Ancien Testament

Étude 10 – Jacob-Israël (Genèse 32 à 35)

      Imprimer

Copyright © 2022, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net. Priez pour être guidé(e) par l’Esprit saint pendant que vous étudiez la Bible.
 
Introduction : Une bénévole de GoBible, Shirley Babienco, publie ces études sur les modules d’e-Sword (e-Sword est maintenant mon principal programme biblique électronique). Shirley m’a écrit il y a quelques jours pour me signaler l’âge avancé de Jacob. J’ai commencé à me pencher sur la question et j’ai constaté que la Bible nous donne suffisamment d’indices pour arriver à la conclusion suivante : lorsque Jacob s’est enfui de chez lui, il avait 71 ans. Lorsqu’il a quitté Laban pour retourner chez lui, il avait 91 ans. Nous poursuivons notre histoire cette semaine avec un homme de 90 ans qui lutte avec Dieu ! Ouvrons la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  La lutte
 
1.     Lisez Genèse 32.23-24. Nous avons passé sous silence les versets qui nous informent que Jacob a toujours peur d’Ésaü. La stratégie de Jacob consiste essentiellement à envoyer tout ce qu’il possède, ainsi que sa famille, devant lui. Jacob dirige depuis l’arrière-plan sa rencontre avec Ésaü. Jacob est-il un lâche ? Ou alors, est-ce simplement une question de pragmatisme ?
 
2.     Lisez Genèse 32.10. Qui a dit à Jacob de revenir ? (Dieu !)
 
a.      Dieu avait-il l’intention de punir Jacob ? (Non. Dans ce texte, Dieu dit à Jacob de retourner dans son pays, et que « tout ira bien » pour lui. Le fait de diriger depuis l’arrière-plan est un autre manquement à la confiance en Dieu.)
 
3.     Lisez Genèse 32.2-3. Quels êtres intéressants ont rencontré Jacob plus tôt dans son voyage ? (Des anges l’ont rencontré !)
 
a.      Comment Jacob peut-il encore douter de la protection de Dieu ?
 
4.     Lisez Genèse 32.25-26. Le fait que Jacob n’ait pas fait confiance à Dieu le met-il à l’abri du danger ? (Non. Un étranger l’attaque apparemment pendant qu’il dort. Étonnamment, Jacob lutte contre lui toute la nuit – et aucun des deux ne gagne ! Le commentaire de John MacArthur affirme que Jacob a 97 ans à ce moment-là.)
 
a.      Si vous étiez à la place de Jacob et que quelqu’un vous attaquait dans la nuit, selon vous, qui pourrait avoir envoyé l’attaquant ? (Je penserais qu’Ésaü a envoyé quelqu’un pour me tuer.)
 
5.     Lisez Genèse 32.27-28. Cela nous dit que c’est Dieu qui a attaqué Jacob. Que se passe-t-il ? Pourquoi Dieu ne peut-il pas vaincre Jacob ?
 
a.      Quel est le but de cette attaque ? (Jacob a peur. Il ne fait pas confiance à Dieu. Lorsque Jacob est attaqué pour la première fois, je pense qu’il croit qu’Ésaü est derrière tout cela. Mais, à un moment donné, il comprend que Dieu est l’agresseur parce que Jacob lui demande une bénédiction.)
 
b.      Dieu travaille-t-il à faire grandir la foi de Jacob ? Pensez-vous que le fait de lutter avec Dieu ferait grandir votre foi ?
 
c.      Que signifie ce changement de nom ? (Le commentaire de John MacArthur rapporte que son nom passe de la signification de « trompeur » ou « attrape-talon » à « combattant de Dieu ».)
 
6.     Lisez Genèse 32.30-32. Pensez-vous que le boitement de Jacob a un but ? (Jacob a changé de nom et a été blessé dans le combat. Ces deux éléments lui rappellent sa rencontre avec Dieu. Ils lui donnent du courage.)
 
II.  La rencontre
 
1.     Lisez Genèse 33.1-3. Qu’est-ce qui a changé dans le plan de bataille de Jacob ? (Ceux qu’il veut le plus garder en sécurité sont toujours placés à l’arrière. Vous pouvez savoir à quel point vous êtes aimé(e) en considérant à quel endroit dans le groupe vous êtes placé(e). Ce qui est différent maintenant, c’est que « lui-même s’avança le premier ». Jacob dirige maintenant depuis devant. Il fait preuve de courage.)
 
a.      Pensez-vous que l’armée de 400 hommes d’Ésaü inquiète Jacob ?
 
2.     Lisez Genèse 33.4. Quelle rencontre ! Imaginez-vous comme les choses auraient été différentes si Jacob avait fait confiance à Dieu depuis le début ?
 
a.      Combien de fois vous êtes-vous inquiété(e) d’un malheur qui ne s’est jamais produit ?
 
