Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 – Partager la parole (Jérémie 23, Matthieu 7, 2 Timothée 4, Jean 17)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment devons-nous partager la parole ? Mon église locale cherche à réduire tous les obstacles qui se dresseraient face aux visiteurs venant de l’extérieur. Nous leur réservons une place près de l’entrée pour s’asseoir, ainsi, s’ils sont habillés de manière informelle, ils ne se sentiront pas mal à l’aise. Nous leur offrons un cadeau de bienvenue et les accueillons personnellement. Je suis d’accord avec cette approche. D’autre part, j’ai récemment participé à une discussion avec un pasteur local sur le racisme. Il m’a dit que je devrais me sentir à l’aise, parce que je me trouvais dans un « espace sûr ». J’ai cité Proverbes 27.17 qui dit que « le fer aiguise le fer ». Quelle approche du partage de la parole de Dieu est appropriée ? Ou alors, les deux sont-elles appropriées selon la situation ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Le marteau, le feu, et le grain
 
1.     Lisez Jérémie 23.28. La parole de Dieu est-elle fidèlement comparée à la paille ou au grain ? (De toute évidence au grain.)
 
a.      Comment réagissez-vous au fait de manger de la paille plutôt que du grain ? (Cela a un goût terrible (pour les humains) et possède une faible valeur nutritive.)
 
b.      Si la parole de Dieu est comme le grain, les gens devraient-ils avoir une réaction négative en l’entendant ?
 
2.     Lisez Jérémie 23.29. À quoi la parole de Dieu est-elle comparée ici ? (Au feu et à un marteau qui casse de la roche.)
 
a.      Cela vous semble-t-il être un espace sûr ?
 
b.      Réfléchissons plus en profondeur à ce sujet. Le rocher et le marteau sont-ils l’impact que la parole de Dieu a sur ma vie ou sur la vie de ceux à qui je parle ?
 
3.     Lisez Jérémie 23.14. Qui pourrait utiliser un peu de feu et de marteau dans cette situation ? (Tant l’orateur que l’auditeur. Les orateurs (les prophètes) pratiquent l’adultère et sont hypocrites – ils vivent dans le mensonge. En même temps, leurs paroles encouragent le mal, afin que personne ne se détourne du mal. Les deux reflètent Sodome et Gomorrhe.)
 
4.     Lisez Matthieu 7.3-4. Quel avertissement trouve-t-on dans le témoignage « marteau et feu » ? (Nous devons faire attention au fait qu’un marteau et du feu ont déjà été appliqués à notre vie.)
 
5.     Lisez Matthieu 7.5. Faut-il enlever la tache ? (Oui, ce n’est pas un avertissement contre le fait de donner des conseils pour rapprocher les autres de Dieu, c’est un avertissement contre le fait d’être hypocrite.)
 
a.      Creusons encore un peu plus. Si la parole de Dieu a été un marteau et un feu dans notre vie, quelle sera probablement notre attitude dans le partage de la vérité avec les autres ? (Si nous réalisons la difficulté due à l’addiction au péché, notre feu et notre marteau nous sembleront gentils et sympathiques.)
 
6.     Lisez Matthieu 7.6. Jésus a-t-il changé de sujet ? Si ce n’est pas le cas, que signifie : « ne jetez pas vos perles devant les porcs » ? (Je pense que cela nous dit que nous ne devons pas témoigner à certaines personnes. Tout ce qui en résultera sera des attaques contre nous.)
 
a.      Ça a l’air dur ! Cela semble contraire à nos instructions habituelles. Remarquez que ce chapitre commence par un avertissement sur le jugement (Matthieu 7.1). La conclusion que certains sont des chiens ou des porcs ne nécessite-t-elle pas de juger ?
 
b.      Comment saurons-nous quand il ne faut pas témoigner ? (C’est là que nous avons besoin du discernement de l’Esprit saint.)
 
c.      Quand vous lisez au sujet du témoignage des disciples, combien de fois ont-ils été attaqués pour avoir partagé l’évangile ?
 
d.      N’ont-ils pas prêté attention à ce texte ? Comment expliquez-vous cela ? (Lisez Proverbes 9.7-9. Un certain jugement inspiré par l’Esprit est nécessaire. Ce conseil s’applique lorsque nous parlons à une ou deux personnes. Parler à de grands groupes est une autre affaire.)
 
II.  Une patience totale
 
1.     Lisez 2 Timothée 4.1-2. Que signifie être prêt à parler de l’évangile « que l’occasion soit favorable ou non » ? (Nous devons toujours être prêts à « proclamer la parole de Dieu ».)
 
