Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 06 - Riche ou pauvre (Ecclésiaste 5)

Copyright © 2007, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Aimez-vous votre travail ? Dans quelle mesure aimeriez-vous être riche ? Aimeriez-vous pouvoir dire à tout moment les bonnes paroles ? Combien de temps passez-vous à réfléchir sur le passé et à la façon dont vous auriez pu mieux faire ? Comment préservez-vous votre richesse ? Ouvrons la Bible et découvrons ensemble ce que Salomon nous dit à ce sujet !
 
I.          Les paroles hâtives

1.       Lisez Ecclésiaste 4:17. Quel est le rapport entre l’écoute et le sacrifice des gens stupides ? (Ils semblent être opposés.)

a.         Quand Salomon nous conseille d’écouter, parle-t-il de l’ouïe ? (En partie, je pense qu’il parle de la différence entre écouter et parler. Mais, le point principal est d’obéir. L’idée est que si vous écoutez ce qui est dit dans la maison de Dieu, alors vous obéirez.)

2.       Lisez Ecclésiaste 5:1-2. Le contraire d’écouter est parler. Que nous dit Salomon sur le fait de parler dans l’église ? (Il suggère que nous fassions attention à ne pas trop parler.)

a.         Juste avant la prière principale dans notre service d’adoration, il y a un moment durant lequel les gens peuvent partager leurs louanges et leurs requêtes de prière. La semaine dernière j’ai animé un groupe d’étude de la Bible, j’ai raconté une histoire pour les enfants et j’ai prêché le sermon. Cela m’a amené à beaucoup parler dans l’église. De ce fait, je suis un peu hésitant à critiquer d’autres qui parlent dans l’église - mais le moment des louanges et des requêtes de prière me donne souvent des brûlures d’estomac. Au lieu d’adresser une simple louange ou requête de prière, certains se lèvent pour être mieux vus (premier signe de dérangement) et se mettent ensuite à faire un mini-sermon sur un sujet quelconque ou sur le récit de leur vie durant la semaine écoulée. Je pense que le message est "regardez-moi !" Êtes-vous d’accord ? Pensez-vous qu’Ecclésiaste 5:1-2 parle de cela ?

b.         Quand Salomon dit dans le verset 2 que les rêves sont le résultat de vos préoccupations, que dit-il au sujet de la conséquence de trop de paroles ? (La stupidité. Si vous entendez une personne qui a beaucoup de choses à dire, il y a des chances pour que cette personne soit stupide.)

c.         Lorsque Salomon traite quelqu’un de "stupide", que veut-il dire ? Utilise-t-il le terme "stupide" pour vouloir dire "idiot" ? (Je ne le pense pas. De façon générale, il dit cela des personnes qui ne prennent pas Dieu au sérieux. Cela n’a pas tant à faire avec l’intelligence qu’avec la sagesse - spécialement la sagesse de Dieu.)

d.         Après avoir discuté tout ce qui précède, que pensez-vous qu’est le "sacrifice des gens stupides" (Ecclésiaste 4:17) ? (Lisez Matthieu 6:5. Une adoration hypocrite, superficielle, de type "regardez-moi", est le sacrifice des gens stupides.)

3.       Lisez Ecclésiaste 5:3-6. Certains pasteurs font des "appels" pour que les gens promettent de faire certaines choses : contribuer aux finances de l’église, assister à des réunions, lire la Bible ou encore prier pour un sujet spécifique. Dans quelle mesure devons-nous prendre au sérieux ces invitations à promettre à Dieu de faire quelque chose de spécifique ?

a.         Dieu vous laissera-t-il renégocier votre vœu ?

II.        La richesse et la justice

1.       Lisez Ecclésiaste 5:7-8. Sur quel problème focalisent ces versets ? (L’injustice.)

a.         Quelle est la cause de l’injustice ? Que veut dire la Bible en disant que "un personnage haut placé protège un autre personnage haut placé" ? (La décision du personnage haut placé n’est pas basée sur les faits du cas en face de lui, mais plutôt sur l’intérêt d’autres personnages haut placés et sur son propre intérêt personnel.)

b.         Ce genre de choses pourraient-elles se produire aux États-Unis ? (La corruption directe des juges semble très rare. Mais dans quelques états les juges sont élus. Quelques syndicats promeuvent l’élection de juges par des contributions directes aux campagnes électorales et par la promotion de leur candidat dans la littérature syndicale. Supposez que je défende un cas devant un tel juge, où je représente un salarié qui désapprouve le fait que sa cotisation obligatoire à un syndicat soit utilisée à des fins politiques contre sa volonté. Une décision en faveur de mon client réduirait la masse financière avec laquelle le juge pourrait obtenir du soutien pour sa future campagne électorale. Est-ce que ce juge considérera uniquement les faits qui se présentent devant lui ?

c.         Notez que le verset 8 dit "l’avantage de la terre est pour tous". Est-ce approprié, ou est-ce un conflit d’intérêts ? (Salomon pourrait parler des impôts - auquel cas il dit que les impôts financent tous les niveaux du gouvernement - ce qui n’est pas un conflit d’intérêts.)

