Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 03 - Ce que Dieu a fait (Éphésiens 1:4-14)

Copyright © 2005, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quand j’étais adolescent, il était très important d’être choisi lors de la formation des équipes sportives. Personne ne voulait être parmi les deux derniers à être choisis dans une équipe, par opposition à ceux qui étaient "désirés" dans une équipe. Notre étude de cette semaine porte sur Dieu qui nous choisit pour faire partie de son équipe. Débutons ensemble notre étude et laissons-nous enseigner !
 
I.          Dieu vous a choisi
 
1.    Lisez Éphésiens 1:3-4. La semaine dernière nous avons étudié le verset 3. Celui-ci nous dit que Dieu le Père nous a donné toute bénédiction spirituelle en Jésus. Qui est le "il" du verset 4 : "il nous a choisis" ? (Je pense qu’il s’agit toujours de Dieu le Père.)
 
a.         Le verset dit également qu’il nous a choisis "en lui". Qui est "lui" ? (Jésus. Le résultat est que "il (Dieu le Père) nous a choisi en lui (Jésus)...)

b.         Quand avons-nous été choisis ? Sommes-nous parmi les "deux derniers" à être choisis ? (Le texte nous dit que nous avons été choisis "avant la fondation du monde".)
 
i.         Lorsque j’étais choisi pour faire partie d’une équipe quand j’étais enfant, c’était grâce à mon mérite dans ce sport ou à ma popularité auprès de celui qui choisissait. Quel était le critère de Dieu le Père en nous choisissant ? (Nous avons été choisis parce que nous étions "en lui" (Jésus). Cela ne suggère aucun mérite de notre part.)
 
(1)    Imaginez-vous être choisi pour jouer dans une équipe dans laquelle vous n’avez jamais joué auparavant - en effet, vous n’étiez pas encore né au moment de ce choix. Comment pourriez-vous être choisis d’après votre mérite dans ce cas ? (Telle est notre situation. Nous avons été choisis par Dieu avant notre naissance, avant même que le monde ne fût créé.)
 
(a)   Quel sens y a-t-il à cela ? Pourquoi Dieu nous a-t-il choisis en Jésus avant même la Création ? Pourquoi Dieu le Père a-t-il même besoin de le faire, alors que le péché n’était pas entré dans le monde ? (Il s’agit là d’un vrai mystère. Il n’y a que deux conclusions logiques : soit Dieu savait que nous pécherions, ou alors lui et Jésus avaient convenu que si nous péchions Jésus nous sauverait.)
 
2.    Éphésiens 1:4 continue en disant que nous avons été choisis pour être "saints et sans défaut devant lui". Êtes-vous saint et sans défaut ? Sinon, comment comptez-vous y arriver ? (De la même manière que nous avons été choisis : en Jésus.)
 
a.         Le verset 4 dit-il vraiment que nous sommes "saints et sans défaut" ? (C’est un point très subtil et intéressant. Il ne dit pas que nous sommes réellement saints et sans défaut. Il se réfère plutôt à un temps futur ("pour être", tel que traduit dans la Bible de Jérusalem) et il affirme que c’est ainsi que nous apparaissons à Dieu le Père ("à ses yeux", tel que traduit dans la Bible en français courant).)
 
3.    Lisez Éphésiens 1:5 en gardant à l’esprit Éphésiens 1:4. Quel genre d’attitude Dieu le Père a-t-il envers nous ? (Il y a un certain nombre de mots forts utilisés ici : "amour", "volonté bienveillante", "adoption filiale".)
 
a.         D’après ces versets, quel était le point de vue de Dieu le Père lorsqu’il discutait avec Jésus au sujet de ce qu’il fallait faire avec les hommes, avant même que Jésus ne les ait créés ? (Dieu le Père a le même état d’esprit que Jésus. Il nous aime. C’est son plaisir et c’est sa volonté que nous ne soyons pas seulement sauvés, mais également adoptés en tant que ses enfants.)
 
i.         Le fait d’être adopté est-il mieux ou pire que d’être un enfant naturel ? (L’aspect positif que je vois ici consiste en ce que Dieu nous a choisis.)
 
4.    Puisque Éphésiens 1:5 dit de nous que Dieu "nous a destinés d’avance", sautons quelques versets pour étudier une référence semblable. Lisez Éphésiens 1:11. À quoi Dieu nous destine-t-il ? Comment arrivons-nous à cette destination ? (Éphésiens 1:5 nous dit que notre "destination" est l’adoption par Dieu. Jésus est Celui qui permet l’aboutissement de la volonté de Dieu pour nous.)
 
a.         La "prédestination" est la théorie selon laquelle nous n’avons aucun choix dans le salut. Certains sont choisis et d’autres ne le sont pas. Quand Paul écrit que nous avons été "destinés d’avance, selon le projet de [Jésus]", que cela nous dit-il quant à notre choix sur le sujet ?
 
i.         Comparez Jean 15:16 avec Romains 3:10-11. Qui est la partie motrice de notre salut ? (Dieu veut que nous soyons sauvés. Il nous a choisis en tant que ses enfants. Nous ne l’avons pas choisi. Dieu nous a choisis pour avoir le salut et la vie éternelle, c’est la destination qu’il a choisie pour nous.)
 
