont terriblement souffert. De plus, nous voyons la souffrance parmi ceux que nous connaissons être de bonnes personnes. Nos études de ce trimestre nous placent face à face avec cette tension. Débutons ce voyage de contemplation et d’apprentissage en étudiant le Psaume 23 !
 
I.  Aucun manque
 
1.     Lisez Psaumes 23.1. La conclusion est que nous ne manquons de rien. Que signifie « manquer de rien » ?
 
a.      Si vous entendiez qu’une personne est décrite comme « ne manquant de rien », quelle conclusion en tireriez-vous sur sa richesse ?
 
i.       Ce texte traite-t-il de la richesse ?
 
ii.       Avez-vous déjà rencontré des personnes qui ne sont pas riches et qui ne veulent pas être riches ? (Il existe un type de personnalité qui semble toujours vouloir quelque chose qu’il n’a pas. D’autres personnalités se contentent de ce qu’elles possèdent.)
 
b.      Il y a plusieurs années, Daniel Pink a écrit un livre à succès intitulé « Drive ». Il y évalue ce qui motive les employés à devenir de meilleurs travailleurs. Il conclut qu’au-delà d’un certain niveau de revenu (modeste), les employés ne sont pas particulièrement motivés par l’argent pour travailler plus. Leur motivation est plutôt liée à la nature de leur travail. Cela correspond-il à ce que dit la Bible sur le fait de « ne manquer de rien » ?
 
2.     Regardons la première partie de Psaumes 23.1. Quel est l’ingrédient nécessaire pour « manquer de rien » ? (Avoir le Seigneur comme berger.)
 
a.      Selon vous, que signifie pour Dieu le fait d’être notre berger ?
 
i.       Qu’exige-t-il de nous ? (Que nous le suivions. Que nous nous laissions guider par lui.)
 
3.     Lisez Psaumes 23.2. S’agit-il d’une image de calme ?
 
a.      Regardons cette image de plus près :
 
i.       Que signifient pour vous des « verts pâturages » ? (Au moins deux commentaires révèlent que le mot hébreu traduit par « pâturages » signifie généralement une habitation, une maison où vit quelqu’un.)
 
ii.       Que faut-il conclure du fait d’avoir une maison comme « verts pâturages » ? (Vous avez une maison agréable et de la bonne nourriture en abondance.)
 
iii.       Que signifient des « verts pâturages » pour un mouton ? (Il y a de la bonne nourriture en abondance.)
 
4.     Regardons la première partie de la première moitié de Psaumes 23.2. Que signifie « me mettre au repos » ? Dieu force-t-il quelque chose ? (Les bergers dirigent. Parfois ils contraignent.)
 
a.      Faut-il vous forcer à vous reposer ? (Cela a toujours été un problème pour moi. J’ai du mal à me reposer. J’ai refusé de prendre une retraite complète parce que je ne pense pas pouvoir supporter tout ce repos, et un certain repos est absolument moins attrayant pour moi qu’une partie de mon travail.)
 
5.     Lisez 1 Pierre 5.2-3. Que suggèrent ces versets au sujet de la contrainte ?
 
a.      Que devons-nous conclure du fait d’être « faits » pour « se reposer dans de verts pâturages » ? (Il faut en partie changer notre cœur pour accepter le repos et la paix.)
 
6.     Lisez maintenant la dernière partie de Psaumes 23.2. Selon vous, que signifie le « calme près de l’eau » pour une brebis ? Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?
 
a.      J’aime bien l’eau vive. Si vous l’aimez aussi, pourquoi ? (C’est un défi. C’est une lutte pour survivre en eau vive.)
 
b.      Quelle est donc la promesse de Dieu ici ? (Que nous serons en mesure de nous rafraîchir pleinement sans avoir à lutter. L’eau de la vie sera facile à obtenir et à boire.)
 
II.  La restauration
 
1.     Lisez Psaumes 23.3. Si je vous proposais de « revivre », quel bénéfice en attendriez-vous ?
 
a.      La dernière partie du verset 3 est-elle utile pour comprendre ce que signifie le fait de « revivre » ? (Je pense que le fait de s’engager sur le chemin de la justice doit en être une grande partie.)
 
b.      Ce texte et Psaumes 23.2 font tous les deux référence à Dieu qui nous guide. Que cela suggère-t-il à propos de notre situation actuelle ? (Nous ne sommes pas encore là où Dieu veut que nous soyons. Nous devons faire des progrès en suivant Dieu.)
 