2.     Focalisons-nous sur la seconde moitié de 2 Timothée 4.2. Les trois termes utilisés ici sont « persuasion », « reproche » et « encouragement ». Cela ressemble-t-il plus à du feu, du marteau ou du grain ? (Ces mots ressemblent tous à des mots destinés à changer la conduite.)
 
a.      À nouveau, y a-t-il un trop grand accent placé sur la création d’« espaces sûrs » ?
 
b.      Il y a plusieurs années, un membre d’une église voisine pensait que notre approche pour gagner des âmes était trop douce. Il disait avec fierté qu’ils « prêchaient l’évangile strict ». Quand je lui ai demandé comment cela fonctionnait, il a admis qu’ils n’avaient converti personne depuis longtemps. Quelle est votre expérience en matière d’évangélisation ?
 
3.     La réponse aux deux dernières questions se trouve peut-être dans la toute dernière partie de 2 Timothée 4.2. Quel genre d’attitude devrions-nous avoir dans le partage de l’évangile ? (« Une patience parfaite ».)
 
a.      Selon vous, pourquoi « l’enseignement » est ajouté à la « patience parfaite » ? (« Doctrine » est une autre façon de traduire « enseignement ». Cela me dit que dans notre approche patiente, nous ne devons pas nous écarter de ce que dit la Bible. Il y a un « évangile strict » à prêcher, mais nous l’apportons avec une patience totale. Cela suggère que nous allons à la lumière avec le marteau.)
 
III.  Les bénédictions de la parole
 
1.     Lisez 2 Timothée 3.15. Comment l’étude de la Bible vous améliore-t-elle ? (Elle vous aide à mieux comprendre le salut, la méthode par laquelle nous sommes sauvés de la mort éternelle. Elle vous rend plus sage dans ce sens.)
 
2.     Lisez 2 Timothée 3.16-17. Comment l’étude de la Bible améliore-t-elle votre vie en général ? (Elle vous prépare parfaitement et vous équipe pour chaque bonne œuvre.)
 
a.      Quand j’étais jeune, on m’a dit qu’étudier la Bible me rendrait plus intelligent. J’avais un vif intérêt à être plus intelligent et à penser de manière plus logique. Ce texte promet-il cela ? (Il ne dit pas que cela augmentera notre intelligence dont nous sommes dotés à la naissance, mais je crois que c’est vrai dans ma vie.)
 
3.     Lisez Jean 17.13-15. C’est Jésus qui parle au sujet de ses disciples. Quel est le but de Jésus pour nous ? (La joie.)
 
a.      Quel est le but de Satan pour nous ? (La haine et le mal.)
 
i.       Qu’est-ce que Jésus est prêt à faire face à cette menace ? (Son but est de nous « garder du Mauvais ».)
 
4.     Lisez Jean 17.16-17. Que nous apporte l’étude de la Bible, selon ces versets ? (Elle nous sanctifie « par le moyen de la vérité ». La Bible est la source de notre vérité.)
 
a.      Jean 17.14 nous dit que le monde « a de la haine » pour nous parce que nous « n’appartenons pas au monde ». Cela signifie que nous ne sommes pas d’accord avec le monde. Avez-vous noté que le monde nous accuse maintenant couramment de haine ?
 
i.       Quelle est la réponse à cette accusation ? (La vérité de la Bible. Cela nous rassure sur le fait que les insultes sont un mensonge. Il faut s’y attendre lorsque nous suivons Jésus.)
 
ii.       C’est une chose qui n’est devenue claire pour moi que récemment. Je pensais que les Chrétiens qui m’ont dit à quel point le monde les détestait manquaient d’intelligence émotionnelle – une des compétences enseignées par la Bible. Ces derniers jours, j’entends des non-croyants dire des choses terribles sur les membres d’église, alors que c’est complètement illogique. Tout récemment, des non-croyants ont brûlé des drapeaux et des Bibles dans le cadre d’une manifestation de rue. Pourquoi brûler une Bible ?
 
(1)   Est-ce parce que la Bible donne aux Chrétiens de la confiance dans leurs opinions ? Ou alors parce qu’elle nous donne de la joie ?
 
5.     Lisez 2 Pierre 1.2-3. Qu’est-ce que l’étude de la Bible (la connaissance de Dieu) génère en nous ? (Elle nous donne la grâce et la paix. Elle nous accorde « tout ce qui permet de vivre dans l’attachement à Dieu ». Elle nous appelle à « la gloire » et à « la grandeur » de Dieu. Quel livre spécial ! Quel merveilleux message !)
 
6.     Cher(ère) ami(e), je ne pense pas que Dieu nous appelle à un message du type « espace sûr ». Au lieu de cela, il nous appelle à partager le message de la Bible avec une patience totale. La compréhension de la Bible nous apporte la grâce, la paix, la joie, l’assurance, la gloire et l’excellence. Nous ne tremblons pas pour trouver la sécurité et nous nous réjouissons de la puissance et de l’amitié du grand Dieu du ciel ! Est-ce ce que vous désirez ? Pourquoi ne pas vous repentir et croire dès maintenant ?
 
IV.    La semaine prochaine : Aider comme Jésus.
 

faire un don