Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 02 - La foi (Hébreux 11, Psaumes 19, Jean 20, 1 Pierre 1, Luc 8)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : On nous dit que la foi n’est pas une conviction rationnelle. Êtes-vous d’accord ? Considérez le fait que les disciples croyaient que Jésus reviendrait de leur vivant (voir 1 Thessaloniciens 4:15-18). Environ 2'000 ans sont passés depuis. Il m’est déjà arrivé d’attendre des personnes en retard et j’ai moi-même déjà été en retard. Mais face à 2'000 ans cela semble ridicule. Avez-vous déjà cru en quelque chose de complètement irrationnel ? Quelque chose pour laquelle il n’y a pas la plus petite évidence ? On appelle cela des superstitions ! Que dit la Bible au sujet de la foi ? Est-elle au-delà de l’évidence ? Sommes-nous supposés attendre des milliers d’années sans la plus petite preuve que nous ne sommes pas fous ? Ou alors, la foi a-t-elle une racine d’évidence sur laquelle nous pouvons nous appuyer ? Ouvrons la Bible et découvrons !
 
I.         Pas d’évidence ?
 
1.      Lisez Hébreux 11:1. Selon ce verset, quelle est la base de l’évidence pour notre foi ? (Notre espérance et les choses que l’on ne voit pas.)
 
a.        Je ne suis pas un expert en grec, mais dans Hébreux 11:1 le texte originel grec semble dire au sujet de la foi "l’évidence ne se voit pas". Cela signifie-t-il que ceux qui affirment que la foi n’est pas une conviction rationnelle ont raison ?

i.        Ou alors, cela signifie-t-il qu’il y a réellement une évidence de la foi mais que nous ne pouvons simplement pas en être des témoins oculaires ?

2.      Lisez Hébreux 11:3. Sommes-nous des témoins oculaires de cela ? (Non.)
 
a.        Y a-t-il quelque chose à voir ici ? (Oui, nous voyons l’univers.)
 
b.        Est-il vrai que nous ne voyons pas de manière évidente pour notre foi que Dieu a formé l’univers à partir de sa volonté ? (Nous n’avons pas vu Dieu créer l’univers. Un commandement oral n’est pas visible, même si nous observions l’évènement.)

3.      Lisez Psaumes 19:1-4. David et l’auteur de l’Épître aux Hébreux ont-ils une différence d’opinion ?

a.        Hébreux 11:3 nous dit que c’est par la foi que nous croyons que Dieu a créé l’univers. Le roi David dit que le ciel est une manifestation factuelle de Dieu notre Créateur. Chacun entend et peut comprendre ce message. Qui d’entre David et l’Épître aux Hébreux a le meilleur argument ?
 
4.      Regardez autour de vous. Que vous dit l’évidence que vous voyez tous les jours ? Cela vous montre-t-il une évolution de l’univers ou l’œuvre d’un Créateur intelligent ?
 
a.        Comment évolue votre jardin sans intervention humaine ?

b.        Comment évolue votre maison sans intervention humaine ?

c.        Comment évolue votre voiture sans intervention humaine ?
 
d.        Comment évolue votre travail sans intervention humaine ? (Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais mon jardin, ma maison, ma voiture et mon travail requièrent constamment mon attention - cela pour dire qu’ils ne peuvent pas survivre sans une "intelligence extérieure". Sans aucune intervention humaine, leur existence productive cesserait.
 
5.      Ma perception est que l’explication scientifique actuelle principale, en ce qui concerne l’existence de l’univers, est la théorie du Big-Bang selon laquelle l’univers a explosé à partir d’un point unique en un évènement unique. Quelle est l’évidence scientifique de cela ? (L’univers est en expansion uniforme dans toutes les directions.)

a.        S’agit-il aussi d’une évidence qu’un Dieu Créateur à un certain moment donné a créé l’univers par sa parole ?

b.        Les scientifiques croient que la vitesse d’expansion de l’univers est critique. S’il s’étend trop rapidement, les forces de gravitation s’affaibliraient et l’univers "exploserait". Au contraire, s’il s’étendait trop lentement, les forces de gravitation renforceraient l’expansion et l’univers imploserait. S’agit-il d’une évidence d’un "bang" aléatoire et dû au hasard ou de l’œuvre d’un Créateur qui a défini précisément la vitesse d’expansion ?
 