III.  Le déshonneur
 
1.     Lisez Genèse 34.1-4. Sichem est le fils du prince local. Essaie-t-il d’arranger les choses ?
 
2.     Lisez Genèse 34.5. Selon vous, pourquoi Jacob a-t-il gardé le silence ? N’est-il pas sûr de ce qu’il doit faire ? (Sautez quelques versets et lisez Genèse 34.30. Nous voyons que la situation de Jacob est compliquée.)
 
a.      La situation de Jacob est-elle compliquée uniquement parce qu’il ne fait pas confiance à Dieu pour protéger sa famille ?
 
3.     Lisez Genèse 34.6-8. Que décideriez-vous de faire ?
 
a.      Hamor et Sichem essaient-ils de faire ce qui est juste ?
 
b.      Les frères ont-ils raison de dire qu’il s’agit d’un acte outrageux contre leur sœur ? Ou alors, est-ce seulement « quelque chose d’inadmissible en Israël » et ils ne sont pas en Israël ?
 
c.      Lisez Genèse 28.1. Les mariages mixtes sont-ils la bonne solution ?
 
4.     Jetons un coup d’œil derrière le voile de la pensée d’Hamor. Lisez Genèse 34.16 et Genèse 34.23. Quel est le véritable objectif d’Hamor ? (Hamor a en tête l’équivalent d’une fusion d’entreprises. Il pense que s’ils fusionnent, il possédera tous les biens de Jacob. Nous voyons qu’Hamor croit qu’il peut tirer un profit de ce problème.)
 
5.     Lisez Genèse 34.13-16. Est-il vrai que Dina (la sœur) ne doit pas épouser un homme non circoncis ? (Il y a une petite part de vérité dans cette affirmation. Mais la circoncision n’est qu’un signe du problème. Le véritable problème réside dans les mariages mixtes avec des païens, et la circoncision en elle-même ne le résout pas.)
 
6.     Lisez Genèse 34.17. Pensez-vous que cette offre soit honnête ? (Je ne le pense pas. Plus important encore, cette « menace » me dit que les fils de Jacob prennent conscience du véritable motif d’Hamor pour ce marché.)
 
7.     Lisez Genèse 34.24-29. Qu’est-ce que ces versets vous apprennent sur le caractère des fils de Jacob ? (Ils sont pires que Hamor. Hamor avait peut-être le même objectif, mais il n’avait pas l’intention d’arriver à ses fins par le meurtre et le vol.)
 
8.     Lisez Genèse 34.30. Est-ce là la bonne réaction ? (Non ! Jacob ne condamne pas les meurtres ou les vols. Il est préoccupé par le fait que lui et sa famille seront « exterminés ». S’il avait confiance en Dieu, il saurait que cela ne se produirait pas.)
 
a.      Puisque Jacob est le représentant de Dieu en Canaan, que montre-t-il aux païens à propos de Dieu ? (C’est une situation horrible. Les représentants de Dieu agissent d’une manière totalement immorale. Même Jacob ne se préoccupe pas de ce mal et de la façon dont il rejaillit sur Dieu.)
 
9.     Lisez Genèse 34.31. Les deux frères ont-ils raison ? Cela justifie-t-il ce qu’ils ont fait ? (Non. Leur sœur serait devenue une épouse. Ils ont tué son futur mari.)
 
IV.  Le retour
 
1.     Après ce terrible incident, Dieu décide qu’il vaut mieux que Jacob ne reste pas à cet endroit, mais qu’il retourne dans la maison de ses ancêtres. Lisez Genèse 35.1-4. Pourquoi Jacob ordonne-t-il ce changement maintenant ?
 
a.      Est-ce comme nettoyer vos actes pour aller à l’église ? Pour rendre visite à vos parents ?
 
b.      Pourquoi Jacob se contente-t-il d’enterrer les dieux étrangers au lieu de les détruire ? (Il ne fait que les cacher. S’il voulait s’en débarrasser, il les détruirait ou les laisserait là où quelqu’un d’autre les prendrait.)
 
2.     Lisez Genèse 35.9 et Genèse 35.16-19. Jacob est-il comme nous ? Il prend des demi-mesures concernant le culte des idoles, mais Dieu le bénit. Il est béni, mais sa femme préférée meurt en couches. (Quand je regarde cette histoire, je vois un Dieu aimant et gracieux. Jacob n’est pas l’homme qu’il devrait être. En même temps, Dieu ne protège pas Jacob et Rachel contre toute tragédie.)
 
3.     Cher/ère ami(e), j’ai l’impression que nous lisons un roman sur le peuple spécial de Dieu sur terre. Dieu a voulu que nous lisions leur histoire, qui inclut de terribles péchés. Que nous enseigne Dieu ? Je pense qu’il nous enseigne que nous ne devons pas nous affliger de nos péchés passés. En même temps, nous devons demander à l’Esprit saint de nous aider à mieux représenter le grand Dieu du ciel. Il mérite mieux de notre part !
 
V.    La semaine prochaine : Joseph, maître des rêves.