Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 08 – Des paroles de sagesse (Proverbes 20 à 22)

Copyright © 2015, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : « Diverses maximes » est le terme utilisé par un commentaire biblique en référence à une portion de notre étude de cette semaine. Cela m’a fait sourire parce que notre lecture des Proverbes cette semaine semble décousue et répétitive. La répétition est bonne – du moins pour moi. J’ai besoin de répéter les choses pour qu’elles restent dans mon esprit. Dans mes cours de droit, j’enseigne certains des Proverbes que nous allons étudier aujourd’hui. Même si je les enseigne, j’ai besoin de me les rappeler – ce qui est l’avantage de la répétition des diverses maximes ! Pas plus tard que la semaine passée j’ai eu une différence d’opinion avec l’un de mes chefs. Je pensais qu’il avait tort, mais le proverbe nous disant d’éviter la terreur du roi est venu à mon esprit. Débutons notre étude de la Bible et lisons ce qui concerne la terreur du roi et d’autres instructions pour une vie pleine de succès !
 
I.  La terreur du roi
 
1.     Lisez Proverbes 20.2 et Proverbes 19.12. Qui est un « roi » dans votre vie ? (Les gens qui ont de l’autorité sur vous.)
 
a.      Comment pourriez-vous vous tenir à côté d’un lion alors qu’il gronde ? (Cela serait déplaisant, pour ne pas dire effrayant.)
 
b.      Quand vous pensez à « la rosée sur l’herbe », quelle sorte de sentiment vous vient à l’esprit ? (Des sentiments agréables. Des sentiments relaxants.)
 
c.      Avez-vous remarqué que ces deux proverbes débutent avec le même genre de phrase, mais se terminent par différents avertissements ? L’un donne le côté positif d’avoir une bonne relation avec le roi, tandis que l’autre met en garde contre quoi ? (La mort.)
 
2.     Lisez Proverbes 20.3. Pensez à des querelles avec ceux qui ont une autorité sur vous. Quelle est la raison pour laquelle vous aimeriez argumenter ? (La fierté d’opinion est une raison majeure. Quand votre fierté vous fait argumenter avec votre chef, alors la « mort » de votre emploi peut s’ensuivre.)
 
a.      Y a-t-il des cas où argumenter avec votre chef est une bonne idée ? (Je ne suis pas sûr qu’argumenter soit toujours utile, bien qu’un chef ayant une certaine humilité est ouvert aux bonnes idées. Mais il y a des fois où les exigences de l’honnêteté, de l’intégrité ou de la justice exigent que nous fassions entendre notre voix. Nous devons juste comprendre que cela peut nous coûter notre emploi.)
 
3.     Lisez Proverbes 21.1. Nous avons discuté que notre fierté peut être la source de notre désaccord avec le « roi ». Quel est le problème avec la gestion de notre fierté ? (Nous ne sommes vraisemblablement pas capables de voir notre propre fierté. Nous dirions plutôt que la querelle concerne l’honnêteté, l’intégrité ou la justice, mais peut-être que nous nous sommes simplement trompés nous-mêmes.)
 
4.     Lisez Proverbes 21.4. Quel est le rapport entre notre fierté et la façon dont nous voyons les choses ? (Il s’agit d’une autre raison pour laquelle nous ne pouvons pas faire confiance à notre opinion quand l’orgueil est impliqué. Notre orgueil est la « lampe ». Nous voyons les choses au-travers de notre fierté – et le résultat est distorsion et péché.)
 
a.      Que devons-nous faire si nous ne pouvons pas faire confiance à nous-mêmes (à cause de l’orgueil) dans nos relations avec ceux qui ont de l’autorité sur nous ? (Lisez Proverbes 20.18. Nous devons parler à ceux en la sagesse desquels nous avons confiance.)
 
5.     Lisez Proverbes 20.8. Le terme traduit en français par « dissiper » est également utilisé pour séparer le bon grain de l’ivraie. Comment le roi peut-il « dissiper » avec son « regard » ? (Un roi en alerte comprend ce qui se passe. Ainsi, si les autorités dans votre vie sont en alerte, elles se rendront compte quand vous proposez le bon moyen d’action, ou quand ce n’est que votre orgueil qui parle.)
 
a.      Que devons-nous faire si l’autorité dans notre vie est le mal ? (Je changerais de travail dès que j’en aurais l’opportunité.)
 
II.  Les paresseux
 
1.     Lisez Proverbes 20.4. Quelle est la faute du paresseux ici ? Ne travaille-t-il pas du tout ? (Non. Il semble qu’il ne travaille pas attentivement. Il laboure au mauvais moment.)
 
a.      Pourquoi cherche-t-il une récolte quand il a labouré au mauvais moment ? (Il demande parce qu’il s’attend à quelque chose.)
 
b.      Nous avons précédemment lu au sujet des paresseux qui sont fainéants et qui dorment. Mais cela semble être un aspect différent du fait d’être paresseux. Quel est ce problème de « paresse » ? (Ce paresseux n’a pas appris son métier. Il ne lit pas les instructions, ne prête pas attention, ni ne fait de son mieux pour exceller.)
 