6.      Lisez Hébreux 11:4. Abel avait-il des évidences pour appuyer sa foi en Dieu ? (Il avait des évidences tout autour de lui. L’inférence est que Dieu parlait directement à Caïn et à Abel (Genèse 4:6).)
 
a.        Quel est alors l’objet de la foi d’Abel ? (Sa foi était en Dieu. La confiance en Dieu était le centre de la foi d’Abel.)

b.        Il nous est dit dans Hébreux 11:4 qu’Abel parle encore. Que vous dit-il ? Sur quoi basez-vous votre foi en ce qu’il dit ? (La courte histoire d’Abel (Genèse 4:1-10) comporte toutes sortes de déclarations sur la foi. Elle nous dit que le rejet de Dieu nous amène au plus sérieux péché. Elle nous dit que l’obéissance à Dieu ne signifie pas que nous avons une vie parfaite ici. Elle suggère que Dieu interviendra pour nous à long terme.)

II.       Premier exemple de foi : Thomas
 
1.      Lisez Jean 20:19-25. Thomas avait-il une quelconque preuve que Jésus était ressuscité ? (Oui. Il avait le témoignage de plusieurs témoins oculaires fiables.)
 
a.        Quelle sorte de preuve demandait Thomas ? (Une preuve sans intermédiaire, qu’il pouvait voir lui-même.)

2.      Lisez Jean 20:26-29. Quelle sorte de foi demande Jésus ? (Ceux qui n’ont pas vu mais qui ont cru.)

a.        Jésus demande-t-il d’avoir une foi aveugle et irrationnelle ? (Il y a deux éléments. Premièrement, Jésus donne à Thomas précisément le type de preuve qu’il avait demandé. Deuxièmement, les gens "bénis" sont ceux qui croient en se basant sur le témoignage des autres. Jésus ne demande pas à ceux qui le suivent d’imaginer qu’il est ressuscité.)
 
III.    Deuxième exemple de foi : vous
 
1.      Lisez 1 Pierre 1:3-5. Le verset 5 dit que nous sommes gardés par la "foi". Contre quoi sommes-nous gardés ? (Lisez 1 Pierre 1:6. Notre foi nous garde du découragement lorsque des évènements difficiles arrivent.)

a.        Lisez à nouveau 1 Pierre 1:3-5. Quel est l’objet de notre foi ? (Dieu nous donnera une nouvelle vie sur la nouvelle terre. Notre espérance en cela se fonde sur la résurrection de Jésus d’entre les morts.)

2.      Lisez 1 Pierre 1:8. Sommes-nous des témoins oculaires de la résurrection de Jésus ? (Non.)
 
3.      Lisez 1 Pierre 1:10-12. Nous trouvons-nous sans preuve de la résurrection de Jésus ? (Non. Nous avons la déclaration de Pierre à ce sujet. Mais, plus encore, nous avons les prophéties accomplies au sujet de Jésus. Ces prophètes de l’Ancien Testament s’adressaient aussi à nous lorsqu’ils écrivaient les prophéties sur Jésus.)
 
IV.     Troisième exemple : Jaïros

1.      Lisez Luc 8:40-42. Jaïros avait-il de la foi ? En quoi était sa foi ? (Sa foi (espérance ?) était que Jésus guérirait sa fille malade.)

a.        La foi de Jaïros était-elle irrationnelle ?
 
2.      Lisez Luc 8:43-49. Jaïros avait-il une quelconque preuve que Jésus l’aiderait ? (Il en avait, mais toutes les preuves étaient en Jésus qui l’a négligé.)
 
3.      Lisez Luc 8:50. Jaïros a-t-il maintenant une quelconque preuve que Jésus l’aidera ?

a.        Si vous répondez affirmativement, quelle est cette preuve ?

4.      Lisez Luc 8:51-56. Quel était l’état de foi des personnes en deuil avant le verset 54 ?
 
a.        Regardez particulièrement le verset 56. Quel est le niveau de foi de Jaïros ? (Les parents étaient étonnés - ce qui suggère que Jaïros n’avait pas la foi dans le fait que sa fille serait ressuscitée.)
 
5.      Que nous enseigne cette dernière histoire sur notre foi en Dieu et le statut d’évidence pour notre foi ? (Premièrement, cela nous montre que même lorsqu’il semble évident que Dieu nous a laissé tomber, notre foi doit attendre selon la planification de Dieu. Deuxièmement, Jaïros avait la preuve de la puissance de Dieu - ne serait-ce que par la guérison de cette femme qui a retardé Jésus, dont le délai a eu pour conséquence la mort de sa fille. Ce qui demandait une foi invisible était l’extension du miracle - la résurrection !)

V.       Cher ami, il y a beaucoup d’évidences pour notre foi. Voulez-vous tenir ferme à votre foi, même quand vous n’avez pas de preuve "oculaire" ou quand ce que vous voyez semble être une évidence contraire ? Si vous attendez, dans la foi, Jésus vous donnera la vie éternelle ! Si vous sentez que vous commencez à douter, regardez à l’univers et à la création et demandez-vous si tout cela semble venir du hasard.

VI.     La semaine prochaine : L’espérance.
 

faire un don