2.       Lisez Ecclésiaste 5:9-10. Les personnes riches ont-elles plus d’argent à épargner que les personnes pauvres ?

a.         La réponse semble être évidente : "oui". Mais comment comprenez-vous Ecclésiaste 5:10 : "Quand les biens se multiplient, ceux qui les mangent se multiplient aussi" ? Salomon veut-il dire que les personnes riches sont grosses ? (Il dit que les personnes riches ont plus de "besoins". Le vieux dicton "plus vous gagnez, plus vous dépensez" est généralement vrai. Les personnes qui vivent dans des grandes nouvelles maisons et conduisent des voitures chères sont probablement assujettis à d’importantes charges mensuelles. Ils n’ont pas plus d’argent "à disposition" qu’alors qu’ils étaient bien moins riches.)

b.         Quel est l’avantage "réel" d’avoir de l’argent ? (D’après Salomon, on travaille encore dur pour gagner plus d’argent, on a peu d’argent à disposition parce qu’on le dépense sur plus de choses, le seul avantage est donc de contempler ses biens avec satisfaction.)

3.       Lisez Ecclésiaste 5:11. Comment l’argent affecte-t-il votre sommeil ? (Défavorablement.)

a.         Lisez Proverbes 10:15. Ne dormiriez-vous pas mieux dans une ville forte ? (Le commentaire Be Satisfied cite une légende de la boxe, Joe Louis, affirmant : "En réalité je n’aime pas l’argent, mais il apaise mes nerfs". Il y a là trois lignes de pensée. Premièrement, l’ouvrier dort bien parce qu’il travaille dur durant la journée. Deuxièmement, l’homme riche dort mal parce qu’il ne s’implique dans aucun travail physique, et à la place il est réveillé et s’inquiète de la façon dont il va garder (ou probablement augmenter) ses biens. Troisièmement, se fier à de l’argent n’est pas aussi rassurant que de se fier à Dieu. Même l’homme pauvre peut se fier à Dieu.)

4.       Lisez Ecclésiaste 5:12-13. Salomon voit un "malheur affligeant" dans ces deux cas. Que voyez-vous ?

a.         Quelles suppositions doit-on faire pour voir le malheur en cela ? (Le message de Salomon est que l’argent devrait profiter à son propriétaire. Malheureusement, l’argent peut finir par nuire à son propriétaire - ce qui est un grand malheur. Ou alors, son propriétaire peut le perdre, ce qui est également difficile.)

5.       Lisez Ecclésiaste 5:14-16. Qu’est-ce qui cause à cet homme d’être si contrarié qu’il mange dans les ténèbres et se sent irrité et affligé ? (Il ne peut pas prendre son argent avec lui après sa mort.)

a.         Si vous étiez le conseiller financier de cet homme contrarié, que lui recommanderiez-vous ? (Lisez Luc 12:33.)

III.     Conclusions sur la vie

1.       Lisez Ecclésiaste 5:17. Avez-vous déjà entendu l’expression : "Là sont les cartes que la vie m’a distribuées" ?

a.         Salomon approuverait-il l’idée véhiculée par cette expression ? (Quand Salomon dit qu’il conclut que nous devrions manger, boire et voir le bonheur dans notre travail, il base son affirmation sur le fait que "c’est là sa part [que Dieu lui a donnée]". Salomon dit que Dieu nous a assigné ce rôle, et nous devrions l’accepter.)

2.       Lisez Ecclésiaste 5:18. Est-ce que tout le monde peut accepter sa part dans la vie ? (Non. Le fait de pouvoir accepter sa vie et d’être heureux dans son travail est un don de Dieu.)

3.       Lisez Ecclésiaste 5:19. La semaine dernière nous avons relevé que Socrate avait proclamé : "La vie sans remise en question ne vaut pas la peine d’être vécue". Nous avons vu qu’il était bon de faire le point dans notre vie. Salomon veut-il dire qu’il n’est pas bon d’examiner notre vie ou de réfléchir à notre passé ? (Si nous aimons notre vie aujourd’hui, nous ne devrons pas ressasser le passé pour être heureux. Si notre passé était malheureux, nous n’y penserons pas trop si nous apprécions la joie et la paix aujourd’hui.)

4.       Cher ami, voulez-vous être heureux et satisfait ? Salomon dit que c’est un don de Dieu. Pourquoi ne pas tourner votre cœur vers Dieu aujourd’hui et chercher ce cadeau auprès de lui ?

IV.      La semaine prochaine : À la poursuite du vent.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don