2.     Lisez Proverbes 22.13. Quelle est ici la faute du paresseux ? (Il a peur de tout ! Il imagine des problèmes pour avoir des excuses pour ne pas travailler.)
 
3.     Lisez Proverbes 20.5. Avez-vous déjà traité de façon incorrecte quelqu’un de « paresseux » ?
 
a.      Quelle est la mise en garde ici ? (Les gens sont complexes. Nous devons arriver à les connaître avant de pouvoir tirer des conclusions correctes les concernant.)
 
4.     Lisez Proverbes 20.6 et Proverbes 20.9. Sommes-nous tous paresseux dès que l’on parle de péché ? Lisez Ésaïe 64.5. Comment réconcilier ces deux textes ? (Ésaïe 64.5 est en accord avec Proverbes 20.6 et Proverbes 20.9. Je pense que Proverbes 20.7 est notre but. La conséquence bénéfique est que nous bénirons nos enfants par notre comportement correct.)
 
5.     Lisez Proverbes 20.16. La pauvreté peut résulter de la paresse, mais elle peut également résulter de la stupidité. Quel est le premier problème décrit ici ? (Cette personne accepte d’être garante pour une personne inconnue. Le proverbe dit que si vous êtes aussi stupide pour faire cela, alors il est indiqué de prendre votre bien pour vous enseigner une leçon.)
 
a.      Lisez la deuxième moitié de Proverbes 20.16. Comment une « femme capricieuse » s’intègre-t-elle dans cette leçon sur la stupidité ? (Vous devriez également prendre la propriété de quelqu’un qui témoigne autant de stupidité en acceptant de se porter garant pour une femme avec laquelle la personne stupide a une relation romantique.)
 
b.      Un vieil ami, que je n’ai pas vu depuis plusieurs années, a récemment commencé à purger une peine de prison. L’une des raisons pour lesquelles il est allé en prison est qu’une prostituée a menacé d’aller vers sa femme s’il ne lui donnait pas de l’argent. Cet ami est allé voir la police pour menacer la prostituée – et apparemment c’était la raison principale pour laquelle il est en prison. Si les faits sont exacts, il semble que personne n’ait les « mains propres » dans cette situation. Selon vous, quelle leçon est suggérée dans Proverbes 20.16 ? (Les péchés d’ordre sexuel finissent par vous coûter bien davantage que votre réputation. Ils vous causent toute sorte d’autres préjudices.)
 
6.     Lisez Proverbes 21.17. De quelle autre façon pouvons-nous être paresseux ? (En passant trop de temps sur les plaisirs.)
 
a.      Le fait de se reposer est-il mal ? (Rarement. Dieu n’aurait pas donné le commandement de se reposer (Marc 2.27) si cela était mal. Le problème vient du fait « d’aimer » le plaisir – en l’amenant à une extrême.)
 
7.     Lisez Proverbes 22.1. Mon ami vient juste de perdre sa bonne renommée, et le fait d’être paresseux est la voie vers une mauvaise renommée. Pourquoi une bonne renommée est-elle meilleure que la richesse ? (Quel est le but de la richesse ? Pourquoi les gens veulent-ils être riches ? C’est en partie pour que les autres les respectent. Les autres les admireront. Une bonne renommée vous apporte le respect et l’admiration.)
 
III.  Le bon résultat
 
1.     Lisez Proverbes 22.5. Que signifie « se garder soi-même » ? (Être attentif à ses pensées et à ce qui influence ses pensées. Le péché naît dans l’esprit. Si vous voulez éviter les « épines » et les « pièges », surveillez vos pensées.)
 
2.     Lisez Proverbes 22.6. Quel rôle jouent les parents dans le succès de leurs enfants ? (Enseignez à votre enfant à aimer Dieu et la sagesse de Dieu, et cela paiera plus tard.)
 
3.     Lisez Proverbes 22.10. Au début de mon activité au sein de l’église, j’essayais d’amadouer les membres qui étaient critiques envers l’église. Était-ce la bonne approche ? (Comme le suggère ce texte, j’ai appris plus tard à remettre en place les moqueurs. Il leur faut une autre église.)
 
4.     Lisez Proverbes 22.29. Quel est le résultat du fait de chercher l’excellence ? (Le succès !)
 
5.     Cher(ère) ami(e), si vous êtes attentif(ve) dans vos relations avec ceux qui ont une autorité sur vous, si vous êtes diligent(e), si vous rechercher l’excellence et prêtez attention à vos pensées, votre vie sera meilleure ! Pourquoi ne pas vous y engager dès aujourd’hui ?
 
IV.    La semaine prochaine : Des paroles de vérité.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don