b.         Avons-nous notre mot à dire sur la question ? Pouvons-nous rejeter le but de Dieu pour notre vie ? (Lisons deux textes qui soutiennent cela. Lisez Romains 8:28-30 et Hébreux 10:28-31. L’épître aux Romains nous dit que ceux que Dieu a connus d’avance sont destinés au salut. J’imagine que Dieu connaît tout le monde. Le texte dans l’épître aux Hébreux est très important. Dieu dit que si nous rejetons son offre de salut, nous ferons face à un terrible jugement. Cela signifie logiquement deux choses : a) que nous pouvons rejeter son offre (nous avons donc le choix), et b) cette offre est adressée à chacun (ou du moins seuls ceux qui rejettent l’offre affronteront le jugement). Ces deux textes lus ensemble nous enseignent que Dieu veut que chacun soit sauvé. Dans ce but, il a pris des dispositions au travers de son Fils, Jésus. Mais en même temps nous pouvons rejeter cette offre. Si nous le faisons, si nous insultons Dieu en dédaignant sa générosité, alors un jugement terrible nous attend.)
 
5.    Lisez Éphésiens 1:6. Que suggère ce texte sur l’idée que seuls certains sont "destinés d’avance" à être choisi par Dieu pour être sauvés ? (Paul nous dit que Dieu nous a "comblés" de "la gloire de sa grâce" en Jésus. S’il s’agissait d’une sorte d’offre limitée à certaines personnes, Paul aurait de la peine à dire que Dieu nous a "comblés", terme qui témoigne de l’abondance du don de Dieu.)
 
II.        Le temps pour accomplir le mystère
 
1.    Lisez Éphésiens 1:7-10. Paul parle du "mystère" de "la grâce de Dieu" qui nous est "abondamment octroyé". Quelle image de Dieu voyons-nous ici, un Dieu généreux ou un Dieu avare ? (C’est une raison supplémentaire de croire que tous sont choisis par Dieu dans cette invitation au salut. Les termes utilisés semblent généreux, plutôt que limités.)

2.    Quel est le temps où Jésus "récapitule tout [...], ce qui est dans les cieux comme ce qui est sur la terre" ? (Ce pourrait être à la croix - quand Jésus a vaincu le péché. Ce pourrait être quand Jésus a accompli le symbolisme de l’épître aux Hébreux, lorsqu’il entre dans le lieu Très-Sacré du sanctuaire dans le ciel. Cela pourrait être lors du second avènement de Jésus. Je pense plutôt que ce fut à la croix, mais comme nous allons le voir par la suite, Dieu semble mettre progressivement son programme en place sur la terre.)
 
III.     Les arrhes
 
1.    Lisez Éphésiens 1:13-14. Comment ces Chrétiens ont-ils pu faire partie de ce groupe spécial de sauvés ? (Ils ont entendu l’évangile et ont cru.)
 
a.         Quelle est la preuve de leur foi et de leur salut ? (Ils ont été scellés du sceau de l’Esprit saint.)
 
i.         Qu’est le sceau de l’Esprit saint ?

ii.        Si l’Esprit saint n’est pas évident dans votre vie, cela signifie-t-il que vous n’êtes pas sauvé ? (Oui. Si vous n’avez pas le sceau, alors il n’y a aucune raison de croire que vous êtes sauvé.)
 
2.    Éphésiens 1:14 nous dit que l’Esprit saint "constitue les arrhes". Que garantissent ces arrhes ? ("Notre héritage". Nous avons été adoptés (Éphésiens 1:5) en tant qu’enfants de Dieu. Notre héritage est la seconde venue de Jésus, le ciel, la nouvelle terre et la vie éternelle !)

3.    Précédemment, nous avons discuté du temps où tout dans le ciel et sur la terre serait réuni (récapitulé) en Jésus. Si nous avons une garantie (les arrhes) maintenant, cela veut-il dire que cette réunification du ciel et de la terre a lieu en partie maintenant ?
 
a.         Étant donné que l’Esprit saint est à la fois "le sceau" de notre salut et "les arrhes" de la vie éternelle, quel est le degré d’importance de la présence de l’Esprit saint dans votre vie ?
 
i.         Voyez-vous l’effet de la présence de l’Esprit saint dans votre vie ?
 
b.         Si l’Esprit saint constitue une garantie déposée à la Pentecôte, à quel niveau d’Esprit vous attendez-vous maintenant ?
 
i.         Il y a une théorie qui dit que l’Esprit saint n’est pas disponible actuellement pour accomplir de grandes choses semblables à celles des temps apostoliques. Selon vous, cela a-t-il du sens de penser que l’Esprit saint constitue une garantie faite la première fois il y a des centaines faites d’années ?
 
4.    Cher ami, Dieu vous a choisi pour le salut ! Avez-vous accepté son offre ? Y a-t-il une preuve de cela dans votre vie ?
 
IV.      La semaine prochaine : Louanges et prières.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don