2.     La dernière partie du Psaumes 23.3 est particulièrement intéressante. Pourquoi Dieu fait-il cette offre de restauration ? (Cela donne une bonne image de lui.)
 
a.      Qu’est-ce qui, exactement, donne une bonne image de Dieu ? (Combien de fois entendez-vous les non-croyants blâmer Dieu pour toutes sortes de mauvais événements ? Dieu veut que nous soyons des exemples vivants de ce que signifie avoir Dieu qui dirige notre vie. Dieu veut que les autres voient qu’il apporte des bénédictions, et non le mal.)
 
b.      Réfléchissons à cela en nous appuyant sur les deux premiers versets du Psaume 23. Toutes ces bénédictions servent-elles à rendre gloire à Dieu ?
 
c.      Si vous êtes béni(e), et que vous ne rendez pas gloire à Dieu, qu’est-ce que cela suggère que vous devriez faire ?
 
III.  La peur
 
1.     Lisez Psaumes 23.4. Que signifie « marcher dans la vallée de l’ombre de la mort » ?
 
a.      Pourquoi le texte dit-il « marcher » et pas « courir » ?
 
b.      Cher/ère ami(e), nous ne sommes plus dans de verts pâturages ! Selon vous, que signifie le mot « vallée » quand il est appliqué à notre vie ? (Un point bas.)
 
c.      Nous savons ce que signifie la mort, mais qu’est-ce que « l’ombre » de la mort ? (Nous projetons des ombres dans la bonne lumière. Je pense que « l’ombre » de la mort se rapproche de la vraie chose – la mort.)
 
2.     Psaumes 23.4 dit que nous ne craignons aucun mal. Le plus grand défi de ma vie professionnelle est mon travail de contentieux. Il suscite naturellement la peur – surtout que j’ai généralement affaire à un tribunal, à un juge et à des avocats que je ne connais pas. Selon ce texte, quel est le moyen de bannir la peur ? (Savoir que Dieu est avec nous. Je ne peux exprimer de manière adéquate à quel point cela m’a réconforté dans des situations de litige qui créaient une pression incroyable. Le simple fait de savoir que Dieu est avec moi est une source de grand réconfort.)
 
3.     Lisez Psaumes 23.5. Cela signifie-t-il que nos ennemis peuvent nous regarder manger ? (Pas exactement. Cela signifie que nos ennemis peuvent voir notre triomphe. Dans notre dernière série d’études, nous avons parlé de Joseph. Ses frères ont pu voir son triomphe. Ils ont vu comment il avait de quoi manger au milieu d’une famine.)
 
a.      Lisez Psaumes 45.8. Que nous dit ce verset au sujet de notre tête ointe d’huile ? (Nous sommes heureux !)
 
b.      Que signifie le fait que notre coupe déborde ? (Nous avons plus qu’assez à boire. Il y a un fil conducteur dans ce chapitre qui nous dit que Dieu nous donne plus que ce dont nous avons besoin.)
 
4.     Lisez Psaumes 23.6. À quel moment de votre vie Dieu vous promet-il de vous accorder bonheur et grâce ?
 
a.      Quand vous lisez « la maison » du Seigneur, pensez-vous au ciel ?
 
i.       Si c’est le cas, comment expliquez-vous la référence antérieure à tous les jours de la vie ? (Je pense que le psalmiste nous dit que nous pouvons faire l’expérience de la « maison » du Seigneur dès maintenant. Ici même sur la Terre.)
 
ii.       Qu’en est-il du dicton selon lequel nous sommes des étrangers ici, et que notre planète n’est pas notre maison ? (La Terre est certainement notre maison maintenant et pour après, voir Apocalypse 21.1-3.)
 
5.     Le Psaume 23 vous semble-t-il une façon étrange de commencer une étude sur la souffrance ? (Je pense que c’est une façon parfaite. Non seulement il nous encourage en général, mais la souffrance réside dans la vallée de l’ombre de la mort.)
 
6.     Cher/ère ami(e), reviendrez-vous à ce chapitre lorsque vous traverserez des moments difficiles ? Dieu nous l’a donné pour nous encourager et nous réjouir !
 
IV.    La semaine prochaine : Les creusets à venir.